18/04/2008

Questions ouvertes à M. Paychère

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Paychère,

j'ai lu attentivement votre texte sur votre blog, sans doute votre but était d'éclairer la lanterne d'un simple citoyen d'aujourd'hui... et je ne peux que vous remercier de votre transparence.

Cependant, en vous lisant, il me vient quelques questions concernant vos propos, me permettez vous ?

Je me permets de reproduire ici l'entier de votre texte avec les questions qu'il soulève, avec mes remerciements :

18.04.2008

Pour un collège des procureurs ?

Sur son blog , Jean-François Mabut se fait « l’avocat » ( !) de la création d’un collège de procureurs. C’est la question importante de la structure du futur Parquet, celui du 1er janvier 2010, qu’il pose ainsi. N'est ce pas à la Constituante et donc à la Constitution de fixer les modalités de l'élection judiciaire et me semble-t'il que M. Mabut affirmait sa prose dans ce sens ? Le Procureur général sera entouré d’une quarantaine de collègues ; nombre d’entre eux seront d’anciennes magistrates et d’anciens magistrats du Parquet, passés par l’Instruction et qui réintégreront le nouveau Parquet enrichis de leurs connaissances et de leur savoir-faire acquis dans une autre juridiction. À celle s’ajoute une tradition d’indépendance des magistrats genevois, qui n’aiment guère des structures hiérarchiques. Est - ce à la vue de ce dernier paragraphe que vous et votre collègue avez remis en cause la décision de classement prononcée par M. Zappelli dans le volet pénal de l'affaire de Vernier ?

Il faudra donc savoir donner une direction générale à des équipes qui se formeront selon des domaines de spécialité. De quelle direction parlez-vous ? En matière de délinquance et de crime, la seule priorité, n'est elle pas la poursuite des infractions, point barre ? Il va de soi qu’une section dévolue aux affaires complexes subsistera, car l’importance de la place financière genevoise justifie la constitution d’un équipe stable de magistrats. Mais d’autres types de délinquance réclament aussi une action déterminée et constante. Lesquelles ? Par exemple, les associations se vouant à la défense des victimes d’actes de violence domestique ou d’abus sexuels réclament des interlocuteurs privilégiés. Leur proposerez-vous des interlocuteurs du genre de M. H. Ramadan pour les violences conjuguales ? Elles les auront dès que le futur grand Parquet aura pu être organisé.

Le collège des procureurs est donc en marche : au-delà de la dénomination de Procureur général et de Procureurs, 2010 ne fonctionnera sans hiérarchie excessive, mais avec des groupes de magistrats responsables et investis dans des domaines de compétence, qui travailleront ensemble. N'êtes vous pas entrain d'empiéter clairement sur les prérogatives de la Constituante qui est elle aussi en marche ? Il n’y aura ni « chef » au mauvais sens du terme, ni « vedette » monopolisant les relations avec les media. En somme vous parlez de diluer la responsabilité et le simple citoyen, la simple citoyenne, sera face à une institution lisse et ne pourra se retourner contre personne le cas échéant ?

François Paychère

 

Voyez - vous M. Paychère, votre texte soulève bien plus de questions qu'il n'y répond et c'est dommage pour un candidat à l'élection de Procureur...

Bien à toutes et à tous,

Bien à vous M. Paychère et je vous souhaite malgré nos différences de point de vue : -" bonne chance ".

Stéphane

19:05 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Bravo Stephane,

J'admire votre aisance à lire entre les lignes des discours comme des écrits de des femmes et des hommes publics.

Merci Stephane.

jean-pierre

Écrit par : Moll | 18/04/2008

QUE CE BILLET EST BÊTE !

Écrit par : Ludovic | 18/04/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Jean-Pierre,

Bonjour Ludovic,

Jean-Pierre comme je suis lassé que nos politiques fassent "tout et n'importe quoi" nous promettent "tout et son contraire" pourvu d'être élu... je pose mes questions et lis attentivement leur déclaration... parce que j'en ai marre d'être un jouet.
Il est temps pour nous citoyen(ne)s de nous rappeler que nous sommes les souverains de notre pays et que nos politiques doivent travailler dans ce sens et dans nul autre.

