15/06/2008

Un vendredi soir au Grand Conseil...

Bonjour à toutes et à tous,

vendredi soir,  pendant le match crucial France - Hollande, j'étais au Grand Conseil pour assister aux débats sur l'invitation d'un groupe parlementaire...

L'un portait sur la nouvelle loi sur notre Université et l'autre sur le rapport concernant la surpopulation carcérale et notre Justice...

Alors. évidemment, Ch*eur de première, j'ai surtout fait attention aux parlementaires qui passaient plus de temps à la buvette pour suivre le match... et leur nombre était conséquent...

On peut comprendre, l'Université de Genève n'étant pas la plus importante préoccupation de nos élites footballistiques alors que s'affrontent deux équipes durant l'Euro...

Je ne citerai bien évidemment pas les noms et les formations les plus assidues de la buvette...

Carton rouge Messieurs les députés.

Ensuite, un autre fait soulève mon inquiétude, nous savons depuis des années que Champ d'Ollon est surchargée et pratiquement en permanence à plus 200% de sa capacité... et là on incrimine notre Justice...

EUH ? Mais la Justice ne fait que son métier... n'inverserait - on pas le problème ? Est-ce la faute des magistrats si notre prison déborde ou ne serait - ce pas plutôt la faute des Conseillers d'Etat qui sont incapables de faire face à la hausse constante de la criminalité et donc des emprisonnements qui en découlent ?

On croît rêver lorsqu'on entend certains députés dire : il faut limiter l'emprisonnement à 8 jours.... ?

Bah voyons, libérons tous les détenus, ce sera plus simple... au fond, la présomption d'innocence devrait s'appliquer malgré le travail des magistrats...

A croire qu'à Genève la magistrature incarcère à tour de bras, parce que ça leur plait d'avoir tout plein de dossiers sur leur bureau.

Genève manque non seulement de policiers, mais aussi et surtout de places en prison car il est inconcevable de penser que doit limiter l'action des magistrats de notre Canton parce que nous manquons de place dans notre prison...

Aussi, humainement, notre République et Canton ne peut pas traiter les détenus comme c'est le cas actuellement et sans le travail admirable accompli par les gardiens, la prison de Champ Dollon se nommerait Poudrière de Champ Dol!

Heureusement, la grand messe s'est terminée par un discours du Président des institutions qui m'aura permis de bien m'endormir à la fin de la session. :o)

ZzzzzzzzZZzzzzzz

Enfin, j'aimerai comprendre pourquoi il faut un rapport d'experts internationaux pour conclure que notre prison est surchargée ???? et surtout combien un tel rapport coûte... alors qu'il suffit d'aligner la capacité d'une prison des années 70 au besoin d'une prison devant répondre à la criminalité de 2008 ???

 Un simple tableau Excel aurait suffit... à mon sens.... peut être qu'un simple cours de maths de base addition-soustratction aurait suffit ??? NON ?

En tout cas, nous ne pouvons que saluer le travail des gardiens de la prison, celui des magistrats qui malgré tout font leur maximum, et nos policiers qui recensent plus de 55'000 infractions par année... et les remercier. Parce que grâce à leur travail, ils nous garantissent une certaine sécurité. Merci à eux.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

Commentaires

Triste spectacle que vous nous décrivez là, cher Stéphane! Force est de constater que les dossiers les plus brûlants sont traités avec la même nonchalence, un cynisme à toute épreuve et une lâcheté insondable au moment des décisions. Merci pour ce témoignage courageux et (malheureusement) trop pertinent!

Écrit par : Micheline | 15/06/2008

Les députés ont profité de la ferveur footbalistique pour faire passer des articles de loi, en douce, personne ne regardait Léman Bleu à ce moment-là.

Moi, j'ai surpris un député libéral, qui lisait la Tribune, pages Eurofoot !!!
Pour exprimer son mécontentement d'être présent dans la salle, au lieu de regarder les matchs, chez lui ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 17/06/2008

Les commentaires sont fermés.