05/11/2008

La nouvelle loi sur les Stups... La lettre et l'esprit...

Bonjour à toutes et à tous,

swissdrugtourisme.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

un vieil ami, aujourd'hui parti pour un monde meilleur, m'expliquait la loi lorsque j'étudiais cette dernière il y a fort longtemps.

Devant la complexité des textes de loi, il m'avait ouvert la réflexion en me disant :

-"Stéf, dans toute loi il y a la lettre et l'esprit"

La modification de la loi sur les stupéfiants ne déroge évidemment pas de cet adage.

L'esprit de la modification est clairement une catastrophe annoncée.

C'est pourquoi, Mesdames, Messieurs, chers lecteurs de ce blog, je vous invite à lire avec moi certains articles de cette modification :

Section 2 : Thérapie et réinsertion

Article 3d, alinéa 5 :

-"Le Conseil fédéral édicte des recommandations concernant les principes relatifs au financement du traitement de l'addiction et des mesures de réinsertion."

 

En somme, l'Etat va payer... et l'Etat c'est nous. Nous allons donc payer pour celles et ceux qui consomment volontairement des stupéfiants car personne n'attrape une addiction... les stupéfiants se prennent volontairement.

Plus aucun souci, devenez addict, l'Etat se chargera de vous. Droguez vous l'esprit libre...

A ce titre, lorsque La Suisse comptera plus de toxico-dépendants que de gens "normaux" qui s'occupera d'eux ?...

Article 3e, alinéa 1 :

-"La prescription, la remise et l'administration des stupéfiants destinés au traitement des personnes dépendantes sont soumises au régime de l'autorisation. Celle-ci est octroyée par les cantons."

 

Il n'y a pas besoin d'avoir fait de longues études de droit aussi fastidieuses pour comprendre cet alinéa...

L'Etat devient un dealer.

Nous allons donc, le plus officiellement du monde distribuer des stupéfiants à qui en veut... et cerise sur le gâteau, qui paiera les stupéfiants ?

Nous.

Waow ! Là, nous rejoignons l'article précédent, droguez vous, l'Etat se charge de tout... Il fournira la dope, le matériel d'injection, et vous assurera un cadre social vous permettant de vous droguer sans le moindre souci du lendemain...

Est-ce avec ce genre de mesures que nous favoriserons un retour à une vie normale pour ces personnes ?

Vous tenez votre réponse.

Section 3 : Réduction des risques et aide à la survie

Article 3g :

-"Les cantons prennent des mesures de réduction des risques et d'aide à la survie en faveur des personnes ayant des troubles liés à l'addiction afin de prévenir ou d'atténuer la dégradation de leurs conditions médicales et sociales. Ils créent les institutions nécessaires à cet effet ou soutiennent des institutions privées répondant aux critères de qualité requis."

 

Alors, cette loi sensée aider les toxico-dépendants est en fait une manière claire de conforter lesdits toxicomanes dans leur dépendance. Leur assurant au passage, des locaux d'injection, des "parachutes sociaux" pour éviter une dégradation de leur condition de vie.

Encore une fois, pourquoi se priver de stupéfiants, droguez vous, l'Etat s'occupe de tout. Donc, espérons, un peu à l'image de l'AVS, que dans les prochaines années, il restera assez de gens "normaux" actifs pour financer une telle politique complètement irresponsable.

Le Conseil fédéral et les initiants ouvrent la boîte de Pandore avec cette modification de la loi.

Aujourd'hui on dénombre, sauf erreur de ma part, 40'000 toxico-dépendants sur el territoire, mais demain avec cette loi ?

Comment peut - on prétendre à la vue de ce qui précède, que cette loi vise l'abstinence ?

De qui se fout-on ?

Pourquoi voulez - vous qu'un drogué arrête, s'abstienne, renonce à la dope si vous créez les conditions idéales à la consommation de stups ?

Plus aucune raison d'abandonner l'addiction... car détrompez vous, le seul truc qui est chiant dans la dépendance, c'est le prix des produits. Et ce prix encore relativement prohibitif est garanti par la répression.

Cette modification de loi est un non sens.

Mieux encore... nous allons être à la pointe du trafic de dope, vous ne vous étonnerez plus, lorsque vous passerez une frontière avec votre joli passeport helvétique à croix blanche sur fond rouge, d'avoir droit à une visite complète de la part des douanes dans le monde...

Jugez par vous même :

Section 4 Coordination, recherche, formation et assurance qualité

Article 5, titre et alinéa 1

Importation, exportation et transit

-"Une autorisation de l'institut est requise pour toute importation et exportation de stupéfiants soumis au contrôle. Cette autorisation est accordée conformément aux conventions internationales. Une autorisation d'exportation qui n'est pas requise par la présente loi ou par les conventions internationales peut être accordée si elle est exigée par le pays destinataire."

