08/02/2009

Internet et les révolutionnaires anticapitalistes...

Bonjour à toutes et à tous,

arpanet.jpgdepuis quelques jours, on peut lire que les révolutionnaires anticapitalistes prolifèrent sur la toile...

Internet... le dit : le communisme est mort, vive l'anticapitalisme :o)

Pourtant, ils devraient avoir des boutons en surfant la mer d'Octets, car si il y a bien un symbole du capitalisme et du libéralisme, c'est bien Internet.

D'une part, la technologie développée pour permettre son accès est principalement issue de pays capitaliste, mais de l'autre se sont des entreprises au combien capitalistes elles aussi, qui produisent les software et hardware pour en profiter.

Prenons le pari qui ne viendrait pas à l'esprit d'un anticapitaliste de jeter son ordi, son portable, pour défendre la cause qu'ils et elles prétendent défendre.

Paradoxal n'est il ?

Mais question paradoxe, les anticapitalistes n'en sont pas à un près.

De fait, Internet à la base se nomme ARPANET, réseau de câbles qui reliait, notamment, les bases US de lancement de missile dans le monde. Capitaliste au possible là aussi... une pure merveille technologique venue et développée par des capitalistes pour éventuellement éradiquer les "cocos" de la surface du globe.

Et puis, les US dans leur générosité ont renoncé à ce réseau de câbles... les Universités du monde entier ont saisi l'occasion... mais problème... toutes les machines de l'époque n'utilisaient pas le même langage... là deux chercheurs du CERN ont développé M. HTML. Avec Monsieur HTML le WEB est né. La possibilité de relié des millions de documents, de définir une couleur, une police, presque de manière uniforme...

Là encore merci le capitalisme... car cette avancée, ne vient pas non plus des blocks de l'est...

Pire encore... parce que jusqu'à là... seule une élite était capable d'utiliser un ordinateur... Là, sous l'impulsion d'une idée purement libérale et capitaliste, un petit gars du nom de Bill Gates à l'intelligence de reprendre une idée développée par xerox, la souris. Xerox pensant que cet outil était complètement inutile...

Bill et ses potes achetèrent MS-DOS et développèrent WINDOWS, toujours animé par une idée capitaliste et libérale... WINDOWS voit le jour et coup de génie du très grand commercial, Bill, ils louent la licence d'utilisation à IBM... et là... on connaît la suite.

90 % du monde se connecte à cet espace de liberté grâce aux capitalistes. Et dans les pays communistes révolutionnaires, cet outil de liberté est strictement censuré et surveillé...

calculette_sovietique_modele_standard.jpgSans les capitalistes, les révolutionnaires anticapitalistes en seraient encore à faire chauffer leur poste à transistor made in USSR... et les ordinateurs seraient encore de grosses calculettes qui consommeraient l'équivalent en élécrité d'une ville entière... évidemment dans votre salon, cela le ferait moyen... Le SIG pourraient toutefois vous accordez un "compte gros client". Majoré d'environ 15 % cette année... grâce à qui ?...

Défendre une idéologie qui a fait plus de morts que Hitler, appauvri plus de population, ruiné plus l'écologie, que le communisme... il faut tenir une sacré couche... et surtout, ne pas êter très brillant en matière d'Histoire.

Ah, les nostalgiques de l'ex union... n'y ont pas vécu... c'est sûr.

Car celles et ceux qui ont connu le communisme savent une chose : jamais plus.

Un bon anticapitaliste aujourd'hui, c'est un militant qui, avec le casque de son Ipod sur les oreilles, son portable Nokia dans les fouilles, son PC portable DELL sous Vista au bout des doigts pour se connecter à Internet par le Wii fi, publie un billet anticapitaliste sur un site Internet hébergé sur une plateforme Windows Server 2003 :o)

Alors on arrête la révolution quelques instants et on dit merci qui ? ...

Merci Bill, merci Windows, "E viva la revolucion numérique" ! :o)

Et puis sans Internet aujourd'hui... qui se soucierait de nos deux ressortissants ?...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

196 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg196ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane 

 

PS. Evidemment, c'est l'Histoire simplifiée du Net... et j'ai volontairement fais abstraction de Steve Jobs car apple n'est en rien représentatif de la démocratisation du net...

