17/11/2017

Vernier, un équilibre budgétaire accidentel...

Bonjour à toutes et à tous,

Madame Laurence Bézaguet nous livrait le 15 novembre cet article : Vernier, le Père Noël s'en mêle

Avec pour titre : "La Ville de Vernier comble son déficit prévu pour 2018"

Or c'est faux. Le budget initial présentait un déficit de plus de 1,4 millions.

Et ce n'est pas grâce au travail des Conseillers administratifs en place que ce budget déficitaire s'est soudainement traduit en budget positif.

SantaTransparent.pngEh non, nous aimerions beaucoup que ce soit le cas. Néanmoins, ce sont les prévisions du Canton qui ont été revues à la hausse, venant, comme le père Noël, juste à temps pour sauver ce budget déficitaire.

Quelques chiffres qui devraient permettre à Madame Bézaguet de prendre la mesure de la fâcheuse propension qu'affiche Vernier à augmenter ses dépenses de manière exponentielle.

En 2007, le budget communal s'élevait à CHF : 77'000'000.-, pour atteindre, 10 ans plus tard, 112'000'000.- soit 3,5 millions d'augmentation annuelle. On pourrait rétorquer : normal la population communale augmente et donc les coûts liés sont indexés.

De fait, c'est bien là que le bât blesse : au 31 décembre 2007 la population verniolane dénombrait 32'000 habitants. Pour atteindre aujourd'hui : 34'500 âmes. Soit une augmentation de 2'500 personnes. L'augmentation du budget représente donc, environ 14'000.- par nouvel habitant.

Nous prendrons un exemple criant : le budget culturel qui, en 2007 représentait CHF 400'000.-, a bondi en dix ans à 1'200'000.-. Bien évidemment, participer à la culture est nécessaire, toutefois, l'augmentation soudaine des montants attribués laisse songeur. On se souviendra que sous la législature de M. Thierry Cerutti, la majorité Socialistes-Verts-PLR actuelle était nettement moins encline à la moindre augmentation de ce poste jugé, à l'époque, secondaire.

Curieusement, la culture et son budget dépendent surtout de qui est à la tête du dicastère.

Au vu de ce qui précède, le joli article, écrit avec talent par Madame Bézaguet, tombe quelque peu à l'eau. Peut-être aurait-elle dû prendre le temps de poser la question à celles et ceux qui se sont opposés à l'adoption de ce budget. Ce ne sera pas Noël chaque année.

Ce qu'il faillait corriger (#CQFC)

Bonne lecture à toutes et à tous,

Bon week-end :)

Stéphane

 

 PS. Je vous rassure, je ne publie pas ce blog en vue de la campagne 2018, je ne suis pas candidat. ;)

25/02/2017

Monsieur Bandler, pourriez-vous...

Bonjour à toutes et à tous,

si vous étiez Conseiller municipal d'une commune qui présente un taux de 6,6% de personnes en demande d'emploi, trouveriez-vous un peu... mais un peu seulement, ironique que le Chef de service de la cohésion sociale se fende d'un blog sur l'action effective de notre Conseiller d'Etat, Monsieur Mauro Poggia, en charge de l'emploi et de la solidarité pour le critiquer... ?

Pour être, aujourd'hui, en pleine action pour rendre aux résidents la priorité de l'emploi dans certains domaines, je trouve que cet employé de la commune de Vernier devrait avant tout s'occuper de nos habitants avant de se faire le porte-parole de la juste pensée Socialistes. Histoire de se faire mousser, à défaut de bilan, l'attaque permet d'être lu et d'exister.

LOL :D

Monsieur Bandler avant de perdre votre temps à critiquer l'action d'un Conseiller d'Etat qui démontre, comme d'autres, l'efficacité de son action, pourriez-vous remplir la mission pour laquelle vous êtes grassement payé ? Ou, est-ce trop vous demander ?

Avec un taux de 6,6% de chômeurs et demandeurs d'emploi dans notre commune, à votre place j'éviterai de pavoiser et de critiquer, je me mettrais simplement au travail, car vous êtes en charge, Monsieur Bandler... en charge, si tant est que vous sachiez ce que cela signifie ?

Evidemment, si Madame Roch, Monsieur Cerutti et moi-même avions été élus, vous auriez fait partie du premier wagon... car votre incapacité à faire face aux problèmes de nos habitants n'est plus à démontrer. Les chiffres parlent d'eux-mêmes.

Faites nous plaisir, avant de vous préoccuper des problèmes cantonaux qui, sans le moindre doute, vous dépassent, occupez-vous de nos administrés. Vous êtes payé pour... des fois que votre mémoire serait sélective.

