14/11/2007

Les 2 millions de Jocelyne Haller...

Bonjour à toutes et à tous,

 

nombreux sont ceux qui ne connaissent pas cette Grande Dame et pour cause, vous ne la verrez pas s'étaler sur un blog avec de grandes phrases, ni dans un dépliant, ni dans une pub à deux francs et pour cause...

 

Elle travaille toute la journée dans un bureau de 6 m carrés au contact des plus nécessiteux. Sans compter ses heures...

 

Un femme de terrain.

 

Que les personnes qui verraient en elle une "gaucho caviar" profitant de son statut de fonctionnaire, se ravisent "quick".

 

J'ose dire que je connais cette personne et son engagement au service des plus pauvres de ce canton.

 

Que la droite et son extrême s'avisent clairement de ne pas dériver sur le thème se sont les étrangers qui abusent, ou même il y a des abus, de l'assurance sociale... parce que, moi bon Suisse pur beurre, j'ai eu besoin de faire appel aux services sociaux.

 

Oui, il y a un grand nombre de Suisses Genevois(es) pur sucre qui ont besoin du soutien de l'Hospice Général.

 

Après avoir servi mon pays, travaillé depuis ma plus tendre jeunesse, racheté une SA pourrie qui a fait faillite, je me suis retrouvé à l'assistance sociale et je ne dois mon salut qu'au professionnalisme de cette femme.

 

Ni aux belles louanges de l'extrême droite, ni à la droite modérée, ni aux sirènes pur caviar des gentils socialistes...

 

Sans son intervention, j'aurai du "braquer une banque" pour nourrir mes enfants, ma femme.. Je parle ici de manger pas d'aller au restaurant réfléchir sur l'opportunité d'interdire la fumée dans les lieux publiques. Pas plus que du salaire des dirigeants des SIG.... Pour moi tous ces politiques à 2 balles me font marrer.

 

Cette grande dame, par son intervention et celle de l'Hospice Général, m'a permis de m'inscrire au chômage, entreprendre des études informatiques de haut niveau, obtenir un diplôme et finalement retrouver un emploi... écrire un deux livres... dont un qui sera adapté au cinéma, que je n'ai plus de souci pour l'avenir...

 

Je lui dois ma vie d'aujourd'hui.

 

Alors que simple citoyen j'avais HONTE de faire appel à l'Hospice Général, HONTE de devoir m'inscrire au chômage... Grâce à cette femme et son engagement au quotidien à nos côtés...

 

J'ai raccroché.

 

Sans doute y a t'il des abus et croyez-le sur parole, Mme Haller est la première à les combattre, parce qu'elle, comme ses collègues en sont conscient(e)s.

 

Supprimer 2 millions d'aides aux Genevois(es) est absurde... surtout si on le justifie par quelques abus... Parce que celles et ceux qui en ont besoin... réellement besoin... ne sont pas forcément ceux que vous croyez...

 

Genève devrait déjà voir au respect de la volonté populaire en matière de subvention aux EMS... ensuite réduire les prestations aux plus pauvres... un mot me vient :

 

Minables.

 

Nos politiques actuels sont des pauvres minables planqués bien heureux...

 

Que les planqués qui n'ont, par chance, jamais eu besoin de l'aide sociale, du chômage, m'épargnent leur commentaires à 2 francs... parce qu'il faut avoir vécu une descente aux enfers pour comprendre que personne n'est l'abris et qu'une Madame Haller dans un moment pareil...

 

C'est le soleil dans le tunnel.

 

Mme Haller comment vous dire simplement : "merci" et pour nos concitoyen(ne)s qui entrent dans votre bureau tous les jours, 5 jours par semaine... Continuez à vous battre.

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

 

PS. En fait, je suis content, nous n'avons qu'à ratiboiser l'aide sociale, cela nous permettra d'aller voir "La Traviata" au Grand Théatre... les autres n'ont qu'à crever la dalle et aller mendier devant les SIG... au fond ça gêne qui ?

