06/09/2009

Otages retenus en Libye... pardon Hôtages...

Bonjour à toutes et à tous,

Parole de Libyen J+6

Petite analyse très personnelle :

Avec la tournure actuelle de l'affaire, je me demande si le Colonel Khadafi est encore le patron chez lui ?

De fait avec l'engagement pris par son Premier ministre, ancien chef des services secrets, croisé ici ou là au détour de nombreux voyages, c'est bien la parole du guide qui est engagée.

Donc, tout laisse à penser que le Colonel Khadafi n'est plus le patron chez lui ou alors n'est il simplement pas informé de la situation ? 

Ce qui est vraiment dommage, car la Libye est un très beau pays et si le Colonel Khadafi concédait ce geste tant attendu, nous pourrions imaginer tourner la page sur cette affaire, retrouver le plaisir des plages de sable fin, la mer bleue azzurée, les paysages désertiques magnifiques qui s'offrent à nous sous la voûte pigmentée d'étoiles d'un ciel noir sans fond...

La Libye est un beau pays... qu'on ne s'y trompe pas.

OTAGES PAS HÔTAGES ?

Concernant le mot otages, j'entends ici ou là quelques érudis pour qui nos deux ressortissants ne seraient pas otages de la situation... c'est vrai, ils sont hôtages. Une particularité sémantique liée à l'incompréhension culturelle, explications :

Otage, nom masculin

Sens : Personne retenue pour garantir l'obtention de quelque chose. Synonyme : captif

A la différence de :

Hôtage, nom masculin

Sens : hôte qui a mal compris l'invitation d'un Etat à rester sur son territoire à l'insu de son plein gré pour une durée indeterminée. Synonyme : invité

Voilà en fait l'explication de notre incompréhension mutuelle, le "h" ne se prononce pas... d'où le malentendu sur ce volet de l'affaire.

SOUTENIR LES FAMILLES ?

Ensuite, j'ai lu pas plus tard que hier, dans le seul journal capable de rajouter une couche d'huile, pardon un jet d'essence sur le feu, que le genre de mouvement de soutien consistant à soutenir les familles et nos ressortissants serait une mauvaise idée... (Venant d'un journal capable de publier une photo d'identité judiciaire on sent l'avis d'expert : un acte irresponsable et, qui plus est, passible de poursuites pénales.)

Messieurs Nordmann et Fleury, le premier étant ancien ambassadeur et le second docteur en relations internationales, pensent au contraire que ce genre de mouvement de soutien est le bien venu, voir une bonne idée pour rappeler une situation d'état de fait et soutenir des familles qui vivent une attente difficile.

Fort de cet avis éclairé et de l'avis de membres éminents de la diplomatie suisse pris préalablement, votre humble serviteur, appuyé par de nombreux autres*, avons entrepris le mouvement de soutien aux familles.

Et toK :o)

TRISTE SPECTACLE HELVETICO HELVETIQUE

Pour le surplus, les deux Suisses toujours retenus en Libye et leurs familles, savent très bien ce qu'il se passe ici, ils lisent, s'informent, et certains propos à leur sujet doivent sinon les faire rire... provoquer un profond sentiment de dégoût.

Malgré mon Alzheimer galopante, ma capacité mémorielle saura s'en souvenir le moment venu. Le gingseng ça aide... ;o)

MANIFESTATION DE SOUTIEN CITOYENNE

A ce titre, je tiens à remercier quelques autres* cités plus haut sans qui ce mouvement de soutien n'aurait pas d'écho :

