30/10/2008

37... 38... M. Moutinot sait-il compter ?

Bonjour à toutes et à tous,

udc-ch-logo-f.jpgil y a quelques jours à peine, un policier de la sûreté tirait la sonnette d'alarme dans les lignes de la Tribune au sujet des dossiers de plus de 200 individus, récidivistes, sans papiers...

Il y a quelques mois, un sans papier, qui avait fumé son premier joint selon ses dires, s'en prenait violemment à octogénaire en la rouant de coups de pieds, elle en est décédée. Résultat... En plus d'un non lieu... il a reçu l'autorisation de pursuivre ses études sur le territoire ! Bravo ?

Aujourd'hui, lire l'article ? , on apprend là encore, qu'un sans papier multirécidiviste a tranquillement violé une mère de famille de 41 qui rentrait tranquillement chez elle...

37 fois l'indivdu en question s'est fait arrêter... 37 fois...

Non seulement il se trouve en situation irrégulière dans le pays, mais de plus il viole nos lois, pour ne pas dire nos gens...

Après, on se demande pourquoi un certain parti, l'UDC, veut expulser les criminels étrangers du territoire ?

  1. Sur quelques forums, quelques commentaires sur certains blogs, on peut lire que des citoyens sont "border line" avec la mise sur pied d'une milice citoyenne en raison du manque d'effectif de notre police.
  2. Notre prison est surchargée et nos magistrats ont les mains liées pour appliquer les peines. Et les "jours amendes" n'ont en rien résolu la problématique de la surcharge carcérale.

 =

Nos autorités politiques doivent absolument faire quelque chose car tous les ingrédients sont réunis pour que la vraie xénophobie apparaisse et que notre cohésion sociale, basée sur la sécurité pour tous, vole en éclat.

Nos concitoyens sont patients, respectueux des lois, mais il arrive un moment où le ras-le-bol peut gagner les plus modérés d'entre eux.

Je le dis avec d'autant plus de conviction que je suis quelqu'un de modéré, mais là j'avoue... y en a marre de "ces petits cons" qui ne respectent rien.

Nos politiques doivent absolument réagir avant que ce ne soient nos concitoyens qui le fassent.

C'est à l'Etat d'assurer la sécurité de ses concitoyens.

Cette femme violée portera les séquelles de son agression durant des années... un petit con aura suffit à passez moi l'expression : foutre en l'air sa vie...

Comme je sais qu'il vous arrive de lire ce blog, M. Moutinot prenez vos responsabilités, vous êtes le patron de la sécurité des Genevois et c'est à vous de régler cette question.

Les victimes s'additionnent cher Monsieur et la colère monte dans la population.

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

100 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg100ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

PS. Peut - être que Le Maire de la Vilel de Genève a d'autres idées de statues pour la ville ? Comme par exemple, une statue à la gloire des victimes de violences gratuites ?

Commentaires

En lisant cet article, je comprends encore mieux, pourquoi veut-on retirer le FASS 90 et le remettre à l'arsenal.
Pour éviter un coup d'état citoyen ...

Aucun smiley, le moment est grave ... voisin.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/10/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Victor,

le FASS 90 n'est pas une arme de maintien de l'ordre... impressionant certes, mais inopérant en milieu urbain car trop puissant.

De plus, c'est à l'Etat et à lui seul d'assurer la sécurité des concitoyens.

Nous avons pour cela un très bonne police, mais en sous effectif et c'est bien là que le bas blaisse...

Partant du principe que M. Moutinot est le patron du département de justice et police... si l'on mettait en parallèle le privé au public, que dirions nous du patron d'une entreprise de sécurité incapable de répondre à ses mandats ?

Son Conseil d'administration, dans le cas présent les citoyens, lui demanderait simplement de quitter son poste.

M. Moutinot est responsable de la situation actuelle, car il est à la tête de ce département... il devrait en tirer les conséquences.

Nos politiques doivent absolument réagir... car autour de moi, des gens bien plus modérés que je ne le suis, commencent réellement à en avoir assez .

Bien à vous Victor,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 30/10/2008

Je suis outré ! (voir mes commentaires sous l'article de la TDG)

Je crois qu'au point où on en est...il ne reste à la population qu'à faire justice elle-même ! et dire qu'une pauvre femme n'a pas le droit de se servir d'un bombe lacrymogène pour se défendre !!!!!!