 

 

Commentaires

Bonjour Stéphane,

C'est toujours un plaisir de lire vos commentaires et aujourd'hui je saisi l'occasion d'en faire un moi-même sur votre blog, car votre article me touche au plus profond de l'homme de droite que je suis.

J'ai eu l'occasion de rencontrer Madame Haller lors d'une conférence-débat à laquelle elle a accepté de participer, malgré que celle-ci soit au sein d'une assemblée d'un parti de droite dont je suis membre.
Et bien j'ai senti en elle une vraie humanité, une volonté d'aider les plus démunis et, malgré que je ne partage pas ses idées sur les solutions possibles pour améliorer la condition de chacun, elle s'est imposée à mes yeux comme une grande dame, qui a le courage de s'ériger contre ceux qu'elle combat.

Aujourd'hui nous avons des gens comme elle, nous avons des gens de droite, comme moi, qui cherchons des solutions viables et à long terme pour améliorer la condition des plus nécessiteux, et à côté de ça, nous avons des hommes de "gauche" qui ont besoin de tellement d'argent pour leurs petits jeux personnels (grand théâtre, piste de ski au milieu de la ville, j'en passe et des meilleures !) qu'ils font de l'ombre à ceux qui veulent vraiment faire avancer les choses pour que l'être humain soit mis au centre de nos préoccupations.
Malheureusement, ces nantis sont des élus, ils ont un pouvoir que nous n'avons pas, mais que nous pouvons combattre bec et ongles, en menant une action au sein même de nos milieux respectifs pour ouvrir les yeux des électeurs qui seraient tentés par la tentation de voter pour leur donner le pouvoir encore plus longtemps.

Oui Stéphane, je suis un homme de droite et je n'ai pas honte de le dire, au contraire, j'en suis aujourd'hui encore plus fier qu'hier quand je vois les scores dangereux des extrêmistes qui ont pollué notre paysage politique. Je me dis que la vrai droite doit renaitre, et je veux faire partie de sa reconstruction.
Mais tout en étant idéologiquement opposé à Madame Haller, je la respecte en tant que militante, car c'est ce qu'elle est et elle le fait bien.

Merci Stéphane de rendre hommage à des humains.
Merci de dénoncer le faux "humanisme" de certains.

Amicalement

Mirko Righele

Écrit par : Mirko Righele | 15/11/2007

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Mirko,

merci pour votre commentaire, merci aussi pour ce bel hommage que vous rendez à cette femme d'exception malgré, et c'est d'autant plus appréciable, que vous n'êtes pas en accord "idéologique" avec le parti auquel elle "appartient".

Il y a des gens valables à droite, à son extrême, comme à gauche et à son extrême...

Des talents, il en existe, malheureusement lorsque j'entends qu'on sabre 2'100'000 CHF dans le budget pour l'Hospice Général... et que de l'autre côté on rallonge de 2'500'000 CHF le budget du Grand Théatre, qû'on ajoute 940'000 CHF pour les travaux de la rue du Stand 25 pour refaire l'aménagement de 1 étage avec tous les dépassements de budget... pour un immeuble "clé en main"...

On ne trouve pas mieux que de sabrer 2'000'000 ? Bientôt les mendiants ne seront plus les Roms... mais les Genevois(es).

Les Suisses ont un rapport à la misère très particulier, des familles entières vivent en dessous du seuil de pauvreté et s'en cachent comme d'une maladie honteuse...

En 2007, dans notre beau pays... avoir honte d'être pauvre...

Des histoires de ce genre me rendent hors de moi, sans doute parce que j'ai vécu cette accumulation de facteurs qui conduisent à des situations où tout vous échappe...

La misère dans ce pays existe et ça c'est le problème de tous les politiques de droite ou de gauche...

Merci pour votre commentaire Mirko,

Bien à vous,

Stéphane



Écrit par : Stéphane | 15/11/2007

Les commentaires sont fermés.