06/07/2009

La journée ils mendient, le soir ils volent les pauvres

Bonjour à toutes et à tous,

recuperateur.jpgdepuis trois semaines, j'assiste à un spectacle à la fois révoltant et triste.

De fait, j'ai la chance d'avoir un récupérateur de vêtement et un autre de chaussures à quelques pas de mon allée.

Par conséquent, il n'est pas rare, lors du ménage de printemps, que nous déposions dans l'un ou l'autre quelques vêtements, quelques chaussures.

Ce sont les gens d'Emmaüs et ou de la Croix Rouge genevoise qui viennent récupérer les contenus afin de les "traiter" et de le remettre à la disposition des personnes moins fortunées.

Souvent, ce sont même des personnes en fin de droit du chômage qui s'occupent de redonner une deuxième vie à ces vêtements, ces chaussures, qui sont ensuite distribuées, ou revendues à moindre prix, pour répondre aux besoins de celles et ceux qui en ont besoin.

Mais depuis deux semaines, je suis aterré de constater que certains mendiants de jour, se transforment en voleur de pauvres le soir venu.

La première fois, j'ai pensé que ces personnes venaient récupérer le contenu des récupérateurs, certes un peu tardivement...

La deuxième fois, j'ai compris que ces visites nocturnes ressemblaient à un pillage "propre en ordre".

Ce ne sont pas à ces miséreux venus d'ailleurs que j'ai envie de jeter la pierre. C'est à nos autorités. Ne nous avait-on pas promis juré que sans logement, sans contrat de travail, il n'y aurait pas de "tourisme social" ?

Tourisme social ou tourisme de la misère ?

Dans les deux cas, ce fait dénote de l'incurie, de l'impuissance, de l'incapacité de cette magnifique et belle grande Europe de Bruxelles de répondre à ses responsabilités envers des peuples qui font partie intégrante de leur fantastique Union.

C'est le mot Union qui fait sourire.

D'autant plus inacceptable, que nous avons, ici en Suisse, nos pauvres. Ils et elles existent. Notre système social permet à ces gens de pouvoir avoir un toit au dessus de la tête, de quoi manger dans l'assiette, de quoi se vêtir. Que des personnes, miséreuses soient elle, viennent ici parce que leur gouvernement respectif est incapable de s'occuper d'eux, pour voler nos pauvres, je suis navré mais ça me révolte.

L'Europe, cette grande donneuse de leçon, avec ses "Schweinbruck" (la faute de frappe est involontaire) qui viennent s'occuper de notre fonctionnement fiscal, bancaire, et autres... les autres grands ministres et présidents qui aiment à se faire peur avec des bouts de papiers liste grise ou noire ?

Tous ces gens, bien intentionnés, mirifiques populos à deux francs six sous que leurs systèmes démocratiques mettent en place, ne devraient - ils pas s'occuper de ces populations entières livrées à elles - mêmes qui faute d'avenir mendient et volent... volent d'autres pauvres... les nôtres.

En lieu et place de s'en prendre à nos autorités, les associations soucieuses de venir en aide à ces populations, ne devraient elles pas s'en prendre, via la Justice, aux gouvernements de l'Union Européenne qui force est de constater ne font rien pour enrayer le problème ?

D'ailleurs... où sont ils nos "amis" européens lorsque des Suisses ont besoin d'aide ? 

Ici, vous trouverez la liste des soutiens de la manifestation celles et ceux qui ont soutenu la manifestation

Ici, vous pouvez rejoindre le groupe de soutien créé sur Facebook celles et ceux qui ont rejoints ou rejoignent le groupe de soutien créé sur Facebook

Ici, vous trouverez une liste de soutien que vous pouvez imprimer et me renvoyer au format papier pour celles et ceux qui souhaitent témoigner leur soutien à nos deux ressortissants sans s'inscrire sur Facebook.

Pensez à laisser vos Emails et / ou votre adresse afin que nous puissions vous transmettre les dernières nouvelles.

REJOIGNEZ NOUS

352 jours

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg

En attendant de devenir vraiment président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

Commentaires

J'ai abandonné l'idée de mettre dans ces containers car la dernière fois des Roms étaient prêts à l'action, j'ai repris illico des habits pratiquement neufs car trop petits ou pas assez grands et suis allé au centre social protestant les déposer. C'est quand même impensable de devoir se méfier de tout et de chacun car finalement c'est tous les jours que nous sommes volés, grugés ou délestés...

Écrit par : demain | 06/07/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Demain,

eh bien, j'en arrive à la même conclusion que vous. Autant aller déposer les vêtements usagers et autres directement au centre social protestant, à la Croix Rouge, chez caritas, ou demander à Emmaüs quand ils viennent relever les récupérateurs.

Dire que nous sommes obligés d'en arriver là.

Sincèrement, nos politiques cantonaux et fédéraux devraient quand même oser taper du poing sur la table, car ce n'est pas à nous d'assumer les conséquences de l'incurie des politiques européens.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 06/07/2009

Bonjour,

Personnellement quand je donne mes vêtements non utilisés, je les donne à des personnes dans le besoin. La couleur de leur passeport ne m'intéresse que très peu. Je donne de manière inconditionnelle.

Je considère le don, de soi comme de biens, comme un acte de charité universelle qui ne saurait souffir la mesquinerie de savoir à qui cela va aller.

Il me semble que notre société oublie de plus en plus le simple devoir du samaritain. Elle oublie aussi que, au-delà de la responsabilité des individus face à leur concitoyens, chaque individu est part d'une humanité dont il est également responsable.

Sinon chacun s'arrête à son pallier...et qui s'occupera du hall d'entrée??