ATTAQUONS L'ETAT POUR NON ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER !!!!!!!!!!!

Écrit par : Café | 30/10/2008

Depuis le temps que sa démission est demandée ... on y arriveras un jour.

Bien à vous, Stéphane.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/10/2008

Exact Merci,
J'entends de plus en plus autour de moi des gens qui veulent faire justice eux-même.
Monsieur MOUTINOT cela suffit.
C'est le moment d'être ferme.
Je présage que d'ici quelques mois, si cela continue comme cela, le gens vont se révolter et alors là ...
Inanna.

Écrit par : Mariette | 30/10/2008

Merci Stephane pour cet article qui resume parfaitement ma pensée (et celle de beaucoup d'autre).

Café a égualement raison, si l'état ne veut pas entre la voix du bon sens, il faudra peut-être systematiquement porté une double plainte a chaque agression par un ultra-multirecidiviste sans papier:

- Une contre l'agresseur bien sûr
- Une contre l'état pour son evidente negligeance d'avoir encore laissé un individu pareil sevir sur les citoyens après 37 arrestations.

Je ne suis pas juriste, mais ça ne me semble pas fantaisiste, en tous cas sur le plan civil, puisque les articles du code civil decrivent clairement le rôle de l'état dans la securité des biens et des personnes.

Ce que moins de gens savent c'est qu'il y a aussi un article autorisant le citoyen a assurer sa propre protection si l'état en est incapable en temps et en lieu. (je donnerai le § dans un prochain commentaire).

AF

Écrit par : Alain Fernal | 30/10/2008

Entièrement d'accord. Il y a des situations que nous ne pouvons pas comprendre et accepter.
Les politiques démissionnent.
Mooutinot dort d'un profond sommeil

Écrit par : Bertrand BUCHS | 30/10/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Docteur,

le danger est clair, j'entends autour de moi des gens très modérés en avoir réellement marre... marre de ne pas pouvoir être tranquilles lorsqu'ils sortent, ou lorsque leurs enfants sortent...

La situation est telle que les citoyens normaux ont peur de sortir, alors que les criminels se sentent parfaitement bien dans nos rues...

C'est juste une situation dangereuse, car nous sommes des gens calmes et gentils mais avec le ras-le-bol grandissant, il n'y a rien de pire que la colère des "justes".

Alors j'espère sincèrement que nos politiques vont faire quelque chose, car si je suis convaincu que c'est à l'Etat seul de garantir la sécurité des citoyens, je sais que la colère monte dans la population.

Marre.

Imaginons que demain je me fasse agresser (certes il serait suicidaire) mais si j'envoyais mon agresseur à l'hôpital, je sais que c'est moi qui me retrouverai au violon... on frôle l'absurdité.

M. Moutinot devrait réellement réagir car ce qui se passe n'augure rien de bon.

Il en va de notre cohésion.

Bien à tous, merci pour vos commentaires,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 30/10/2008

On ne peut demander à quelqu'un qui roupille de démissionner, il risquerait de réveiller... Il attend l'heure de la retraite pour services non rendus. Mesdames et Messieurs les contribuables, nous avons élu "un grand méchant mou" qui dans un premier temps, n'a rien fait pour le logement et dans un deuxième temps, ne fait toujours rien pour la sécurité. Moralité : mettons tout en oeuvre aux prochaines élections pour trouver la "perle rare" qui va remettre Genève sur les bons rails.

Écrit par : sirène | 30/10/2008

Est-ce la faute de M. Moutinot, si depuis ces dix dernières années, la sécurité n'est plus assurée dans certains coins de Genève? Ils y en avait d'autres à sa place, qui n'ont pas bougé. Et que dire de M. Zappelli? Il nous promettait faire la chasse aux délinquants... le résultat laisse à désirer!
Néamoins, si comité un de surveillance ou une millice devrait se créer pour faire bouger les choses, je dis pourquoi pas!

Écrit par : Riro | 30/10/2008

Renseignements pris, auprès d'une amice Avocate française, voilà ce que risquerait comme peine ce type en France :

Art. 222-24 du Code Pénal

20 ans de réclusion criminelle, car viol aggravé avec menace d'arme (les ciseaux) mais le fait de la récidive est une circonstance aggravante et les jugent peuvent augmenter la peine selon leur désir !