PS 2. Le monde numérique se constitue de zéro et de un... et dans notre monde aussi, il y a des zéro.... et des un...

Commentaires

Bonjour Stéphane,

Mais enfin: l'humain serait-il encore humain sans ses paradoxes?...

(:o)

Par contre, en Macophile inguérissable, je m'élève tel la statue du Schtroumpf à lunettes contre ce que vous dites de Steve Jobs. Raaahhh, vous avez touché un point sensible... Il me semble bien que c'est Mac qui a utilisé en premier et de manière systématique la souris, pendant que les DOS-fans alignaient encore des codes préhistorique sans rien comprendre à ce qu'ils faisaient... C'est Mac qui a inventé les fenêtres depuis le début des années 80 pendant que les DOS-yé ne pouvaient que suivre le sens obligatoire de lignes horizontales désespérément monochromes et souvent illisibles.

L'interactivité des fenêtres était hautement démocratique, car laissant é l'utilisateur une liberté et une créativité hors des couloirs de la mort du DOS... Au point où TrèsPetitSoft les a copiées (mal, très mal). Et les Mac ont été et dont encore beaucoup livrés aux écoles et université pour que les étudiants réalisent enfin qu'à part la logique toute primaro-jésuitique, triste et austère de DOS et Win (qui sont on le sait le châtiment divin pour la faute originelle d'avoir voulu communiquer par soi-même), le monde peut aussi être abordé côté Fun...

Raaahhh, attention mon Stéphane, on ne touche pas aux icônes impunément, sans quoi les souris pourraient venir grignoter les fils des bornes wifi... Catastrophe planétaire! Vous imaginez-vous tapoter sur les ailes d'un pigeon voyageur en guise de clavier?...

(:o)

Bien à vous

Écrit par : hommelibre | 08/02/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour hommelibre,

ayant rejoins la "Famille", Don Microsoftino il y a quelques années, yé m'insurge devant cette déclaration de guerre clanique :o)

J'ai pris l'exemple Microsoft car dans le genre réussite capitaliste, on a rarement vu mieux.

90 % du parc mondial, histoire de fournir la vasilikéïne et l'instrument nécessaire à rappeler certaine vérité douloureuse à quelques urluberlus relevant plus du zéro, type formatage de disque C:, que de rapidité de procession...

Sur ce point, Mac ou PC, nous sommes bien d'accord :o)

Bien à vous Don John de l'Appletino,

:o)

Don Stéphane di Microsoftino

Écrit par : Stéphane | 08/02/2009

Tableau partiel ... il manque Linux et les logiciels libre ... ah mais oui, ca irait à l'encontre le l'hypothèse initiale de l'article.

Écrit par : Djinius | 08/02/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Djinius,

Linux n'est pas représentatif de la démocratisation de l'Internet, parce qu'il n'existait pas à l'ouverture du Net au public. Il est né du Net.

C'est à ce titre, que je ne l'ai pas cité... ensuite, vanter un produit développé par des universitaires financés par les deniers publiques, qui vendent aujourd'hui les patchs pour les versions professionnelles. Des patchs pourquoi ? Parce que comme tout système d'exploitation, il est vulnérable et rempli de bugs.

Linux n'est de loin pas une réussite.

Il y a des réussites en matière de développement libre, php en est un... mais ce n'est qu'un langage.

Sans Windows, le net aujourd'hui resterait encore réservé à une élite. C'est une réalité.

Et Windows est bien une réussite du libéralisme débridé du capitalisme galopant.

Bien à vous Djinius,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 08/02/2009

Vous faites erreur : linux date de 1991, et la démocratisation d'internet commence avec les premières version de navigateur, comme mosaic, une année ou deux plus tard.

Bref, on peut dire que les deux sont nés plus ou moins en même temps.

Par contre :
"Sans Windows, le net aujourd'hui resterait encore réservé à une élite. C'est une réalité."

