30/10/2007

96'000 ou 960'000 ?

Bonjour à toutes et à tous,

 

quelques idées "cadeau bonus" pour inspirer nos conseillers / conseillères qui agissent au niveau cantonal et / ou fédéral...

 

Pourquoi ne pas réduire le train de vie de l'Etat avec des solutions toutes simples qui relèvent du bon sens ?

 

En commençant par les voitures de fonction, sur Genève les fameuses plaques en 96'000 et maintenant 960'000, ces immatriculations correspondent à des sociétés de location de voiture pour offrir avec la location du véhicule la prestation chauffeur professionnel.

 

Nos conseiller/ères actuels circulent donc en limousine avec chauffeur...

 

Si on peut comprendre que dans certaines occasions, nos membres du gouvernement sont appelés à faire appel à ce genre de service, il est cependant difficile de justifier de cette nécessité au quotidien.

 

D'ailleurs, il est lieu de souligner que l'un des rares à n'utiliser cette facilité que lorsque c'est nécessaire, est notre conseiller en charge des finances : M. David Hiller que vous croiserez plus souvent dans le bus, dans le tram, que sur la route...

 

Surtout que se sont souvent de grosses cylindrées qui circulent... alors pourquoi ne pas louer des véhicules hybrides par souci écologique mais aussi économique et limiter l'usage de la voiture de fonction aux seuls déplacements et rendez-vous officiels ?

 

Purée tu fais chmir Stéf... je sais...

 

Ensuite, l'administration consomme énormément d'électricité et même si l'Etat bénéficie des prix "grands comptes", nous payons cette électricité... donc pourquoi ne pas remplacer les ampoules dites à combustion par les ampoules nouvelle génération qui consomment à éclairage égal : 4 fois moins d'électricité et qui durent aussi nettement plus longtemps ?

 

Aussi, pourquoi laisser les ordinateurs sur le mode veille alors qu'il suffit de les éteindre à la fin de la journée ? (qu'on ne vienne pas me dire que c'est pour descendre les mises à jour... cela peut se faire en pleine journée, à la pause de midi par exemple... c'est testé et approuvé ;o)

 

Voila quelques idées à deux francs, qui ne nécessitent pas de pondre une loi, suffit d'un minimum de bonne volonté et de quelques notes internes...

 

Des économies qui pourraient financer une mesure urgente pour l'accompagnement de nos anciens lorsque l'OCPA leur coupera les vivres ?

 

A celles et ceux qui pensent à tort que si je tiens à la défense des anciens c'est sans doute parce que je suis touché par ce problème... eh bien non, je fais partie des gens qui considèrent qu'il y a deux "témoins" de l'état de santé d'une société :

 

  • Les personnes agées
  • les enfants

 

Une société incapable de s'occuper de ses enfants et/ou de ses anciens est une société qui régresse.

 

De là le constat est clair : nous régressons.

 

Je salue ici mes nombreux proches qui me demandent d'entrer en politique et je vous avoue que ça commence à me titiller... parce que le simple citoyen commence à en avoir un peu marre des fins de non recevoir... encore un peu de patience, parce que je dois finir quelques projets bien avancés et régler deux trois bricoles...

 

Mais qui sait...

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

Les commentaires sont fermés.