ATTENDONS DE VOIR LA PEINE RIDICULE QUI VA ETRE INFLIGEE A CE "MERDEUX".... POUR "RIGOLER"...

Écrit par : Café | 30/10/2008

Depuis de nombreuses années, la chasse est interdite sur le territoire genevois. Il faut à nouveau l'autoriser et il est nécessaire que les chasseurs s'entrainent sur du gibier de potence ! Sinon, il reste la solution des snippers ! Quand les autorités se foutent des citoyens, ceux-ci sont obligés de mettre de l'ordre eux-mêmes ! Moutinot nous a foutus dans la merde, il paiera les conséquences. J'en viens même à souhaiter qi'il passe dans les mains d'un violeur ! De cette manière, il en aura plein le c.l ! Il faut créer une milice privée !

Écrit par : Octave Vairgebel | 30/10/2008

Les attaques contre Moutinot ne sont pas toujours pertinents, dans la mesure où nous savons que le problème des récidivistes ne peut pas être réglé par lui. Or, le citoyen attentif sait qu'il faut un effectif policier, une volonté politique, une justice qui suit, des prisons qui accueillent et des avions qui renvoyent. Dans cette constellation, on pourrait tout au plus reprocher à Moutinot un manque de volonté. Or, ce type de problème devrait intéresser aussi ses pairs, n'est-ce pas ? Et que disent-ils ? Ils se taisent. Enfin, en admettant un coup de force de la police, dans la durée, qu'en serait le résultat ? Dans la mesure où les autres paramètres ne sont pas réglés, il y aurait un simple déplacement de la criminalité dans un autre quartier. C'est tout. En résumé: les attaques contre Moutinot sont simplistes et politiciennes.

Écrit par : Dixit | 30/10/2008

@ sirène

Yves NIDEGGER

Écrit par : Antoine Bertschy | 30/10/2008

Quelques observations dans la mesure où l'article comme les commentaires me glacent d'effroi...

d'une part, 37 arrestations, quelques soient les commentaires, qui n'engagent que lui, du journaliste ne signifient pas nécessairement 37 condamnations...!!! seuls les personnes ayant accès au dossier peuvent en parler, je ne les ai pas encore entendu...

d'autre part, pour expulser les "criminels" étrangers il n'est pas suffisant que le pays "hôte" est une volonté politique ferme et claire, encore faut-il trouver un pays qui accepte d'accueillir le "criminel" qu'il en soit ressortissant ou pas...

enfin, et la teneur des commentaires me le confirme, il est clair que la réaction citoyenne n'équivaudra jamais la sérénité d'un débat judiciaire entre le Ministère public, la défense et le magistrat. encore faut-il que chacun disposent des moyens nécessaires à leurs fonctions et à l'exécution de leurs décisions, malheureusement (même si je ne connais pas la part que représente la justice dans les budgets suisse et genevois) je crains que la priorité soit accordée à ce qui est bankable en terme d'image...

je crains qu'une milice de citoyens armés, ne dispose ni du recul, ni de l'objectivité nécessaire à l'étude, au cas par cas, de la situation de ces "criminels", la rapidité d'exécution et l'efficacité de telles milice trouvera sa source dans le seul fait qu'elle n'aura pas à se soumettre aux mêmes obligations que la police... obligations ayant généralement pour origine le respect des simples droits de l'homme.

Les vindicts populaires ont toujours eut en commun de finir dans des bains de sang...

la question de l'autodéfense est différente... vous avez évidemment le droit de vous défendre et non pas l'obligation de subir, toutefois, dans leur grande sagesse, les rédacteurs de ces textes ont convenu que laisser un flou dans ce domaine serait éminemment dangereux pour la paix civile, le risque étant de retourner à la justice privé qui connue son heure de gloire dans des périodes barbares dont nous pouvons naturellement tous nous enorgueillir!!!

Pour palier ce risque il a donc été prévu que la réaction n'était justifiée que dans la mesure où elle serait proportionnée à l'attaque et légitime, c'est ce qui s'appel la "légitime défense" et sauf cas particulier, elle s'applique et elle fonctionne!!!

