05/01/2008

Les bilatérales servent à qui ?

Bonjour à toutes et à tous,

 

à peine revenu d'un exil informatique décidé, je lis que cette année sera celle des bilatérales (suite et retour...)

 

Mais, après l'expérience des dernières, je me demande à qui servent les bilatérales... l'Europe... très mignone sur le papier, dans l'idée, mais en réalité une bande de tecnochrates basés à Bruxelles, gérant les différences européennes comme on barrerait un bâteau ivre par une mer houleuse...

 

L'Europe, d'aujourd'hui, ne m'inspire rien, rien de bon... d'ailleurs qui pourrait me citer un exemple qui ait profité aux Suisses... un seul exemple... ah oui, aller travailler en Europe librement pour nos compatritotes... vous en connaissez beaucoup ?

 

Moi pas.

 

Donc, je m'attendais comme nombre, à voir les prix à la consommation baisser, avoir une offre plus diversifiée, etc... mais rien...

 

Les prix augmentent, l'offre se rétrécit, et rien.

 

Non, l'Europe qu'on nous a fait avaler à travers la bilatérales, malgré que les Suisses aient refusé d'entre dans cette entité politique et très théorique, n'est qu'un rêve.

 

Les Européens nous envie aujourd'hui, notre indépendance des décisions de la toute puissante brusseloise ne nous affectant encore que peu...

 

Si l'idée d'une Europe puissante me séduit, si le fait qu'il nous faille développer le vieux continent parce que la bipolarité que nous avons subie durant 70 ans me reste en travers de la gorge, l'Europe d'aujourd'hui ne me tente pas...

 

Surtout que les bilatérales ne profitent qu'à la seule économie privée...

 

Il suffit de voir ce que nous ont amené les dernières bilatérales... chômage, dumping salarial, hausse des prix, augmentation du trafic, hausse de la criminalité...

 

Super bilan qui m'invite à la prudence.

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

Commentaires

Doit-on vous rappeler qu'avant la signature des bilatérales en 2004 la croissance de la Suisse était égale à ZERO ! et que le chômage était de 6.9 % contre une croissance de près de 3% aujourd'hui et un taux de chômage de 2,5% ! si tout va bien pour la Suisse aujourd'hui c'est parceque le marché européen lui est ouvert et la Suisse peut donc négocier avec ses partenaires européens sans contrainte ! Si les bilatérales venaient à cesser (tous les économistes de droite et de gauche le jurent !) la croissance redeviendrait nulle car les marchés européens (pricipaux partenaires et clients de la Suisse) lui seraient fermés ! Cela veut dire que les entreprises établies aujourd^'hui en Suisse n'auraient plus qu'à s'établir dans des contrées où le marché est ouvert (27 pays d'Europe) . Je crois qu'i l va fortement falloir revoir vos notions en économie ! Quant à la hausse des prix ce n'est certainement pas à cause des bilatérales que le pétrole et le gaz augmente et fait monter les prix ! Si les bilatérales venaient à tomber les prix des taxes à l'exportation et à l'importation de l'Europe, seraient insoutenables pour la Suisse et n'oubliez pas que la Suisse importe presque tout ! Je crois que vous devriez vous retirer dans des cantons comme Uri cela doit mieux vous convenir.... Des villes ouvertes comme Genève n'ont pas besoin de gens comme vous !

Écrit par : genevois | 06/01/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Genevois,

tout d'abord merci pour votre conseil de m'expatrier à Uri, berceau de notre si beau pays... concernant ce dernier, je n'ai heureusement aucun conseil à recevoir sur ma bienvenue à Genève de la part d'un anonyme n'ayant au demeurant pas fait la moitié de ce que j'ai fait pour ma ville, mon pays... ;o)

Ensuite défendre les bilatérales ou être contre, n'est en rien un refus des autres, mais le triste constat de la nullité européenne dans pratiquement tous les domaines...

Social, défense, économie.

Constater cela ne relève pas d'un nationalisme excerbé, juste de l'intelligence.

Rappelons que les réussites européennes sont si rares, qu'il suffit 'une page A4 pour les résumer.

Quand votre argumentaire sera autre qu'économique... nous pourrons rediscuter, car je connais nombre d'Européens qui nous envie aujourd'hui notre indépendance... et l'Europe j'en reviens aussi... j'étais plutôt pour il y a quelques années, mais au vu de ce qui se passe dans l'ensemble de l'Europe d'aujourd'hui... je doute d'un quelconque intérêt de La Suisse à entrer clairement dans cette technocratie élitiste bruxelloise.

N'en déplaise, les bilatérales n'ont rien amené à ce pays... rien.

La croissance actuelle de la Suisse étant plus vraisemblablement liée au franc faible... et à un Euro bien trop fort...

D'autres arguments cher Monsieur ?

Bien à vous et merci pour votre commentaire,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 07/01/2008

Les commentaires sont fermés.