06/12/2007

Qui a dit que le chômage baissait ?

Bonjour à toutes et à tous,

 

pas plus tard que hier je réagissais, en professionnel du chômage et non en chômeur professionnel, à l'article de M. Souaille, lire l'article ?

 

Le rédacteur du journal Radical défendant avec ardeur la nouvelle loi sur le chômage, ce que l'on peut comprendre car cette loi effectivement présente des nouveautés intéressantes, notamment la prise en charge plus rapide des chômeurs, l'orientation dans des structures formatives spécialisées, etc...

 

Mêh ! Mêh ! Mais elle présente des lacunes sur d'autres points et non des moindres.

 

L'argumentation de M. Souaille ne résiste malheureusement pas à une analyse professionnelle de la nouvelle loi.

 

Il n'y a pas besoin d'être devin pour comprendre le shéma des vases communiquants qui va se mettre en place avec la nouvelle loi. De chômeurs à assistés pour un nombre non négligeable d'hommes et de femmes.

 

En outre, il cite en exemple d'autres cantons, en effet, la hausse est disparate de canton en canton car le chômage actuel est la résultante d'un ensemble de facteurs que la seule nouvelle loi cantonale ne résoudra pas car ces derniers dépendent des décisions fédérales.

 

Et la hausse fédérale du chômage est bien là, c'est bel et bien un problème fédéral et non cantonal propre à notre si beau et merveilleux canton... Pour s'en convaincre il suffit de consulter l'ATS de ce jour de grâce 6 décembre 2007 à 9h03.

 

La nouvelle loi cantonale sur le chômage n'a pas que du mauvais, loin de là, et je ne peux que saluer le travail accompli par M. Longchamp pour proposer cette loi, cependant elle contient des lacunes qui occultent les avancées qu'elle produirait si votée et appliquée en l'état actuel et c'est bien dommage.

 

Quant à la réponse : "c'est ça ou rien parce qu'il n'y a pas de plan B"... les Genevois(es) apprécieront...

 

La démocratie c'est le libre choix, pas l'acceptation populaire d'un ultimatum.

 

Un dernier point, M. Souaille, vous titrez votre blog : "Mondialisation Humaniste" alors en lieu et place d'ironiser sur mes commentaires issus de trois années et demi de pratique du terrain, je vous rappellerai une réalité qui a du échapper à votre analyse, derrière les statistiques qui sont libres d'interprétations, il y a des hommes et des femmes, des familles entières qui vont être confrontées à des problèmatiques bien réelles.

 

Alors ces gens vous en faites quoi dans votre Mondialisation Humaniste ?

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

PS. Neuneu le Clown peut être, mais encore en phase avec la réalité.

Les commentaires sont fermés.