 

Là, vous m'excuserez du peu, mais nous allons devenir un centre mondial de distribution de stupéfiants.

Une étatisation du trafic de drogue... Joli... BRAVO ! CLAP CLAP CLAP ! APPLAUSE MODERATE

Préparez vous, Mesdames, Messieurs, à des visites de votre anatomie propre en ordre de la part des douanes à travers le monde. Remarquez, c'est la première fois qui fait mal...

En résumé, je me demande qui a osé, qui a écrit, qui, normalement constitué et cérébralement dans la norme, proposerait une telle modification de la loi avec l'aplomb nécessaire pour dire :

Cette loi est une avancée ?

A mon humble avis, après lecture de la modification de la loi, je sais pertinnement ce que je voterai le 30... mais surtout, j'invite les auteurs à consulter rapidement, les symptômes sont clairs...

Ou alors à profiter de l'offre touristique libyenne... parce que pondre un texte pareil doit être fatiguant...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

105 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg105ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

Commentaires

La légalisation du cannabis en Hollande déjà en vigueur depuis des années a abouti à un tourisme pernicieux qui mêlange l'achat mais aussi petit trafic par de jeunes amateurs. Les boutiques se sont multipliées, devenant incontrôlables si bien que l'on vend même des produits (champignons hallucinogènes...) interdits en principe par la loi. La police est dépassée et les douanes(Rotterdam)enregistre des records de prise de drogues car le trafic mafieux s'est largement développé comme plaque tournante en Europe avec les Balkans et l'Espagne.
La légalisation du cannabis est une mauvaise réponse à un vrai problème de société. On pourrait se creuser les méninges pour articuler d'autres solutions.

Par contre le programme bien installé pour les toxicomanes dans des locaux d'injection et qui a prouvé son efficacité ne doit pas être arrêté sinon nous reverrons surgir des mini-Letten partout en Suisse.

Écrit par : demain | 05/11/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour demain,

nous sommes d'accord sur un point, la légalisation du chanvre est une bêtise qui déjà prouvé son inutilité de par le monde...

Ensuite, l'histoire que les centres d'injection empêcheraient les scènes ouvertes ?... Sortez donc vers la gare... longez les rues adjacentes au centre d'injection et demandez donc aux riverains ce qu'ils en pensent lorsque le matin ils trouvent des seringues de leur allée, des extrêments humains, des bouteilles vides, et autres gracieusetés laissées derrière le passage des usagers du dit centre ?...

Prenons le paris aujourd'hui, que le local de vote de la Servette va enregistrer le plus important rejet de cette modification.

Le status quo actuel permet déjà la prise en charge et le traitement des "malades"... Cette loi, est la porte ouverte à des dérives dont les initiants ne mesurent pas le moins du monde l'incidence réelle qu'elle aura sur l'avenir en matière de politique sur les stupéfiants.

Une catastrophe.

Pour ma part, le démon de l'addiction est derrière moi, loin, loin derrière, mais mes enfants devront vivre avec les errement de cette loi et la dérive inévitable qu'elle engendrera.

Là, sur le coup, non seulement je suis contre cette révision, mais je suis en colère contre les pseudos professionnels qui l'ont pondue parce qu'ils ne veulent qu'en faire un BEAU BUSINESS.

2 milliard.

La seule vraie explication, le seul réel motif, réside dans ce chiffre 2 milliard....

NON... et NON... la dope ne passera pas par moi.

Inconséquence est le terme qui sied le mieux au Conseil fédéral... eux ? des sages ?

Quelle sagesse... 2 milliard.

Bien à vous demain et je vous recommande de bien lire la loi avant de voter.

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 05/11/2008

Bonjour Stéphane (et futur Président !)* ;o)

Ben oui... DEUX MILLIARDS ! quand même...
On peut en financer des parachutes dorés, avec DEUX MILLIARDS !
Faut être réaliste.

Je suis curieux de voir ce que la majorité majoritairement majoritaire
de 80 % (si chère à cndavid53 et à son alter ego - dois-je le nommer ?)
votera...

:o)

* Je sais que ça en agace certains, alors je continue... ;o)

Écrit par : Blondesen | 05/11/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Sir Blondesen,

effectivement, dans la loi il y a la lettre et l'esprit...

Et aussi, l'esprit des initiants... 2 milliard... $

Zwei, Zwo, Deux, Two, $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

Cette modification de la loi sera un cauchemar pour nos enfants.

L'Etat n'a pas a distribuer de la dope...

Les initiants sont, à mon humble sens, des irresponsables.

N'en déplaise à quiconque.

Pour avoir vécu la dope sous toutes ses formes et en être revenu... Je me dis que je vis un cauchemar, que je vais me réveiller demain et m'appercevoir que cette initiative n'était que le fruit de mon imagination...

Je ne voterai pas contre cette loi parce que je suis UDC compatible, mais simplement parce que cette loi est aux antipodes du BON SENS !

