06/11/2008

Le GSsA votera 2x NON !

Bonjour à toutes et à tous,

j'apprends avec plaisir que le GSsA votera deux fois non.

D'une part la légalisation du Cannabis sera refusée, de même que pour l'autre, la modification de la loi fédérale sur les stupéfiants.

D'ailleurs voilà leur affiche en exclusivité :

gssa_dope.jpg

Eh oui, la dope ça tue, ça pollue et surtout ça rend con.

Alors, je rejoins de tout coeur la démarche du GSsA.

Groupement pour une Suisse sans Addiction

;o)

De fait, l'armée tue peut - être et c'est, avouons - le, dramatique...

Mais le fait est que l'Armée tue nettement moins que la dope dans notre pays.

Ouais, je sais... ça casse un peu l'ambiance...

D'ailleurs l'initiative des Verts me surprend un peu... et leur soutien à la réforme de la loi sur les stupéfiants aussi... en dehors du simple fait que la dope : ça tue, ça pollue, ça rend con...

De fait, sauf erreur de ma part, fabriquer des seringues, des aiguilles, les emballer dans des sachets individuels hautement stériles pour ensuite les amener à la destruction après usage unique... importer de la dope de l'autre bout du monde : la coca poussant relativement mal dans nos montagnes, sans parler de l'opium qu'il nous faudra importer et qu'il faudra transformer... tout ça demande énormément de ressources énérgétiques et chimiques.

Exemple : des dizaines de litres de kérozène + de l'amoniac + 17 litres d'ether pour un kilo de cocaïne.

Pas très GREEN tout ça.

Question pollution, une mention me vient : pourrait mieux faire.

Alors si il est de bon ton d'enquiquiner les proprios de 4x4, importer de la dope des 4 coins du monde (qu'il est rose et que tout le monde il est beau et il est gentil) est - ce de moins bon ton ?

Mais où est donc passé Monsieur F.W. Green Power Anti Army Air Craft Now ?

Plus sérieusement, il n'y a pas quelques mois, un jeune con de la vingtaine... tuait une octogénaire à coups de pied...

Son excuse : avoir fumé pour la première fois un joint.

Sa punition : le droit de poursuivre ses études dans le pays.

Les experts ayant déterminé qu'il n'était plus en mesure de répondre de ses actes au moment des faits. Sirène THC étant passée par là, désormais il y a jurisprudence...

Vous pensez que je plaisante en avançant cet argument ? Alors lisez l'article au combien dramatique et sérieux en cliquant ici 

(merci Victor :o)

Et cela ne se déroule pas dans le Bronx, mais bien à Genève.

Le HASH c'est trop COOoooOOooooOOoooOOol

Trop de la Balle mon pote !

Un petit pétard et le MONDE t'appartient !

Tu fais quoi que tu veux, quand tu veux !

Alors on se réveille, on prend le bulletin de vote, on coche 2x NON à la légalisation et à la modification de loi fédérale sur les stupéfiants avant qu'on devienne tous les victimes de ces consommateurs là.

En plus, en votant de la sorte, vous réduirez de manière conséquente les émissions de CO2.

Soyons GREEN

Sauvons la planète,

votons 2x NON !

D'ailleurs nos deux ressortissants sont tellement soucieux des émissions de CO2, qu'ils ont décidé de s'installer définitivement sur le territoire libyen... c'est pas beau la "Vertitude" ?

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

106 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg106ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

PS. A la question que vous vous posez, le plus légitimement du monde d'ailleurs, je ne suis pas seulement contre ces deux objets... mais réellement en colère contre les initiants car ils hypothèquent l'avenir de nos enfants pour deux misérables milliard... Et ça... ça passe très mal.

Commentaires

Décidément, toujours du grand n'importe quoi mon pauvre monsieur ... vous rendez-vous compte que vous n'aligner AUCUN argument qui soit un tant soit peu développé ?

Mais bon, votre trajectoire professionnelle étant ce qu'elle est c'est fort normal d'avoir une position pareille et de la défendre de cette façon ...

Écrit par : Djinius | 06/11/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Stéphane,

J'aimerais devenir membre du GSsA.
Est-ce que le simple fait de voter 2x NON, est suffisant pour obtenir sa carte de membre ?

;o)

Bien à vous,

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/11/2008

Il y a une logique imparrable: Il faut ce comporter de manière irresponsable pour que notre irresponsabilité soit reconnue.

De plus l'usage des stupéfiants (cannabis et autres) sont interdits et dépistés à l'armée. Comment vont-ils faire en cas de dépénalisation? Des pilotes de F/18 carburant au shit? pas très fiable.