Écrit par : Myriam | 06/07/2009

Ca y est, tous en coeur, s'en prendre à des voleurs de vielles fringues ça vous excite à ce point.
Dabord, il ne volent rien, pas plus que la croix rouge ou il n'est pas rare de voir les fringues finirent dans les mains de commercants africains ou autres faire un business d'enfer avec les fringues de ces humanitaires.
2. Quand vous donner 100 chf à la croix rouge, savez-vous combien finit dans l'estomac d'un nécessaiteux ? 2 à 3 francs.
3. Et les milliards de Chaouchescu, ils étaient où ces milliards, dans la poche des Roms peut être, alors avoir participé au pillage systématique et en règle de toute les dictatures, je croix que quelques vielles fringues ne devrait pas trop vous choquer !
A moins que vous bossiez pour une de ces banques qui compte participer à de nouveaux pillages !

Écrit par : Maurice | 06/07/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Myriam, Maurice,

en déposant des habits et autres dont nous n'avons plus besoin, nous alimentons des centres tels que le CSP, Emmaüs, la Croix Rouge.

Ensuite c'est eux qui les distribuent aux nécessiteux sans aucun apriori de nationalité. En revanche, la majorité de ce matériel ainsi récupéré est ditribué à des personnes vivant sur le sol suisse. Du simple citoyen dans le besoin, au demandeur d'asile.

Ces immigrés socio-économiques capables de voler nos pauvres, vous m'exuserez du peu, mais ils et elles n'ont rien à faire ici. La solidarité, l'une des valeurs suisses qui guident notre pays depuis 1291, risque de voler en éclat car les gens en ont assez qu'on abuse de leur gentillesse et de leur générosité.

Ces dons de vêtements, de chaussures, permettent d'aider des gens d'ici qui sont dans le besoin. Je suis navré, mais c'est aux gouvernements d'origine de ces personnes d'assumer leur part de responsabilité. Et non aux Suisses et aux résidents de supporter ce pillage.

Qu'est-ce que le discours sur les banques vient faire ici ? Eh non je ne bosse pas pour une banque... et même ?

On parle de personnes qui volent et se servent en prétéritant des gens pauvres qui ont besoin de cette aide. Et, vous ne m'enlèverez pas de l'esprit que nous devons d'abord et avant tout aider celles et ceux qui résident dans notre pays.

C'est juste une question de bon sens, faire le contraire fera naître un sentiment "anti" bien plus sérieux et n'oublions pas que l'équilibre social de notre pays repose sur cette solidarité séculaire entre les plus riches et les plus pauvres qui a permis à ce pays de devenir ce qu'il est, un symbole de la civilisation.

Sur ces bonnes paroles, c'est bien à la belle et grande Europe de prendre ce phénomène en main avant que les populations en ont assez... si ce n'est pas déjà le cas. A force de vouloir éluder les problèmes, on leur donne vie.

Bien à tous deux,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 06/07/2009

@Maurice et Myriam

Le problème est peut-être que les fringues prises ainsi dans ces containers ne seront pas données mais revendues et là elles ne profiteront plus aux personnes nécessiteuses (de n'importe quelle nationalité), c'est (re peut-être) un détournement.
De la même manière certains puciers écument Caritas ou Emmaus pour acheter de la marchandise peu chère et augmenter ainsi leur chiffre d'affaire.

C'est difficilement défendable.

Personnellement je préfère donner par exemple les habits d'enfant pour des orphelinats (Roumanie, il y en a des tas...) ou directement à des personnes qui en ont besoin. Entre autres pendant quelques années à une mendiante avec qui j'ai eu des contacts pendant quelques années.

Écrit par : Pascale | 06/07/2009

La majorité des gens qui fuyent la misère et qui se réfugie en Suisse,soit par migration ou par le droit d'asile,finissent par travailler.Pourquoi les Roms font-ils éxeptions?

D.J

Écrit par : D.J | 06/07/2009

Bonjour Stéphane,

Oui je trouve ça plutôt triste. Surtout qu'en venant mendier, d'une certaine manière ils ne rendent déjà pas service aux véritables nécessiteux qui habitent nos contrées, puisque beaucoup de gens ont désormais une réaction épidermique en voyant quelqu'un mendier. Or, il y a des gens qui habitent officiellement ici et dont c'est l'unique source de revenu. Je pense par exemple à ce monsieur qui lave les carreaux des voitures derrière la gare. Désormais, il y a des tas de Roms qui se sont mis au même "business" et qui bien sûr le font très mal. Je suis sûr que beaucoup de gens ne veulent plus qu'on touche à leur pare-brise après avoir eu affaire à ces gens-là...

Bien à vous, Kad

Écrit par : Kad | 06/07/2009

"Ces immigrés socio-économiques capables de voler nos pauvres, vous m'exuserez du peu, mais ils et elles n'ont rien à faire ici. La solidarité, l'une des valeurs suisses qui guident notre pays depuis 1291, risque de voler en éclat car les gens en ont assez qu'on abuse de leur gentillesse et de leur générosité."

100% D'ac avec toi Stephane.

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 06/07/2009

Stéphane, je vous comprends, votre point de vue est défendable.

Je me considère comme patriote et je souhaite également contribuer au bien-être social dans mon pays à mon niveau. Mes premières activités en ce sens furent les repas populaires du temple de Plainpalais, très jeune j'ai pris conscience que nos résidents n'étaient pas à l'abri du dénument le plus cru (je me souviens d'un nonagénaire squatteur par nécessité qui avait tout à apprendre de la vie à la mouflette que j'étais). Je ne sais pas actuellement, mais je peux vous dire que dans les années 90 à Plainpalais-accueil il aurait été inimaginable de demander aux très nombreuses personnes qui venaient chercher un repas et parfois juste une compagnie si elles étaient résidentes ou non. Parlant de nourriture, je n'aurais plus pu me regarder dans une glace.

J'avoue que la souffrance de l'autre me touche pareillement qu'il soit à 1000 km ou devant la Migros du coin. Comparons:
Si je fais partie d'un groupe industriel:
-je fais partie d'une équipe
-qui fait partie d'un département
-qui fait partie d'un secteur
-qui appartient à mon groupe.

