12/03/2009

L'hygiénisme outrancier a encore frappé...

Bonjour à toutes et à tous,

pains_au_choc.jpget voilà... peu à peu l'hygiénisme continue sa lente mais sûre conquête du terrain de nos libertés individuelles.

Il y a quelques temps, j'avançais l'idée que nos hygiénistes bien pensant de notre vie allaient probablement interdire l'Entrecôte Café de Paris... apparemment, ce sujet encore bien trop sensible n'est pas à l'ordre du jour...

Alors en attendant, on s'en prend à une valeur nationale...

Je parle de M. Petit Pain au Chocolat.

Nos pauvres mômes seraient des victimes de cette affreuse viennoiserie. Ainsi en ont décidé les autorités du bien manger, du bien penser, du bien enquiquiner le monde avec des idées à la noix.

A la noix... je suis encore correct.

Enfant de la génération où le boulanger du coin venait durant les pauses nous vendre ses viennoiseries, il est clair que ma génération a souffert de cette vente de produit dangereux. Je veux porter plainte ! J'ai été mal nourri au su de mon plein gré.

Trentenaires et trentenaires du Canton, vous qui avez été nourris avec des petits pains au choc... Réagissez, formons l'association des Victimes du Petit Pain au Choc, la VPPC !

pain_au_choc_la_croisade.jpgInterdire le pain au choc... non mais... franchement on va où... fini le temps des pains au lait avec leur succulente branche Cailler... fini le petit pain au choc encore tière où le chocolat fondant se marie au pain... et demain, ne nous y trompons pas, la fin programmée de l'Entrecôte Café de Paris...

Marre de ces hygiénistes de la vie des autres.

Quoi que pinçons nous... pour une fois, cette rocambolesque interdiction n'est pas une genevoiserie.

Interdire les pains au chocolat dans le pays du chocolat... franchement... si c'est pas une bêtise avancée par des pauvres d'esprit.

C'est marrant de rappeler que M. Hitler ne fumait pas, ne buvait pas, et ne mangeait pas de viande... un exemple d'hygiénisme... peut être que ces carences alimentaires, tabagiques et alcooliques auront eu une influence sur sa fulgurante ascension... ?

Lire l'article, pain complet et concombre à la récré !

Si la mal bouffe, les sodas hyper sucrés, expliquent une part des problèmes d'obésité, le manque de sports en explique certainement plus... et le must, c'est juste avant une séance de sport de se manger un bon petit pain au chocolat... et TOK ! :o)

Non mais, on vire au grotesque avec toutes ces interdictions qui fleurissent pour tout et rien. Une vie sans petit pain au chocolat... inimaginable.

D'autres sont passés du petit pain au chocolat... aux dattes sans passer par le START... :

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

228 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg228ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane 

Commentaires

Super la référence à Hitler ...

Vous auriez pu aussi essayer de faire un article pondéré, et comprendre ce qui a pu amener à prendre une telle décision ? Peut-être que le nombre d'enfant obèse est en augmentation ?

Écrit par : Djinius | 12/03/2009

Et que dire de la banane ?? ou du yogourt aux fruits ?? D'ici quelques années on va nous interdir de respirer car mauvais pour nos poumons ? Mais bon c'est pour "notre bien" !!!! et après y en a qui pètent les plombs et qui plombent les autres.....

Écrit par : Loredana | 12/03/2009

Bonjour,
Je vais finir par me demander si nos 2 compatriotes retenus en Libye ne sont pas mieux lotis que nous!!!!!!!!
Qui a eu l'idée géniale d'interdire les pains au choc?
Est-on sur que la Suisse existe encore? Il y a eu la fin du monde et nous nous sommes réveillés dans une dictature alimentaire?

Écrit par : salegueule | 12/03/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Djinius, Loredana, salegueule,

Djinius, la référence à Hitler est frappante, lisez cet article qui n'est pas de moi pour mesurer qui porte atteinte à noter liberté la plus stricte de manger ce que bon nous semble, de fumer ce que bon nous semble :

http://www.ghi.ch/live/1/home/infos/au_sommaire/dossier/dossier.php?pf_lat=238&CNSACTION=VIEW_ARTICLE&selected_article_id=7632&selected_section=6

Djinius, pendant que certains, dont je fais partie, tire la sonnette d'alarme sur les dérives de nos libertés dans un courant hygiéniste, il se trouve des gens comme vous qui pensent que c'est peut - être bien... comme en 33...