Non, ce n'est pas une réalité, c'est une simple affirmation sans fondement : car au moment des premières version de windows, d'autres système d'exploitation bien plus performants existaient : Celui du Mac, OS2, NextStep, etc. Windows s'est simplement imposé par les méthodes commerciales agressives puis monopolistiques de Microsoft, qui sont a l'opposé du libéralisme d'ailleur.

Écrit par : Djinius | 08/02/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Djinius,

les versions avec interface utilisateurs dateraient donc de 1991 ?

Alors là, je ne crois pas... Linux est resté très longtemps en ligne de commande. L'interface graphique Linux avec utilisation de la souris... n'est arrivée que bien après.

Quand au trait de génie de Bill Gates, vous pouvez interprêter l'Histoire comme bon vous semble, de louer la licence d'exploitation d'un système d'exploitation qui s'adapte à pratiquement tous les PC... y a pas photo. Ce ne sont pas de démarche commerciales agressives, mais juste du génie.

Quant à Steve Jobs, sauf erreur de ma part, il n'est de loin pas un symbole du communisme :o)

Et c'est bien là le propos de mon billet...

Bien à vous Djinius,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 08/02/2009

"Linux n'est de loin pas une réussite."

Non, en effet. Vous devez avoir raison.. quelque part..

Installer un OS et pouvoir télécharger légalement des programmes variés et aboutis pour pas un sous, ce n'est pas très intéressant..

Ubuntu power !! ;)

Écrit par : Fufus | 09/02/2009

Bonjour,

Vous nous aviez habitués à des réflexions un peu plus fouillées. Internet = capital, c'est un peu court.

Sur Internet, dont effectivement les supports sont issus du monde capitaliste, il n'y a pas de loin pas que le côté commercial.
C'est un peu comme si vous disiez que les anticapitalistes devraient se balader nus ou éventuellement avec un pagne tricoté main, ne pas se soigner (l'industrie pharmaceutique...), ni se sustenter autrement que par la chasse et la cueillette (industrie agro-alimentaire...). Faut de quoi, ils sont incohérents.

Internet, à mon humble avis, est un doux mélange de libéralisme mélangé à un nouveau communautarisme (dans le sens échange d'un groupe social), et bien sûr du commercial.

Il y a une volonté pour l'égalité numérique qui va à l'encontre de ce que vous mentionnez. Le monde du libre bien sûr, (et je suis d'ailleurs très étonnée de votre jugement sur Linux), le projet du PC à 100.- (pas encore une réussite mais la volonté est là), une ville comme Genève qui installe des bornes Wifi accessibles à tous. Toutes des actions qui n'ont pas une unique visée commerciale.

Écrit par : Pascale | 09/02/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Fufus,

Linux développé pour pas un rond ?... vosu plaisantez ? qui paie les salaires des Universitaires ?

Gratuit ? Linux ? vous plaisantez là aussi ? en tant que professionnel du domaine, si j'étudie les coûts des licences Microsoft et les coût d'installation de Linux, le TCO (Total Cost of Ownership) pèse nettement plus lourd du côté Linux.

De fait, les patchs de cette merveille de système d'exploitation sont payants, la formation Linux est coûteuse et complexe car installer du Linux pose d'énorme problèmes techniques de compatibilité tant avec les hardware que les software. Une merveille en somme... pour les amateurs de prises de tête.

Ensuite les mises à jour des failles apparaissent des mois après avoir été détectées parce qu'il n'y a aucun développeur à plein temps... que certains virus resteront longtemps inconnus par les utlisateurs car, là encore, personne pour veiller au grain, justement en raison de sa gratuité.

Ensuite, toujours en tant que professionnel, j'apprécie de pouvoir compter sur des développeurs payés à l'année pour corriger les bugs et développer des patchs gratuits qui s'installent tout seul comme des grands sans que je doive passer des heures à chercher, les installer, et ensuite vérifier que tel ou tel ne pose pas X problèmes supplémentaires de conflits matériel et logiciel...

