21/12/2008

A Genève tout est RoZe...

Bonjour à toutes et à tous,

geneve_rose.jpgde mémoire de Genevé, je ne me souviens pas d'avoir vu autant de mouvements de contestation...

Notre police qui fait la grève des amendes, là encore, encore, en période festive, je comprends et nombre de genevois apprécient de ne plus voir voler les papillons... là où évidemment cela se corse un peu, c'est la grève des heures supplémentaires... parce qu'au vu du manque d'effectif, le refus d'aligner les heures supplémentaires provoquent un manque d'agents sur le terrain.

Et comment leur en vouloir... on leur demande toujours plus... et on paie toujours moins...

Il y a quelques jours, je recevais, en pièce jointe à un mail, une lettre écrite par un gendarme genevois et j'avoue qu'en la parcourant, je comprends son "ras-le-bol" et me joins de tout coeur avec lui.

Lire la lettre ?

Les Genevois ne peuvent pas mesurer à quel point la situation de notre police est aujourd'hui difficile... le manque d'effectif est tel que j'aurai l'intelligence ici de ne pas relever les failles qu'entraine ce dernier en terme de capacité d'intervention.

Pire encore... conjuguez le manque d'effectif de la police au manque de place dans notre prison avec là aussi un manque d'effectif et vous obtenez un mélange dangereux comme le sont : nitro et glycérine.

Une prison surpeuplée incapable de recevoir les délinquants et criminels en attente de jugement, récemment un homme condamné à 7 ans de prison se balladait libre dans nos rues avec les conséquences que l'on a pu lire dans la TDG... les délinquants et criminels libres aussi par manque de place se balladent librement dans nos rues. Notre police en sous effectif chronique lassée d'arrêter des délinquants et des criminels laissés libre... des magistrats surchargés de dossiers... des gardiens de prisons excédés...

Tout va bien...

A Genève tout est rose.

M. Soli Pardo le rappelait dans son discours lors de la première assemblée constituante : la sécurité des citoyens est l'une des principales tâches d'un Etat de droit.

Ce droit élémentaire du citoyen, garanti par la voie constitutionnelle, n'est aujourd'hui plus assuré.

Notre police, nos magistrats, nos gardiens de prison méritent notre respect. Ils et elles, contribuent à la base de notre cohésion sociale avant tout autre.

Il n'existe pas de société civilisée là où la sécurité de ses concitoyens n'est pas assurée.

A ce titre, un pays entier qui oublie par confort ses ressortissants dans un pays aussi démocratique que l'est la Grande République Socialiste et Islamique Démocratique et Libre de Lybie... me laisse songeur...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

151 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg151ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane  

 

09:26 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : prison, police, genève, rose, le, monde, est |  Facebook |

Commentaires

Oulala, ça fait peur ce tableau.

Il faut suggérer de ponctionner une partie des fonds dégagé pour sauver l'UBS, qui seraient bien mieux utilisé pour sauver la peau lisse ?

Écrit par : Djinius | 21/12/2008

A force d'investir dans les banques, on a oublié de sécuriser le territoire. Si la Suisse devient un lieu moins fréquentable alors les grosses fortunes qui sont le socle de nos revenus fiscaux partiront ailleurs et nous, classe moyenne on en fera les frais... En attendant, bonne fêtes @tous.

Écrit par : sirène | 21/12/2008

Et voyez comme nos flics ont l'air heureux et épanouis...
Quel sale métier ils exercent. Qu'ils en fassent trop ou trop peu ils sont
critiqués. Et quel honneur pour eux d'être si bien soutenus et représentés par un magistrat de la trempe de Moutinot ! Vraiment à plaindre notre aréchaussée...
Vivement les nouvelles élections au CE dans moins d'un an !

Écrit par : bidouille | 21/12/2008

Genève ne cesse de se dégrader tant en salubrité quand sécurité et comme personne aimant profondément cette ville je le déplore.
Quoi de plus banal de voir les poubelles s’amonceler dans les rues , les encombrants déposés plusieurs jours, voir semaines en toute impunité, oui , c’est dure à dire mais Genève est devenue une des villes les plus sales d’Europe .
Mais qu’est il donc arrivée à la citée de Calvin ? L’exploitation de la misère humaine dans ce qu’elle a de sinistre est devenue la triste attraction qui me rappelle dans certain aspect Calcutta que je connais bien. Quoi de plus normal de voir des femmes roumaines faisant la manche assises en efforçant de montrer toute la douleur du monde avec un bébé dans les bras pour mieux attendrir ?
Mieux : j’ai pu voir des agents de la sécurité municipale sortir de l’argent du guichet automatique de la grande poste de la gare et au pied cette dame avec bébé continuer à besogner à ses affaires sans se faire inquiéter peut être si l’on laissait un chien ainsi la SPA interviendrait , là c’est un bébé qu’on laisse dans le froid , si nous traitions ainsi nos propres enfants nous pourrions être assuré de ce les voir hotté ., ça ne serait d’ailleurs que justice, alors où cette même justice est elle passée ?
Tout ce petit trafic s’organise, se planifie dans les galeries marchandes de la gare devant les caméras de surveillance, tout normalement, devant tout le monde. Ici on ne parle pas de misère mais de business de la misère et ça marche plutôt bien !
Alors ne soyons plus surpris que l’insécurité soit devenue galopante à Genève, que le quartier de la gare soit devenu dangereux.
Amis genevois qu’attendez-vous pour agir ?

