01/10/2008

Je continuerai à fumer dehors...

Bonjour à toutes et à tous,

clopons.jpg

Demain, tous les cafetiers restaurateurs seront informés par la presse de l'annulation de l'interdiction de fumer...

Demain, je continuerai à sortir des lieux publics pour fumer.

Pour autant je salue l'action de Me Amaudruz et Me Pardo qui ont le mérite d'avoir soulevé un viol de la Constitution.

A moins de 20 jours de l'éléction pour constituer l'assemblée Constituante... cette remise au point du Tribunal Fédéral me paraît essentielle.

En effet, dans notre démocratie ce n'est pas l'exécutif qui fixe les lois et ses modalités, mais bien le législatif, c'est à dire le Grand Conseil qui travaille sur cette loi et son application.

Lorsque l'Exécutif du Canton prend la liberté d'édicter un règlement d'application sans attendre la loi... c'est une atteinte intolérable à la séparation des pouvoirs.

On lit un mélange des genre sur différents commentaires dans les Blogs... le Tribunal Fédéral n'a pas annulé le résultat du vote populaire, il a sanctionné l'Exécutif genevois qui a outrepassé ses prérogatives.

D'ailleurs Me Pardo et Amaudruz n'ont pas fait recours contre le résultat de la votation... mais contre son règlement d'application. Il suffit de lire l'arrêté du TF.

La nuance est bien là...

Ensuite, tous ceux qui s'élèvent contre la décision des Juges Fédéraux devraient voir à respecter la plus haute instance de Justice du pays.

Il n'y a rien à discuter sur le fond de leur décision basée sur le Droit Constitutionnel.

Droit supérieur s'il en est :o)

Maintenant, c'est à chacun de savoir respecter la volonté populaire et au Grand Conseil de statuer sur l'application de cette dernière et à personne d'autres.

Pour ma part, je continuerai à sortir pour fumer, par respect de la volonté populaire et jusqu'à ce que nos députés aient statué sur la loi.

Espérons que les non fumeurs comprendront que les enjeux de cette démarche sont autres et ailleurs que dans l'interdiction de fumer en soi.

Un juste rappel de notre fonctionnement démocratique que certains manipulent dans des buts purement éléctoralistes.

A propos de Santé publique... pour ceux que ça intéresse... si jamais nous avons un vrai problème de santé publique avec le Parc des Sports, là il y aurait lieu d'une intervention urgente du Conseil d'Etat... car à ma connaissance, et sauf erreur de ma part, il serait amianté...

Alors on en fait quoi de ce problème...? Allons nous laisser le chantier, aujourd'hui totalement arrêté, à l'air libre et pur sans fumée le temps qu'il faut pour que ses riverains soient tous atteints de cancers divers que l'amiante déclenche ?

Remarquez c'est assez drôle, parce que pendant le déflocage de la Tour de la Télévision, les employés de la TSR se sont vu transférer aux Charmilles, à côté du Parc des Sports qui se faisait démolir... soulevant poussières... et autres... et surtout amianté. Je dis drôle, mais comme eux de l'amiante... j'ai du en avaler... car je travaille à moins de 50 mètres de ce dernier.

Mais ça évidemment... soulèverait la question du qui a autorisé les travaux de démolition s'en prendre connaissance des matériaux ?

________________________________________________________________

Et puis n'oublions pas que nous avons d'autres problèmes à régler...

Notamment nos deux compatriotes retenus,

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg74ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,


Stéphane

Commentaires

Bonjour Stéphane (et futur Président !) ;o)

Eh bien moi, je sortirai de chez moi et continuerai à fumer dans les bistros "fumeurs" où j'ai mes petites habitudes.
Ils ne sont pas fréquentés par des non-fumeurs (qui par ailleurs sont connus pour n'être pas des "big spenders").

A bientôt !

:o)

Écrit par : Blondesen | 01/10/2008

Bonjour Stéphane,

Bravo d'être clair et courageux dans votre position. Celle-ci est malheureusement trop rare, ne serait-ce qu'à lire l'intervention de Monsieur Blondesen.

Sans s'en prendre à lui personnellement, son dépôt reflète bien l'égoïsme des fumeurs. On peut ajouter que ce dernier, cumulé à la bêtise des bistrotiers qui ont toujours résisté à la création d'espaces non-fumeurs dans leurs établissements, donne une bonne idée du niveau ambiant... Car ainsi, tout le monde aurait pu être content.

La bête manoeuvre dilatoire de deux des recourants ne fera sans doute que retarder l'échéance, n'offrant un répit que provisoire aux égoïstes et frustrant davantage encore les autres.

Tout cela est bien regrettable.

Écrit par : N. Chauvet | 01/10/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Sir Blondesen,

Bonjour M. Chauvet,

Blondesen est libre de pouvoir fumer au sens de la loi, c'est à lui seul que revient la décision et aux cafetiers... c'est un choix.

Pour ma part, la décision du Tribunal Fédéral remet juste les pendules à l'heure car ce n'est pas à l'exécutif de promulguer les lois.

Ensuite, il revient aux députés du Grand Conseil d'établir la loi.

De là, nous pouvons imaginer que certains cafés-restaurants deviennent strictement non fumeurs ou entièrement fumeurs... qui sait.

Nous verrons la loi qui sortira du GC et de là les non fumeurs ou les fumeurs auront un droit de recours référendaire comme le prévoit la loi.

Le respect de la séparation des pouvoir est l'un des piliers du bon fonctionnement démocratique.

Bien à vous deux,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 01/10/2008

Les commentaires sont fermés.