Une vraie merveille... comme vous dites :o)

Il existe une vie en dehors de l'informatique et grâce à Windows, je paie une fois, mais le reste du temps, je skie, chatte, écris des blogs, joue, passe du temps avec mes Schtroumpfettes...

D'ailleurs si Linux était une réussite, ça se saurait et les logiciels payants auraient été dépassés depuis belles lurettes.

Mais c'est du ressort de chacun... entre payer pour un produit développé par les meilleurs ingénieurs-développeurs du monde en générant de l'emploi pour des centaines, des milliers de personnes dans le monde et un logiciel "gratuit" (cette appellation me fera toujours marrer) qui ruine tout un pan de l'économie mon choix est fait.

Bien à vous Fufus,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 09/02/2009

PS: votre anticapitaliste, il a un iPhone, un eee-pc avec Xandros et se connecte en Wi-fi dans les parcs publics...
Il économise ainsi: l'iPod et le nokia faisant doublon, l'eee-pc 4 fois moins cher que le Dell, la licence Vista, (Xandros étant gratuit). Il lui reste ainsi de quoi s'habiller, se nourrir et s'occuper de sa santé.

:-)))

Écrit par : Pascale | 09/02/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Pascale,

permettez moi une petite réflexion : si aujourd'hui les logiciels gratuits ont pu se développer c'est d'abord grâce au Net... sans le net.. nous n'en serions pas là...

Petit 1 donc.

Ensuite, votre conenxion Wii fi disponible dans les parcs publiques est assurée par des entreprises privées, sans parler des hardwares indispensables eux aussi développés et produits par des entreprises privées.

Petit 2 donc.

Je vous renvoie votre argumentaire, en vous disant : vous m'aviez habitué à mieux Pascale question argumentation :o)

Qui aime bien chatie bien Pascale :o)

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 09/02/2009

Un anticapitaliste n'est pas forcément opposé au progrès technique. Le capitalisme c'est la propriété privée des moyens de production. On peut très bien imaginer une économie coopérative avec une démocratie dans les entreprises en ayant toujours un progrès technologique important. Sauf qu'il serait alors soumis à la démocratie et que le peuple aurait son mot à dire sur ce qu'on fabrique, ce qu'on invente et à quel usage cela est destiné.

Dans une économie non-capitaliste on aurait peut-être des téléphones portables sauf qu'on aurait des normes strictes pour fabriquer des téléphones solides qui résistent plus de 2 ans. On aurait peut-être moins de gadgets électroniques inutiles, mais des objets utiles, durables et fabriqués de manière respectueuse des hommes et de l'environnement.

Reste à voir si, par essence, un téléphone portable (avec ses milliers de micro-composants et ses ondes nocives) et un ordinateur sont possibles en respectant vraiment la planète. Ce que je ne crois pas vraiment personnellement. Alors oui, un écologiste conséquent qui possède (comme moi) un téléphone portable et un ordinateur n'est pas tout à fait cohérent. Là-dessus on est d'accord. Mais on a tous une part de contradiction, et je l'assume.

Écrit par : Sandro Minimo | 09/02/2009

Bonjour,
Votre admiration pour Bill vous joue des tours, l'histoire n'est pas celle que vous racontez.

Consultez Wikipedia sur l'interface graphique, l'histoire de Microsoft et celle d'Apple, les sources sont accessibles et gratuites.

Vous faites complètement l'impasse sur le logiciel libre, http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre qui ne saurait se limiter à une comparaison Linux - Windows.
Lisez Richard Stallman http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Stallman notamment son article "It's not the Gates, it's the bars"
http://www.starinux.org/figaro.html traduit en français

Écrit par : Tatage | 09/02/2009

Bonjour Stéphane,

D'accord avec vous que sans le net nous n'en saurions pas là, mais on peut dire que le net, fut-il issu du capitalisme, offre maintenant d'autres possibilités que du pure mercantile. Et, tellement intégré dans les moeurs pour la nouvelle génération (ça dépend bien sûr de l'âge de nos anti-capitalistes), qu'ils l'utilisent en toute innocence comme une formidable plateforme d'information (et de désinformation).

