05/06/2008

Les contresens de Soli Pardo à la sauce Radicale

Bonjour à toutes et à tous,

Ce matin je lisais le blog les contresens de Soli Pardo de M. Souaille, rédacteur du journal Radical et candidat à la Constituante.

S'en prenant vertement au rédacteur du journal UDC et président de l'UDC Genève.

En matière de contresens, je crois que M. Souaille se pose bien là.... à contresens des propres idées de son parti, et du Procureur que nous venons de réélire. A moins que la revente de came sur la voie pulbique, et le séjour irrégulier fassent partie du Nouveau programme Radical ?

Malheur m'a pris de commenter le billet et de porter un autre regard sur la statue d'Ousmane Saw qui trône à l'entrée du Métro Shopping de la Gare Cornavin. Statue qui rend hommage aux sans papiers.

On se crêpe le chignon sur la Culture... pourtant cette statue à cet endroit particulier de la ville soulève un tout autre problème :


-" Etait-il nécessaire de dépenser 300'000 CHF pour cette statue et d'autant la placer à cet endroit de la ville connu pour être le lieu de prédilection des dealers sans papiers... qui vendent de la coke à nos gosses ? " 

C'est bien mignon le crépage de chignon, mais dans les faits glorifier les sans papiers qui vendent de la dope à nos enfants faut être très fort !

Cette statue n'a rien à faire là... et pour 300'000 CHF nous aurions peut être pu faire autre chose de plus intelligent. Par exemple embaucher 3 gendarmes de plus... pour patrouiller dans ce même quartier ?...

Mais évidemment, ce n'est que mon humble avis de contribuable de la classe moyenne qui se demande bien pourquoi il paie des impôts.

Les réponses à mon commentaire ne se sont pas fait attendre... et évidemment lorsqu'on à le malheur dans cette ville de dire Non aux dealers, rappeler que le fait d'être sans autorisation de séjour est un délit, que l'on critique La Culture avec un Grand C, on se fait traîter sinon de xénophobe, de beau débile...

Pour ma part, y a rien à dire : 300'000 CHF pour une statue à la gloire de gens qui vendent de la came à nos gosses, dans nos rues, en violant la loi sur le séjour... ça me pose un problème.

Que cela déplaise aux intellectuels hyper chébrans de la gauche caviar... c'est tant mieux !

Quant à ma modestie, elle, est bien réelle...

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

18:51 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Super votre billet, mais aviez-vous remarqué à l'époque que le seul conseiller municipal à s'être offusqué de cet achat est le radical Simon Brandt ? Lequel qualifiait (si je me souviens bien) cet achat de "honte...", on a pas entendu l'UDC ni qui que ce soit d'autre sur ce dossier...

Simon Brandt semble être le seul conseiller municipal de droite à avoir un réel courage politique et je pense que les Radicaux perdraient moins d'électeurs chez l'UDC s'il y en avait davantage comme lui...

Écrit par : Jess | 05/06/2008

Cher Stéphane, je ne crois pas vous avoir insulté d'aucune manière. Tout au contraire, je vous ai invité à venir enseigner votre savoir à l'Université populaire africaine.
Pas plus que je n'ai d'aucune manière approuvé la vente de drogues.
Je me suis contenté de rappeler que tous les africains n'étaient pas des dealers et tous les clandestins non plus. Et que la statue qui vous déplait tant ne glorifie pas un dealer, mais un noir qui lit...
M. le Procureur Général que nous venons d'élire, entend combattre résolument la vente de drogue, les pickpockets et autres crimes et délits de rue... Mais il n'est pas raciste. Il s'est clairement exprimé lors de sa campagne à ce sujet. J'ajouterai enfin que les nombreuses interventions sur mon blog sont bien loin d'être toutes radicales, à commencer par les vôtres.

Écrit par : Philippe Souaille | 05/06/2008

Bien dit Stéphane,

C'est marrant que se soit un vert particulièrement brutal et arrogant qui ait érigé cette statue a la gloire de gens qui enfreignent les loi qu'il est sensé representé en tant qu'élu. Pour moi ça prouve que c'est plus un hooligan qu'un homme d'état.

J'ose pas imaginer si un élu UDC avait commandé une statue a la gloire de blocher, pourtant ex-conseiller fédéral democratiquement élu. Probablement que le black block aurait cassé tous les petits commerces et brulé toutes les voitures de Genève pendant trois semaines, et ce avec l'accord tacite de la gauche qui aurait dit "on desaprouve mais on les comprends".. comme pour les squatters.

Juste un petit bémol, gardons la tête froide et ne mettons pas automatiquement tous les sans papier dans le camp des dealers. Même si par definition ils enfreignent tous la loi il y certainement quelques bons types parmis.

Bonne soirée.

AF

Écrit par : Alain Fernal | 05/06/2008

Bon, eh bien, v'la p'tit un commentaire d'une intellectuelle pas trop chébran, mais à gauche de l'UDC (donc gauche-caviar?). Je n'ai pas encore vu la statue en question, étant, pour l'instant, un peu coincée chez moi, rhume des foins carabiné oblige.

Néanmoins, d'après ce que je saisis de cette histoire, il s'agit donc d'une statue en hommage aux sans-papiers. Apparemment, pour vous, tous les sans-papiers sont des dealers qui vendent de la came aux gosses ou, du simple fait d'être venus illégalement en Suisse, des criminels en puissance. Du coup, un tel hommage tient évidemment du scandale! Depuis quand honore-t-on les criminels, non mais!

