18/01/2009

La Neutralité n'est pas négociable !

Bonjour à toutes et à tous,

drapeau_suisse.jpgsi il y a bien une chose qui ressort du conflit israélo-palestinien, ou palestino-israélien, pour convenir à chacune des parties, c'est leur immense capacité à exporter ce conflit à travers le monde.

Ajouter à cela la dernière prise de position de Madame la Cheffe du DFAE condamnant unilatéralement, au nom de tous les Suisses, les agissements d'un Etat souverain tier, Israël, dans un conflit où la Suisse, en tant que pays, n'est pas concernée.

Rappelons au passage que depuis l'arrivée de la Cheffe de tous les Suisses à la tête de ce département, le drapeau suisse brûle dans différents pays du globe.

Du jamais vu.

Prendre parti pour l'un ou pour l'autre belligérant revient à cautionner les exactions commises par l'autre.

La condamnation, en terme diplomatique, est une position claire d'un Etat envers un autre.

Dans le cas de figure qui nous intéresse, en exprimant son sentiment et sa position personnelle, La Cheffe de tous les Suisses exprime donc l'avis de tous les Suisses et du pays unilatéralement envers un autre pays souverain.

C'est une violation de la neutralité, une prise de position qui nous engage tous car elle n'est pas issue d'un quelconque "quidam" mais d'une représentante du peuple souverain de notre pays.

Sauf erreur de ma part, tous les Suisses ne condamnent pas Israël, pas plus qu'ils ne soutiennent le HAMAS, ou autre.

La neutralité c'est n'avoir aucun parti pris pour une partie ou l'autre car si je réprouve l'usage de la force envers des civils innocents à Gaza, je ne cautionne pas non plus les attentats terroristes, les tirs de roquettes et autres...

Dans un conflit, quel qu'il soit, il n'y a pas des gentils et des méchants, il y a seulement des victimes.

En outre, il semble clair que notre Cheffe du DFAE dépasse largement des prérogatives qui sont les siennes, il est lieu de rappeler que les élus, quels qu'ils soient, communaux, cantonaux, fédéraux ne sont que les représentants de l'autorité suprême du peuple souverain.

C'est écrit noir sur blanc dans notre Constitution.

Dans le cas qui nous intéresse, elle n' a donc reçu, en l'espèce, aucun mandat du peuple souverain pour s'exprimer en son nom et condamner un pays souverain tier.

Facultativement, la condamnation émise ne résoudra rien, ne ramènera pas les morts et en dehors de s'attirer les sympathies d'une partie de la population, elle dresse nos concitoyens les uns contre les autres donnant raison à l'une des parties.

Sacrifiant au passage la diplomatie sur l'autel de l'affect et de l'émotionnel.

La neutralité n'est pas négociable.

A l'avenir, Chère Madame, ne vous exprimez plus en mon nom... vous serez gentille. 

Cautionner de facto les crimes et les exactions des uns ou des autres me pose un vrai problème de conscience.

La neutralité "active" a démontré sa totale inocuïté, son inefficacité, et il est temps de revenir à notre neutralité qui nous a permis, par le passé, de proposer nos bons auspices afin d'offrir aux belligérants dans différents conflits un lieu de discussion et de là aboutir à des paix durables.

La Suisse doit retrouver son rôle de médiateur dans le monde et le seul moyen d'y arriver, c'est de rester neutre.

Les victimes nous dirons merci.

Et puis, nous avons un vrai problème... bien suisse celui là, et là les déclarations de Mme la Cheffe de tous les Suisses... sont brillantes d'une éloquence curieusement silencieuse.

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

178 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg178ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

 

Commentaires

Mr.Stéphane :
Vous parlez d'éxactions commises par l'une ou l'autre partie ! quelles exactions commises par le hamas, des partisans qui veulent être libre, en 8 ans, seulement 8 morts alors que les palestiniens sont plus de 1 millier sans compter les 6 milles blessés.
Vous mettez les parties sur le même pied d'égalité - de simples partisans contre un état sanguinaire qui déploie ses trois armées, celà n'est pas honnête du tout.
De toute façon,nous constatons que les israéliens ont appris à faire mal en relation avec leurs bourreaux des années 1940;ils deversent leur haine sur plus faible qu'eux.
Prospérité au peuple suisse.

Écrit par : hamidi | 18/01/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Hamidi,

le savoir qui a jeté la première pierre conduit à la guerre perpétuelle.

Lors qu'un enfant meurt... personne n'a raison et devrait amener les parties à s'asseoir autout d'une table.

Rappelons que les deux peuples sont passés très près de la paix lorsque Messieurs Arafat et Rabbin se sont serrés la main. Deux peuples unis derrière leur autorité pour la paix.

Il aura suffit d'un "jeteur de pierre le premier" poru que tout le processus de paix tombe à l'eau.

Il n'y a pas de gentils et de méchants dans ce conflit.

Juste des idiots qui suivent des imbéciles et je ne suis ni l'un, ni l'autre.