Ce ne sont pas les pains au choc qui font des obèses, mais le manque de sport chez nos ados qui passent les plus clair de leur temps collés devant la télé avec leur PS3, leur Xbox, ou que sais je...

Mes enfants mangent en moyenne 2 petits pains au choc par jour, se font des tartines de nutella bien servies, mangent trois repas par jour.. mais elles font du sport et n'ont pas de problème de surpoids.

Faut arrêter de donner du pouvoir à des gens qui utilisent ce dernier à atteindre la liberté de l'individu. Réveillez vous Djinius, ils ont interdit les petits pains au chocolat.

Vous parlez d'une menace poru la santé publique.

Loredana, un jour les bien pensants réaliseront que la Vie est la principale cause de décès. De là, ils n'auront qu'à interdire la Vie, en commençant par la vie des autres comme ça c'est déjà vu dans le passé.

Salegueule, ouais, là je commence à me dire que pour prendre des décisions pareilles, faut juste être à court de bonnes idées... parce que franchement, le coup des petits pains, je trouve très fort... mais ce que je trouve encore plus fort, ce sont les parents qui laissent faire...

Si demain, on venait me dire que l'une de mes filles qu'elle n'a plus le droit de manger ce que bon lui semble, je crois que je ferais une jaunisse et ne manquerais pas de me le payer propre en ordre, sur les blogs, les journaux et autres, parce que c'est juste du grand, très grand guignolesque...

Interdire les petits pains au choc... non mais pincez moi... on va résoudre le surpoids de nos jeunes en leur interdisant le petit pain au choc...

C'est simplement GROTESQUE :o)

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 12/03/2009

"Super la référence à Hitler ..."

Rudolphe Steiner, ça rime bien avec Hitler?...

"Vous auriez pu aussi essayer de faire un article pondéré, et comprendre ce qui a pu amener à prendre une telle décision ? "

Un seul mot: l'hygiénisme d'Etat qui occupe quelques fonctionnaires végétariens oisifs.

La caisse de la cantine va fondre, et les mêmes viendront avec leurs propre pains au chocs...

Quant au code de couleurs sur les automates... Franc débiiiile!

Des petits pains au concombre... BEUUURK! Même pas une petite tranche de jambon?

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 12/03/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Carlitos,

ouais.. le petit pain complet au concombre à la récré ????

Fallait oser :o)

Dire qu'ils sont payés pour ce genre d'inepties, ça fait juste peur :o)

Proposer des fruits en plus, bien sûr... mais éradiquer le pain au choc ! Tiens ça m'inspire...

Bien à vous Carlitos,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 13/03/2009

De quoi j' me mêle? D'où sortent ces dictateurs? Ces donneurs de leçons? Et dire qu'il y a des gens assez naïfs pour les suivre! Ma vie ou est ta liberté de te vivre comme je l'entends?

Les outranciers de tous bords, le pet des vaches, les chiens muselés et ne pesant pas plus de 20 kgs, l'air qu'on respire qu'on aimerait bien nous faire payer..... respirez un bon coup et faites l'amour. Arrêtez de nous déverser vos frustrations. Je vous plains de tout mon coeur.

Écrit par : Patoucha | 13/03/2009

A l'époque de ma plus grande anglophilie et des fréquentes traversées de la Manche(en Ferry), je n'arrivais quand même pas à leur pardonner les concombres dans les sandwiches ... et aussi un peu les haricots blancs à la sauce tomate sur le toasts au déjeunes (terminologie suisse-romande). Ah, j'oubliais, les "round-abouts" (giratoires en français) qui m'obligeaient à freiner de nouveau chaque fois que ma voiture avait repris un peu de vitesse: tout cela nous rattrape 40 ans plus tard, sauf les haricots, mais cela ne saurait pas tarder, puisque les féculents remplacent en partie les protéines de la viande.

Écrit par : Mère | 13/03/2009

"Réveillez vous Djinius, ils ont interdit les petits pains au chocolat."

