04/12/2008

Les défis qui attendent le prochain Conseiller fédéral..

Bonjour à toutes et à tous,

palais_federal.jpgen parcourant ce matin les infos, je réfléchissais aux défis qui attendent le prochain "patron" du DDPS, l'ancien DMF.

Petite réflexion très personnelle.

De fait, à l'heure où l'on continue à entendre que notre armée ne sert à rien, qu'elle est coûteuse et inutile, où des drames aussi tragiques qu'inadmissibles sont survenus, il ne sera pas aisé de ramener la confiance et de rendre cette "Grande Muette" très people et la recentrer sur les menaces réelles.

Si bien évidemment elle doit continuer à préparer une défense "clausewitzienne", des nouveaux défis l'attendent pour répondre aux nouvelles menaces qui se profilent en décuplant notamment :

  • nos capacités de renseignement,
  • nos capacités de maîtrise numérique à l'intérieur de nos frontières et la protection des données,
  • nos capacités de réaction en cas de menace intérieure,
  • nos capacités à circonscrire les éventuels risques pour les populations lors d'attaques chimiques, bactériologiques, ou nucléaires,
  • nos capacités d'intervention pour extraire nos ressortissants retenus à l'étranger.

Les experts du renseignement des grandes puissances sont formels, d'ici à 2012 - 2015, des groupes terroristes seront à même de disposer d'armes dites de destruction massive et qu'elles soient nucléaires, bactériologiques, ou chimiques. Lire l'article ?

Pour celles et ceux qui imaginent, à tort, que les armes de type nucléaire sont d'une envergure importante facile à détecter, une simple valise suffit. Quant aux armes chimiques ou bactériologiques, elles peuvent être développées facilement à partir de simples composants présents dans les produits vendus dans nos commerces.

De plus, contrairement à une idée reçue, La Suisse n'est pas épargnée comme par miracle de ce genre de menaces, rappelons - nous, que sans l'intervention de nos services de sécurité, il y a deux ans, un attentat contre un avion de la compagnie israélienne au départ de Genève Cointrin a été déjoué de peu. Heureusement les "renards" veillent... ;o)

Au contraire, elle est une cible potentielle pour atteindre des dignitaires étrangers qui viennent sur notre territoire.

Dans le contexte international actuel, l'Armée reprend tout son sens, charge pour elle d'évoluer et se spécialiser pour faire face aux nouvelles menaces afin de remplir la mission constitutionnelle qui est la sienne : protéger le pays contre ses ennemis de l'extérieur comme de l'intérieur.

Les anti militaristes auront loisir de me traiter de parano... les événements récents démontrent que mon analyse est corroborée et que nous ne sommes pas à l'abri des menaces qui pèsent sur d'autres pays.

Notre armée devra devenir plus réactive, plus rapide dans sa chaîne de commandement, et redéfinir les menaces auxquelles elle devra faire face dans les années qui viennent et collaborer en parfaite intelligence avec les autorités civiles.

La tâche du futur Conseiller fédéral ne sera pas facile, redynamiser l'armée et promouvoir son image auprès de la population relèvera d'une vraie gageure, pour toutes ces raisons, je souhaite Bon Courage au Conseiller qui sera choisi par le parlement pour remplacer M. Schmid.

Avec le secret espoir que notre Armée continue de nous coûter plein de sous et qu'en finalité elle ne nous serve jamais à rien sinon à consolider notre esprit confédéral.

A propos de l'esprit confédéral, souvenous-nous que deux confédérés sont toujours manquant :

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

134 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg134ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

Commentaires

Bonjour Stéphane,

Les rêves pacifistes d'un monde ouvert s'estompent, hélas. La guerre terroriste est bien une guerre. Quelles que soient ses justifications idéologiques, elle vise à déstabiliser les démocraties occidentales, forcer à l'affrontement sur des terrains incertains, influencer nos populations. L'armée ne pourra pas tout faire. Le combat intellectuel pour une certaine conception de la liberté est l'affaire de tous, de nous tous.

Bonne journée.

Écrit par : hommelibre | 04/12/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Hommelibre,

je vous rejoins, l'armée ne peut et ne pourra palier à tout.

Cependant, elle doit s'adapter et se spécialiser. Les perspectives de menaces actuelles évoluent plus rapidement que notre armée évolue. Rattraper le retard accumulé notamment en matière de renseignement ne sera pas facile.

Trop longtemps, le renseignement a été délaissé, voir même jugé ridicule et coûteux. Les événements en Suisse et à l'étranger viennent nous rappeler que le renseignement humain est la base d'une défense réactive à même de protéger les citoyens.

Le risque d'attaque numérique est à peine effleuré, pourtant à l'heure où l'économie mondiale, les structures étatiques, les services, reposent sur cet outil... il faut réadapter notre approche de la question en évaluant les risques et les solutions.

Pour le reste, vous avez raison de souligner que le combat des idées pour la défense de nos libertés individuelles, nos droits populaires, nos démocraties si fragiles, doit se poursuivre au quotidien et que cette responsabilité revient à tout un chacun.

Bien à vous et merci pour votre commentaire Hommelibre,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 04/12/2008

@Hommelibre,
Je ne suis pas entièrement d'accord avec votre analyse du terrorisme, les démocraties occidentales sont des cibles oui, mais pas les seules, des pays comme l'Inde, le Pakistan, l'Indonésie et tant d'autres en sont aussi les cibles. Le vrai but des manipulateurs de terroristes n'est que le pouvoir, où qu'il soit.

Écrit par : salegueule | 05/12/2008

Les commentaires sont fermés.