Réveillez vous, Mesdames, Messieurs, parce que la gueule de bois qui suivra cette votation risque d'être cruelle pour les générations à venir.

Bien à vous Blondesen,

Stéphane


PS. Ils fument quoi dans la salle des pas perdus ?... je me demande parce qu'à voir ce qui sort du Palais... WaoW ! Ils planent sec à Berne...

Écrit par : Stéphane | 05/11/2008

Bonsoir Stéphane,

Ce que vous dites n'est pas faux. Cependant, ayant suivi votre recommandation de lecture du projet de loi, c'est à mon tour de vous recommander la lecture de la loi actuelle.

Vous pourrez remarquer qu'une grande partie des articles que vous mentionnez dans votre billet existe déjà (malheureusement ?).

Par souci de transparence, je vous mets les articles concernés à la fin de mon commentaire.

Pour être claire, je ne dis pas que ce projet ne change rien mais qu'en l'occurrence vos exemples ne sont pas forcément les meilleurs.

Meilleures salutations

Céline Roy


art 3e al 1 Projet LStup -> art 15a al 5 LStup
Les cantons soumettent à une autorisation spéciale la prescription, la dispensation
et l’administration des stupéfiants destinés au traitement des personnes dépendantes.

art 3g Projet LStup -> art 15a al 2 LStup
Les cantons pourvoient à la protection des personnes dont l’état requiert un traitement
médical ou des mesures d’assistance en raison d’un abus de stupéfiants et favorisent
la réintégration professionnelle et sociale de ces personnes.

art 5 al 1 Projet LStup -> art 5 al 1 LStup
Un permis spécial de l’institut est requis pour toute importation et exportation de
stupéfiants soumis au contrôle. Ce permis est accordé conformément aux conventions
internationales. Un permis d’exportation, qui n’est pas requis par cette loi ou
par les conventions internationales, peut être accordé s’il est exigé par le pays destinataire.

Écrit par : Céline Roy | 07/11/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Céline,

tout d'abord je suis heureux d'avoir pu vous persuader de lire la modification.

Force est de constater que vous l'avez déchiffrée.

Cependant, vous le savez lorsqu'une loi est inscrite, elle ouvre la voie à toute interprétation. C'est pourquoi les articles sus-cités dans le billet ouvrent clairement la porte aux dérives qui en découleront.

Ensuite que l'ensemble de la modification contienne quelques paragraphes "heureux et intelligents" c'est tout à fait louable, en revanche cela ne change en rien l'esprit des articles sus-cités et le problème est bien là.

Si l'on souhaite légiférer sur tous les aspects, actuellement faisant partie du "status quo", on ouvre irrémédiablement la porte à des solutions qui n'en sont malheureusement pas.

En effet, il sera très facile d'utiliser, d'user, à souhait les articles sus-cités dans leur esprit pour faire tout et son contraire.

Ce projet de loi n'est pas une avancée. C'est un non sens.

De plus, est-elle "morale" : est-ce à l'Etat de fournir de la dope à qui en veut ?

Est-ce genre de société que nous voulons pour nos enfants ?

Navré de ne pouvoir partager votre point de vue, je ne veux pas d'une société qui vend de la came aux plus faibles.

Non, la modification n'est pas une avancée.

Non, elle ne résoudra rien, elle va juste péréniser la toxico-déepndance.

Non, nous n'aiderons pas les toxico-dépendants avec cette modification.

Cette loi va trop loin.

Bien à vous Céline,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 07/11/2008

Bravo pour cette analyse objective de cette mauvaise initiative.

C'est marrant que les initiants ne démontrent pas aussi objectivement le bien-fondé de leur initiative.

Ce matin en allant au travail j'ai vu leurs affiches où était écrit en gros "lutte contre la criminalité"... ben voyons! C'est la lutte façon gauche caviar déconnectée de la réalité (n'est-ce pas M. Moutinot)?

Cette initiative va très probablement (et heureusement) être refusée. La population en a marre de cette politique de nivellement par le bas et de laxisme sur la base de soi-disant principes de "progrès" ou """"d'altruisme"""".

Comme vous l'avez si bien dit on n'aide pas un toxico en lui fourgant gratuitement sa dose.

C'est quoi déjà la politique pour amener les fumeurs de cigarette à cesser leur addiction?? l'augmentation du prix..

Et leur politique des "quatre pilliers" c'est plutôt la politique des "quatres subterfuges".

S'il y a moins de toxicos qui vont se piquer dans les locaux d'injection c'est entre autre parceque les habitudes ont changé et que l'héroine et l'injection sont passés de mode. Pour sniffer ou inhaler de la coke pas besoin d'un local.

Vraiment une bande d'irresponsable ces initiants.

Écrit par : Papageno | 07/11/2008

Les commentaires sont fermés.