Écrit par : Papageno | 06/11/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Djinius,

vous m'excuserez du peu mais ou vous ne savez pas lire, ou alors vous éludez les arguments que j'ai savament alignés depuis plusieurs jours à travers différents billets. Et là je suis très attristé car Dieu sait que mon seul neurone ayant survécu à ma consommation de stups s'est déchaîné sur le coup... D'ailleurs il en fume encore :o)

Quant à ma trajectoire professionnelle, je ne vois pas vraiment ce qu'elle vient faire dans le décors ?

Est la partie garde rapproché pour les grands de ce monde ? Ma carrière militaire ? ou encore... ma trajectoire d'ingénieur systèmes certifié ?

Et puis, parlant d'arguments...? où sont les vôtres ? résident ils seulement dans une critique de mon parcours professionnel que secrètement dans le secret de vos pensées les plus secrètes vous m'enviez ?

Sachez que certains aspects collatéraux sont souvent lourd à porter... si cela pouvait atténuer la jalousie qui étouffe votre ego.

:o)

Victor, devenir membre du GSsA est relativement facile, vous prenez le bulletin de vote et avant de cocher des OUI où il est contre indiqué de le faire, vous leur préférerez le NON.

Papageno, le pauvre garçon dire que cette vieille dame s'est jetée à ses pieds à plusieurs heuretant de plein fouet ces derniers... c'est lui qui aurait du être indemnisé.

Les stups ont failli fourte en l'air ma vie... et ils détruisent chaque jour des milliers de personnes dans notre pays... et nous avons des djinius qui viennent défendre ces produits sur les blogs, se complaisant dans un anonymat bien confortable.

Pfffffffffft :oP

Bien à vous Messieurs,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 06/11/2008

Notre "camarade" Djinius doit être tout chamboulé car la police vaudoise vient de démonter un réseau de traficant de drogues qui est basé à Bex et qui est composé uniquement d'africains dont la demande d'asile est refusée. Ces salopards habitent, comme de coutume, au centre Faréas de Bex !

Écrit par : Octave Vairgebel | 06/11/2008

Bonjour Stéphane,
Bonjour Victor, et merci pour vos condoléances,

Bonjour les autres (les fumeurs de pèts c'est à cette heure-ci que vous vous levez, non ?)

Tout d'abord merci à Stéphane pour son intervention virulente mais néanmoins avertie sur la question. J'ai un expérience qui peut s'assimiler en quelques points à la vôtre, je vous comprends.

Cependant, pour ce qui concerne la révision partielle de la Lstup, je ne partage pas votre opinion et je m'en explique.

Le simple fait d'être toxicomane ne doit pas faire de vous un exclu, même si, dans un certain sens, vous avez cherché à vous exclure tout seul !
J'ai foi en l'être humain et en ses capacités de reconstruction. J'en suis la preuve, et bien d'autres aussi.
Il va sans dire que le moyen le plus "radical" serait l'abstinence. Mais à ce sujet-là, l'éradication du Sida pourrait passer aussi par cette voie... Moins drôle hein ? ;-)

Je pense néanmoins qu'en diminuant les risques de dérive sociale encourus par les personnes atteintes de ce mal nous pourrions vraiment diminuer, non pas la consommation, mais les exactions commises à cause de cette même consommation.
Je parle toujours de drogues dures et pas de cannabis ou dérivés.
Rendons leur place d'être humain, écouté et compris à ces personnes qui sont en pleine détresse. Oui, il y en a qui ne méritent pas, mais qui sommes-nous pour les juger ? Dieu ? Je suis en froid avec lui, je n'ai aucune envie de lui voler sa place...
Cette révision donnera un tout petit peu plus de libertés aux cantons qui le désirent. Je vous fais remarquer que l'essentiel de cette révision est une plus grand liberté de notre conseil d'état et notre grand conseil.

Pourquoi ne tenterions-nous pas l'expérience ? Que risque-t-on réellement ?
Devenir un "Authorized Dealer" de substances toxiques ?
Une valeur doit prévaloir dans l'application de toute loi, c'est la MORALE !
Je n'ose pas imaginer que notre belle république se laisse aller dans le deal autorisé soumis à la tva et aux charges sociales (2,4% la tva, produit de première nécessité ;-))

Ok, ok... l'école enfantine qu'est devenu le grand conseil n'en a plus tellement de la morale, mais je m'engage à faire changer ça.