Si je n'ai aucune culture d'entreprise et que je me soucie uniquement de mon équipe, et si tous mes collègues font de même, la compagnie ne va pas faire long feu.

Je vois ma place dans l'humanité sous le même prisme.
C'est la seule réponse que je trouve au niveau individuel.

Néanmoins, il est vrai que la coopération au développement est d'abord du ressort de nos autorités, qui paient un pourcentage d'aide au développement peut-être pas toujours contrôlé et monitoré sur place (je pense aux pays comme la Roumanie et la Bulgarie; notre aide devrait être conditionnée à des résultats tanglibles d'insertion et de respect des populations roms dans leur pays d'origine).

L'Etat se devrait d'agir en amont pour que ces personnes n'aient pas besoin de venir s'échouer sur le trottoirs sans grand plaisir...

Écrit par : Myriam | 07/07/2009

ben cela faisait longtemps que tu ne m'avais pas donné matière à agacement, cher Président...

c'est probablement la proximité de la période estival et l'impatience qui est la mienne de pouvoir en discuter de vive voix avec toi autour d'un bon verre...

juste une question... quelqu'un leur a demandé leur papiers? on connait leur nationalité? n'y a-t-il pas de pauvres en suisse? ou est-ce un simple prétexte pour tirer une fois de plus à boulets rouges sur l'UE?

l'occasion est trop belle pour rendre la monnaie de leur pièces à tous ces gouvernants européens arrogants et belliqueux? (bon pour ce qui est de mon gouvernant, franchement, je comprendrai... d'ailleurs personne ne cherche à accueillir un gouvernant de petite taille? dommage...)

allons allons les amis ouvrez les yeux, faute pour Madoff d'avoir partagé ses tirelires, fautes pour les grands patron de regarder derrière leur vitres teintés, fautes aux puissants de vivre dans nos quartiers... les pauvres restent la première population mondiale... et on voudrait qu'ils vivent partout sauf en suisse...?

amitié

matthieu

Écrit par : matthieu | 07/07/2009

Cher Monsieur Valente,

Les romanichels venant de Roumanie sont un problème non seulement pour Genève, mais dans toute l'Europe, et particulièrement en Italie.

La Roumanie n'aurait jamais dû être admise dans l'UE et nous n'aurions jamais dû signer des accords bilatéraux avec ce pays.

La ségrégation pratiquée contre les romanichels, les conditions atroces dans lesquelles ils sont contraints de vivre en font des réfugiés socio-économiques dans tous les pays du continent.

Nous devons insister pour que la Roumanie règle ce problème plutôt que de l'exporter.

Comme vous le relevez, ils ne craignent pas de venir voler les pauvres vivant en Suisse, Nos autorités doivent intervenir pour que la Roumanie fasse face à ses responsabilités. Nous allons donner des centaines de millions à ce pays. Il nous fait exiger que le versement de ces montants soit utilisé pour améliorer le sort des romanichels chez eux.

Ce ne sera pas simple, mais si nous ne le faisons pas des milliers de ces romanichels vont déferler chez nous.

Écrit par : André Freymond | 07/07/2009

Bonsoir à toutes à tous,

Bonsoir Myriam, Matthieu, André,

Myriam, j'approuve totalement voter approche de dire : j'appartiens à une unité, elle même fait partie d'une section, cette même section fait partie d'une compagnie...

A cette échelle, chaque unité, chaque section, chaque compagnie doit assumer sa tâche. C'est ainsi que fonctionne la notion de groupe au final.

Si une unité dysfonctionne, elle met en danger le groupe. Ce qui m'amène à rebondir sur le commentaire de Matthieu... désolé Matthieu, il ne s'agit pas d'exporter les mendiants vers la France, ou l'Italie pour se défaire du problème chez les autres, mais bien de renvoyer ces personnes dans leur pays d'origine.

A chaque pays d'assumer ses populations. Prenons un exemple très helvète, d'un canton que j'adore, mais qui est dans les faits assez pauvre : Les Grisons.

Devrions nous, à l'image de certains pays d'Europe, laisser des populations entières livrées à elles mêmes ? Ou alors notre système de solidarité fédéral est un exemple dont devraient s'inspirer la belle et grande Europe ?

Non Matthieu, l'Europe n'est en rien, en l'état actuel, le symbole d'une quelconque réussite.. Quelle réussite ? quelle avancée ? que peut on dire des résultats de cette merveilleuse entité politique ? Le parlement le plus dispendieux de l'Histoire de l'Humanité ? Des décisions arbitraires décidées sur des chiffres statitistiques compilés par des fonctionnaires trop payés et discutés par des élus qui représentent en réalité entre 25 et 40 % de la population des pays ?

L'Europe de Bruxelles a pris les choses à l'envers. Ce n'est pas au haut de décider, mais au bas de faire remonter ses besoins.

Je l'ai toujours dit, et je le répète, si l'Europe de Bruxelles fonctionnait sur le même modèle parlementaire que le nôtre, alors OUI je serais un pro européen.

Mais pouvions nous attendre de pays qui sont devenus des démocraties représentatives et de plus sur le tard, d'avoir la présence d'esprit de choisir un modèle, le Suisse, qui à défaut d'être parfait, est de loin le plus évolué de la planète ?

Les petits roitelets de nos voisins ont encore de beaux jours devant eux.

Mais oui, volontier pour un verre de visu et une discussion autour d'un bon verre.

André, effectivement je partage totalement votre point de vue, c'est bien aux pays d'origines que revient la responsabilité de s'occuper de ses concitoyens.

Sur ces bonnes paroles, les personnes qui dévalisaient les dits récupérateurs, n'étaient autres que celles et ceux qui écument le quartier Avanchets - Gare.

L'un était l'un des mendiants que l'on retrouve dans le tram qui descend... et la dame fait souvent la sortie de la Migros de la Servette... c'est qu'ils ont même des habitudes, et à force d'être dans les quartiers... on les connait :o)

Feront bientôt partie du paysage, comme l'Ariana... :o)

Bien à tous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 07/07/2009

Ca y est, Stephane Valente, censure les messages. Surtout lorsque l'on est pas d'accord avec lui ! les méthodes blocheriennes ont déteint sur beaucoups !

