22/10/2009

Mes respects aux familles

Bonjour à toutes et à tous,

Parole de Libyen J+52

Juste un hommage de quelques lignes pour saluer la dignité des familles de nos deux otages retenus en Libye.

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200001&sid=...

A voir pour celles et ceux qui auraient raté l'intervention de Mme H. hier soir au TJ.

Il n'y a rien à ajouter à la détresse exprimée.

Nos otages ont besoin de nous, les familles doivent se sentir soutenues et ça c'est notre rôle à tous.

Avec les familles, aujourd'hui plus que jamais.

460 jours à francs Zéro :o)

Vos vacances autrement, c'est Trip Holy Day évidemment !

dont_forget_our_citizens.jpg

 Mes remerciements à toutes celles et ceux qui soutiennent les familles.

Merci !

460 jours sans pouvoir quitter un pays retenus contre leur gré, prévenus pour des faits mineurs rocambolesques supposés... et désormais coupés du monde... Super...

 

Qui osera encore dire qu'ils ne sont pas otages ?

Nous sommes avec vous

REJOIGNEZ NOUS

460 jours

Avec le personnel de l'Ambassade,

En attendant de devenir vraiment président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Stéphane 

07:46 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : otages, suisses, libye |  Facebook |

Commentaires

Monsieur Valente, je ne suis pas de votre bord politique, mais votre demande d'incruster un décompte journalier des jours de rétention des deux suisses en Libye me parait la moindre des solidarités. Je soutiens à 100% votre démarche. J'ai lu passablement de vos billets et de vos commentaires. Force est de le dire, vous aurez su gagner mon respect dans cette affaire par votre comportement exemplaire.
Chapeau bas Monsieur Valente, au moins un qui en a une paire.
Jean-Paul

Écrit par : Jean-Paul | 22/10/2009

Si il y a bien quelqu'un qui faudra remercier le jour ou les otages seront libérés,c'est bien vous cher M.Valente.

D.J

Écrit par : D.J | 22/10/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Jean-Paul, D.J.,

Jean-Paul, merci pour vos compliments... exemplaire en quoi ? pour avoir pris fait et cause pour deux concitoyens injustement arrêtés, détenus, et maintenant kidnappés ? De plus, je ne le répéterai jamais assez, je ne suis pas le seul, ce mouvement de soutien est né ici avec d'autres blogueurs : Blondesen, Hommelibre, Soli Pardo, Philippe Souaille, Fabiano Forte, et j'en oublie. Aujourd'hui ce mouvement c'est étendu sur Facebook et les soutiens se comptent par centaines.

Je suis juste le gulu qui a trouvé le formulaire d'autorisation de manifester sur le site de l'Etat de Genève :o)

Et puis, il fallait bien agir, alors nous l'avons fait dans l'optique de soutenir et les otages, évidemment, et leurs familles.

D.J. alors je vous remercie ça me touche, mais les remerciements de quoi ? Nous avons convenu avec Max et Rachid de partager une bouteille à leur retour. Ce qui mettera un terme à cette affaire et que nosu retrouvions nos vies normales.

Mon plus beau remerciement sera d'enfin les rencontrer. De fait je ne les ai jamais rencontrés. Mais le lien amical qui s'est tissé au fil des mois, est présent. Et ça, c'est en soi une belle récompense. Pas besoin de plus.

Bien à vous, merci pour vos messages,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 23/10/2009

Bonjour Stephane,

Dans cette triste histoire, il faut que le peuple puisse contribuer d'une manière ou une autre. Vous serait-il possible de mettre en ligne, la liste des produits Libyens commercialisés en Suisse, afin que nous puissions les boycotter. Ceci pour montrer aux dirigeants Libyens que le peuple suisse soutient les otages.

Merci

Café

Écrit par : Café | 23/10/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Café,

désolé mais 99,7% des importations depuis la Libye ne concernent que le pétrole et le gaz.

Les Libyens n'ont pas grand chose à vendre... 40 de régime Khadafi n'ont pas permis au peuple libyen de développer leur pays de manière à exporter autre chose que leur sous-sol.

Bien à vous Café,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 23/10/2009

Les commentaires sont fermés.