15/07/2008

A Genève, il fait bon dealer...

Bonjour à toutes et à tous,

pendant que Messieurs Moutinot et Zappelli se crêpent le chignon... les dealers sont tranquilles...

D'ailleurs on peut imaginer que parti comme c'est, nos dealers n'auront qu'à attendre sympathiquement la votation sur les stups et HOP !

C'est moi le chef, non c'est moi... et pendant ce temps dans la rue le chef... c'est celui qui a la meilleure marchandise au meilleur prix.

Alors je rappellerai, que si 45'000 citoyens ont voté M. Zappelli c'est sûrement grâce à son discours de tolérance zéro notamment dans le domaine des stups... mais bon en quoi 45'000 votants auraient ils raison d'attendre de nos politiques la moindre de professionnalisme ?

Au lieu de résultats probants, au lieu de travailler de concert, on nous sert le remake du : "le chef du préau c'est moi..."

DING DANG DONG !

Fin de la récré, on rentre...

Notre police, gendarmerie et judiciaire, doit se sentir bien... hyper motivés, appuyés par leur hiérarchie, et travaillant en osmose avec cette dernière.

Heureusement, l'opportunité de modifier notre Constitution qui nous est offerte... et l'impossible cohabitation de la droite et de la gauche à de très haute fonction concernant la sécurité publique démontre, si besoin était, que le fonctionnement de ce département ne peut plus continuer ainsi.

La sécurité publique n'est pas un luxe, c'est un dû !

En attendant, les dealers ont de beaux jours devant eux.

C'est l'été, il fait bon dehors, et personne pour les ennuyer...

Un brin de sérieux Messieurs, parce que les Genevois qui vivent au quotidien les problèmes que véhicule le trafic en ont simplement assez.

Des kilos de dopes circulent quotidiennement à Genève et plutôt que de traquer les fumeurs récidivistes dans les bistrots, il est temps de faire votre travail, ne croyez vous pas ?

Mais bon, j'ai l'impression de prêcher dans le vide...

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

06:01 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : drogues, genève, paradis |  Facebook |

Commentaires

Petit-Saconnex, dimanche matin un africain en jogging jaune rencontre son client, on se tape la main et hop une petite dose... Pourtant ce quartier semble si tranquille. Après les Pâquis, les Eaux-Vives, le Centre ville, Plainpalais...Bref toute la ville est contaminée par le trafic.
Monsieurs Zapelli a le droit de savoir quel est le plan de lutte contre ce fléau car les prisons ne peuvent plus accueillir tous ce dealers et donc aucune peine dissuasive n'est donné. Les trafiquants le savent et profitent de ce laxisme. De plus, cela commence à coûter très cher aux contribuables pour peu d'efficacité. Le renvoi des dealers étrangers doit absolument être corrigé. Ce problème dépasse complètement les Autorités en charge, il faut demander que ce problème soit réglé par Berne.

Écrit par : demain | 15/07/2008

Bonjour Stéphane,

Il ne faut pas dire que la police ne fait rien, je travaille près du lac et j'ai assisté à un arrestation musclée de policiers en civil. Je peux vous dire que quelques dealers se sont bien fait avoir par la stratégie de nos gendarmes.

bonne journée

Écrit par : citoyensuisse | 15/07/2008

Comment ce fait-il que dans un canton comme Genève où l'on paie énormément d'impôts le citoyen n'est pas protégé comme il devrait.

1. nous ne sommes pas protégés des dealers tueurs d'enfants

2. nous ne sommes pas protégés des pédophiles en libertés (voir TDG de ce jour)

3. nous ne sommes pas protégés des femmes qui se baladent en burka, alors que si vous avez le malheur de vous balader en cagoule qui vous cache le vissage vous vous faites arrêter !

Je crois qu'il va nous falloir faire la grève des impôts tant que la Police ne fait pas son boulot !