Écrit par : Maurice | 08/07/2009

Le problème est que les Roms fouillent pas seulement dans les sacs à habits mais également dans les sacs poubelle et éparpillent le contenu sur les trottoirs (R. des Maraichers la semaine dernière au grand dam du concierge !) Avec la bise, il y avait des déchets partout. Les compagnons d'Emmaüs ont même trouvé un môme (!) dans un container à habits car il n'arrivait plus à sortir et était resté toute un nuit dedans ! La solution est simple, il faut donner ces vêtements dans des institutions. Cela évitera de retrouver des fringues sur les routes, trottoirs, etc. car ces gens ne respectent rien.

Écrit par : octave vairgebel | 08/07/2009

La journée ils mendient, le soir ils volent les pauvres, votre intitulé est assez ignoble, mais continuer votre rôle de tout petit censeur !
Vous devez avoir une très haute estime de vous même, pauvre type !

Écrit par : Maurice | 08/07/2009

Vive les multinationales de la misère, eux ne connaissent pas la crise, toujours plus de gros saliares pendant que les pauvres sont obligés de voler dans les containers

Écrit par : Maurice | 08/07/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Maurice,

je censure les messages ? z'êtes vraiment sûr ? Surtout lorsque "on" n'est pas d'accord avec moi ?...

Alors là... je crois pas. Ni demain, ni aujourd'hui... d'ailleurs. Le jour où le débat me fera n'est pas pour demain. Je publie même les menaces de mort que je reçois. Alors des "pauvre type" et autres gentillesses, venant d'un anonyme du net... ça me passe un peu... mais un peu seulement au dessus... loin, loin au dessus. De visu, je suis certain que vous ne vous permettriez pas ce genre de dérive verbale. C'est une certitude.

Mon intitulé correspond en tout mot à la réalité que j'ai vue, comme expliqué dans un commentaire pas plus tard que hier. Borné et incapable de lire ?

Si dire la vérité est un crime, si mon intitulé vous dérange par sa véracité attestée par des faits, eh bien, je ne peux rien pour vous Maurice.

Ensuite, pour terminer, je rentre d'une journée commencée à 6 heures ce matin, il est 18h39, et je reçois votre floppée de message aussi vide de sens, n'apportant rien au débat et qui de sucroît sont insultants. Je ne saurai vous exprimer ici ma totale gratitude... ce qui explique pourquoi votre message est apparu si tardivement... et non parce que je m'adonnerai à une quelconque censure.

Purée ça fait du bien... :o)

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 08/07/2009

"Personnellement quand je donne mes vêtements non utilisés, je les donne à des personnes dans le besoin. La couleur de leur passeport ne m'intéresse que très peu. Je donne de manière inconditionnelle."

Vous en êtes certaine? Y compris les Israéliens!!!!!!!!!!

Écrit par : Patoucha | 08/07/2009

Cher Stephane,

J'ai posté 2 ou 3 postes sur ce sujet et ploom, disparus, cestlafautealordi, dans lesquels je décrivais, le rôle de la croix-rouge avec les Roms il y a peine 65 ans et la complicité de crime contre l'humanité de cette organisation, à chacun ses fréquentations, perso, je n'ai aucun problème à passer une soirée avec des Roms, ils savent rire et chanter et jouer de la belle musique, par contre passer une soirée à Kigali (Gongo, frontière Ruwanda)avec des membres de la croix-rouge entouré de marchands d'armes et de représentants de multinationales de l'électronique, beaucoup moins sympa et bien plus sinistre.
Les humanitaires sont de sombres personnages, mêlés dans toutes les plus sales histoires et trafiques et complices de toutes les corruptions !
Croyez le ou pas, mais sur ce blog, des anecdotes sur ce ramassis de malfaiteurs se cachant derrière la bonne parole, je peux vous en décrire des mètres et des mètres.
Alors ça ne m'étonne pas de tomber dans cette soupe de populisme lâche et crétin contre la communauté Rom, qui est tellement plus respectable que cette brochette de bien pensant avec des salaires de 10'000.-- par mois et plus, pour pomper le fric de la charité.
Terre des hommes, réseau Africains de recyclage de curés pédophiles ayant eu des ennuis en Europe.
Croix-rouge, la liste est longue et si elle fait son mea-culpa sur ses complicités avec le régime nazi, c'est pour mieux cacher les saloperie qu'elle perpétue dans le présent !
La chaine du bonheur, des trous énormes dans les attributions, notamment avec le tsunami à Sumatra.
La liste est très longue et chiante, mais si un jour, vous douter, rappelez-vous ce paragraphe et allez sur internet et interroger le web sur tous les scandales liés à la plus grande mafia de la planête.

Écrit par : Maurice | 08/07/2009

Cher Stephane,

J'ai posté 2 ou 3 postes sur ce sujet et ploom, disparus, cestlafautealordi, dans lesquels je décrivais, le rôle de la croix-rouge avec les Roms il y a peine 65 ans et la complicité de crime contre l'humanité de cette organisation, à chacun ses fréquentations, perso, je n'ai aucun problème à passer une soirée avec des Roms, ils savent rire et chanter et jouer de la belle musique, par contre passer une soirée à Kigali (Gongo, frontière Ruwanda)avec des membres de la croix-rouge entouré de marchands d'armes et de représentants de multinationales de l'électronique, beaucoup moins sympa et bien plus sinistre.
Les humanitaires sont de sombres personnages, mêlés dans toutes les plus sales histoires et trafiques et complices de toutes les corruptions !
Croyez le ou pas, mais sur ce blog, des anecdotes sur ce ramassis de malfaiteurs se cachant derrière la bonne parole, je peux vous en décrire des mètres et des mètres.
Alors ça ne m'étonne pas de tomber dans cette soupe de populisme lâche et crétin contre la communauté Rom, qui est tellement plus respectable que cette brochette de bien pensant avec des salaires de 10'000.-- par mois et plus, pour pomper le fric de la charité.
Terre des hommes, réseau Africains de recyclage de curés pédophiles ayant eu des ennuis en Europe.
Croix-rouge, la liste est longue et si elle fait son mea-culpa sur ses complicités avec le régime nazi, c'est pour mieux cacher les saloperie qu'elle perpétue dans le présent !
La chaine du bonheur, des trous énormes dans les attributions, notamment avec le tsunami à Sumatra.
La liste est très longue et chiante, mais si un jour, vous douter, rappelez-vous ce paragraphe et allez sur internet et interroger le web sur tous les scandales liés à la plus grande mafia de la planête.