Il ne faut pas confondre laxisme avec tolérance.

Philippe Launay

Écrit par : Philippe Launay | 21/12/2008

Donc il faut augmenter le nombre de fonctionnaires de police et celui des gardiens de prisons. De plus il faut de toute évidence augmenter le nombre de place de prison. Il est à noter que cela fait maintenant 11 ans que les statistiques* du nombre de détenus moyen est supérieur au nombre de places disponibles. Cela veut dire que non seulement les politiciens d'il y a 15 ans en arrière non pas été prévoyants, ce qui est leur boulot ne l'oublions pas, mais les législatures suivantes n'ont pas fait grand chose. La dernière a cependant commencé à augmenter le nombre de places mais de manière insuffisante. Une demi réponse au problème. Tous les partis sont concernés. La droite par sa pingrerie habituelle et la gauche par son aversion à s'occuper des délinquants, préférant soit les laisser dehors soit les entasser derrière les barreaux. Ce qui est d'une certaine façon inhumain. Pour un parti qui se veut de la défense des droits de l'homme, c'est une attitude peu responsable.
On ne s'occupe ni des victimes ni des coupables...

*http://www.geneve.ch/penitent/champ-dollon/welcome.asp?rubrique=champ-dollon_statistiques
On notera que le nombre d'étrangers est absolument invraisemblable.
C'est peut-être pour ne pas avoir à le reconnaitre que la gauche fait comme si de rien n'était.

Écrit par : salegueule | 21/12/2008

"On notera que le nombre d'étrangers est absolument invraisemblable."

Relation de causalité directe entre la couleur...du passeport et le degré de délinquance ou criminalité... On se croirait sur un blog Skyblog!


Il semble encore nécessaire de rappeler qu'aucune étude n'établit de rapport de causalité directe entre l'origine (ou ethnie) d'une communauté et les délits ou crimes qu'elle commet. La violence résulte de l'association d'une série de facteurs tels que, en particulier, le niveau d'éducation des parents ou des enfants, le revenu du ménage, la présence parentale en dehors des heures de scolarisation et j'en passe.

Qu'elle se compose de membres noirs, jaunes, gris, marrons, blancs ou verts, une communauté se retrouve particulièrement exposée à la violence dès lors que des facteurs tels que ceux décrits précédemment sont rencontrés.

Effectivement, statistiquement parlant, le "suisse" a moins de chances que le "somalien" résident d'être élevé par des parents n'ayant pas été scolarisés, bénéficiant d'un revenu familial en dessous du seuil de pauvreté malgré l'enchaînement de plusieurs activités lucratives non déclarées les rendant totalement absents pour l'éducation de leurs enfants et les déconnectant de toute opportunité d'intégration possible à notre société.

Fermer la porte aux étrangers parce que l'on accepte l'idée que l'on est tout simplement incapable de leur donner une vraie chance d'intégrer notre société est une chose.

Véhiculer l'image que leur présence est source de violence et chaos en est une tout autre.

En ce qui concerne la statistique citée, elle est très incomplète pour en tirer une quelconque information utile si ce n'est alimenter la paranoïa. A croire que l'auteur du commentaire serait un journaliste? :)


@doum
Notre police a effectivement besoin du soutien de la population qu'elle protège, merci de le rappeler au travers de votre billet. Je crois que ce soutien commence par les urnes: commençons par faire usage de notre pouvoir en élisant un magistrat qui soutiendra la police sans pour autant la "protéger" (la frontière est mince...).

Écrit par : bellegueule | 23/12/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Bellegueule,

A Genève, il y a effectivement une causalité entre le nombre de détenus d'origine étrangère et leur nationalité.

En effet, la prison de Champ Dollon est une prison préventive où les détenus attendent leur procès et pour éviter les risques de fuite à l'étranger, nos magistrats les mettent dans la prison.

Il y a donc bien une causalité.

Ensuite au niveau pénitenciaire fédéral, là aussi, les statistiques indiquent un fort taux d'étrangers et c'est d'ailleurs pourquoi il faut mettre un terme à cette gabegie d'argent en renvoyant ces criminels chez eux.

Les Suisses et les étrangers qui travaillent durement pour nourir leur famille et joindre les deux bouts n'ont pas à supporter les coûts qu'engendrent ces visiteurs peu respectueux de nos lois. Hop, retour à la case départ, sans passer par le start.

Ensuite le savoir pourquoi un quelqu'un entre dans une bijouterie l'arme au poing, un petit con de 20 ans défoncé au cannabis passe à tabac une octogénaire, un autre gulu condamné à 7 ans de prison libre comme l'air qui agresse un homme... je laisse ce genre d'approche aux spécialistes... car j'aurai tendance à être très dur avec ce genre de débris de la société et sans la moindre circonstance atténuante.

Heureusement, je ne suis pas juge et j'en profite pour saluer nos magistrats et leur tire mon chapeau, parce que recevoir à longueur de journée ce genre d'individus... doit être pour le moins fatiguant.

-"Cé po moa M'sieur, cé la fôte de la société, de ma reuhme qui m'a mis au monde, du prof de l'écaule qui m'a renvoyé..."

Quant à notre police, elle a tout mon respect et je leur souhaite qu'un Conseiller d'une toute autre envergure reprenne en main ce département sans pour autant que cela ne vire dans l'autre extrémité.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 23/12/2008

Les commentaires sont fermés.