Par contre, pour le cannabis... Ca pue, ça rend con et tellement bien dans votre connerie que vous vous y accrochez en pensant que c'est vous qui détenez la vérité. Et dans une période où nous voulons interdire la fumée dans les endroits publics, autoriser une autre fumée ailleurs n'a aucun sens !

Merci pour votre "pavé dans la mare" qui me permet aussi de m'exprimer en réaction.

Bien à vous tous

Mirko

Écrit par : Mirko Righele | 06/11/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Mirko,

votre commentaire souligne, si besoin était, l'intelligence qui est la vôtre.

Vous êtes vraiment quelqu'un pour qui j'éprouve du respect.

Que l'on se comprenne bien, UDC ou pas, personne en Suisse ne veut laisser sur le bas côté des personnes qui ont besoin d'aide. Ce serait contraire à l'esprit helvétique dans ce qu'il a de plus beau.

Mais regardons bien en face le texte soumis à la votation. il n'est en rien une avancée.

Personne autour de moi, ni mes proches, ni mes copartisans, ne sont pour abandonner les drogués. C'est bien ce texte de loi qui pose problème, enfin problèmes avec un S majuscule.

Car si dans la lettre elle devrait aider, dans les faits elle aura l'effet inverse.

C'est là mon seul vrai problème.

Pour la première fois, j'ai peur, réellement peur, pour mes enfants si cette loi passait.

Bien évidemment, je reste près à étudier tout projet de loi visant à appuyer les toxico-dépendants dans leur démarche de s'en sortir.

Je ne peux pas croire, ni me résoudre à penser, que nous pouvons humainement laisser des gens dans ces dépendances en lieu et place d'une vraie vie.

Voilà le fond de ma pensée.

Alors travaillons à de vraies solutions dans ce but ; remettre sur les rails ceux qui le veulent. Ne confortons pas les dépendances avec un texte dangereux aux conséquences graves.

Bien à vous Mirko,

Stéphane


PS. Avez vous retrouvez ma petite voix portée sur votre nom ?... :o)

Écrit par : Stéphane | 06/11/2008

Oui Stéphane, j'ai bien retrouvé votre voix et je vous en remercie vivement.
Elle n'aura pas fait la différence dans les urnes, mais une différence énorme dans mon esprit. Je vous remercie pour votre confiance.

Pour revenir à la révision de la loi, je comprends vos inquiétudes et avoue avoir eu les mêmes que vous.
Pour mieux comprendre les tenants et aboutissants pratiques de cette révision, j'ai pris contact avec des travailleurs sociaux qui sont en contact avec des toxicomanes tous les jours. J'ai exprimé mes doutes et mes inquiétudes.
Je vous invite à en faire autant, je me suis ouvert à une vision différente de ce problème conplexe. J'ai envie de faire confiance aux professionnels. Si cela devait entrainer des dérives, le souverain aura de toute façon la possibilité de modifier ou d'amender ces textes, ce qui me rassure.

Au même titre que pour le vote électronique, je veux et dois faire confiance aux professionnels, car je n'estime pas avoir les compétences nécessaires pour trancher.
Je crois d'ailleurs que vous y êtes opposé, j'ai lu votre billet en son temps sur la question. J'y suis aussi totalement opposé quand je vois que des professionnels s'inquiètent, je ne peux que les suivre...

Mais ne changeons pas de sujet.

Je ne crois pas que nous devriondront un état de toxico-dépendants. Et oui, c'est l'état, donc vous et moi qui allons payer. Au même titre que pour les employés de cafés-restaurants ayant contracté des maladies pulmonaires à cause de leur activité dans des lieux enfumés (n'en déplaise aux fumeurs, je l'ai été pendant 21 ans !) ou des peintres qui développent des allérgies, faute de protection assez importantes pendant leur activité.
Ces 2 corps de métier ont décidé de leur activité, nous ne pouvons pas dire qu'ils en sont les victimes...
Loin de moi l'idée de faire un rapprochement entre un travailleur et un toxicomane, mais je pense que vous vous inquiétez, à juste titre, un peu vite... La plupart des mesures sont déjà en place. Il s'agit de conforter leur place dans notre société. Les locaux d'injection existent déjà et les abrutis qui en profitent aussi. Ca ne va pas faire augmenter le nombre d'irrespectueux, à mon sens.

Le fait d'accueillir un dépendant dans un endroit où il ne sent aucun jugement, juste une grande envie de l'aider peut lui donner une image positive qui l'amènera peut-être à arrêter. Ne serait-ce qu'une seule vie préservée, c'est un espoir supplémentaire pour des milliers...
Et nous n'allons pas le conforter dans sa dépendance. Vous savez comme moi que la prise d'une drogue demande un certain "rituel", une ambiance pour l'apprécier, des conditions qui ne sont pas reproduites dans un local d'injection.