Écrit par : Maurice | 08/07/2009

Cher Stephane,

J'ai posté 2 ou 3 postes sur ce sujet et ploom, disparus, cestlafautealordi, dans lesquels je décrivais, le rôle de la croix-rouge avec les Roms il y a peine 65 ans et la complicité de crime contre l'humanité de cette organisation, à chacun ses fréquentations, perso, je n'ai aucun problème à passer une soirée avec des Roms, ils savent rire et chanter et jouer de la belle musique, par contre passer une soirée à Kigali (Gongo, frontière Ruwanda)avec des membres de la croix-rouge entouré de marchands d'armes et de représentants de multinationales de l'électronique, beaucoup moins sympa et bien plus sinistre.
Les humanitaires sont de sombres personnages, mêlés dans toutes les plus sales histoires et trafiques et complices de toutes les corruptions !
Croyez le ou pas, mais sur ce blog, des anecdotes sur ce ramassis de malfaiteurs se cachant derrière la bonne parole, je peux vous en décrire des mètres et des mètres.
Alors ça ne m'étonne pas de tomber dans cette soupe de populisme lâche et crétin contre la communauté Rom, qui est tellement plus respectable que cette brochette de bien pensant avec des salaires de 10'000.-- par mois et plus, pour pomper le fric de la charité.
Terre des hommes, réseau Africains de recyclage de curés pédophiles ayant eu des ennuis en Europe.
Croix-rouge, la liste est longue et si elle fait son mea-culpa sur ses complicités avec le régime nazi, c'est pour mieux cacher les saloperie qu'elle perpétue dans le présent !
La chaine du bonheur, des trous énormes dans les attributions, notamment avec le tsunami à Sumatra.
La liste est très longue et chiante, mais si un jour, vous douter, rappelez-vous ce paragraphe et allez sur internet et interroger le web sur tous les scandales liés à la plus grande mafia de la planête.

Écrit par : Maurice | 08/07/2009

Tant que ça nageait dans une certaine auto-satisfaction, ça dansait la polka dans ce blog spécialisé, mais dés que l'on soulèvent la tapis, tous les cafards se faufilent sous d'autres poncifs, mais dans le silence. Faut-il que vous soyez tous d'accord et entre vous professionnels de la misère, pour ouvrir le débat ?
Ce caractère démonstratif in peto, ne vous fout plus des frissons dans le dos, ou plus bas ?
Les Roms n'attirent plus votre lâcheté compulsive ? Eh bien en ce qui me concerne, depuis que je vous ais lu, chaque fois que je croise des Roms en train de faire la manche, c'est plus 1 bal, que je leur fil, c'est une tune.
Merci à vous de m'avoir fait prendre conscience, que ces pauvre Roms, sont bien mal tombés en venant dans notre pays.
Ce n'est pas les Suisses qui ne méritent pas les Roms, c'est les Roms qui ne méritent pas les Suisses comme ceux qui ont témoignés ces propos orduriers !

Écrit par : Maurice | 10/07/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Maurice,

savez vous ce qu'est un "troll" sur l'Internet ?

Un Troll sur Internet, est un anonyme, qui vient sur les blogs, les T'chats, et qui poste des billets purement polémique sans rien amener au débat, affirme des vérités qui ne sont que les siennes, insulte au passage les auters intervenants, le propriétaire... se croit intelligent.

Cette magnifique définition du "troll" que je pratique sur le Net depuis 1999, ayant été opérateur IRC pour Voilà, j'en ai croisé beaucoup... et ma longue pratique de l'Internet, m'invite en ce qui vous concerne Maurice, à ne pas polémiquer stérilement.

Au passage, le seul qui parle de Roms ici c'est vous. Mon billet ne fait pas la moindre allusion aux origines des personnes citées.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 10/07/2009

Pour ceux qui veulent changer d'avis, il n'y a que les imbéciles qui...

http://roms.blog.tdg.ch/archive/2009/07/06/dessine-moi-l-europe-fasciste-de-2009-un-brun-douteux.html

Écrit par : Maurice | 10/07/2009

Il a du pognon à gaspiller Maurice ! Ces "pauvres Roms" feraient bien de rentrer en Roumanie, pays de l'UE, afin d'arrêter de saloper nos rues ! Mais, dans le fond, ils ont raison de mendier puisqu'ils trouvent des connards qui leur filent du pognon ! Maurice doit être fonctionnaire, branleur, gauchiste ou autre déchêt de l'Humanité !

Écrit par : octave vairgebel | 10/07/2009

Commentaires
J'ai abandonné l'idée de mettre dans ces containers car la dernière fois des Roms étaient prêts à l'action, j'ai repris illico des habits pratiquement neufs car trop petits ou pas assez grands et suis allé au centre social protestant les déposer. C'est quand même impensable de devoir se méfier de tout et de chacun car finalement c'est tous les jours que nous sommes volés, grugés ou délestés...

Ecrit par : demain | 06.07.2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Demain,

eh bien, j'en arrive à la même conclusion que vous. Autant aller déposer les vêtements usagers et autres directement au centre social protestant, à la Croix Rouge, chez caritas, ou demander à Emmaüs quand ils viennent relever les récupérateurs.