Dans votre poste, il n'est par contre fait nulle part mention des centaines de milliers de sans-papiers qui travaillent dans l'économie domestique et d'autres secteurs moins surveillés, et qui n'ont d'autres défauts que de venir chercher une vie meilleure dans une Suisse qui ressemble de plus en plus à un bunker au milieu d'une Europe qui se calfeutre aussi progressivement derrière une veritable forteresse administrative. Vous savez, je me demande ce qui se passerait si tous ces gens se mettaient en grève pendant quelques jours....Je crois que l'on sentirait passer le vent du boulet dans tout le pays! Vous ne parlez pas non plus de ces milliers de prostituées, introduites illégalement par les mafias en tous genres, sans papier ou avec des pseudo-permis d'artistes de cabarets, et qui sont obligées de se vendre à nos chers concitoyens, bons petits suisses à la recherche de saveurs plus exotiques que ce que peuvent leur offrir les femmes suisses, peut-être moins soumises.

Maintenant, concernant le coût de cette statue, là, c'est une autre question. Comme je n'ai pas vu l'installation, je ne me prononcerai pas sur ce qui pourrait m'apparaître comme le bien- ou le mal-fondé d'un tel budget.

Écrit par : Greypower | 05/06/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Jess,

Bonjour M. Souaille,

Bonjour Alain Fernal,

Bonjour Greypowered,

mon propos n'est pas de dire que toutes les personnes sans titre de séjour valable sont des dealers... mais ceux qui fréquentent les abords de la gare dealent bel et bien de la coke à qui en veut. Le même phénomène existe aux Eaux Vives.

Il suffit de sortir le soir.

Ensuite, "griller" 300'000 CHF pour une statue à la gloire de gens qui violent ouvertement la loi, ça me pose un problème.

Aujourd'hui les sans papiers, et demain ?

Vouloir toujours faire dans le "politiquement correct" lorsqu'on aborde des problèmes réels qui touchent notre société, c'est ce qui se pratique depuis longtemps avec le succès que l'on connaît...

Quant à la qualité et au courage politique de M. Brandt, il ne fait aucun doute que c'est un homme politique impliqué qui perçoit la société qui l'entoure avec beaucoup de réalisme et non par la petite fenêtre de son moniteur sur lequel il écrirait des textes dépourvus du moindre bon sens.

Nier l'existence d'un problème revient à le renforcer, ajouter à cela de la provoque politique à deux balles, c'est puérile et pathétique.

Quant aux élécteurs du parti Radical, on comprend mieux leur exode vers l'UDC qui reste le seul parti de droite.

Sur la qualité de l'oeuvre, rien à dire, c'est une belle sculpture... mais elle n'a pas sa place à un endroit où chaque jour des dizaines de nos jeunes et moins jeunes s'approvisionnent en poison auprès des dealers, facultativement sans papier.

Mon humanisme s'adresse d'abord de nos jeunes, dans notre Canton...

Charité bien ordonnée commence par soi même.

Il revient à la Justice de faire le tri entre les sans papiers qui sont dans cette situation par la faute d'aléas administratifs et ceux qui abusent de ce "statut" pour faire ce que bon leur semble...

Mais le simple citoyen, moi, pense qu'on se fout vraiment de nos gueules élastiques en grillant du pognon à la gloire de gens qui violent la loi.

Mais bon c'est vrai qu'après avoir cautionner la lapidation... nous n'en sommes plus à condamner d'autres formes de délits...

Merci pour vos commentaires,

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 06/06/2008

Après avoir cautionné la lapidation pour 1 million, qu'est-ce que c'est 300'000 francs ?
Une statue à la gloire des délinquants, après tant d'héros, de généraux, de combattants pour la liberté de ces politiciens, qui,...usent et abusent de l'argent des con - tribuables, des con - citoyens, ...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/06/2008

"Pour ma part, y a rien à dire : 300'000 CHF pour une statue à la gloire de gens qui vendent de la came à nos gosses, dans nos rues, en violant la loi sur le séjour... ça me pose un problème."
J'espère que vous avez honte!

Combien de dealers sans papier provenant de l'Afrique y a-t-il à St-Mortiz durant les mois d'hiver? Sans aucun doute aucun, par contre des jeunes qui se drogues... Les salauds de pauvres, ils attendent quoi pour y aller...

Écrit par : TS | 09/06/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour TS,

Honte ?... oui j'ai honte cher monsieur, madame, cher anonyme du Net.

Honte de ne pouvoir empoigner un de ces vendeurs de mort et lui mettre une raclée en lui faisant avaler les boulettes qu'il réserve à nos enfants.

Honte d'une ville qui tolère ces pratiques, incapable qu'elle est de juguler ce trafic de mort...

Honte d'avoir des gens comme vous, dans notre communauté, qui ne trouvent rien de mieux que de défendre l'indéfendable.

Que ce soit les dealers en col blanc, ou les dealer dela gare Cornavin, mon humanité se résume à très peu de chose... et je préfère ne pas m'exprimer...

Votre commentaire est à la hauteur de votre courage... anonyme.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 09/06/2008

Les commentaires sont fermés.