A auncun moment je ne parle d'UDC ou d'autre parti. A mon avis, sur un sujet aussi viscéral que celui-ci, la couleur politique n'est pas importante.

Merci encore pour cet échange, il m'est toujours très plaisant de vous lire.

Bien à vous

Mirko

Écrit par : Mirko Righele | 06/11/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Mirko,

je partage votre approche.

Mais la modification de la loi fera place au "status quo" actuel qui permet la prise en charge des cas graves.

Nous en convenons et je ne remettrai pas en cause cette possibilité pour les cas les plus sérieux.

Mais s'il vous plait lisez bien le texte de la nouvelle loi et comprenez son esprit.

Je comprends aussi que vous apparteniez à un parti qui soutient cette révision, mais dans l'urne, réfléchissez à l'incidence de votre vote.

Là, il n'est pas question de parti... et nous le savons tous deux.

A ce titre, je suis sûr que vous réfléchirez à deux fois car vous êtes une personne douée d'intelligence.

Réfléchissons si vous le vouliez bien à de vraies solutions, mais lors de ce vote, pour mes enfants, les vôtres, réfléchissez.

C'est tout ce que j'ose vous demander...

Maintenant, c'est votre de votre libre arbitre de voter ce que vous dictes votre conscience.

Bien à vous Mirko,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 06/11/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Djinius,

alors vous devriez parcourir ce site, nettement plus fourni :

http://www.quandladrogue.com/recherches/drg03-02.htm

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 07/11/2008

Un petit exemple d'argument complètement stupide de votre part :

"Exemple : des dizaines de litres de kérozène + de l'amoniac + 17 litres d'ether pour un kilo de cocaïne."

Alors, que le sujet des votations est principalement le cannabis et la confirmation de la distribution médicale d'héroïne.

A aucun moment on ne parle de cocaine ... et vous vous mélangez tout en mettant maladroitement en avant des arguments écologiques.

Ensuite, vous reprenez un fait divers jugé ... comme si une politique de prévention d'abus de substance pouvait se baser sur un fait divers !

Bref, le ton pamphlétaire et 2ème niveau sans en avoir l'air de votre article n'y change rien, il n'y aucun argument sérieux dans tout ce fatras ...

Quand à mon allusion sur votre parcours professionnel, milles excuses, j'avais compris que vous étiez une recrue de notre belle police !

(et personnes ne remarque le commentaire raciste du pauvre Octave ?)

Écrit par : Djinius | 11/11/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Djinius,

vous venez me parler d'arguments, en prétendant au passage que je mélange les genres ?

Cela me fait sourire :o) car de fait, cela demontre que vous n'avez pas lu le texte de loi.

En effet, il est question de tous les stupéfiants et pas seulement de distribution d'héroïne contrairement à votre argumentaire :

Article 3e, alinéa 1 :

-"La prescription, la remise et l'administration des stupéfiants destinés au traitement des personnes dépendantes sont soumises au régime de l'autorisation. Celle-ci est octroyée par les cantons."

Il est question ici de tous les stupéfiants et pas seulement de l'héroïne.

Encore autre chose :

Section 4 Coordination, recherche, formation et assurance qualité

Article 5, titre et alinéa 1

Importation, exportation et transit

-"Une autorisation de l'institut est requise pour toute importation et exportation de stupéfiants soumis au contrôle. Cette autorisation est accordée conformément aux conventions internationales. Une autorisation d'exportation qui n'est pas requise par la présente loi ou par les conventions internationales peut être accordée si elle est exigée par le pays destinataire."

Là encore il s'agit de stupéfiants au sens large du terme et pas seulement de l'héroïne.

Alors, à l'avenir, avant de venir me reprocher mon manque d'arguments, vote interprétation des articles soumis à votation, prenez le temps de lire ce que vous voterez.

Le cannabis, avec les taux de THC qui sont les siens à l'heure actuelle, provoque des effets similaires à certaine drogue dure.

La réalité c'est ça.

Alors Djinius autre chose ? un autre argument qui serait conforme à la réalité du texte soumis à votation ?

Bien à vous,

Stéphane


PS. Non, Djinius, vous m'aviez déjà fait une remarque du genre : "vous êtes un fonctionnaire"... Non, non, je ne suis pas fonctionnaire et encore moins une recrue de notre police même si j'apprécie beaucoup cete institution.

Écrit par : Stéphane | 11/11/2008

Les commentaires sont fermés.