16/10/2007

L'UDC et ses 200'000 signatures..

Bonjour à toutes et à tous,

 

200'000 dont toutes n'ont pas encore été vérifiées pour commencer...

 

Aussi cela dénote une carence flagrante des connaissances du bon peuple suisse de nos dispositions légales actuelles.

 

En effet, fiers l'UDC nous annonce ce chiffre merveilleux de 200'000 signatures pour sa Zuper InitZiative pour virer les étrangers indéliquats...

 

Mais y a un HIC de taille et même si j'ai l'impression de me récapépéter :

 

les dispositions légales actuelles permettent déjà le renvoi des étrangers indéliquats et d'y assortir des interdictions de territoire de 0 ans à vie.

 

Et le plus drôle, c'est que cette décision de renvoi dépend du ?

 

Aller... cherchez un peu...

 

La décision de renvoi dépend du DFJP qui est en main de ?

 

Le législateur, le vieux donc, celui qui est à la retraite aujourd'hui, n'a donc pas attendu l'UDC pour prendre ces dispositions... pondre cette loi est,  par essence redondante, inutile. Il suffit d'appliquer les lois existantes.

 

Mais bon l'UDC l'a bien démontré, il ne respecte rien : le drapeau foulé aux pieds par des moutons... nous traitant au passage de moutons ; des jeux racistes et xénophobes à l'intention des enfants incitant à la violence sur son site et ce n'est pas le simple moi, moi-même que je m'aime qui le dit mais la "conférence des directeurs des départements cantonaux de justice et police"...  

 

Je cite l'ATS :

 

-"Les directeurs cantonaux s'engagent pour le maintien de la sécurité et de l'ordre, ainsi que pour un Etat de droit fort. Ils considèrent comme un affront que le parti gouvernemental qui détient le portefeuille de la justice et de la police ridiculise ces valeurs pour servir ses visées politiques."

 

Merci à nos institutions, dont la police, de défendre encore les petites gens de ce pays.

 

Quand l'UDC arrêtera de prendre les Suisses pour des cons, ils retrouveront peut-être le sens des valeurs qui ont construit ce pays.

 

Eux ? des patriotes...?

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

Commentaires

Deux remarques factuelles :

1) La législation actuelle est fort différente du contenu de l'initiative UDC.

2) Ce n'est pas au DFJP qu'est confiée la tâche de renvoyer les étrangers.

Écrit par : Soli Pardo | 16/10/2007

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Pardo,

1) La législation actuelle permet déjà le renvoi des étrangers criminels et personne en Suisse n'y voit à redire.

2) L'expulsion d'un étranger relève bel et bien de l'autorité fédérale.

Que vous (votre parti bien entendu) preniez l'ensemble des Suisses pour des cons, M. Pardo, est une chose... mais nous ne le sommes pas tous.

En plus maintenant votre parti dérange même nos services de sécurité.

Et là... je crois que cela devrait vous servir de sonnette d'alarme quant aux dérapages de votre parti.

Mais bien évidemment, ce que j'en dis... je ne suis qu'un citoyen parmis d'autres...

Quoi qu'il en soit, merci pour votre commentaire et bonne chance pour les votations qui approchent.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 16/10/2007

Bonjour M. Stéphane,

Je reprends la même numérotation :

1) La législation actuelle, comme vous le dites, permet. L'initiative de l'UDC, pour certains crimes graves, vise à ce que cette faculté devienne une obligation.

2) Article 15, deuxième alinéa LFSEE :

Le droit d’expulser un étranger et d’octroyer ou de maintenir une autorisation de séjour ou d’établissement ... doit être conféré à la police cantonale des étrangers ou à une autorité qui lui est préposée.

Écrit par : Soli Pardo | 17/10/2007

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Pardo,

tout d'abord merci d'avoir souligné ici que les dispositions légales actuelles permettent déjà le renvoi des étrangers et aussi que cette décision dépend de la volonté du juge qui est seul habilité à décider de la nécessité ou non d'un renvoi.

Aussi, je tiens à vous remercier M. Pardo car contrairement aux prétendant(e)s d'autres formations politiques, vous prenez le temps de lire et de répondre.

Nous ne partageons pas les mêmes idées, mais je vous reconnais d'avoir l'esprit du dialogue dans le respect. Certains partis, du moins certains de leurs membres, pourraient prendre cet exemple en matière de communication interactive avec les citoyen(ne)s.

Bonne chance pour cette votation M. Pardo,

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 17/10/2007

Les commentaires sont fermés.