09/09/2007

Allô Monsieur Moutinot ????

Bonjour à toutes et à tous,

quelle douce nuit de septembre les habitants de notre quartier viennent de passer...

En effet, quoi de plus gai qu'une bande de fêtards ivres morts, chantonnant et discutant à 2h du matin... Attendrissant au point qu'on se dise : -"bah, aller ils font la fête, c'est le week end..."

A 4h30 du matin, on pense que peut être ils pourraient tranquillement rentrer chez eux, cuver à l'abris des regards au lieu d'hurler des insanités...

Mais à 5h20 on se dit, purée, j'appelle la police... ce que j'ai fait comme nombre d'habitants du quartier. La police ayant été avertie, on se dit c'est une question de minutes.

A 6h25, n'ayant toujours pas vu la police se manifester, nos gentils fêtards eux se sont dispersés.

Alors plutôt que de penser : -"mais que fait la police", je pense que nos chers conseillers du conseil d'Etat au lieu de griller l'argent du contribuable dans des travaux pharaoniques pour développer notre réseau de tram, devraient d'abord s'attacher à garantir la tranquilité publique.

En effet, il serait tellement facile de s'en prendre aux services de police, car avec le manque d'effectif chronique dont souffre l'institution, on ne peut que les plaindre et s'estimer heureux des efforts qu'ils fournissent alors qu'on ne leur rembourse même plus leurs heures supplémentaires.

En revanche, nos conseillers eux savent pertinemment que la police souffre d'un manque d'effectif depuis des années, que Genève ville internationale de son état devrait être en mesure, au delà de la frime internationale, d'assurer à ses concitoyens à l'année le minimum de services.

Alors, la prochaine fois que les habitants de mon quartier auront besoin de faire appel à la police, je les invite à vous appeler M. Moutinot...?

Moins de fric gaspillé, des services minimum assurés, est-ce trop demander ou avons nous juste le droit de nous taire ?

Bien à toutes et à tous,

Stéphane V.

Les commentaires sont fermés.