05/11/2007

Un élu UDC qui dérape...

Bonjour à toutes et à tous,

 

j'ai toujours pensé, à tort sans doute, que le SVP / UDC était un parti du peuple, par le peuple...

 

Mais voilà, à force de se concentrer sur les étrangers, on en viendrait à croire que ce parti s'intéresse bien plus aux étrangers qu'à ses concitoyen(ne)s.

 

L'effet de manche sur l'étranger étant toujours payant... à court terme...

 

Maintenant que ce parti est élu, il devrait à mon sens se recentrer sur ces concitoyen(ne)s et leurs attentes, parce que Messieurs, Mesdames de l'UDC, sincèrement je n'ai pas envie de payer des tests d'ADN pour que quelques familles puissent bénéficier du regroupement familial... La Suisse n'est pas la France en matière d'immigration.

 

Faudrait voire à calmer la frange la plus extrême de votre parti avant que vous ne deveniez juste l'anti chambre de la pensée : Schwartzenbach forte de 6'000 adhérents et en perdition.

 

Voulez vous vraiment finir comme ce parti au banc de la démocratie ?

 

Votre parti dérive dangereusement au lieu de ce recentrer sur nos anciens, nos jeunes...

 

L'UDC serait il à court d'idées novatrices au point qu'il lui faille trouver un bouc émissaire pour focaliser notre attention ?

 

Vous devriez occuper le terrain par des propositions concrètes et réalistes pour vos concitoyen(ne)s parce que sur le thème de la sécurité, il est facile de faire mieux que votre conseiller fédéral en charge du DFJP, sur les thèmes sociaux vous affichez un vide sidéral, et donc, je vous inviterai à ne pas vous reposer sur vos lauriers d'une élection basée sur 48,8 % des votants de ce pays.

 

Seul un peu moins de 1 Suisse sur 5 vous a élu... cette réalité mathématique devrait être présente à tout instant.

 

Au boulot, la Suisse ne se résume pas aux étrangers et tous les maux de ce pays ne reposent pas sur les épaules de ces derniers.

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

Commentaires

Mais c'est la faute aux médias !

Il y a actuellement 378 objets parlementaires pendants déposés par le Groupe UDC aux Chambres fédérales (http://minilien.com/?M4oLrjcgx5), sans compter les objets déposés individuellement par des élus UDC.

Une immense majorité de ces objets n'a aucun rapport avec les étrangers.

Si la presse souhaite faire la une avec les seuls objets concernant la politique d'immigration en Suisse, l'UDC n'y peut rien.

On en aura encore la démonstration cette semaine : le groupe UDC va rendre public son programme de législature, qui portera sur l'ensemble de la politique en Suisse. gageons que la presse n'évoquera que les points relatifs aux étrangers...

Meilleures salutations à tous.

Écrit par : Soli Pardo | 05/11/2007

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Pardo,

c'est toujours un plaisir de vous lire.

Même si l'exercice est difficile, surtout lorsqu'il s'agit d'un élu de votre famille politique, reconnaissez qu'avec notre taux d'immigration et nos procédures déjà très longues et sélectives en matière de regroupement familial, la prise de position sur l'ADN frise le ridicule en plus d'être cher.

Et une fois de plus, l'on entend parler que de cette focalisation sur les étrangers. Tous nos concitoyen(ne)s, du moins les 48,8 % qui s'intéressent à la politique, ne prennent pas le temps de s'informer sur l'ensemble et gageons qu'à force de déclaration de ce genre, votre parti souffre d'une image en décalage avec les préoccupations des simples gens.

Si l'on peut admettre que les médias s'en donnent à coeur joie sur ce thème, il revient à votre formation politique de se faire entendre sur les autres sujets qui, soyons en sûrs, intéressent nettement plus nos concitoyen(ne)s.

Les Suisses attendent des résultats et tous les partis, sans exception, devraient se mettre à la tâche.

Les effets de manche ne résoudront pas nos problèmes et nous en avons quelques uns...

Merci pour votre commentaire,

Bien à vous M. Pardo,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 05/11/2007

Les commentaires sont fermés.