Bien sûr qu'il y a des entreprises privées , et que ceci a un coût (nos impôts...), mais l'utilisateur final, en l'occurrence notre gentil anti-capitaliste, pour lui c'est gratuit! Donc pas incohérent.
:-)

Bien à vous
Pascale

Écrit par : Pascale | 09/02/2009

Stéphane, j'espère que Bilou vous paie grassement pour débiter de pareilles âneries. Autrement, ça ne vaut pas le coup.

Oui, linux est développé soit bénévolement, soit par des sociétés privés qui se rémunèrent en prestations de services. Et non, ce n'est pas les universités qui le développent.

Quant aux patches payants, euh.. ben non, tout est gratuit. Bien-sûr il faut du personnel qualifié pour l'installation et la maintenance, mais pas pour les logiciels propriétaires, peut-être ?

Et puis, ne vous en faîtes donc pas tant: linux ne va pas bouffer MS d'un coup. Même si sa progression est très forte, le 90% des ordinateurs est actuellement sous Windows. De là à ce que vous deviez obligatoirement vous recycler, y a de la marge..

Écrit par : Fufus | 09/02/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Fufus,

peut être êtes vous un convaincu de Linux gratuit, quand je parle de quelque chose, souvent, je sais exactement de quoi je parle.

En plus, question informatique, je pense en connaître un bon rayon... Alors les prix de Linux pour les professionnels :

Linux dekstop Entreprise : 80 US $ / an avec support téléphonique et web

" " : 316 US$ / 3 ans " "

Là on parle donc du système d'exploitation... question plateforme :

Linux serveur Entreprise Standard : 1'149 US $ / an support bla bla bla...

Autre chose pour votre aide Fufus ?

Gratuit... le petit pingouin pur un utilisateur de base... peut être... mais en entreprise ça coûte aussi cher... voir plus... et c'est moins performant... sujet aux virus les plus inconnus et indétectables... :o)

Windows a de très beaux jours devant lui... aucune raisons de me recycler... en effet...

Bien à vous Fufus,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 09/02/2009

Re-bonjour Stéphane,

Et bien, sans m'vanter, je pense aussi en connaître un rayon niveau informatique. Nous sommes donc deux. Même s'il ne s'agit peut-être pas du même rayon. ;)

>Linux dekstop Entreprise : 80 US $ / an avec support téléphonique et web
>Linux serveur Entreprise Standard : 1'149 US $ / an support bla bla bla...

De quelle distribution de linux parlez-vous ? Red Hat ou Suse certainement.
Mais il en existe bien d'autres encore et des vraiment gratuites (version desktop et server), dont la plus populaire du moment est certainement Debian (www.debian.org) et plus précisément Ubuntu/Debian (www.ubuntu.com).

Et puis, c'est vrai, jusqu'à il y a peu, linux était réservé aux bidouilleurs, mais, gueguerre de clochers mise-à-part, je vous encourage vraiment à essayer Ubuntu car c'est bluffant de simplicité.

http://www.ubuntu.com/getubuntu/download

Il suffit de graver l'iso sur un CD vierge et de démarrer l'ordinateur sur le CD et vous pouvez le tester sans l'installer.

Écrit par : Fufus | 09/02/2009

"On peut très bien imaginer une économie coopérative avec une démocratie dans les entreprises en ayant toujours un progrès technologique important. Sauf qu'il serait alors soumis à la démocratie et que le peuple aurait son mot à dire sur ce qu'on fabrique, ce qu'on invente et à quel usage cela est destiné."

Il faudra aussi inventer une nouvelle façon d'avoir envie d'entreprendre et d'innover.Entreprendre et innover sans bénéficier les fruits de son labeurs va faire baisser drastiquement les candidats entrepreneurs .Je n' arrive pas à comprendre que l'on puisse avoir des idées aussi stupides et irréfléchis.Le communisme à fait faillite et il y a encore des imbéciles pour proposer la même chose.Au moins à chaques crises cycliques du capitalisme,on a la décence de ne pas renouveler les erreures du passé.

