25/08/2009

Hommage à un grand Homme...

Bonjour à toutes et à tous,

ce soir mes pensées vont tout d'abord aux familles qui attendent le retour des leurs.

Aussi, à un homme clé, un homme qui aura permis à nos deux ressortissants de bénéficier de précieuses libertés qui leur auront permis de traverser cette situation au mieux. Leur permettant de maintenir les contacts téléphoniques avec leurs familles, par Internet.

Cet homme, c'est Son Excellence Monsieur von Muralt.

Ce petit hommage est un juste rappel des efforts que notre ancien Ambassadeur a fourni. Ce soir, comme beaucoup, il doit être dans l'attente.

Excellence, comme nous avions convenu, si le coeur vous en dit, maintenant que nos deux ressortissants devraient rentrer, je suis votre obligé pour partager une repas, un café, un thé menthe...

Quand toute cette affaire aura trouvé une issue heureuse, je pense que l'Histoire devra se souvenir de ce grand Homme.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

23:57 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : tripoli, ambassade, von, muralt |  Facebook |

Commentaires

*Stephane, je suis heureux de savoir qu'on a encore des hommes, dont nous pouvons être particulièrement fier en tant que Suisse, hommes ou femmes qui oeuvrent dans la discrétion. L'homme que vous citez en fait partie. Pour moi, Hans-Rudolf Merz, homme qui s'est sacrifié pour sa Patrie, mérite aussi les éloges, malgré les critiques de M. Hiller. C'était la seule façon de débloquer la situation devant un gouvernement despote. L'Etat genevois est un mauvais perdant et l'Histoire le confirmera. Ils auraient mieux fait de la fermer, avant que les otages soient de retour. Je suis persuadé que le tribunal arbitraire, dont Genève en veut pas, jettera toute sa lumière sur cette triste affaire.

Écrit par : Etoile de Neige | 26/08/2009

... pardon pour nos offenses et pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés ...

Écrit par : Etoile de Neige | 26/08/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Etoile de neige,

Son Excellence M. von Muralt est un grand homme et lorsque cette affaire touchera à son terme, il faudra s'en souvenir.

L'irritation du Conseil d'Etat est compréhensible, mais si je pouvais émettre un souhait est qu'ils réservent cette dernière à après le retour de nos deux ressortissants.

Si tout le monde sera heureux de les voir revenir, de les savoir ici... la polémique ne manquera pas car personne n'est heureux de cette affaire.

Aussi, il y faudra analyser nos manquements, nos erreurs de gestion pour que jamais plus nous ne "merdions" de la sorte. La gestion de cette crise majeur, comme nous n'en avons jamais vu devrait nous ouvrir les voies de la réflexion sur les réponses qu'il faudra apporter pour palier à nos manques.

Sur ces bonnes paroles, il faut espérer.. plus que quelques heures avant que le calavaire des deux familles touchent à sa fin. Et ça... n'a pas de prix.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 26/08/2009

Salut Stephane,

Très bien ton intervention sur Infrarouge, je me suis un peu emporté sur cette affaire, et, à bien y penser tu as raison de dire qu'on se remettra de cette petite déculotée. Et j'ai le sentiment que le tribunal arbitral prononcera un non lieu, et que les lybiens ont eu ce qu'ils voulaient. J'espère juste qu'ils n'ont pas maintenant envie de prolonger le jeu du chat et de la souris... J'attends anxiseusement, et j'ouvrirai le champagne si le retour de notre avion s'accompagne de celui de nos otages. Et puis j'ai toujours bien aimé Mertz, espérons que sa prise de risque aura l'effet escompté.

Amitiés

Carlos

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 26/08/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Carlitos,

merci pour ton gentil mot. En effet, la vie de deux Suisses et de leurs familles aurait dû nous amener à la plus grande réserve.

Pour mémoire, j'avais salué la visite éclair de Mme Calmy Rey en Libye et j'en ai fait de même avec la visite et le geste de M. Merz.

La première aura permis aux épouses de voir leur mari, de passer quelques heures auprès d'eux. Cela méritait d'être salué, elle est venue, aura essayé sans résultat. Le mérite d'essayer reste. M. Merz est parti et a pris ses responsabilités, assumant le risque qu'il a pris, c'est un Homme d'Etat, et je n'ai aucune raison de rougir de mon Président.

La vie de deux Suisses pesant très lourd dans la balance de ce voyage.

Quant à nos interlocuteurs libyens, jusqu'à maintenant, semblent tenir parole et, en l'état, il n'y aucune raison de douter qu'ils respecteront cette dernière.

Un optimisme raisonnable est de mise et surtout le respect, qui a fait tant défaut après le voyage de M. Merz, pour l'insupportable attente qui vient de commencer pour les familles.

Le respect impose que nous attendions en silence, aux côtés des familles, leur retour qui sera pour nous tous une grande joie.

Merci aussi, Carlitos pour toute l'aide que tu as apporté pour supporter nos ressortissants et je ne manquerai pas de rappeler, dès le retour de nos concitoyens, les nombreuses personnes qui se sont jointes à ce mouvement de soutien qui est né spontanément il y a des mois...

Parce que, j'essaie d'expliquer à chaque fois aux journalistes que je n'étais pas le seul, mais actu oblige, ils vont au plus court... Bref, le juste rappel des gens qui ont fait beaucoup interviendra dès que possible :o)

Bien à toi et à tous ceux qui se ont toujours témoigné leur soutien.

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 26/08/2009

Bonjour à tous, bonjour Stéphane,

Si d'aventure, nos compatriotes arrivent comme attendu, avant le 4 septembre (pour certains, c'est pour le 1er, pour d'autres, c'est dans quelques heures), comptes-tu garder l'événement à la Place des Nations, (histoire de faire la fête et de leur signifier notre joie de les revoir parmi nous, enfin, ce qui mettrait fin à ce triste épisode)?

Cordialement à tous!

Écrit par : Micheline | 26/08/2009

Ce n'est pas une mauvaise idée, avec un pique-nique et une boisson à la main !
Stephane j'ai bien compris le sens du message: "Quant à nos interlocuteurs libyens, jusqu'à maintenant, semblent tenir parole et, en l'état, il n'y aucune raison de douter qu'ils respecteront cette dernière".
Je viens de Zurich, et là-bas, j'aurais écrit: ...aucune raison de douter qu'ils ne respecteroint pas ... Toutefos, avec ce farfelu despote, voulant dresser la tente à NY, on peut s'attendre à tout. Nous Suisses avons intérêts de ne pas faire de vagues ces temps-ci, pour ne fournir aucun prétexte à cet ogre, car avec les passeports en poche, ils sont à 1/10e de doigt de la libération (feu vert du Procureur Général dépendant du Colonel). J'ose espérer que demain soir, sur le bord de la Limmat, je puisse sabrer le champagne.

Écrit par : Etoile de Neige | 26/08/2009

Les commentaires sont fermés.