Oui, je suis bien réveillé ... ce que j'ai compris c'est que les cantines de gères les écoles ne proposeront plus de pains au chocolat à la vente, mais libre aux enfants d'en amener de chez eux, juste ?

Donc, franchement, si les marmots peuvent en amener de chez eux, je trouve votre référence a Hitler encore plus déplacée.

Écrit par : Djinius | 13/03/2009

On emmerde les mômes en interdisant le p'tit pain au choc mais on créé une task-force pour sauver le cervelas ! Alors, à la récré, du pain bis (c'est sain) et 2 cervelas par mômes ! ça, c'est diététique !

Écrit par : Octave Vairgebel | 13/03/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Djinius,

je cite :

-"Fini les barres de céréales à la récré. A Zurich, ce sera pain complet et concombre. Et une tisane non sucrée pour faire passer le tout! Le Département municipal des écoles et du sport a émis des réglementations alimentaires qui devront être appliquées par toutes les écoles dès fin 2009."

Réveillé peut être... attentif lors de votre lecture... moins.

C'est bien de l'hygiénisme étatisé.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 13/03/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Octave,

vous êtes fou ? des cervelas ? de la graisse animale emballée dans des viscères ?

Déjà que le pain au choc défraie la chronique chez les hygiénistes de l'alimentation... imaginez le choc si vous proposiez des protéïnes animales : l'HORREUR !

Plus de sport chez les jeunes, moins de télé, et quelques petits au choc... ça c'est du bonheur... :o)

PTDR :o) des cervelas... avec votre proposition, Zürich va transpirer sec... :o)

Franchement, interdire les petits pains au choc, les barres de céréales, pour lutter contre le surpoids, c'est simplement : G R O T E S Q U E

Bien à vous Octave,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 13/03/2009

Stéphane, il y a un autre problème concernant le cervelas, il ne plait pas aux fanatiques des minarets ! C'est du porc !

Écrit par : Octave Vairgebel | 13/03/2009

"Réveillé peut être... attentif lors de votre lecture... moins."

Toujours réveillé et attentif, par contre, la phrase que vous citez n'indique pas que les enfants auront interdiction d'amener la nourriture qu'ils désirent depuis chez eux.

Écrit par : Djinius | 13/03/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Décidément Djinius vous faites semblant de ne pas comprendre.

Si les efnants étaient autorisés à manger des petits pain au choc, nous n'aurions pas cette discussion.

Réglementer l'alimentation par la voie de règlement, c'est de l'hygiénisme étatique. VOus réalisez de quoi nous parlons ? Nous parlons de dérive liberticide.

Mais, bon, à vous lire, je me demande comment vous réagirez le jour où l'on vous interdira de penser... vous vous direz, peut être ont ils raison ?

Chez certains, le fait que les autres pensent à leur place, leur donne un sentiment de confort... en ce qui me concerne, je préfère réfléchir par moi même... chacun son truc Djinius.

C'est marrant parce que mon épouse, lorsqu'elle vous lit, pense à haute voix en ces termes : -"lui, il aurait du vivre sous Staline"

Venant d'une ex-soviet je vous laisse imaginer si elle considère cette phrase comme un compliment.. :o)

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 13/03/2009

Vos ridicules procès d'intention plaisent peut être à votre compagne, tant mieux pour elle.

De mon coté, je vais essayer de trouver la source de ce règlement, pour savoir clairement de quoi on parle.

De deux choses l'une :
- Soit ce règlement concerne les cafétéria et autre distributeurs accessibles par les enfants au sein de leur école, et dans ce cas votre allusion a Hitler est ridicule, car les enfants demeurent libre d'apporter et de manger ce qu'ils veulent
- Soit ce règlement concerne également ce qui est autorisé à être consommé par les enfants, indépendamment du fait que cela provienne de chez eux, ou acheté à l'école.

La seconde option me parait dispoportionnée, et me révolterait également. Bien évidemment, je me garderais bien de faire toute allusion à un quelquonque régimme autoritaire, sophisme qui ne convinc que ceux qui l'utilise.

Par contre, en toute logique, c'est la première option qui à mon avis à le plus de chance d'être la bonne, et elle me parait raisonnable et proportionnelle aux buts de santé publics suivis.

Promis, si je trouve le document, je poste la référence.

Salutations à votre douce moitié (vous devez avoir des discussions passionantes !)

