29/05/2008

Le souhait de dire : -"merci"

Bonjour à toutes et à tous,

un billet un peu particulier pour remercier les enseignants.

La fin de l'année approche et une fois de plus mes filles scolarisées auront appris, se seront enrichies du savoir que leurs professeurs, leur maître leur ont transmis tout au long de cette année.

Et lorsque l'on est parent, qu'y a t'il de plus beau que de voir son enfant grandir et s'instruire...?

Ce travail de fourmis qui se fait à l'abris des regards, sans gloire particulière, sans autre reconnaissance que le devoir accompli, mérite que l'on soutienne ces personnes qui s'investissent pour nos enfants, alors je souhaite leur dire :

-"merci"

De plus, ils et elles, nos enseignants font leur maximum dans des conditions parfois difficiles pour assurer la meilleure instruction possible à nos "chères petites têtes blondes" et aussi, ils et elles se démènent pour emmener nos enfants en "sortie" avec leur classe, tissant ainsi un lien fort avec leurs élèves pour leur faire découvrir des endroits riches d'Histoire...

Saluer aussi leur patience, parce que déjà avec 1 ou 2 ou 3 enfants... des fois, la crise de nerf nous guète... et eux avec 20 25 élèves arrivent à leur but... une prouesse à saluer.

Alors merci, Mesdames, Messieurs, du corps enseignant pour votre travail au quotidien aux côtés de nos enfants.

C'est un bien petit merci pour vous témoigner la gratitude que je vous porte,

A quand des Tshirt's Thak's teachers ?

481955892.jpg

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

05:58 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : école, profs, instruction |  Facebook |

Commentaires

Permettez de retranscire ici une anti-strophe conconcté par un "apprenant": "Quel beau métier, professeur - Quel beau fessier prometteur."

En fin d'année, certains se lâchent, d'autres remercient, comme vous, ceux qui s'efforcent d'apporter quelque chose. Merci de faire entendre votre voix dans ce concert de mensonges institutionnalisés! (

(Ce métier, en comparaison à d'autres du domaine tertiaire, devrait être inscrit à la liste des métiers à risques; exposés sans être valorisés ni exister en pensant, les profs sont la proie de beaucoup de malveillance et de violence de la part de la société alors que les gens devraient s'en prendre aux cadres dirigeants.)

Bien à vous!

Écrit par : Micheline Pace | 29/05/2008

Cher Monsieur,

Vous ne pouvez pas savoir combien ce petit mot me fait plaisir. En effet, en tant qu'enseignante, je l'entends plus que rarement.
Sauf, cette année, peut-être: après chaque cours un élève serbe m'a remerciée; c'est extraordinaire !
Et puis, comme les voyages d'étude approchent, je me demande chaque fois, si un ou plusieurs élèves vont peut-être venir me serrer la main au retour et prononcer ce petit mot magique qui fait tellement plaisir...et qui même après avoir passé plusieurs jours en leur compagnie, est si rare.
Une question d'éducation, de savoir vivre... il est tellement plus simple d'insulter les profs et de leur faire des reproches!

So thanks a lot !

Marion

Écrit par : Marion Garcia | 29/05/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Mesdames,

les gens mesurent mal l'entier des difficultés auxquelles vous faites face au quotidien pour transmettre ce savoir qui est le vôtre et qui grâce à votre travail deviendra le leur.

Nous avons la chance d'avoir de bons enseignants et il est du devoir de chacun de reconnaître que l'élite de demain est entre vos mains.

Les enseignants sont bien trop souvent décriés... pourtant depuis plus de dix ans que j'ai une enfant scolarisée, et sa soeur depuis 6 ans, tous les maîtres et maîtresses ont accompli un travail exceptionnel.

Si mes enfants font partie de l'élite scolaire, c'est bien parce que vous, corps enseignant, avez su leur insufler l'envie d'apprendre.

Et pour cela, je ne puis que réitérer le contenu de mon billet : -"merci".

Bien à vous Mesdames,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 29/05/2008

vendredi 8 aout, je rentre de vacances, et ce matin je me mets sur mon ordi à préparer la rentrée (ben oui, déjà, si j'attends la rentrée officielle des profs, pas grand chose ne sera prêt pour mes petits élèves de CP).

C'est réconfortant, un parent d'élève content du corps enseignant!

Merci de me rappeler qu'il existe des gens positifs sur ma profession, même si malheureusement c'est toujours ceux qui sont négatifs qui parlent le plus et le plus fort - ça arrange le ministère quand il veut nous faire passer une réforme bidon.

On ne peut pas plaire à tout le monde, je sais bien aussi qu'on n'est pas infaillible et qu'en matière de pédagogie je risque de ne pas tout à fait convenir aux souhaits de tous mes élèves cette année encore : j'essaie de garder un oeil bienveillant sur eux, mais cette exigence (certains disent violence) de l'école sur l'individu, n'est-ce pas le propre de la vie?

Jamais dans la vie on ne fait ce qu'on veut, il y a toujours tant de contraintes à prendre en compte, un patron qui nous oblige à travailler plus tard le soir, un conjoint qui ne souhaite pas la même chose que nous au même moment, un banquier peu compréhensif, des enfants qui nous tracassent et qui nous obligent à jouer au flic à la maison alors que franchement, nous, on voulait juste un bon bain chaud et un verre de vin rouge sur une musique douce...

Alors l'école, c'est l'école de la vie aussi, on n'enseigne pas aux élèves seulement du français et des maths et tous les autres trucs qui changent tout le temps dans les programmes : ils apprennent aussi à vivre en dehors du cocon familial, c'est frustrant, pour eux comme pour leurs parents, je le conçois.

Cependant je ne le fais pas contre eux, mais pour eux : c'est jubilatoire quand un élève se distingue des autres et arrive à détourner ma consigne pour arriver à ses fins!
J'aime être prise au piège par mes élèves, quand ils trouvent la faille pour suivre une consigne apparemment, et en fait la contourner.

Intégrer les contraintes, pour se frayer un chemin de liberté : les rendre plus libres, plus intelligents, plus autonomes.

Après 12 ans de carrière, et un mois de repos, me revoilà donc gonflée à bloc pour une nouvelle aventure avec de nouveaux élèves! Merci Monsieur d'avoir réveillé tout ça en moi - un petit merci finalement qui ensoleille ma journée.

Écrit par : véronique | 08/08/2008

Les commentaires sont fermés.