08/11/2007

Versoix et Vernier en danger ?

Bonjour à toutes et à tous,

 

depuis des mois, il arrive que le soir je fume une cigarette tranquille à ma fenêtre... disposant d'une vue imprenable sur l'aéroport, je regarde décoller et atterrir de nombreux avions... dont un très particulier...

 

L'avion DHL...

 

Ce doit être un boeing d'après le bruit des réacteurs... un gros porteur...

 

Habitué par les décollages en tous genre depuis des années... cet avion m'interpelle vraiment lorsqu'il lève le nez pratiquement en fin de piste (côté route de Meyrin)...

 

En effet, il suffit de le voir pour comprendre que cet avion est bondé de colis, lettres, frêts divers... car il lui faut pratiquement toute la piste pour atteindre la vitesse requise...

 

Un avion qui facilement emporte en plus de ses soutes, 100 tonnes de kérosène.

 

Un beau briquet.

 

Ensuite, juste après le décollage, il survole à très... pardon, très très basse altitude Vernier... sans doute à cause de son poids. C'est l'un de seul à procéder ainsi.

 

La question est double, est ce qu'un avion incapable d'atteindre sa vitesse d'envol avant la fin de piste peut freiner s'il n'arrivait pas à lever le nez ?

 

La réponse est non...

 

Ensuite, est ce que cet avion, si le moindre problème technique survenait juste après le décolage, aurait la trajectoire balistique suffisante pour éviter Vernier et ses habitants ?

 

La réponse là aussi et non.

 

Avant qu'une tragédie se produise, est-ce que nos autorités aéroportuaires pourraient vérifier que cet avion et son chargement sont conformes aux spécificités de l'aéroport de Genève Cointrin ?

 

Parce que lorsque le vent tourne... c'est Versoix qui voit passer cet appareil à raz les paquerettes...

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

Les commentaires sont fermés.