04/04/2009

L'Ambassadeur de Suisse à Tripoli jette l'éponge

Bonjour à toutes et à tous,

ONU_Suisse.jpgC'est une bien triste nouvelle qui tombe aujourd'hui. Notre Ambassadeur à Tripoli jette l'éponge.

Lire l'article ?

Son Excellence, M. Daniel von Muralt, a décidé de prendre sa retraite anticipée et on peut le comprendre.

WELCOME ! WILKOMMEN ! BENVENUTO ! BIENVENUE !

Entre le fait de devoir évoluer dans un environnement diplomatique pareil, avec le soutien de son pays où certains avocats de renom prennent ouvertement parti pour un Etat, considéré jusqu'il y a peu comme terroriste, contre le leur.

N'importe qui jetterait l'éponge.

En effet, qui n'a pas lu hier dans le Matin que notre très national et même cantonal, Me Poncet, allait déposer plainte contre son propre pays pour défendre les intérêts du Khadafi's Clan ?

Une belle leçon de patriotisme et de morale à un moment ou deux de nos ressortissants sont détenus par un clan familial digne des meilleures dictatures.

Les Suisses apprécieront.

De plus, imaginons, si sur le plan international il est pratiquement impossible d'utiliser les règles du droit international pour parvenir à libérer nos deux otages, comemnt cela se passe dans le merveilleux pays du Grand Guide Islamique Socialiste et Libre ?

Comble de la "foutaise ONUsienne" c'est la Libye qui présidera la conférence de Durban II prévue à Genève.

SVP ! ? Deux paillassons pour SMM Sa Majesté Magnificiente Khadafi... qui va venir nous expliquer sa vision de la Justesse du Monde !

Quoi qu'il en soit, souhaitons un bon retour à notre Ambassadeur qui a admirablement bien défendu les intérêts de nos deux ressortissants en les sortant des geoles libyennes et en les accueillant dans notre Ambassade.

BRAVO

La Diplomatie Suisse perd un très grand Monsieur et j'espère que les autorités sauront lui rendre un véritable hommage pour l'excellent travail qu'il a fourni avec le personnel de l'Ambassade.

UN GRAND MERCI M. Daniel von Muralt

Aujourd'hui le drapeau flotte pour vous

Suisse.jpg

 

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

251 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg251ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane 

 

PS. Vu qu'aucune notion de droit, même la plus élémentaire, n'est requise en Libye, je suis partant si jamais...

Commentaires

La Libye présidant une conférence sur les Droits de l'Homme, c'est un peu comme Dutroux présidant une Conférence sur les Droits de l'Enfant.
Mais bon... l'hypocrisie internationale vient de s'afficher magnifiquement avec le G20, "Réunion d'Alcooliques Anonymes dans un bar à vins", comme l'a bien résumé Jacques Attali.
Ce qui m'étonne, c'est que les familles ou les proches de "nos" otages ne déposent pas plainte pour "enlèvement et séquestration".
Mais quel juge oserait signer un mandat d'arrêt international contre Muammar Kadhafi, n'est-ce pas ?
"On vit une époque formidable..."

Écrit par : Blondesen | 05/04/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Sir Blondesen,

ouais... alors que le G20 se cherche des boucs émissaires pour leur crise, nous avons deux otages qui témoignent des méthodes terroristes d'un Etat, et sur ce point, c'est le silence.

Un silence assourdissant.

Un avocat genevois pour qui j'avais de l'estime faisant du zèle... un gouvernement qui se tait honteusement... et deux familles qui attendent en vain le retour des leurs.

Nous n'avons plus d'intérêts actifs en Libye, alors pourquoi ne pas prendre toutes les mesures, toutes les sanctions ? On se le demande...

On vit une poque formidable où il vaut mieux être un ancien terroriste, qu'un simple suisse vacant à ses occupations.

Bien à vous Sir Blondesen,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 05/04/2009

La prise d'otage visant à contraindre les autorités fédérales relève effectivement de la compétence judiciaire des autorités fédérales.

Mais dans quel but ouvrir une procédure pénale ? et contre qui ? Clairement, ce serait contre le chef de l'Etat qui ordonne à ses autorités de garder nos citoyens au mépris du droit.

Dans quel but ? aucune chance d'aboutir, il est sous immunité diplomatique en tant que chef d'Etat. Mais ce serait une réponse de berger à bergère...

Écrit par : citoyen | 08/04/2009

Connaissant l'ambassadeur de Muralt, un très chic type, ça me fait plaisir de lire ce témoignage de sympathie pour lui.