Écrit par : Djinius | 13/03/2009

Alors, finalement je l'ai trouvé ce règlement :

http://www.stadt-zuerich.ch/content/dam/stzh/ssd/Deutsch/Ueber%20das%20Departement/Medienmitteilungen/2009/090309_ernaehrungsrichtlinien.pdf

Et, en page deux, on constate qu'il est dit explicitement que cela ne concerne que la nourriture vendue ou distribuée à l'école, pas celle que nos rejetons pourraient amener :

"Diese Richtlinien beziehen sich auf die Pausenverpflegung, welche die Schule selbst oder ein externer Anbieter auf dem Schulareal anbietet. Beim selber mitgebrachten Znüni steht nicht die Kontrolle der Schülerinnen und Schüler im Vordergrund, sondern Information und die Ermutigung von Kindern und Eltern, ihren Beitrag zur gesunden (Pausen-)Ernährung an Ihrer Schule zu leisten."

Finalement, ne trouvez-vous pas que vous avez crié au loup un peu vite ? (je crois même me souvenir d'une allusion à Hitler).

Écrit par : Djinius | 13/03/2009

Bonjour Stéphane,
Vous êtes étonnant!

D'une part vous magnifiez la liberté:
"notre liberté la plus stricte de manger ce que bon nous semble, de fumer ce que bon nous semble"

mais d'un autre côté vous vous montrez peu enclin à accepter certaines libertés:
"2x NON
La drogue n'est ni festive, ni intelligente, ni le signe d'être branché..." (un de vos billets avant la votation de novembre 2008)

Mais alors qui êtes-vous? Assurément un romantique défenseur d'un cause piquée ça et là, mais dommage pour la cohérence.

Meilleures salutations.

PS. En passant vous seriez plus crédible de traiter les hygiénistes d'hitlériens si vous ne montiez pas sur vos grands chevaux chaque fois que l'UDC est assimilée à l'extrême-droite ou au nazi... d'ailleur on ne vous a pas entendu le critiquer lorsque Blocher s'est laissé aller à traiter les pro-européens de propagandistes nazis, un oubli j'imagine ;-)

Écrit par : Yvan | 13/03/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Djinius, Yvan,

Djinius, décidément... le jour où l'on pensera pour vous... vous serez heureux.

Yvan, comparer l'interdiction du petit pain au choc et la dope, vous êtes juste bête.

Bien à vous Messieurs,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 13/03/2009

Merci de ne pas publier le commentaire innachevé que je viens de vous envoyer par erreur de manipulation. C'est celui-là qui est le bon.

Hum! nous avons dû mal nous comprendre! je ne faisais que vous lire et m'étonnais de vous voir placer dans une même phrase la liberté de manger ce que bon nous semble et celle de fumer ce que bon nous semble. Je ne vous ai pas toujours lu aussi fervent défenseur de la liberté. Ainsi ma question "qui êtes-vous?" est une vraie question. Quel défenseur de la liberté êtes-vous? où sont les limites qui vous font renoncer à la liberté et en venir à l'hygiène, c'est-à-dire à l'interdiction. Parce qu'en l'état, vos prises de position sur la liberté de fumer (et non sur les pains au choc, ne faites pas semblant de ne pas comprendre) sont pour le moins contradictoires.

Avec mes meilleurs messages.
Yvan

Écrit par : yvan | 13/03/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Yvan,

si il me faut expliquer mes positions... sur des sujets pareils...

j'ai rarement entendu parler d'overdoses liées à la consommation de petits pains au choc. Rarement aussi entendu parler des problèmes psychosciaux liés à la consommation de barres chocolatées...

Au contraire de la dope qui tue, pollue, et surtout rend très con.

Voilà pourquoi je défends la liberté de chacun de consommer un petit pain au choc et que je suis contre la dope.