La Suisse pourrait offrir ses bons hospices pour réunir une conférence de paix ici. De plus lorsque cette "guerre" sera terminée, nous pouvons effectivement envoyer de l'aide d'urgence en médicaments, en vivre, en compétence et matériel pour rétablir au plus vite les infrastructures, mais en rien condamner ou soutenir l'une ou l'autre des parties, qui vu d'ici... se sont rendues coupables de crimes et d'exactions.

Voilà la réalité.

Que la trève soit rapidement déclarée afin de soulager les populations civiles prises en otage.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 18/01/2009

"Vous parlez d'éxactions commises par l'une ou l'autre partie ! quelles exactions commises par le hamas, des partisans qui veulent être libre, en 8 ans, seulement 8 morts alors que les palestiniens sont plus de 1 millier sans compter les 6 milles blessés."

Il n'y jamais eu d'attentats suicides commis par le hammas et les milliers de roquettes ne sont qu'une invention du mossad.. c'est ça?

Si on parle d'exactions commises par le hamas c'est tout d'abord celles commisses contre "son" peuple qu'il utilise comme bouclier humain et une fois que ce bouclier est utilisé il filme bien en gros plan pour passer à sa seconde utilisation de "son" peuple qui est celle de la victimisation et manipulation médiatique.

"
Vous mettez les parties sur le même pied d'égalité - de simples partisans contre un état sanguinaire qui déploie ses trois armées, celà n'est pas honnête du tout."

De simples et gentils islamistes qui ont éliminés leurs "frêres" du fatah une fois qu'ils ont pris le contrôle de gaza..

Tu crois faire une découverte en nous disant que l'on assiste à une guerre asymétrique ?

Et c'est honnête de viser sciemment les civils ??

"
De toute façon,nous constatons que les israéliens ont appris à faire mal en relation avec leurs bourreaux des années 1940;ils deversent leur haine sur plus faible qu'eux."

C'est bien parce qu'ils ont vu de quoi étaient capables leurs ennemis qu'ils feront tout pour ne plus jamais revivre un tel drame.

"
Prospérité au peuple suisse."

C'est bien de mettre un commentaire flatteur à la fin pour faire passer tes idées nauséabondes. Mais je ne crois pas une seule seconde à la sincérité de cette phrase. Tu nous prends vraiment pour des gogols??

Écrit par : Kloklo | 18/01/2009

Bonsoir,
Mr stéphane,
Je trouve bizarre vos réponse à mon post;si quelqu'un bouscule un intrus voulant s'approprier sa maison,ce-dernier réagit et frappe d'un coup mortel,selon vous,le propriétaire de la maison l'aurait cherché,donc sa mort est justifiée.
Ou sont les éléments de légitime défense par lesquels tout un chacun a droit à s'op poser à son agresseur.Le hamas est chez lui et l'instrus c'est israel.Et puis,faire étalage de toute une armé contre de minables roquettes artisanales et provoquer un génocide, celà s'appelle "crimes de guerre" que rien ne justifie.
J'ignore vos propres raisons dans ce conflit mais sachez que toute frustration provoque un besoin de vengeance et dans le cas que nous traitons, la fin du cauchemar n'est pas prêt d'être fini.
Je ne sais dans quel camp de situent les idiots et les imbéciles car l'équation est toute simple,la différence est de taille.

Écrit par : HAMIDI | 18/01/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Kloklo, Hamidi,

comme la moitié du monde je suis effaré par les images que je vois... effaré d'apprendre qu'on bombarde des écoles, des bâtiments de l'ONU, suivre le décompte macabre des enfants tués...

De même que je suis effaré de voir des roquettes partir depuis une ville surpeuplée vers un pays voisin, à l'aveugle, et la seule chose qui limite un peu les dégâts réside dans le fait que ces armes soient de faible puissance.

Comment voulez vous que je prenne parti pour les uns ou les autres alors que les deux camps font exactement ce qu'il faut pour alimenter la haine et donc la guerre ?

Désolé, il est de bon ton ces derniers temps d'être pro ci ou ça... parce que des images horribles se sont invitées dans nos salons via les journaux et que ça nous dérange, à l'heure de faire un bon gueuleton, de voir des morceaux de jambes, de bras...

J'appelle ça la morale de salon. On veut se donner bonne conscience parce que notre soif du morbide nous a empêché de prendre le ZAP et de zapper... la curiosité malsaine... alors pour se donner bonne conscience on prend le parti des uns ou des autres selon l'émotion du moment.

En terme de neutralité, cette notion élémentaire du fonctionnement de la politique étrangère suisse n'est pas à géométrie variable en fonction des sujets brûlants du moment. Elle ne doit céder ni à l'affect, ni à l'émotivité.

La neutralité est bien plus précieuse et efficace pour les victimes des conflits que les prises de position à l'emporte pièce comme expliqué dans le billet.

Maintenant, Hamidi, je serai très heureux d'apprendre que nous débloquerons une aide d'urgence pour apporter vivres, médicaments, compétences et infrastructures pour rétablir au plus vite les approvisionnements en eau, élécricité dès que la trève le permettra pour soulager les populations.

Ma position est-elle suffisamment claire ?