Mais ce n'est pas tout. Il y a pire. Est-ce que vous savez que ce pauvre ambassadeur, après avoir eu une carrière très brillante au cours de laquelle il a été, entre autres, chef du protocole à Berne, ambassadeur dans les Emirats Arabes Unis, car il parle l'arabe comme si c'était sa langue maternelle, ambassadeur au Maroc, était encore récemment un ambassadeur très apprécié en Argentine.

Quelle ne fut pas sa déconvenue quand un beau matin on l'appelle de Berne pour lui dire de faire ses bagages vite fait. La raison: Mme Carla del Ponte, dont la Suisse officielle croyait s'être enfin débarrassée en la laissant faire son intéressante au tribunal pénal international de La Haye, avait tellement enervé tout le monde qu'elle n'était plus persona grata là bas. Elle rentarit donc au pays, mais aussi elle réclamait son droit à un "poste de rang équivalent". En effet, selon la convention signée avec la Confédération au moment où elle a quitté ses fonctions de procureur fédéral, elle avait DROIT, si son mandat à La Haye prenait fin, à un "poste de rang équivalent" aux frais de Mamma Helvetia !

Voilà donc que la Carla revenait de La Haye, la queue entre les jambes, et réclamait son du. Car c'était son du car on lui avait fait cette promesse, et par contrat encore.

Donc la Micheline Calamity-Rey a du se creuser la tête un bon moment en se demandant comment faire pour se débarrasser de cette encombrante Carla. Et finalement, elle a une illumination: EUREKA ! C'est bien simple: il suffit de pousser dehors le brave Daniel de Muralt, qui n'avait pourtant pas démérité, et de mettre à sa place, tel un coucou, la grosse dinde Carla. Monsieur l'ambasadeur, comme il convient à un monsieur bien élevé, ne fera pas trop d'ennuis.

Et voilà l'élégance avec laquelle on en use, à Berne, avec des excellents diplomates comme cet ambassadeur là. Mais lui, il n'était pas enchanté, Daniel. On le comprend. Et pour le recaser, on n'a rien trouvé de mieux, puisqu'il parle arabe, que de l'envoyer à Tripoli.

Jusqu'ici ça va encore. Mais pour que rien ne manque au bonheur de Daniel il a fallu que la police genevoise fasse preuve d'un tact et d'une diplomatie exceptionnelle, qui étonne de la part de pandores d'une ville internationale dans laquelle on imaginait que la flicaille savait comment se comporter pour éviter des incidents diplomatiques tous les jours que le bon dieu fait.

Le Hannibal et sa femme avaient pour habitude de battre leurs domestiques, comme ça, pour passer le temps. Evidemment c'est regrettable. Mais on savait que c'était dans les habitudes de ce monsieur. Il s'en passe de belles dans le corps diplomatique à Genève, et encore, on ne vous dit pas tout. Seulement c'est le corps diplomatique. Ces gens ont une immunité diplomatique. Il y a des usages, même si certains se comportent comme des brutes, que l'on ne saurait ignorer. Par exemple, il n'est pas recommandé de passer les menottes et tenir en garde à vue un fils de chef d'état, en plus d'un pays fournissant une grande partie de l'approvisionnement en pétrole de la Suisse, et surtout couvert par l'immunité diplomatique. Il y a des conventions, là dessus, que l'on doit respecter. On respecte bien les conventions qui obligent à recaser des magistrates embarrassantes en leur donnant des postes dorés sur tranche, qu'elles ne méritent absolument pas et dont elles ne sont absolument pas dignes n'en ayant absolument pas les capacités ni la formation requise. Mais enfin, même pour une Carla del Ponte, la Suisse respecte ses engagements. Elle se doit donc de respecter aussi les conventions sur les égards dus aux diplomates étrangers protégés par l'immunité diplomatique, comme l'Hannibal. C'est kif kif. C'est triste, c'est injuste, tout ça. Eh! oui, Mais il fallait réfléchir avant de signer ces conventions.

Donc, pour que rien ne soit épargné à Daniel, au lieu de faire preuve d'un tantinet de jugeotte,et d'y mettre les formes, la police n'a pas fait dans la dentelle. On aurait quand même eu une quantité de possibilités pour inciter poliment ce potentat oriental à modérer son comportement, sans pour autant créer un incident diplomatique courru d'avance et qu'on pouvait voir venir gros comme une maison. Mais non, on est à Genève. Pas de passe droit. Et hop! les menottes, et tu résistes, alors là mon gaillard, ça ne va pas se passer comme ça. Et puis arrête de piailler. Ca nous énerve. Départ à Champ Dollon. Ici on est à Genève, c'est pas ton papa qui fait la loi. Qu'est-ce que tu crois?

