18/08/2009

Il y aura consacré sa vie, il peut désormais retourner dans son pays...

Bonjour à toutes et à tous,

deuil.jpgla communauté Kosovare de Genève vient de perdre un de ses membres les plus connus, les plus respectés. Sa famille un père et un mari... Et moi, je viens de perdre un ami.

Il s'appelait Hevzi, enfermé par le pouvoir à Belgrade, torturé, il avait trouvé en Suisse un coin de paix. Il y a trouvé l'ultime paix.

Il va retourner "chez lui" reposer en paix, cette paix qu'il a enfin trouvée. Pour celles et ceux qui le connaissait, la cérémonie aura lieu demain à la mosquée du Petit-Saconnex.

Il m'avait invité à lire ce poème, il disait de ces quelques mots qu'ils ne jugeaient pas le conflit, qu'ils ne prenaient pas parti, juste une vérité crue d'une guerre absurde.

KOSOVO

Images du Kosovo
Maintenant je ne trouve plus mot
Une jeune femme joue ses notes au piano
J’écoute et prends du repos
Mélodies qui soulagent
Mon cœur en rage

Apaisant mes yeux en regardant vers le bleu des cieux
Réconfortant mon cœur de l’horreur
Sur leur visage habillé de mort, il reste la trace de la peur
Femmes, enfants, vieillards… Je pleure

J’ai été soldat, mais rien ne prépare à ça
Aux visages de civils innocents marqués par l’effroi
Dont la seule faute réside dans le fait d’avoir été là, dans cet endroit
La guerre ne m’a jamais fait rire
Et là… Croyez – en le soldat…
Ces gens ont dû souffrir, dans la mort se blottir

Jeunes femmes dénudées, probablement violées
deuil.jpgBafouées avant d’être tout bonnement exécutées
Un enfant portant le numéro 36 baignant dans son sang
Êtres Humains réduits à néants sous la main d’autres gens

J’ai été soldat… mais rien ne prépare à ça
Officier, de mes hommes je n’aurai pu accepter ça
Sans hésiter, mon arme j’aurais chargée
Contre mes hommes retournée

Rien ne prépare à ce que les photos ne disent pas
Rien ne justifie le rappel de ces vies
Un soldat ne viole pas, ne pie pas
Un officier combat son ennemi

Défendant ses valeurs qui comptent à son cœur
Prêt à donné sa vie à son pays, une cause, une idée, défendre la liberté
Cela en faisant fie de sa peur
Alors comment ont - ils pu exécuter
Ces civils non armés, sacrifiés à une cause qui n’était pas la leur

N’y a t’il plus de code d’honneur
À tel point que la guerre devienne horreur
Crimes de guerre que rien ne fera taire
Le pire c’est que certains en sont fiers

Alors dans mon cœur je sens la colère
Mais la colère amène la haine
La haine mène à la guerre
Et aujourd’hui la colère qui est la mienne
Mènerait cette petite Terre droit en enfer

Partout sur cette Terre
deuil.jpgLes larmes d’une mère
Sont les mêmes
Car leurs enfants elles aiment

Le sang est rouge et peu importe la couleur
La religion, la culture, les différences
Regardons tous dans nos cœurs
Et que chaque Homme y pense

Tous habitons la Terre
Elle ne nous appartient pas
C’est nous qui lui appartenons
En y réfléchissant, peut être éviterons nous les guerres

Les guerres sont toujours l’idée de pontes
Qui envoient combattre les autres sans la moindre honte
J’ai été soldat ou mercenaire… je ne regrette pas
Mais aujourd’hui… je ne le suis plus et je suis fier de ça

Kosovo je ne trouve plus mot
Puisse cette mélodie emporter mes maux
Mes larmes guider mon âme au plus haut
Pour porter à Dieu, aux Cieux, cette prière
Afin que sur cette Terre… il n’y ait jamais plus de guerre
Utopie pour laquelle aujourd’hui…
Je serais prêt à donner ma vie

A mon ami Hevzi...

 ______________________________________________________________

______________________________________________________________

Merci à Latifa de m'avoir informé... même si... pour une triste nouvelle.

Avec nos otages...

REJOIGNEZ NOUS

396 jours

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg

En attendant de devenir vraiment président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

20:36 Publié dans Amis - Amies | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : un vide, un ami |  Facebook |