La démocratie d'entreprise risque de devenir une belle foire d'empoignade quand il s'agira de licencier pour cause de manque de travail.A moins que...et ce sera certain,éviter les licenciements et de payer les gens à ne rien faire,comme celà était de coutume dans les pays communistes.

D.J

Écrit par : D.J | 09/02/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Fufus, D.J.,

Fufus, je vais le tester pour voir ce qu'il a dans le ventre. De sorte, je vous donnerai mes impressions et éventuelles critiques. Effectivement je parlais des versions professionnelles de Red hat car j'avais étudié, en son temps, la possibilité de réduire les coûts. La conclusion des calculs sur 4 ans étaient sans appel. Microsoft revenait moins cher. Mais, je testerai les versions que vous citez, je suis curieux.

D.J. c'est sûr que sans pouvoir investir des milliards, il sera très difficile d'embaucher des ingénieurs développeurs de première... Certaines versions ont coûté plus de 1,5 milliard rien qu'en développement... on ne parle pas de la distribution.

Faut avoir les reins solides.

Programmer plusieurs millions de lignes de code... il faut du temps, des compétences, et pour cela il faut de l'argent. Beaucoup d'argent.

Bien à vous Messieurs,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 09/02/2009

DJ@ Sincèrement, laissez ces idiots débattre entre eux. Leurs vagissements n'intéressent que les tératologues...

Écrit par : Géo | 09/02/2009

Bonsoir,
Juste quelques précisions: Linux n'est pas gratuit, c'est un logiciel libre, à ne pas confondre!

"Un logiciel libre est un logiciel dont la licence dite libre donne à chacun (et sans contrepartie) le droit d'utiliser, d'étudier, de modifier, de dupliquer, et de diffuser (donner et vendre) le dit logiciel. Richard Stallman a formalisé la notion de logiciel libre dans la première moitié des années 1980 puis l'a popularisée avec le projet GNU et la Free Software Foundation (FSF). Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires » ou de « privateurs »[1].

Depuis la fin des années 1990, le succès des logiciels libres, notamment de Linux, suscite un vif intérêt dans l'industrie informatique et les médias[2]. La notion de logiciel libre ne doit se confondre ni avec celle de logiciel gratuit (freewares ou gratuiciels), ni avec celle de sharewares, ni avec celle de domaine public. De même, les libertés définies par un logiciel libre sont bien plus étendues que le simple accès au code-source, ce qu'on appelle souvent logiciel « à source ouverte » ou Open Source. "

Windows n'est PAS un logiciel libre, les sources ne sont pas disponibles.

Les études comparatives des coûts d'acquisition et d'exploitation des deux plateformes sont nombreuses et contradictoires. Des querelles d'expert, chacun défendant son bifteck.

Autre précision : le 1er ordinateur fonctionnant avec une interface graphique était le Apple Lisa (1983), ancêtre du Macintosh (1984) Windows est né en 1985 http://inventors.about.com/library/blcoindex.htm

Et on ne saurait parler de souris d'ordinateur sans citer son inventeur, suisse : le Prof. Jean-Daniel Nicod, http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Daniel_Nicoud, dont le Smaky, http://www.smaky.ch/chapitre.php?id=lami_4 était contemporain de Lisa.

Écrit par : Tatage | 10/02/2009

Ah bah oui bien sur. Merci Billou.

Merci de nous permettre de faire fonctionner l'industrie pharmaceutique, particulièrement les fabricants d'aspirines avec ton navigateur qui ne respecte aucun des standards définis par le W3C.

Merci de nous proposer un système d'exploitation hors de prix, instable, buggué et lourd.

Merci de nous proposer des langages de développement lourd, anti ergonomiques et demandant autant de temps de développement que de déploiement.

Écrit par : Damien | 13/02/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Damien,

historiquement, rien n'est jamais arrivé à la cheville du géant US Microsoft. Cela est un fait historique. Ensuite, vous critiquez... soit, je peux concenvoir que comme tout système d'exploitation il y a des failles, mais que proposez vous de mieux et de plus accessible pour les simples mortels non "ès" informatique ?...