Mais évidemment, je suis un peu simpliste... et certainement que mon appartenance politique me masque les vrais problèmes de santé publique et qu'elle fausse mon sens des valeurs.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 14/03/2009

Décidemment, je ne suis pas très adroit voilà encore un commentaire envoyé trop vite... voici le bon:

Bonjour Stéphane,

Je constate avec déception que vous refusez de nous éclairer quant à votre phrase "notre liberté (...) de fumer ce que bon nous semble". Dommage pour le dialogue. Je m'étonne quand même que vous persistiez à maintenir que je compare drogue et pain au choc, dans un premier temps j'ai cru que c'était lié à une lecture rapide et une réponse impulsive mais là je ne vous comprends plus. Si vous souhaitez ne pas dialoguer sur ce point, dites-le moi franchement, cela ne me pose pas de problème, mais détourner mes questions vers des thèmes pour le moins ubuesques (pain au choc = drogue), me paraît manquer singulièrement de fair play.

Meilleures salutations.

Yvan

Écrit par : Yvan | 14/03/2009

Bel article en effet; et tellement vrai.
Une toute petite précision; Hitler n'était pas végétarien, c'est une légende urbaine née du fait que son médecin lui avait prescrit une diète à cause de problèmes de foie. Mais Aldolf adorait plus que tout le pigeonneau et les Würste.
Bref.
Je suis peut-être con, mais je trouve ça plutôt pathétique de supprimer le pain au chocolat des cours de récréation alors qu'à quelque mètres des grilles on laisse les dealers vendre, et parfois offrir leur marchandise.
Quant au thé qui sera distribué; si c'est le même thé au cynorrhodon infâme qu'on nous donnait à l'armée, alors là, j'avertis le conseil des droits humains.

Écrit par : Vinci | 14/03/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Yvan, Vinci,

Yvan, l'Etat ne peut pas d'une part prélever des taxes sur le tabac, toutes marques confondues et de l'autre pointer du doigt et mettre à l'article tous les fumeurs en les jetant dehors. "Fumer ce que bon me semble : Cohibas, Partagas, Winston, Marlboro, tabac à la pomme dans un narguilé, la clématite me faisant tousser..., etc..."

Vinci, c'est clair... mais je pense qu'ils éviteront d'agrémenter ce thé avec du bromure... ce qui devrait, gustativement parlant, être nettement meilleur :o)

Mais ouais, du pain complet avec du concombre... à la récré. Super :o)

Bien à vous Messieurs,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 14/03/2009

Alors, finalement je l'ai trouvé ce règlement :

http://www.stadt-zuerich.ch/content/dam/stzh/ssd/Deutsch/Ueber%20das%20Departement/Medienmitteilungen/2009/090309_ernaehrungsrichtlinien.pdf

Et, en page deux, on constate qu'il est dit explicitement que cela ne concerne que la nourriture vendue ou distribuée à l'école, pas celle que nos rejetons pourraient amener :

"Diese Richtlinien beziehen sich auf die Pausenverpflegung, welche die Schule selbst oder ein externer Anbieter auf dem Schulareal anbietet. Beim selber mitgebrachten Znüni steht nicht die Kontrolle der Schülerinnen und Schüler im Vordergrund, sondern Information und die Ermutigung von Kindern und Eltern, ihren Beitrag zur gesunden (Pausen-)Ernährung an Ihrer Schule zu leisten."

Finalement, ne trouvez-vous pas que vous crier aux loups un peu vite ?

Écrit par : Djinius | 17/03/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Djinius,

décidément vous vous répétez... ce qui malheureusement ne rend pas vos popos plus intelligents.

Que nos enfants puissent amener leur petit pain ou pas, l'interdiction elle est étatique car inscrite dans un règlement. Nos enfants ne trouveront donc plus de petits pains au choc à la cantine, ou à la récré... en somme l'Etat se permet de décider qu'est ce qui est bon ou non pour nous... Comprenez vous ce que signifie cette dérive ?

C'est de l'hygiénisme d'Etat dans sa plus belle splendeur.

Fils de la génération où le boulanger amenait ses petits pains au lait, ses pains vanille, ses petits pains au choc, à la récré... j'avoue que cette intrusion étatique dans l'alimentation me pose un problème.

Si bien évidemment, je préfère que mes enfants mangeassent des fruits bio du matin au soir, il n'en reste pas moins que celà ne doit pas obéïr à une interdiction, mais bien à une prise de conscience.

Ce qui rejoint en partie mon billet d'aujourd'hui sur les Armes et le Vin...

Mais bon... je crois que c'est désespéré...

Bien à vous Djinius,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 17/03/2009

Les commentaires sont fermés.