Ludovic, vous dites que mon billet est bête... Les questions légitimes d'un citoyen lambda sont donc, à vos yeux, bêtes ?

Est-ce là votre conception du mot démocratie ? Si mon billet est bête, comme vous le dites, j'espère juste que l'ensemble des politiques et des gens accédant à des responsabilités, qu'elles soient cantonales ou fédérales, trouveront ce genre de billet intéressant et tacheront d'y répondre...

Le militantisme de base ne devrait pas sous estimer le questionnement au combien sain des citoyen(ne)s, il n'y a pas de citoyen bête, il y ait juste des politiciens tortueux.

Bien à tous deux,

Merci pour vos commentaires,

Stéphane


PS: Faut lire le titre de mon blog : le mouton est dans le pré; donc c'est : "bêêêêêêêêêhhhhhhte"

Écrit par : Stéphane | 19/04/2008

votez pour la compétence et l'indépendance, votez DANIEL ZAPPELLI !

Demain dimanche, c'est le dernier moment pour confirmer leProcureur général en place. Daniel ZAPPELLI offre toutes les garanties de sérieux, de compétence et d'indépendance nécessaires à une application équitable de la justice, sans privilégiés ni boucs émissaires. Qu'on soit de gauche ou de droite, qu'on soit pauvre ou riche, il est dans l'intérêt de chacun d'avoir des garanties de l'indépendance du Procureur général, comme il est indispensable d'avoir un juriste à la hauteur des défis qui l'attendent (réforme 2010) et un meneur d'hommes capables de soutenir son équipe et de donner des priorités de travail sérieuses et responsables

Un seul candidat rempli ces conditions, c'est Daniel ZAPPELI! Il est encore temps d'aller voter ! Genève a tout à gagner en élisant un nouveau Procureur général !

Écrit par : JUSTICE | 19/04/2008

Bonjour Stéphane,

Bravo d'avoir apposé votre nom sur la liste de soutien à ZAP, qui la clôt ainsi. Je suis sure de qu'il va être reconduit dans sa fonction.

Aucun de ses détracteurs ne peut lui reprocher un quelconque décalage entre la parole et les actes, comme l'alcool au volant ou d'utiliser à outrance un chauffeur alors qu'une politique anti-bagnoles est prônée ou encore défendre les droits de la personnes humaines et indemniser grassement un tenant de la lapidation ...

Écrit par : Micheline Pace | 19/04/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Justice,

Bonjour Mme Pace,

Justice, vous avez raison, M. Zappelli n'est ni de droite, ni de gauche, il est dévoué à remplir son engagement envers les citoyen(ne)s de notre Canton et c'est exactement ce que nous sommes en droit d'attendre d'un Procureur Général.

Compétence et dévotion au service de tous.

Mme Pace, effectivement, avant de prendre la décision de signer la liste de soutien de M. Zappelli, je l'ai rencontré, écouté, étudié les statistiques de son action et là c'est clair : son bilan est excellent.

Reconduire M. Zappelli est du simple bon sens, entre un homme ayant déjà 5 ans d'expérience avec un bilan solide à présenter... et un challenger sans réel bilan à mettre en balance...

Mes enfants méritent de vivre dans une ville sûre, une ville où le crime ne paie pas.

Quoi qu'il en soit, je leur souhaite bonne chance à tous deux, maintenant, la décision finale nous revient... alors demain votons...

Si je souhaite que Monsieur Zappelli gagne pour toutes les raisons citées plus haut, j'aimerais surtout... et c'est pour moi encore plus important, que le taux de participation dépasse les 55%...

Un voeu pieux.... sans doute...

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 19/04/2008

Non à Paychère-Moutinot !!!!

Vive ZAP qui respecte les lois républicaines et les droits humains...

« Un mendiant bien portant est plus heureux qu'un roi malade. »
(A. Schopenhauer)

Écrit par : Micheline | 20/04/2008

Les commentaires sont fermés.