Marie-Jeanne Accietto, une maman blogueuse qui défend la cause des enfants autistes
Leyla Ahmari, Conseillère municipale Vernier
Per Amann, blogueur émérite, co-responsable-complice-accolyte de l'idée de la manifestation
Anne - Marie von Arx, députée au Grand Conseil Genève
Eric Bertinat, député au Grand Conseil Genève
Antoine Bertshy, député au Grand Conseil Genève
Thomas Blaesi, Constituant
Delphino Boti Kiese, Conseiller municipal Vernier
Bertrand Buchs, Président du Conseil municipal de Carouge
Monique Bussien, Conseillère municipale Vernier
Gieri Cavelty, journaliste au Tages Anzeiger
Thierry Cerutti, Maire de Vernier, député au Grand Conseil Genève
Valérie Cuenca, Conseillère municipale Vernier
Pascal Décaillet, journaliste, animateur, présentateur
Jean-Paul Derouette, Conseiller municipal Onex
Haykel Ezzedine, Blogueur émérite de la TDG, photographe
Fabiano Forte, Président de parti, député au Grand Conseil Genève
Cynthia Gani, journaliste au Temps
John Goetelen, blogueur émérite de la TDG qui soutient nos deux ressortissants depuis les premiers jours
Antoine Grosjean, journaliste à la TDG
Kari Kaelin, journaliste au Neue Luzerner Zeitung
Olivier Kohler, journaliste TSR (dit : le Bagdadi:o)
Pascal Kümmerling, blogueur émérite de 24 heures et fin connaisseur de l'avionique civile et militaire
Ueli Leuenberger, Conseiller national, Président de parti national
Eric Leyvraz, Président du Grand Conseil, député, Genève
Jean-François Mabut, patron de la plateforme des blogs TDG
Bruno Mathis, blogueur émérite de la TDG
Eliane Michaud - Ansermet, militante pour la libération de nos ressortissants
Fabian Muhiedinne, journaliste au Matin
Philippe Nanzer, journaliste RSR
Gorguy N'Doyé, journaliste auprès des Nations Unies
Yves Nidegger, Conseiller national député au Grand Conseil Genève
Dominique Othenin-Girard, réalisateur suisse de talent
Micheline Pace, blogueuse émérite de la TDG
Soli Pardo, Président de parti et Constituant
Yvan Perrin, Conseiller national, vice président de parti national
André Reymond, Conseiller national
Charly Schwarz, blogueur émérite de la TDG
Philippe Souaille, blogueur émérite de la TDG, auteur de livres
Didier Tischler, journaliste 20minutes
Carlitos de Unamuno, blogueur émérite et militant de la cause des droits de l'homme
Eddy Zayani, Conseiller municipal Vernier

 

dont_forget_our_citizens.jpg

Ainsi que toutes celles et ceux qui soutiennent sur Facebook ici ou  de même que les autres que j'ai oublié et qui auront la gentillesse de me laisser un commentaire pour que je corrige cette liste non exhaustive.

Encore un grand merci à toutes celles et ceux qui ont pu se rendre à la manifestation, malgré la pluie, le vent, et les fontaines... et aussi aux autres qui m'ont envoyé un Email pour s'excuser tout en soutenant la démarche...

Espérons que nous fêterons bientôt le retour des nôtres. 

  

Nous sommes avec vous

REJOIGNEZ NOUS

414 jours

Avec le personnel de l'Ambassade,

En attendant de devenir vraiment président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

Commentaires

dans le désert comme dans le désert, ces otages, il va falloir finir par les enlever. Le meilleur plan serait de les faire passer par les frontières passoires de la Tunisie , déguisés en femmes voilées, frontières qui se situent à moins de 180 km, direction Djerba d'où le jet affrété suisse les attendra. L'Itinéraire conseillé à suivre est celui des contrebandiers à la frontière tuniso-libyenne. La meilleure période est avant novembre, idéalement pendant le Ramadan, la pression et les contrôles sont relâchés sous l'effet de la faim :

Distance from Tripoli, Libya to Tunis, Tunisia is 319 Miles
( 513.4 Kilometers / 277 Nautical Miles )

Distance. Djerba (Zarzis) – Tripoli env. 300 km.

la frontière entre la Tunisie et la Libye, à Ras Ajdir est à 180 km

Les zones frontières des passages clandestins

Kteff et Jedlaouine, des groupes de pasteurs frontaliers sont habitués à faire passer les travailleurs clandestins, ils connaissent par coeur les mouvements douaniers et les zones de passage.

D’autres passages plus au sud sont très fréquentés et pratiqués même en camion, la contrebande entre les deux pays est pratiquée à un haut niveau.

Car ça pourrait aussi durer des années pour les otages, répondre à la force par la force.

Écrit par : duda | 06/09/2009

Sauf que merz n'a pas été en libye pour que khadafi libère les otages, mais pour qu'il les garde !

Écrit par : Karl | 06/09/2009

Les commentaires sont fermés.