Écrit par : Café | 15/07/2008

Bonjour Stéphane (et futur Président) ! :o)

Voyons les choses de façon positive: si les Genevoises et les Genevois plébiscitent de nouveau à une majorité majoritairement majoritaire de 80% (ou plus, pourquoi pas ?) la vente et la distribution du shit et du cannabis dans toute la ville et le canton, on pourra utiliser les écoles comme points de vente. Les enfants et les ados, enfin passés à l'état de gogols politiquement corrects, n'auront en effet plus besoin de ces bâtiments désuets et inutiles, témoins dérisoires d'une époque révolue où des imbéciles pouvaient encore fumer librement du tabac.
M. Moutinot pourra inaugurer des expositions de caniches et M. Zappelli pourra concentrer ses efforts sur les vrais problèmes: la chasse aux mauvais citoyens qui continueraient à fumer cet horrible tabac qui-sent-si-mauvais-alors-que-le-shit-sent-si-bon-autour-de-la-choucroute-garnie. Franchement, où est le problème ?

Écrit par : Blondesen | 15/07/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Citoyensuisse, qui plus que moi défend corps et âme le corps de police...?

Je crois que si les policiers pouvaient élire aujourd'hui leur chef de la police... j'ai de bonne chance, si tant est que je me présentasse, d'obtenir un suffrage intéressant...

Mais, il leur faudra attendre que je postulasse pour ce poste et Mme Bonfanti est probablement la plus charmante chef de la police que nous ayons eu jusqu'à présent.

Donc... je ne mets pas en cause la police et son action, ni même la volonté affirmée de notre excellent Procureur Général M. Zappelli, que je salue au passage, mais le Chef du département de Justice et Police qui au lieu de construire une réelle politique de sécurité en bonne intelligence avec le patron de l'organe judiciaire du canton... se livre à un règlement de compte de préau de maternelle.

Les électeurs s'en souviendront pour les élections de 2009... :o)

Au pire, nous saurions le leur rappeler afin qu'ils comprennent que cette cohabitation droite gauche à la plus haute instance du département en charge de notre sécurité à tous est totalement incompatible.

Blondesen, comemnt vous dire, votre comemntaire est tellement excellent, que cette fois c'est la chaise de mon bureau que je dois changer... c'est pas malin... heureusement je suis seul dans mon énorme bureau et donc personne n'a rien vu... :o)

Café, comment voulez vous que la police puisse faire son métier, vu que notre prison n'est pas capable de recevoir plus de monde... c'est le chat qui se mord la queue... la police et le procureur ne peuvent pas construire des prisons, cela ne fait pas partie de leurs prérogatives.

Demain, voilà un bel exemple du commerce de proximité, aux Avanchets nous n'avons plus de commerces de proximité, mais en revanche si vous souhaitez vous approvisionner en substances illicites, vous trouverez un large éventail de produits divers... à des prix défiant toute concurence.

Bref, je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire et de m'avoir commenté.

Bien à tous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 15/07/2008

Le pauvre africain-dealer devrait avoir accès à internet, il verrait que, a Harare, le Président du Zimbwawe (pays où règne la famine) vit très modestement. Il a besoin, pour refaire son palais présidentiel, des fonds récoltés par les dealers et les aides des pays développés. En regardant les photos sur le site http://www.chillite.com/wtf-gallery-of-zimbabwer-robert-mugabe, tout le monde compâtira à la douleur de ce président !

Écrit par : Octave Vairgebel | 15/07/2008

La police ne fait rien, Mihcel ?
Nul part il est écrit quelque chose du genre, mais bien tout le contraire...
Moutinot pose des peaux de bananes à Zappelli, comme d'habitude...c'est là le problème...

Si la loi est la même, pour tous, comme l'écrit également "Café", pourquoi n'arrête-t-on pas les femmes en burqa ?

2 poids 2 mesures...

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...
Oriana Fallaci, italienne, journaliste et gauchiste toute sa vie...eh ben...à la fin de sa vie, les gens disaient d'elle qu'elle était une extrémiste...de droite...paradoxe ou bien évolution ?

A quand votre tour, cher Michel ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 15/07/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Vairgebel,

navré mais votre lien ne mène nulle part.

Auriez vous la gentillesse de vérifier ce lien et éventuellement de poster le lien corrigé ?

Par avance merci...

Outre ce fait, catégoriser le dealer comme originaire d'afrique, c'est une erreur qui focalise l'attention... il y a des dealers bien blancs aussi... et si je suis allérgique à tous les dealers.

C'est pourquoi, il nous faut continuer à soutenir l'action du Procureur Général car il a la volonté pour... il lui manque juste les moyens logistiques et ça c'est du ressort de M. Moutinot...

