09/01/2009

Tiens ? La guerre ça tue des gens ? Manifestons, je fais rien samedi...

Bonjour à toutes et à tous,

reveil.jpgdepuis plusieurs jours, les articles dans les quotidiens, les journaux télévisés, les blogs se multiplient sur l'opération militaire menée à Gaza.

De fait, comment rester insensible depuis son salon, bien confortablement installé devant sa télévision, devant les images particulièrement bien choisies de femmes, d'enfants, blessés ou morts. Des hôpitaux débordés, des explosions, des chars, des soldats...

Aller soyons humains, allons manifester contre l'Etat voyou d'Israel.

Tout d'un coup, le réveil : la guerre ça tue !

DRING DRING, sorte de réveil salutaire humainement bien pensant qu'il convient de saluer. Cela nous prouve que nous avons encore un brin d'humanité... lorsque ces images atroces s'invitent dans notre salon, ou au café, le matin... Parce que le reste du temps, ce qu'il se passe en Galilée tout le monde s'en fout.

C'est pourquoi, je me pose une question : où étaient les articles, les journaux, les blogs, l'indignation internationale, lorsque les roquettes explosaient blessant des civils israëliens ?

Comment réagiriez - vous, si vous étiez Israélien, que le matin lorsque vous partez au boulot, vous avez peur pour vos enfants qu'une roquette ne vienne s'écraser dans la cour d'école de votre petit dernier ? Pire, que l'une de ces roquettes se soit effectivement abattue dans la cour... et que l'un de vos enfants est blessé.

La réponse vous la tenez.

De même, si j'étais Palestinien, dans ma ville occupée, sans boulot, que mon gouvernement au lieu de distribuer l'argent de l'aide intenationale, l'empoche et vous laisse à votre faim, incapable de bâtir une économie malgré les milliards qui ont été injectés... et que là, vous avez un gentil monsieur d'une organisation caritative étrangère, le HAMAS, qui vous donne de l'argent, de la nourriture, scolarise vos enfants...

Vous tenez là aussi votre réponse.

On veut nous faire croire que c'est une question religieuse, politique, territoriale ?

Après les accords d'Oslo, on ne peut qu'en douter.

Et si toute cette guerre n'était au fond qu'une simple question de fric.

Qui a intérêt de voir les millions de l'aide humanitaire arriver ? Qui vend les armes aux Palestiniens ?  Qui vend les armes aux Israéliens ? Qui a intérêt à ce que ce conflit larvé dure et dure encore ?

A qui profite le crime ?

Au peuple Palestinien ? Au peuple Israélien ?

Alors, je vais vous donner un SCOOP, en 2001, j'ai entrepris des démarches pour mettre sur pied une marche pour collecter des jouets : "Des jouets pour la paix". Partir de Genève en passant par Rome jusqu'au sud de l'Italie, rejoindre le nord Liban par bateau et descendre vers la Cis-Jordanie et Israël où je souhaitais pouvoir distribuer les jouets collectés pendant la marche... et continuer de marcher jusqu'en Arabie Saoudite pour finir à 50 kilomètres de la Mecque.

Après avoir procédé à l'évaluation du projet et chiffré les besoins, un camion pour les jouets, un camping car pour dormir sur la route avec un chauffeur et un naviguateur, le prix de l'essence, des diverses taxes, pansements divers pour les cloques, mes propres besoins, etc... je me suis mis à la recherche de sponsors, mécènes, et ce partout... banques d'orient et du moyen orient, associations actives, ong diverses, personnalités connues, marques de chaussures, de vêtements, de cure dents... que sais je... j'ai tout essayé.

Devinez ?

Pas un franc. De quiconque.

C'est limite si l'on ne m'a pas pris pour un hurluberlu... Pensez donc...??? Marcher sur des milliers de kilomètres pour collecter des jouets pour les enfants de Galilée... quelle aberration. Evidemment c'est un geste dérisoire, complètement inutile... sauf pour des enfants qui n'ont jamais eu comme autre jouet qu'un AK 47 ou qu'un M16, avec pour seul exemple celui qui porte une arme pour le défendre des autres.

Descendre pour amener des jouets, sans arme, à pied, me paraissait donc une forme de témoignage qu'autre chose est possible.

Cette fin de non recevoir m'aura appris que l'émotion dure le temps d'un téléjournal... émotion qu'on oublie avec le film de 20h50... et dont l'on se souvient le lendemain au café parce que la presse nous le rappelle...

Lorsque Madame La presse et Madame La télévision nous auront abreuvés d'images sanguinolantes, que nous aurons satisfait notre besoin de morbide, que nous aurons été manifester ici ou là pour nous absoudre d'avoir regardé ces images... nous les oublierons aussitôt.

Quelques nantis continueront à encaisser, d'autres à manipuler et nous aurons la conscience en paix.... pourtant les Israéliens et les Palestiniens continueront de mourir en s'entretuant dans une guerre fratricide.

La réalité c'est ça.

En attendant, charité bien ordonnée commence par soi - même, si je devais manifester demain et prendre une bûche de 130 .- CHF pour avoir enfreint quelques lois relatives à l'ordre publique par la distribution de tracts divers, je le ferais devant l'Ambassade de Lybie à Berne, devant la raffinerie Tamoil en Valais... mais évidemment qui sont ces deux Suisses retenus en otage... ils ne passent pas à la télé tous les soirs.... Alors, on s'en fout parce que c'est pas dans le "moove du moment"...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

169 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg169ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane 

 

01:38 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : israël, palestine, guerre, gaza |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Stéphane,

C'est regrettable que vous n'ayiez trouvé aucun financement, je trouve que c'était une très belle idée cette marche "des jouets pour la paix".
On a enfin un peu (très peu) entendu parler de nos deux ressortissants ces derniers jours, je suppose que c'est également dû à la période des fêtes.

Et à propos de ces images terribles, j'ai cru halluciner hier matin en entendant Calmy-Rey dire à la radio que c'était intolérable ces images qu'on voyait à la télévision (Gaza...). Je me suis dit qu'en tant que cheffe du DFAE, si le seul moyen qu'elle avait de s'informer, c'était en regardant les news à la télé, on était pas sorti de l'auberge...

Écrit par : Pascale | 09/01/2009

A propos de pognon, où est passé tout le fric que l'aide internationale a donné aux Palestiniens ? Dans les poches de Feu Arafat pour payer, à l'année, la suite d'hôtel 5* que Madame occupe à Paris et acheter de l'armement. Et pendant ce temps la population crève de faim, ne peut pas se faire soigner et les divers pays donateurs passent à nouveau à la caisse ! Elle est bonne, la combine !!

Écrit par : Octave Vairgebel | 09/01/2009

Les commentaires sont fermés.