Le populisme qui consiste a systématiquement, préciser la nationalité des délinquants, dont je rappelle, au passsage, qu'ils sont présumés innocents, m'indispose. que dirions nous s'il était systématiquement précisé que tel violeur est tessinois, ou alémanique? que dirions nous si les statistiques stygmatisaient le comportement des résidents de tel canton? faudrait-il voter une scision?

matthieu

Écrit par : Matthieu | 30/10/2008

Quelques observations dans la mesure où l'article comme les commentaires me glacent d'effroi...

d'une part, 37 arrestations, quelques soient les commentaires, qui n'engagent que lui, du journaliste ne signifient pas nécessairement 37 condamnations...!!! seuls les personnes ayant accès au dossier peuvent en parler, je ne les ai pas encore entendu...

d'autre part, pour expulser les "criminels" étrangers il n'est pas suffisant que le pays "hôte" est une volonté politique ferme et claire, encore faut-il trouver un pays qui accepte d'accueillir le "criminel" qu'il en soit ressortissant ou pas...

enfin, et la teneur des commentaires me le confirme, il est clair que la réaction citoyenne n'équivaudra jamais la sérénité d'un débat judiciaire entre le Ministère public, la défense et le magistrat. encore faut-il que chacun disposent des moyens nécessaires à leurs fonctions et à l'exécution de leurs décisions, malheureusement (même si je ne connais pas la part que représente la justice dans les budgets suisse et genevois) je crains que la priorité soit accordée à ce qui est bankable en terme d'image...

je crains qu'une milice de citoyens armés, ne dispose ni du recul, ni de l'objectivité nécessaire à l'étude, au cas par cas, de la situation de ces "criminels", la rapidité d'exécution et l'efficacité de telles milice trouvera sa source dans le seul fait qu'elle n'aura pas à se soumettre aux mêmes obligations que la police... obligations ayant généralement pour origine le respect des simples droits de l'homme.

Les vindicts populaires ont toujours eut en commun de finir dans des bains de sang...

la question de l'autodéfense est différente... vous avez évidemment le droit de vous défendre et non pas l'obligation de subir, toutefois, dans leur grande sagesse, les rédacteurs de ces textes ont convenu que laisser un flou dans ce domaine serait éminemment dangereux pour la paix civile, le risque étant de retourner à la justice privé qui connue son heure de gloire dans des périodes barbares dont nous pouvons naturellement tous nous enorgueillir!!!

Pour palier ce risque il a donc été prévu que la réaction n'était justifiée que dans la mesure où elle serait proportionnée à l'attaque et légitime, c'est ce qui s'appel la "légitime défense" et sauf cas particulier, elle s'applique et elle fonctionne!!!

Le populisme qui consiste a systématiquement, préciser la nationalité des délinquants, dont je rappelle, au passsage, qu'ils sont présumés innocents, m'indispose. que dirions nous s'il était systématiquement précisé que tel violeur est tessinois, ou alémanique? que dirions nous si les statistiques stygmatisaient le comportement des résidents de tel canton? faudrait-il voter une scision?

matthieu

Écrit par : Matthieu | 30/10/2008

C'est bien Messieurs et Mesdames de vous mettre en colère au sujet de ces méprisables sans papier multirécidivistes. Je suis aussi en colère et j'en ai marre moi aussi de ces gens là et de leurs méfaits et crimes. Foutons les dehors, loi ou pas loi pour le faire !
Ne comptez pas sur Moutinot; pour lui tout va bien, la criminalité, la délinquance, la violence sont en régression et la sécurité est en hausse
partout, il l'a encore dit hier soir à Genève à chaud.
Assez de ce Moutinot, 11 ans conseiller d'Etat à ne rien faire, c'est trop
beaucoup trop, unissons nous et foutons le dehors lui aussi, avant la fin de
la législature.

Écrit par : bidouille | 30/10/2008

La question est: l'Etat a-t-il les moyens d'une réelle politique de sécurité? A force de diminuer les recettes de l'Etat, celui-ci se trouve réduit à la portion congrue. Davantage de policiers... fort bien... mais où trouver les sous? Si on veut des fonctionnaires motivés, il faut les bien payer. On sait ce que donnent dans certains pays des flics sous-payés. Quant à l'UDC, pourquoi ne propose-t-elle pas des lois pour les multi-récidivistes?

Écrit par : Johann | 30/10/2008

A 32 heures par semaine il ne faut pas s'étonner d'être en sous effectif hors heures dupplémentaires. J'ai demandé à mon patron de faire 32 heures et le reste en heures supplémentaires...il m'a proposé une thérapie.