Dire que nous sommes obligés d'en arriver là.

Sincèrement, nos politiques cantonaux et fédéraux devraient quand même oser taper du poing sur la table, car ce n'est pas à nous d'assumer les conséquences de l'incurie des politiques européens.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Maurice | 10/07/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Maurice,

je vous félicite, vous savez utiliser la fonction Ctrl+C et à l'évidence aussi la Ctrl+V. Bravo !

Voilà pour la forme... pour le fond, j'avoue ne pas comprendre ce que votre démonstration est sensé prouver...

Vous me direz, parce que les boules de crystal je maitrise moyennement.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 10/07/2009

Le scandale des enfants Roms volés par les autorités et les terres de hommes à leurs familles dés la fin de la 2ème guerre jusque dans les années 70, ça vous dit rien ?
Entre des voleurs d'enfants, des complices de crimes contre l'humanité et des voleurs de vielles fripes sur la voie publique, y a pas photo.
D'autre part, ceux qui traitent de voleurs ceux qui se servent dans ces containers, peuvent être traduits en procédures pénales pour calomnie et accusations mensongères, ces containers étant sur la voie publique et vu le vide juridique existant concernant ces containers, attention aux plaintes contre X, ça coute rien, juste un peu d'encre.
Alors arrêtez vos activités criminelles via le net et l'anonymat ! ! !
Merci !

Écrit par : Maurice | 10/07/2009

Tu censure, tellement t'es faible, vas y répète bien fort que jamais tu censure, pauvre type !

Écrit par : Maurice | 10/07/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Maurice,

quel anonymat ? Je me prénomme Stéphane, je me nomme Valente, je suis petit fils d'immigré italien, fils de Suisse naturalisé. Elu de l'UDC, siégeant à Vernier, président du Conseil municipal. Quel anonymat ? De quoi parlez vous ?

Vos menaces de plaintes pénales, j'assume cher Monsieur, ce sont les mêmes personnes qui écument le quartier Avanchet Gare qui volent les récupérateurs. Assermenté, ma parole vaut celle d'un policier. Et au delà, celle d'un citoyen.

Que croyez vous, que vos menaces vont me faire taire ?

Vous êtes bien léger Maurice... j'ai affronté les pires menaces pour mon pays, et je ne baisserai pas mon pantalon devant un anonyme du Net... c'est une certitude, ni devant quiconque.

A ce titre, Maurice sachez que mon blog est particulièrement bien surveillé, que je fais l'objet de menaces bien plus sérieuses que les vôtres et que je vis protégé. Vous em faites donc bien marrer... ;o)

Sur ces bonnes paroles, je ne censure pas... j'étais en extérieur pour vérifier les dire de quelques communiers sur des plaintes et je rentre à peine.

On appelle ça le don de soi. Je suis un élu qui travaille...

Etonnant hein ?

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 11/07/2009

Un policier devant un tribunal "démocrate", n'a pas plus de force ni d'effet que celle de tout citoyen. En ce qui te concerne, tu n'est assermenté que dans le cadre de ta fonction et en aucun cas en matière judiciaire. Pas tous les élus sont instruits ! Malheureusement !!!

Ce ne sont pas des menaces, c'est un fait. Dans un message précédant tu prétendais, ne jamais avoir fait allusions à des Roms, c'est à mettre sur le compte de la maladresse.

C'est toi la pire menace pour ton pays, quand à mon identité la justice t'en feras part dés que l'enquête sera ordonnée par le PG.

"je vis bien protégé", arrête j'ai les jetons, ton histoire est passionnante, c'est pas toi qui joue dans la série, Mc-Steph contre les Roms, dit à tes gardes du corps de ne pas te mettre une balle dans le pied, à mon avis c'est qui pourrait t'arriver de pire, et surtout ne te sous-estime pas, dans ton rôle de Berrurier, t'es parfait !

Tu veut dire qu'il n y a que les troublions qui bosse dans ce pays ?

Des histoires, n'oublie pas tes pires ennemis sont des extrémistes comme toi, mais dans l'autre camp !
On devrait tous vous mettre sur un grand bateau et départ vers la terre promise des mal-comprenant !

Tu ne censure pas, j'en un qui n'est pas passé, mais les bougillons extrémistes disent toujours la vérité. En tous cas quand on s'engage pour gérer un blog et que l'on ne "censure jamais" et et que l'on bosse pour la patrie, on donne un accès immédiat aux messages, comme ça tu auras plus de temps et cerise sur le gâteau, tu pourras encore plus paraitre démocratique.

Autre chose, à l'époque ou des Scwatzenbach traitaient tous les immigrés italiens de voleurs, il y avait déjà Maurice moi pour les défendre !

A bientôt, si ce n'est pas devant un tribunal, avant !

