11/03/2009

Dirty Money, l'infiltré... 1er avril 2009

Bonjour à toutes et à tous,

dirty_money.jpg

lorsque mon ami et complice d'écriture, Dominique Othenin Girard m'a contacté pour étudier son scénario et participer à ce tournage dédié à la vie de Fausto Cattanéo... j'avoue l'avoir accueilli plus que fraîchement. Le cinéma n'étant de loin pas ma plus grande passion...

Evidemment, on ne résiste pas à sa force de persuasion.

Insidieusement, il y a plus de deux ans... il me glisse le scénario... en me disant, tu le lis et tu me dis que t'en penses... j'ai été séduit par le script, parce que inspiré par le parcours d'un homme sans commune mesure.

Fausto Cattanéo c'est l'homme par qui les plus grosses prises drogue ont été réalisées à un moment où la législation ne permettait pas l'infiltration, il était le précurseur des enquêtes secrètes.

Ce film rappelle que la Suisse s'est dotée de moyens législatifs, logistiques, pour lutter contre le blanchiment. Il démontre les sacrifices que consentent les agents infiltrés et ceux qui les secondent.

Inutile de vous dire que je vous recommande d'aller le voir, il sort le premier avril 2009.

Un hommage à ces gens de l'ombre ;o)

Enfin un film Suisse qui tient la route...

Voir la bande annonce ? 

Aujourd'hui, grâce à des Fausto et bien d'autres, nous disposons de l'arsenal législatif pour lutter efficacement... démontrant, si besoin était, que pendant que beaucoup nous tapent dessus... nous passons nous même le balai... sans avoir besoin d'attendre des leçons de morale de quiconque.

Sur ces bonnes paroles, je me réjouis qu'un jour nous voyons un film tiré de la rocambolesque séquestration de nos ressortissants... et surtout de leur libération, dussions nous en passer par une extraction...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

227 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg227ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane 

Commentaires

Fausto Cattaneo a été trahi par Carla del Ponte, qui a proprement mis des bâtons dans les roues de l'enquêteur...

La carrière, c'est tellement plus important que d'arrêter des criminels...

Écrit par : Johann | 12/03/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Johann,

évidement, M. Cattanéo ne s'est pas fait que des amis à l'époque... mais rassurez vous, dans le film, l'actrice qui joue le rôle de La Procureur est nettement plus charmante et avenante... :o)

Bien à vous Johann,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 12/03/2009

Ah ! les banques et le pouvoir ......................
Pour moi qui ai eu le privilège d'avoir lu le scénario, les collusions entre les procureurs et les banques semblent être au coeur de ce film qui promet et qui continuent à être au coeur de notre réalité.

Écrit par : duda | 12/03/2009

Une banque établie au Liechtenstein veut bloquer la sortie du film et en interdire la diffusion. On voit dans le film son logo l'espace de quelques secondes qui suffisent à les faire monter au créneau.

Pardi ! qu'est-ce qu'ils ont à cacher ?

Écrit par : censure | 30/03/2009

Fausto Cattaneo n'a pas été trahi par Carla Del Ponte.

Le départ de Faust Cattaneo de la police cantonale tessinoise est expliqué dans le rapport de l'enquête administrative menée par l'ancien juge tessinois Fernando Gaia, dont le résultat a été communiqué en 1994 au Conseil d'Etat tessinois qui l'avait mandaté.

Écrit par : altavilla | 01/04/2009

@altavilla- Et pourquoi tout à coup le Conseil d'Etat mandate une enquête, dans la plupart des cas, les enquêtes ont pour simple but d'écarter les gens devenus trop encombrants. Il fallait l'éloigner pourquoi exactement ????

Écrit par : duda | 01/04/2009

@duda : le Conseil d'Etat a mandaté, en 1993, l'enquête administrative sur le fonctionnement de la police tessinoise, notamment son unité anti-drogue, suite à un rapport de Fausto Cattaneo de 1992, ainsi que deux rapports de la police fédérale de 1992 qui coordonnait les opérations.

Le rapport n'avait pas pour but d'éloigner Cattaneo, puisqu'il était déjà retiré des opérations par son commandement à ce moment, mais bien de clarifier la situation au sein de la police tessinoise.

Le rapport dit que Cattaneo a été un très bon policier jusqu'au printemps 1991... Son commandement s'est posé des questions sur le but de son déplacement au Brésil en 1991, sur son activité sur place et sur ses dépenses. Rappelé à l'ordre par son commandement, il n'a pas suivi les instructions. C'est pour cela qu'il s'est fait retirer des opérations.

Écrit par : altavilla | 01/04/2009

@altavilla- allez donc jusqu'au bout et précisez qu'il a été blanchi de tous les soupçons qui pesaient sur lui. Et c'est bien Fausto suite à son rapport de 30 pages délivré en date du 29 novembre 1992 et rédigé à l'intention du Ministère public et du Conseil d'Etat qu'une enquête a été diligentée par le juge Fernando Gaia.

Écrit par : duda | 01/04/2009

@duda : L'enquête administrative du juge Gaia concernait la façon de travailler de la police tessinoise et non des soupçons contre Fausto Cattaneo. Pour comprendre comment fonctionne la police dans les infiltrations, il a bien fallu examiner le comportement de Cattaneo en mission.

Il est vrai que l'enquête administrative n'a pas eu de suites pénales ou disciplinaires contre Cattaneo. Il est vrai qu'il était en dépression à cette époque, en congé maladie, et qu'il a choisi en 1994 une retraite anticipée couplée à une rente AI (problèmes psychiatriques) plutôt que de réintégrer les rangs de la police tessinoise. Une enquête disciplinaire était inutile...

Sous cet angle, l'ouverture d'une enquête pénale, pour un policier qui a bien travaillé jusqu'en 1991, n'était pas opportune de l'avis des autorités judiciaires tessinoises.

Mais la question au départ était de corriger le fait que Carla Del Ponte n'avait pas trahi Fausto Cattaneo. Son départ de la police n'est pas lié à Carla Del Ponte.

Et à propos de blanchi de tout soupçon, si vous voulez savoir ce que Cattaneo est devenu, googlez "Fausto Cattaneo" + papageno...

Écrit par : altavilla | 02/04/2009

Les commentaires sont fermés.