J'oubliais, 32 heures par semaine * 30 ans de carrière pas 41 heures * 43 ans.

Notez que le boulot est difficile et dangereux, mais moins que les chantiers.

Écrit par : rasignal | 30/10/2008

J'attends les fourches caudines d'un fonctionnaire qui travaille beaucoup. A propos où en est l'ambassade à cheserex ?

Écrit par : rasignal | 30/10/2008

Comme le relevait quelqu'un, pourquoi ne pas débarquer ces "merdeux" dans leur pays, dans ce cas l'Algérie ? On nous dit nous n'en avons pas le droit !
Mais, lui, avait-il le droit de venir en Suisse ? NON !

Alors, que risquons-nous de débarquer par avions entiers ces gens... à part une remontrance à nos autorités ? que va faire l'Algérie ? couper les relations diplomatiques ? mais... on s'en CONTREFOUT ! TANT MIEUX !

Nos autorités n'ont pas de COUILLES !

Écrit par : Café | 31/10/2008

C'est juste !

Si je peu me permettre, voici un article qui mérite d'être lu !

http://alainnicolet-monblog.blog.tdg.ch/archive/2008/10/07/une-police-de-proximite-dans-la-constitution.html

Bien à vous Stéphane et au plaisir de vous relire !

Gonzo.

Écrit par : Gonzo | 31/10/2008

La seule solution pour ce débarrasser de ces personnes est de les charger dans un avion et de les larguer avec un parachute à usage unique au dessus de leur pays. Après une telle frayeur, beaucoup ne reviendront plus et ce sera la solution la moins chère.

Écrit par : cheval221 | 31/10/2008

@Dixit. C'est vrai, Moutinot ne peut rien faire tout seul mais ses disputes médiatisées avec Zapelli, ses errements dans le cas de la mendicité à Genève, son manque totale de motivation sur les sujets de sécurité, son approche en matière de communication désastreuse montrent que finalement ce Monsieur n'est pas la bonne personne pour gérer ce Département.

Écrit par : sirène | 31/10/2008

@ Tous. Pourquoi le DFAE et le Département de l'intérieur n'obtiennent pas des accords de renvoi avec les gouvernements des délinquants majoritairement installés sur le territoire (Algérie, Roumanie, Maroc...) ? Il faudrait s'activer dans ce sens là car si vous ne discutez pas avec les pays en question, nous risquons de tourner en rond... aussi rond que les volutes de fumée qui sortent de la pipe de Moutinot quand il sort de sa léthargie...

Écrit par : sirène | 31/10/2008

Une femme ne peut pas utiliser une bombe lacrymogène!!!... et une bombe de laque à cheveu, c'est possible. C'est le monde à l'envers on protège les délinquants (en faisant payer aux contribuables un avocat commis d'office) et les gens ordinaires voient leur droit se restreindre. Existe-t'il encore un droit à l'auto défense en Suisse ? Le paradis fiscal est encore en vigueur mais celui des populations à Genève est drôlement en danger.

Écrit par : sirène | 03/11/2008

mais la paisible helvetie est-elle devenue folle?

Café, en général, ces "merdeux" dont on se "contrefout" sont rentrer en suisse de manière parfaitement légal avec un visa octroyé par les autorités, d'autre part, on ferait mieux de pas trop s'en contrefoutre parce que le jour où ces "merdeux" en auront assez d'être les laissé pour compte du capitalisme, de regarder nos pays comme des clochard devant les vitrines de noel, ils débarqueront, se serviront, et ce jour là il sera vraiment trop tard!!!

Sirène, la roumanie fait partie de l'espace shengen de sorte que ces "merdeux" ci n'ont pas besoin de visa pour la quasi totalité de l'europe, peut etre ont-ils été considérés comme des européens à part entière et pas des "merdeux" de seconde zone...

sincèrement, je suis peut etre trop utopique mais en tant que français, j'ai eu honte en avril 2002 lorsque JM Le Pen a accédé au 2nd tour de l'election présidentielle, en tant que suisse, je crains d'avoir à nouveau honte dans quelques mois... la réflexion sur le parachute à usage unique ne mérite aucune réponse si ce n'est l'espoir que sa lecture sera elle aussi à usage unique!

Écrit par : matthieu | 03/11/2008

Les commentaires sont fermés.