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 18/01/2009

Stéphane,
100% d'accord avec vous la neutralité n'est pas négociable et MCR n'a pas à prendre position comme elle l'a fait prétextant s'exprimer au non du peuple
suisse. Qu'elle ne le fasse plus en mon nom, je me distancie des propos de
cette dame...

Écrit par : bidouille | 18/01/2009

Bonsoir Stéphane,
Bonsoir tout le monde,

Le contenu même de vos commentaires démontre très clairement la complexité du conflit. Comment vous mettre d'accord ? Je pense que personne n'a de solution. La seule serait la tolérance, mais personne n'est prêt à s'y ouvrir.

Madame la cheffe du département des affaires étrangères se doit d'être neutre mais ne demande-t-on pas à nos politiciens de rester des êtres humains ? Je pense qu'elle est maladroite, extrêmement maladroite, notamment sur le conflit avec la Lybie. Elle a été maladroite là aussi en accusant au lieu de proposer une aide ou une médiation bien consensuelle. N'est-on pas les champions du monde sur ce thème ?

Merci Stéphane de la rappeler à l'ordre et de nous rappeler son incompétence en la matière.

Très bonne soirée à tous.

Mirko

Écrit par : Mirko Righele | 18/01/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Bidouille, Mirko,

effectivement, nous étions les champions du monde de la médiation il y a quelques années. Nous aurions effectivement une carte à jouer pour offrir nos bons auspices aux deux belligérants.

Mais évidemment, ça demande du temps et surtout d'être et de rester neutre.

Comment pourrions nous amener à la table des gens que nous condamnons ?

Merci Mirko pour votre commentaire,

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 19/01/2009

Le commentaire de Mme Calmy-Rey, qui ne fait pas honneur à la gauche, est stupide: ou bien il est d'une évidence totale, car qui parmi nous resterait indifférent à la souffrance d'innocents, ou bien il sous-entend qu'il faut prendre parti pour le Hamas et ses amis, qui tirent les ficelles de ce conflit bien plus encore que Israël, et en plus au détriment de la population dont il a la charge.

Écrit par : Mère | 19/01/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Mère,

Mme la Cheffe autoproclamée de tous les Suisses n'a pas le monopole de la bonne conscience.

Et si, je comprends et partage l'avis de Mirko sur le fait que tout politique est avant tout un Etre Humain pourvu de sentiments et qu'à titre personnel, Mme s'exprime sur une situation humanitaire désastreuse, c'est sa liberté la plus stricte.

En revanche, en tant que représentante de notre politique extérieure, elle est astreinte au devoir de réserve. Jusqu'à preuve du contraire les Suisses n'ont pas abandonner cette vieille notion complètement désuète et dénuée de sens, selon certains : la neutralité.

Alors pour paraphraser : Devant Gaza on ne peut pas rester neutre, on se doit de rester neutre.

Pouvoir et devoir son deux notions qui n'obéissent pas à aux mêmes contraintes.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 19/01/2009

Bonjour,
(J'apprécie particulièrement la courtoisie que l'auteur de ce blog essaie de faire respecter sur son blog. Je l'en félicite modestement.)
Je crois en effet que Mme Micheline Calmy Rey a tout faux dans sa direction du ministère des affaires étrangères. Là où elle devrait être particulièrement diplomate et neutre (Libye et Proche Orient), Là où la Suisse pouvait être l'intermédiaire nécessaire au rétablissement du dialogue pour que la paix soit enfin signée, elle prend position (malheureusement à l'envers du bon sens) pour une partie en accusant l'autre. Par contre lorsqu'elle devrait défendre toutes griffes dehors les intérêts de la Suisse, dans nos rapports avec l'UE par exemple, elle devient un modèle de diplomate, nous pouvons tout accorder à cette UE qui ne pense qu'à nous gruger, à nous spolier, à vouloir nous imposer leur alliance faite sans l'approbation des peuples, de leurs propres peuples.
Les dirigeants de l'UE, pensent comme beaucoup de politiciens qu'ils savent mieux que le peuple, que celui-ci n'a qu'à suivre. Ils oublient que toutes les récentes alliances faite par la force, URSS, Yougoslavie, se sont écroulées dès que les problèmes devenaient trop importants. Dès que les populations ont fermement décidés de ne plus se laisser faire, de ne plus accepter tout et n'importe quoi au nom de quelque chose qui leur échappait totalement.
Cette fin est celle qui atttend les pays européens s'ils ne remettent pas très vite les peuples au centre des décisions de l'UE. Et c'est avec ces dirigeants là que notre ministre se complait!

Écrit par : salegueule | 19/01/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Salegueule,

concernant votre compliment sur la courtoisie des échanges sur ce blog, il revient de reconnaître que les différents intervenants y sont pour beaucoup.

C'est donc à moi de remercier l'ensemble des contributeurs qui par la qualité de leurs interventions font d'eux mêmes de ce blog un endroit de discussion et de débats... quelques fois un peu plus houleux que d'autres, il y ait de sujets qui soulèvent les passions.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 19/01/2009

Les commentaires sont fermés.