Bon bref, un modèle d'intelligence policière sans peur et sans reproche. Le résultat, pas besoin d'avoir fait polytechnique pour le deviner. On le connaît.

Donc bref, le Daniel, déjà qu'il avait été muté de Buenos Aires comme un malpropre, pour caser une prima donna impossible dont personne ne comprend comment elle a réussi à dépasser le stade de sous juge d'instruction adjointe du Mendrisiotto, et maintenant à peine arrivé à Tripoli, voilà qu'il doit écoper d'un incident diplomatique majeur, du aux bévues de la flicaille genevoise. Vraiment pas de pot!

Alors là l'ambassadeur, il en a eu ras le bol. Trop c'est trop.

Comme chacun peut voir, en Suisse, on est bien gouvernés!

Et le pire c'est que tout est à l'avenant. L'affaire du secret bancaire c'est exactement pareil. On est exactement au même niveau de guignolerie ubuesque, et d'incompétence. La Micheline qui incite l'OCDE à nous tirer dans les pates, et ensuite elle faits semblant de recoller les morceaux! Les employés de banque qui perdent leur boulot tous les jours à Genève, apprécieront! Et l'affaire Tinner, ce n'est pas mieux: On avait décidé en séance du CF, à l'unanimité des 7, de détruire des documents. Excellente décision, la sagesse même. Mais voilà, ces petits malins du ministère public fédéral - était-ce depuis l'époque de Carla Del Ponte qu'ils ont appris ces méthodes de travail ? ils avaient gardé des copies. Des tout futés au ministère public de la confédération! Et quel respect de laq discipline de fonction. Avec des gens comme ça en cas de guerre on sera bien défendus, question maintien du secret, discrétion, obéissance, des champions! Qui c'est qui commande dans la République? comme dirait Couchepinus Ier. On se fout du monde ou quoi? Et ça va durer jusqu'à quand ces conneries?

Vivement que l'UDC ait 4 conseillers fédéraux sur 7. Alors, peut-être que ça ira un peu mieux !

Écrit par : Goguenard | 08/04/2009

A lire aussi:

http://www.lexpress.fr/actualite/hannibal-kadhafi-le-sulfureux_537783.html

Si Hannibal Kadhafi avait un 9 mm dans sa chambre à Paris et s'il y a eu bagarre entre policiers français et son "escorte" (c.à.d. ses gardes du corps), on peut imaginer que la police suisse et genevoise était au parfum.
Cela justifie une certaine prudence lors de l'arrestation et explique l'importance des moyens engagés, non ?

Écrit par : Blondesen | 09/04/2009

Hello Sir Blondy, nous vivons une drôle d'époque. C'est le cas de le dire. On étale à Mou'ammar le tapis rouge, le nomme Dr honoris causa (Tunisie) et le nomme rois des rois d'Afrique pour tenir une conférence à Genève. Ah, s'il n'avait pas de pétrole ... peut-être il garderait les moutons dans les alentours de Tripoli. Et si on sequestrait son avion, avec lui comme otage ?
Quant à l'intervention trop musclé de notre Police, généreusement indemnisée, je pensais qu'ils étaient en sous-effectif ! et pas assez nombreux dans l'ensemble ???, pour arrêter un pouet moineau, alors je dis, c'est triste notre gouvernement ! Oui, mon Présidant, présidant ... non président Voici le point de vue d'un pauvre type, vraiment ? Publié sur mon blog; si desfois vous vous ennuyez, vous pouvez toujours meubler vos loisirs pascales (ou dois-je écrire pascals ?) en clic clic clic cliquant sur votre PC.

