06/10/2008

Programme UDC pour la Constituante

Bonjour à toutes et à tous,

voici les propositions et les réflexions que la liste UDC défendra lors de la révision de la Constitution.

Des pistes de réfexion claires, simples et efficaces.

Avec pour préambule incontournable :

L’article 1er  deuxième alinéa de la Constitution de 1847 l’illustre par sa parfaite clarté. :

 

"La souveraineté réside dans le peuple ; tous les pouvoirs politiques et toutes les fonctions publiques ne sont qu’une délégation de sa suprême autorité."

 

 

 

Les élus  ne possèdent pas le pouvoir : ils l’exercent pour le compte du peuple, suprême autorité de ce canton. Ils ont trop tendance à l’oublier. La future constitution devra le leur rappeler.

 

 

Droits et devoirs civiques

  • Introduire les incompatibilités entre plusieurs fonctions (Conseiller d’Etat et parlementaire fédéral)

  • Prévoir des députés suppléants au Grand Conseil

  • Arborer les drapeaux suisse et genevois sur et dans les bâtiments officiels, en particulier dans les salles de classe


Sécurité

  • Garantir concrètement la sécurité des habitants et de leurs biens

  • Adapter les moyens de l’Etat pour respecter cette garantie, en particulier en engageant les forces de l’ordre nécessaires

  • Aménager le système carcéral aux nécessités

Finances

  • Introduire le référendum obligatoire pour tout budget déficitaire

  • Maintenir les impôts en adéquation avec une saine gestion des dépenses publiques

  • Séparer le pouvoir financier des autres départements de l’exécutif cantonal

  • Obliger l’Etat à utiliser une formule de calcul d’impôt compréhensible par tous


Organisation Canton – Communes

  • Restituer au canton les tâches d’importance cantonale assumées par certaines communes

  • Encourager la fusion des communes, mais par la volonté populaire des citoyens

  • Maintenir la Ville de Genève en une seule commune

  • Augmenter la durée du mandat de Conseiller d’Etat et de Conseiller administratif de 4 à 6 ou 7 ans non renouvelable

Logement

  • Faciliter l’accès à la propriété individuelle par des mesures fiscales incitatives

  • Veiller à ce que l’offre de logement soit en suffisance pour toutes les classes de contribuables

Transports

  • Maintenir une juste répartition entre transports privés et publics

  • Assurer une adéquation des places de stationnement privées et publiques en fonction des immatriculations

  • Développer les infrastructures pour tous les moyens de transport, y compris le réseau routier

Social – Santé

  • Promouvoir la solidarité entre les générations

  • Privilégier le rôle de l’Etat garant par rapport à celui de l’Etat gérant

  • Charger le canton de l’essentiel de l’aide sociale, à l’exception des activités sociales de proximité (crèches)

  • Pour favoriser la famille, introduction d’un revenu parental dès le deuxième enfant

  • Maintenir l’adéquation entre les capacités hospitalières et le nombre d’habitants

  • Garantir un droit à des soins hospitaliers par une sécurité et un niveau de soins de bonne qualité

Education et Enseignement

  • Rappeler le devoir fondamental des parents d’être les éducateurs

  • Introduire un chèque scolaire permettant le libre choix d’un établissement public ou privé

  • Permettre une mobilité professionnelle par une formation permanente jusqu’à l’âge de la retraite

  • Apprécier de manière égalitaire les formations intellectuelles et manuelles

  • Veiller à ce que l’Ecole soit un champ d’enseignement et non pas d’expériences

Agglomération franco-valdo-genevoise

  • Assurer un contrôle démocratique et financier sur la maîtrise du développement régional

  • Etablir la prééminence de Genève en créant un service central des affaires régionales

Environnement

  • Rappeler que tout développement de qualité suppose le respect de chacun des trois piliers de notre société (social, environnemental et économique)

 

Faites nous part de vos idées, de vos propositions sur le site www.constituons-l-avenir-ensemble.ch à l'aide de notre formulaire et participez à notre sondage : Quel sujet devra être traité prioritairement par la nouvelle Constitution ?

udc-ch-logo-f.jpgConstituons l'avenir ensemble

Liste n°15

 

 

___________________________________________________

 

Et pour finir, nous pensons à ceux qui sont toujours bloqués dans notre ambassade...

Espérons que nos deux compatriotes pourront bientôt rentrer chez eux...

Avec eux,

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg79ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane Valente

Commentaires

Ahhh ... l'UDC ... premier parti du canton ... du pays ... ça laisse songeur.
Avez-vous vu l'affiche socialiste sur la Constituante ?