Écrit par : Maurice | 11/07/2009

Par contre, boycott des produits Libyen, je viens de voir, à part le pétrole, je ne vois pas, donc il vaudrait mieux dire boycott Tamoil et Migrol, mais il faut faire attention avec Migrol, faudrait pas que l'udc, ce mette la Migro sur le dos !
Alors on dit "produit Libyen", c'est plus franc comme position et pis tant mieux pour ceux qui ne savent pas et qui achètent quand même !
Avec l'udc, c'est l'emballage qui compte, de toute le contenu c'est de l'arnaque !
Stephane, tu veux faire croire que tu mènes un lute alors que ne pense qu'a devenir un vrai homme, oublie, jamais, tu restera un nain de la politique jusqu'à la fin. Alors on crée des logos, toujours avec des drapeaux suisse, par ce que vous êtes tellement plus Suisse que les autres, hein !
Tu veux faire croire aux paumés que tu les protège, c'est ça ton fond de commerce ? "je suis bien protégé", je suis mort de rire, tu ne manque vraiment pas d'air, donc, tu es bien protégé et tu cours le soir avec les employers communaux après les Roms qui prennent légalement des fringues des poubelles sponsorisées illégalement !
Je plains les contribuables de Vernier, imaginons, Stepahne, bien protégé, entouré de ses gardes du corps et des employers communaux, à moins que ce soit les mêmes et que les employés communaux de Vernier sont tous issus des meilleures écoles de commando, donc vous restez en planque, non loin d'un container mais quand même en gardant un certaine distance, des fois qu'un bouton de culotte lâche et qu'il te blesse, vous êtes tous en position de combat, 3 Roms arrivent, l'air louche, le genre de Roms qui s'en prennent plutôt à la dentelle féminine, des gros poissons quoi, ils s'approchent du lieu dit, l'un d'eux plonge la main gauche dans l'orifice de la position gardée, il retire trois slip et une chaussette désemparée, dit-moi gros nase, qu'est ce vous faites ?
Au nom de qu'elle règlement ou loi tu es et ton armada habilité à faire, sinon que de se la fermer et de rentrer faire chier tes gamins ou tout ce qui t'entoure ?
Toute ton histoire est une histoire de tocard et heureusement que dans notre pays il y a des politiciens utiles qui ne perdre pas leur précieux temps avec de telles conneries !

Écrit par : Maurice | 11/07/2009

Un touriste helvétique en vacances avec sa famille en Roumanie oublia de fermer sa voiture parquée un peu plus loin du restaurant choisi pour le repas du soir. Réalisant sa méprise, tout en se levant précipitamment pour aller réparer son oubli, il expliqua à la demande de l'hôtelier pour quelle raison il se levait si brusquement et affolé au milieu du repas. Ce dernier le rassura immédiatement, ne t'inquiète pas, tu ne risques rien, notre pègre n'est plus présente chez nous, elle règne à l'étranger... Politiciens gauchistes continuer de fermer les yeux...

Écrit par : Patrick Hulliger | 11/07/2009

Bonjour Stéphane, je trouve ton article vraiment très bien, oui il est temps que nos dirigeants fassent quelque chose contre cet'invasion de mendiants, qui deviennent des voleurs la nuit , a qui devons nous faire confiance .....

Pour ma part j'ai depuis fort longtemps décidé de porter mes vêtements usagés à des personnes de mon entourage qui se trouvent dans le besoin, car en Suisse nous avons de plus en plus de PAUVRES!!!!!!! contrairement à ce que notre gouvernement veut laisser croire.....

Faire du social pour les beaux yeux de la princesse c'était tolérable, maintenant nous devrions regarder un peu plus près de nous.

Nous avons tous un voisin qui est au chômage, en fin de droit donc à l'hospice,, il ne sait pas comment boucler sa fin de mois pire il ne peut pas nourrir correctement ses enfants, c'est cela le social en Suisse ....

Familles suisses allez demandez une aide à l'hospice ou a votre mairie et vous verrez la réponse" vous êtes Suisse alors débrouillez vous par vous même , nous c'est pour les étrangers "


Pour ce qui est de ton Maurice, je pense que cet homme est malsain, ne serait-ce pas un certain homme qui voulait changer son nom il y a encore quelques semaines??????? Pour moi il n'est pas fréquentable!!!!!

Merci Stéphane et prends soin de toi et ta petite famille
au plaisir de te voir bientôt.

Écrit par : eliane | 12/07/2009

@Maurice,

« C'est toi la pire menace pour ton pays, quand à mon identité la justice t'en feras part dés que l'enquête sera ordonnée par le PG. »

Au fil de vos "interventions", vous m’étonnez..me surprenez...

Vous menacez qui veut bien vous lire de plaintes, de représailles (en tous genres, j’imagine)..et parallèlement, on peut lire dans vos interventions, sur un autre blog, deux de vos billets très très contradictoires...pour ne pas dire limite "comiques" :

« Traités les Roms de voleurs comme certains le font est une atteinte à l'intégrité et représente des offenses pénalement répréhensible.. »

« A Genève, on peut voir de plus en plus, le genre de déchets humains que l'Algérie fabrique au travers de sa pauvre jeunesse.. »

Donc, en résumé, « traiter les Roms de voleurs », selon vos écrits, serait répréhensible à en croire votre interprétation toute personnelle de la loi – à toutes fins utiles, retournez à vos bouquins..il vous reste du boulot avant de décrocher une licence/un bachelor – et étrangement « déchets humains » ne le serait vraisemblablement pas… z'êtes drôle quand même :-)

Je ne sais pas ce que vous prenez comme petites pilules, mais c’est du lourd !

Écrit par : Liberté | 12/07/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Maurice,

c'est moi la pire menace pour mon pays ? Je connaîtrais votre identité une fois que le Procureur Général aura ordonné une enquête...

Eh bah, je vais attendre longtemps.

En plus, si votre identité m'intéressait, ça se saurait.

Décidément vous relevez de la thèse de Doctorat.

Ensuite, effectivement vendredi soir, je suis allé constater des endroits sujets à plainte dans la commune de Vernier. Histoire de comprendre les tenants et les aboutissants des dossiers qui nous sont soumis.

Eh oui, je bosse...

Pour le reste, sachez que je ne vous répondrai plus. Vous me faites juste perdre mon temps inutilement.

Sur ces bonnes paroles, Maurice, je vous souhaite un prompt rétablissement :o)

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 12/07/2009

Oui, le problème roumain, mais il ne faut pas mélanger Roms et Roumains ou autres mafias !
Les Roumains se sont pris dans la gueule la pire dictature que l'on puisse imaginer ! Donnant comme réponse lorsqu'on les interrogeaient, le même genres de réponses que Stephane et que certains de l'udc !
Et de nouveau, les banques suisses déclarent avoir abrité 500 millions de Nicolae Ceaucescu, alors que les estimations parlent de plusieurs milliards voir dizaines.
Patrick, vous parlez de mafia, et si nous regardions de plus près ce qu'il se passe chez nous, est-ce normal que les banques de notre pays participent aux pillages de pays laissant leurs populations dans un contexte social comme l'avait fait Ceaucescu ?
Et qu'en plus, les déclarations faites sur le contenu des comptes en Suisse soit très en dessous de la réalité, comme à chaque fois ! Marcos, Mobuttu, Duvalier, Arafat et j'en passe, tous.
Quand vous parlez des voleurs roumains, qu'avait-ils comme autre choix pour vivre dans un pays dirigé par un voleur, que de voler ?
Et comment qualifier les banquiers et les politiques suisses complices de ce/ces pillage/s ?