Le clan Khadafi contre-attaque !
Tel un bouledogue, le clan Kadhafi ne lâche pas son os. Les Suisses devraient pourtant le savoir qu’on ne traite les Arabes pas comme le Liechtenstein. Avec la devise « Œil pour œil, dent pour dent », les Libyens ont même trouvé le moyen de séquestrer 2 innocents depuis belle lurette et de prendre des sanctions économiques contre Genève et la Suisse. Oh, ces tristes sires, s’il n’y avait pas le pétrole … Khadafi, devenu rois des rois d’Afrique, dresse l’échine et en fait une affaire de prestige.
La troupe de choc de Monica Bonfanti a fait l’impensable, en créant un incident diplomatique. Crime de lésé majesté ! A l’image d’un éléphant entrant dans un magasin de porcelaine, vingt éléments ont investi un des plus prestigieux hôtels de la Cité Calvin pour arrêter 2 « poêts moineaux », de les menotter et déplacer manu militari dans un autre 5-étoiles, nommé « Champ-Dollon ». La câline Aline, enceinte, et son Jules ont été invités à défiler devant leurs subalternes. Quelle honte. Y a-t-il eu résistance ? Je le suppose !
Depuis, le torchon brûle et MCR a renvoyé l’affaire à Genève.
Quel affront pour le clan Kadhafi d’avoir touché à un cheveu d’Hannibal, pâle figure de son illustre ancêtre général. Ce cher Mu’ammar oublie que nous sommes souverain et dans un état de droit. Quel droit ? Bien que l’argent n’ait pas d’odeur, celui du pétrole l’a ! Me Charles Poncet, le fumeur invétéré, le prouvera. Dommage que l’affaire ne soit instruite à Cuba (à causes des cigares).
Que fait notre brave Mou-Tinot ? Non de sort, réveilles-toi ! Homme de poigne et de décisions (?), il met sa tête dans le sable, à l’image d’une autruche, pour laisser passer la tempête (de sable ?), au lieu d’éteindre l’incendie de suite en s’excusant diplomatiquement pour l’intervention trop (!) musclée de ses rambos !!!
La nouvelle venue aux oreilles du fier chef de la savane, son sang n’a fait qu’un tour : « Sacrilège, Genève a osé lever le doigt sur mon fils bien aimé, protégé par l’immunité et l’impunité ; cracher sur ma famille, cet affront, ils me le laveront ; jamais, ils n’auraient fait fi contre le clan Marcoscy » !
En bon diplomate, on n’oserait pas le dire à haute voix, mais si j’étais le géniteur d’Hannibal, il aurait pris sa paire de claque. Curieusement, aucune voix « voilée » s’est levée pour défendre notre Cité ! Les autres Arabes, préfèrent-ils nos jeux forains ou pyrotechniques pour ne pas se mouiller ?
Quant à Daniel Zappelli, il a pu classer l’affaire, après que les deux employés de maison ont eu gain de cause et touché leur pactole, en plus du statut de réfugiés. De quel droit ?

J’avais écrit cet article le 8 août 2008, et retouché aujourd’hui, en clôturant :
In cha’ Allah, oublions ce fait divers ! Passons à autre chose, les fêtes de Genève et les JO de Pékin nous attendent !
J’avais tort, puisque le spectre ressurgit de plus bel, avec une rançon à la clé !
Onex, le 10 avril 2009 Bruno Mathis b.mathis@tele2

Écrit par : Etoile de Neige | 10/04/2009

Oui, oui, oui Groguenard, les temps sont dures; l'UDC devrait avoir 4 CF et les libéraux/radicaux 3; 2 pour remplacer les 2 socialistes, faibles ou endormis, qui font connerie sur connerie, ne pensez-vous pas? Comme cela, MCR pourrait garder les moutons blancs, gris, noirs avec MK dans le splendide désert libyens. Quant à Leuleu, on pourrait peut-être l'envoyer dans un monastère pour prier que la Suisse ne sombre pas par manque de voies, dans la crise. Confiance, confiance ... Blocher malheureusement dérangeait les 6 autres sages, mais au moins il agissait. Je suis apolitique et pas UDC, mais j'ai bien l'esprit suisse authentique et accepte tout ce qui me semble bien, notamment la bonne intégration des bons étrangers, en chassant les moutons noirs étrangers hors de nos frontières.
Quant aux exigences financières du clan Khadafi, un demi-million de francs sont des clopinettes pour eux. Genève paiera, en grinçant les dents! Ils sont dans les chiffres rouges et un peu plus ou un peu moins ... De toute façon on a déjà perdu des dizaines de millions par manque d'affaires et avec la crise, les rentrées fiscales vont prendre l'ascenseur, mais vers le bas. Avez-vous entendu quelqu'un dire qu'ils veulent réviser le budget? Non, on va continuer notre petit train-train, en dépensant les sous comme des milliardaires (millionnaires fait ringard ces jours). Si au moins c'était bien employé, mais payé p.ex. des gendarmes comme des ministres, bravo.
Sarko doit en rigoler, principal bénéficiaire de la manne libyenne. L'aubaine quoi. Quand ira-t-il promener Carla sur les quais de Tripoli ? Ce n'est peut-être plus qu'une question d'heures, puisque les fêtes pascales pointent leur nez ! Bon, fini de fantasmer, d'émettre des conneries, tournons-nous vers la réalité (non télé-réalité). Moutinot, à ta place je prendrais mon bâton de pélerin, coiffé du képi armaillis pour finir en beauté !!!
Bien à vous

Écrit par : Etoile de Neige | 10/04/2009

Les commentaires sont fermés.