;o)

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/10/2008

Bonjour Stephane,

Ce programme me parrait plein de bons sens. Mais un point me surprend beaucoup:

"Pour favoriser la famille, introduction d’un revenu parental dès le deuxième enfant"

Non seulement ça me semble pas en ligne avec les principes de l'UDC de detourner la famille d'un projet personnel vers une sorte de fonctionnariat, et on peut se poser la question du financement.

Mais surtout ce sont les consequences pratiques qui m'inquiète: On voit le resultat dans les banlieues francaises defavorisées, ou faire 6 ou 7 enfants donne droit a un veritable salaire par allocs cumulées, mais pas pour autant a une qualité de vie minimale.

Auriez vous plus d'information sur ce sujet ?

Meilleures salutations.

AF

Écrit par : Alain Fernal | 06/10/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Oui Victor j'ai vu l'affiche...

Alain, le revenu parental, peut surprendre, mais le prix d'une place en crèche, le coût qu'engendre l'ensemble des mesures de gardes est supérieur au coût d'un revenu parental.

Ensuite, notre démarche n'est pas d'empêcher les parents qui souhaitent travailler, suivre leur carrière, de le faire... mais bien d'offrir le choix à l'un des deux parents, dès le deuxième de pouvoir rester auprès d'eux.

Le libre choix entre famille et travail ne doit plus être un luxe.

Quant aux conditions d'octroi d'une telle prestation, c'est aux législateurs de fixer les modalités d'octroi, le montant maximum, etc...

Soyez sûr, Alain, que nous veillerons à ce que ce revenu, s'il est accepté par l'ensemble des Constituants et par le peuple, soit vraiment une prestation allant aux méritants et non aux abuseurs... Pour cela, vous pouvez nous faire confiance.

J'espère avoir répondu à vos questions au combien légitimes !?

Bien à tous deux,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 06/10/2008

Et ce jour, lundi 6 octobre 3ème 5 à 7 de la Constituante :
Quel avenir Culturel pour Genève ?
de 17:00 à 19:00 à la Salle Centrale Madeleine,
Rue de la Madeleine 10

Selon le déroulement décrit ci dessous :
17 :00 à 17 :30> accueil des participants et public (collation offerte)
17 :30 à 18 :00 > 5 à 7 minutes par candidat pour présenter ses arguments.
18 :00 à 19 :00 > questions / réponses avec le public.

Le suivant :
Mardi 7 octobre : A-t-on encore envie de vivre ensemble ?

Écrit par : Charly Schwarz | 06/10/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Charly,

ce soir je compulse les dossiers du Conseil municipal de Vernier, car demain soir je prête serment.

Mais Cela aurait été avec grand plaisir.

Navré.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 06/10/2008

L'idée du chèque scolaire est une fort mauvaise idée. Dommage, car vous en avez aussi de très bonnes.

Écrit par : Mère | 07/10/2008

Est-ce un copier-coller des programmes Vert/libéro/socialo genevois avec un soupçon de politique sociale en matière d'allocations familiales "à la française"?

Écrit par : sirène | 07/10/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Mère,

le chèque scolaire entendons nous bien, c'est pas seulement une passerelle du public vers le privé, mais aussi la possibilité de passer d'un établissement à un autre au sein du public. Chose particulièrement difficile aujourd'hui.

Sirène, notre programme n'en n'est pas un... notre argumentaire a fait l'objet d'un sérieux travail pour être ce qu'il est, un texte constitutionnel.

Quant au revenu parental, c'est probablement la plus audacieuse et novatrice des idées jamais avancée par aucun parti.

La critique est toujours aiséé, faire mieux toujours difficile,

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 07/10/2008

Merci de votre réponse. Le revenu parental m'est sympathique à première vue, mais je n'a pas lu ou entendu suffisamment d'arguments sur ce sujet pour me faire une opinion définitive. Le chèque scolaire m'inquiète de par la menace d'appauvrissement qu'il fait peser sur le l'enseignement publique, le risque de renforcement des différentes formes de communautarisme et le risque de main mise des groupes religieux et autres associations d'illuminés. Tout cela mettrait fortement en péril notre société et notre pays, dont le ciment dépend en grande partie des valeurs, des aspirations et des coutumes que nous partageons, qui nous viennent avant tout de la famille et de l'école.

Écrit par : Mère | 07/10/2008

Les commentaires sont fermés.