Écrit par : Maurice | 12/07/2009

Liberté, le hic est que les Algériens ont ouvert des prisons à des candidats à la traversée de la méditerranée Oups, mais ce n'est pas à ces "déchets" de la société algériennes que je m'en prend. Je m'en prend à tous ces algériens membres du gouvernement et de l'armée venant dans nos palaces genevois avec des valises pleines de devises et fricotant autant avec les Imanes qu'avec les prostituées de luxe, peut être dans les mêmes endroits.
Les mercos qui font la navette entre le Petit-Saconnex et le quartier des Paquis et retours, vont bientôt obliger nos urbanistes de construire une autoroute, sans compter l'histoire d'un diplomate de l'ambassade d'arabie-saoudite impliqué dans une sale affaire de prostitution et de maisons closes. Quand aux victimes tant des autorités algériennes que de certains allumés de l'udc, c'est à dire ces gamins sauvés des eaux et complètement dénués de tout espoirs et convictions, je ne leurs en veut pas du tout, au contraire, ils faut les accueillir beaucoup plus dignement que ce que nous le faisons. Ils faut les encadrés et les rééduquer en confisquant les fonds de leurs responsables politiques afin de financer cette tâche.
Mais ça, les extrémistes de droite n'en tiennent pas compte, ils ne s'en prennent qu'aux victimes tout en épargnant de critiquer les bourreaux !
Lorsque l'on veut s'attaquer à un problème, il faut s'y attaquer de façon équitable, nous ne pouvons assister à ce déballage de milliards d'un coté et condamné l'autre coté de la même pièce en fermant volontairement les yeux !

Écrit par : Maurice | 13/07/2009

Dénoncer la corruption et les abus de pouvoir dans les pays du Maghreb et du Sud Saharien c'est toujours bon de le rappeler mais Genève n'a pas envie de devenir le souk du monde délinquant et elle prend tout droit le chemin. Le soir, les citoyens rentrent chez eux et la rue appartient à une armée de l'ombre faite de dealers, petits délinquants en mal d'un mauvais coup. C'est assez glauque et nous sommes obligés d'accepter sans broncher car les citoyens sont tétanisés par cet état de fait. On ne compte plus sur les autorités car elles n'ont pas les moyens de répondre de manière efficace. Cela porte préjudice aux communautés étrangères et diverses qui habitent le territoire. De toute manière le problème de la délinquance en général est nationale et il faudrait que tous les Cantons tiennent des Assises pour trouver des solutions et réponses à phénomène (juridiques, politiques et policières) valables partout en Suisse.

Écrit par : demain | 13/07/2009

Sur le fond, Maurice a raison, les "Harraga" qui traînent à Genève pour la plupart issus des bidonvilles marocains, sont souvent très pauvres, quasi analphabètes, maigres comme des cure-dents. Le roi du Maroc pourrait faire un effort et réduire son train de vie fastueux avec toute sa cour qui vient mettre du pognon en Suisse et s'occuper de son peuple. C'est le roi du Maroc qui devrait leur payer une formation professionnelle après les avoir rapatriés aux frais de la cour. Ma révérence au Roi et la facture sociale !

Écrit par : duda | 13/07/2009

J'ai également constaté personnellement un pillage de boîte à vêtement, pas plus tard que hier soir, aux Acacias. J'avais tout de même un sentiment partagé : les personnes qui faisaient ceci était visiblement très pauvre, les personnes ayant donné ces habits l'ont fait à destination des pauvres ... donc finalement, je ne vois guère de problème.

Écrit par : Djinius | 16/07/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Djinius,

si vous avez bien compris l'esprit de mon billet, le fait que ces pauvres dévalisent les récupérateurs me pose un problème de redistribution.

Le système mis en place par des associations pour traiter ces objets et les redistribuer fonctionne bien et vient en aide à des pauvres dans la nécessité. Mais c'est à ces associations, institutions, de redistribuer.

De plus, cette récupération permet à des dizaines de personnes d'avoir un emploi.

En partant de ce constat, ces agissements prétéritent des emplois, des pauvres, et en commettant ce délit, les personnes qui pient les récupérateurs mettent en péril un système qui a prouvé son efficacité.

En cela, ces agissements sont inacceptables.

Concernant la misère de ceux qui se rendent coupables de ces délits, c'est à leur pays d'origine d'imaginer des solutions, de mettre le paquet dans le développement économique de régions entières livrées à elles - mêmes dans la belle et grande Europe. Ces miséreux sont miséreux parce que la grande Europe est incapable de gérer ses problèmes.

En ce sens, ce n'st pas à nos résidents, à nos concitoyens, à nos demandeurs d'asile, de supporter l'incurie européenne. Si l'Europe, au lieu de se regarder le nombril à Bruxelles agissait, le problème de la misère de ces populations serait déjà résolu.

Bien à vous Djinius,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 16/07/2009

Effectivement d'accord (ça me fait tous bizarre :-) ) ... l'idéal serait que ces personnes aient un avenir chez eux qui se résume à autre chose qu'un bidon ville ... mais c'est un autre sujet, plutot celui de l'aide au développement.

Mais, je me répète, ca fait quand même une drole d'impression d'être confronté aussi directement à pareille pauvreté dans une des villes les plus riches de la planète.

Sur ce, je retourne suer.

Écrit par : Djinius | 16/07/2009

Les commentaires sont fermés.