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 15/07/2008

J'ai effectivement fait une erreur. Voici le site exact
http://www.chillnite.com/wtf-gallery-of-zimbabwes-robert-mugabe

Avec mes cordiales salutations.

Écrit par : Octave Vairgebel | 15/07/2008

Bravo pour votre bon sens. Je me permet d'insérer mon article sur la censure:

Rien ne vas plus …

Il me semble que rien ne vas plus entre notre cher procureur général Daniel Zappelli, brillamment élu en mai dernier, et notre conseiller d’Etat Laurent Moutinot ! Les premières fissures de l’édifice Justice et Police ont apparu avec les squatters et les mendiants déjà. Ce n’était que la pointe de l’iceberg. Au lieu de « marcher » main dans la main, chacun marche sur les plates-bandes de l’autre.
Le célèbre mutisme de Mutinot exaspère plus d’un.
Oui, la vérité blesse … et censurer le discours de prestation par le « Conseil d’Etat », Moutinot en tête, dépasse les bornes. Jusqu’à quand nos élus supporteront-ils son attitude arrogante (?), voire déplaisante ?
Me Jornot a en principe raison ; seul le chef du département peut exiger de la cheffe de police qu’elle élabore un plan d’action. Mais, si le Conseiller d’Etat reste bouche-cousu et cloué sur sa selle, c’est bien au procureur général de « secouer le prunier » !
Sans faire de la polémique, il est permis de demander : « cher M. Moutinot, quand démissionnerez-vous … pour éviter de subir un blâme de la part du peuple genevois lors des prochaines votations pour le Conseil d’Etat » ?

Onex, le 15 juillet 2008 bien à vous Bruno Mathis

Écrit par : Bruno Mathis | 15/07/2008

Vous n'y êtes pas. Monsieur M... attend la pipe à la bouche sa retraite de haut fonctionnaire pour services (non) rendus. Il finit son mandat et hop, le tour est joué. Il mérite la médaille du travail....mal fait.

Écrit par : la pieuvre | 16/07/2008

Au lieu de construire des "conneries" qui coûtent chers genre Stade de la Praille et autres bêtises, construisons DES PRISONS, DES PRISONS, DES PRISONS !!!! de plus cela donnera du boulot ! Y'en a marre de voir des dealers, des pédophiles et autres escrocs en liberté ! EN PRISON SVP ! et je vous en prie... pas de bracelet électronique ! C'est trop facile de se la couler douce à la maison avec sa télé, sa pute et son verre de whisky !!!!

Écrit par : Café | 17/07/2008

Avis aux flingueurs de Moutinot !

Pensez-vous sérieusement qu'il y aura changé quoi que ce soit après le départ prévisible de Moutinot ? Car en règle général, le CE s'arrange toujours pour mettre la pomme du gouvernement à la tête de la Police (cf. Ramseyer, Spoerri), donc même venant de la droite. Dans le cas de Moutinot, on constate même une solidarité des autres membres du CE. Quant au parlement, il est inerte. Cela doit interpeller le citoyen: à Genève, il n'y a pas de consensus politique pour durcir la la repression, il y a absence de vision pour la prévention, et un manque de moyen flagrant pour la dissuasion. Ce n'est donc pas un problème lié à une personne, mais à la politique tout court, dans la mesure où la législation, les accord internationaux et le budget lui permettraient d'agir différemment. En réalité, personne ne souhaite un état policier; de ce fait, on agit toujours à la limite du supportable et peu de citoyens s'en plaignent finalement (absence d'initiative, de réferendums ou d'autres mouvements de fond). Enfin, en comparaison intercantonale voire internationale, Genève s'en sort plutôt bien, du moins pas plus mal. Alors, y a-t-il vraiement nécessité d'agir ?

Écrit par : Dixit | 17/07/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Dixit,

nécessité d'agir ?... non... pas besoin...

55'000 env. infractions par année, dont 18 % sont résolues.

Pas de panique, n'allons pas dire que nous avons un problème...

Hein ? qu'en dites vous Dixit...?

les 82 pourcents d'affaires non élucidées, ne sont qu'un "sentiment virtuel d'insécurité"...

M. Moutinot n'est pas responsable, pas plus que les autres... en fait personne n'est responsable, c'est la faute à pas de chance, aux flics, à l'armée...

Faudrait juste voir à arrêter les discours lénifiant.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 17/07/2008

Les commentaires sont fermés.