Ce serait la moindre que l'on puisse attendre d'un fonctionnaire communal.

Avec mes remerciements,

Stéphane Valente

 

22/05/2016

Condamnation de Cerutti : les réjouissances vont tourner court !

Bonjour à toutes et à tous,

Nombreux sont celles et ceux qui, tant à gauche, qu'à droite, se sont réjouis un peu vite de la condamnation de Thierry Cerutti.

Et pour cause...

thierry cerutti, cerutti, thierry, condamnationDéputé, ancien Conseiller administratif et Maire de la commune de Vernier... il use de son droit de citoyen et s'exprime.
La Justice le condamne, mais elle ouvre la boite de Pandore en créant une jurisprudence qui ravira les partis dits d'extrême droite.
Les gens de gauche qui voulaient faire de Thierry Cerutti un exemple, ont oublié que ce sont leurs militants, leurs membres, leurs élus... et de même dans la droite traditionnelle, celle qui dort, qui usent le plus souvent des allusions au fascisme des années 30-40 pour qualifier leurs adversaires UDC et / ou MCG.

Avec cette Jurisprudence, j'invite les "gens de gauche" et les droitistes traditionnels à faire bien attention à leur langage et à celui de leurs troupes.

Grâce au parti "Socialistes", ces deux partis, UDC et MCG, disposent désormais d'une jurisprudence pour crucifier, juridiquement parlant, quelconque individu qui déraperait sur un blog, dans une interview, dans une prise de parole.

Et croyez-le, de sources bien informées, les deux principaux partis intéressés, UDC comme MCG, ne laisseront plus passer le moindre dérapage.

Vous voilà dûment avertis.

Merci les Socialistes ! Vous êtes trop forts. J'en arrive à vous remercier d'exister.

Genève vient d'ouvrir une boite de Pandore en condamnant un Pandore en or (je sais elle était facile), ou plutôt d'envoyer un boomerang dans les airs, en oubliant que le boomerang revient toujours à l'envoyeur.

Je ne suis pas certain qu'ils et elles aient bien réalisé qu'ils viennent de se mettre un autogoal... 

M A G I S T R A L

Et à cette idée... j'avoue être PTDR :)

:)

Bon dimanche à toutes et à tous !

Stéphane


14/05/2016

Une mystérieuse inconnue... entre 12h-13h H&M à Balexert.

Bonjour à toutes et à tous,

bouteille_a_la_mer2.jpegaujourd'hui, 14 mai, à Balexert, j'accompagnais ma petite dernière lors d'un spectacle de danse.

Ce spectacle se déroulait entre 11h30 et 13h30.

Pas peu fier d'accompagner ma petite dernière pour la supporter...

Toutefois durant ce spectacle, le regard d'une jeune femme, la trentaine environ, handicapée en chaise roulante, m'a interpellé. Je n'ai pu échanger avec elle qu'un sourire.

Elle faisait ses courses chez H&M entre 12h et 13h00...

Pourtant, pour je ne sais quelle raison, j'aurai voulu lui offrir une rose, mais évidemment, j'étais en mode "nounoute" de ma petite.

Alors, si elle se reconnaissait sur ce blog, ou sur les réseaux sociaux, qu'elle me fasse signe. J'aimerais vraiment t'offrir une rose pour te remercier de ton magnifique sourire.

Si vous pouviez m'aider à la retrouver afin que je puisse lui offrir cette rose... vous seriez au TOP :)

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

18/11/2015

Et ça parlemente...

Bonjour à toutes et à tous,

En hommage au Colonel Bachmann.

pendant que des actes de guerre se déroulent depuis quelques jours... nos parlementaires, parlementent...

Le rôle des parlementaires est de parlementer. Et parfois de légiférer.

Cependant, toutes ces lois compliquent l'action concrète sur le terrain. La LFIS, la LMSI, le Code pénal, se chevauchent, s'entremêlent entre les différents services fédéraux et cantonaux : SRC, MPC, Sûreté.

Pour simplifier notre réponse aux évènements qui se dessinent, les parlementaires fédéraux seraient très inspirés de réactiver le projet Bachmann en autorisant le DDPS à disposer de fonds secrets.

La capacité opérationnelle d'un tel service serait en adéquation avec la configuration particulière des "nouvelles" menaces qui tendent à se généraliser.

Lequel peut venir s'appuyer sur le cadre légal prévu par la Constitution : Article 58, alinéa 2.

Tout est là. Nul besoin de légiférer.

Ce sont les parlementaires qui ont enterré ce service, à eux de le réactiver.

Bonne journée à toutes et à tous :)



Lire l'article de la TdG ?