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 13/02/2009

Bonsoir,
Pour ceux qui n'auraient rien compris aux propos techniques exprimés ici, voici une vidéo expliquant l'histoire des systèmes d'exploitation :
http://www.youtube.com/watch?v=neEE5SKEFCc ;-)

Écrit par : Tatage | 15/02/2009

Stephane :
la simplification et la même salve d'arguments laisserons surpris ces nantis aveugles quand la grande masse des éternels bafoués se réveillera .. c'est un peu romantique mais l'homme est romantique ...et c'est pour bientôt : crise oblige ! ... désolé mais si on parle de mouvement politique, on s'en fout de savoir qui, pour faire encore du fric, nous a permis aujourd'hui de communiquer et d'échanger sur la toile pour le pire et le meilleur de toute façon, tout étant enregistré et pouvant se retourner contre nous ...

anticapitalisme = retour au communisme : RIDICULE : ce n'est ni l'ancien système sovietique ni ce capitalisme dont on voit les limites que veulent une partie de la population mondiale : juste un système équilibré basé sur la qualité de vie, ce qui nie en rien le progrès, mais pour le mettre au service d'un communauté et pas d'un individu ...et tout reste à trouver pour ceux dont la conscience les oblige à considérer qu'il DOIT y avoir une autre alternative au système actuel si archaïque et si inégal.

ces moutons dont vous parlez sont des esclaves, et après avoir travaillé toute une vie pour engraisser un système dont seulement quelques uns profitent (pas de redistribution), ils se voient parfois perdre leur maison pour une dette de 2000 dollars, alors que leur pays en faillite vit à crédit depuis un siècle et contrôle le monde avec de l'argent virtuel !!!!!!...je simplifie aussi mais le débat est clair (cf petrodollar etc ...) ...
Quant à parler des morts de l'Urss, oui, parlons-en sans tabou, mais parlons aussi alors des millions de personnes qui meurent chaque année des résultats de politiques capitalistes dont la recherche pure et simple, sans conscience pour l'humain et son environnement, est le profit maximum : et c'est bien la conscience populaire et non celle des puissants qui a mis le monde sur le chemin d'une démarche (bien timide) écologique....qui en aurait parlé ? les grands patrons américains? Monsanto ?!!!!

rassurez-vous ou prenez peur, mais ces nouveaux electrons politiques sur la toile, ou ces esclaves qui rêvent de s'affranchir de leur condition (je ne parle pas que du NPA, mais de tout ceux comme moi qui cherchent des infos, dialogues, militent, tissent des liens...) utiliseront tous les moyens modernes mis à leur service sans philanthropie aucune pour créer le buzz mondial nécessaire à l'émergence d'une nouvelle société, ou alors ce sera la ruine de l'humanité, et cela devrait être le souci de tous les pères et mères de famille, au moins !
Alors continuez à jouer les conservateurs, à dire que notre système de société est le meilleur, et regardez par votre fenêtre ... ce monde est devenu insupportable pour beaucoup, et ce n'est que le début ....

Écrit par : le concombre | 11/03/2009

D'accord avec le concombre!
www.gauche-anticapitaliste.ch/

Écrit par : la pommedeterre | 14/05/2009

Sandro Superminimo possède un portable et un ordi ! Comment recharge-t-il les batteries de son portable ? En activant la "gégène" avec son péclot ? C'est beau le respect de la planète ! Il refuse d'utiliser l'electricité qui provient, en grande partie, de France et qui est produite grace aux centrales nucléaires qi'il combat avec ses petits poings ! Et puis, il y a le concombre ! Lui, il trouve que le communisme-anti-capitalisme, c'est l'avenir ! Il nous parle des moutons qui bossent pour pas grand-chose alors que dans les pays cocos, ils sont vachement plus payés ! Les morts de l'ex-URSS ? personne n'a jamais réussi à en dénombrer le nombre de millions exacts !

Écrit par : Octave Vairgebel | 14/05/2009

Les commentaires sont fermés.