23/10/2009

Je suis lassé de l'attitude de certains...

Bonjour à toutes et à tous,

Parole de Libyen J+53

Depuis trois jours, suite à la demande envoyée à la rédaction du TJ de la TSR, deux jours après le boulversant témoignage de Madame H, femme de l'épouse de Rachid., nous nous heurtons à une fin de non recevoir de la part de la rédaction qui nous renvoie à la direction de la SSR idée suisse pour faire la demande.

Revoir le témoignage de Madame H ? cliquez ici : http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200001&sid=...

La mauvaise foi dans toute sa splendeur, car même si notre demande devrait être adressée à la SSR idée suisse, la rédaction de l'actualité de la TSR aurait pu faire le relais et pousser dans ce sens.

Pensez donc, forwarder des mails use les doigts.

Aujourd'hui après moult échanges de mails, nous apprenons que les Chefs des Rédactions se réunissent le 4 novembre et discuteront de ce point...

Le 4 novembre... deux semaines pour discuter si ou ou non, ils et elles décideront d'incruster un décompte des jours de rétention des deux Suisses retenus par les Libyens depuis 461 jours doit faire l'objet de leur attention ou non.

On se fout de qui ? Des otages, de leur sort, et surtout et avant tout des familles.

Mesdames, Messieurs, je suis navré, mais cette fois je suis las, vraiment las de la mauvaise foi qui entoure les deux Suisses et leurs familles.

Les pauvres, etc... mais lorsque que des demandes concrêtes parviennent : manifestez ! venez ! affichez le décompte des jours !

Il n'y a que quelques centaines personnes qui se manifestent.

On se cherche des excuses : c'est un UDC; ils sont partis pour faire du fric, et bla, et bla... ça suffit.

Il n'y a eu aucune récupération partisane, il n'y a eu aucune instrumentalisation... et de sucroit, il n'y a plus rien à perdre. Les relations diplomatiques sont au point mort, nos otages ont été kidnappés et font l'objet d'une demande de rançon de 50 millions.

A ce stade, une démarche comme l'inclusion de ce décompte, rappellera les méthodes de terroristes du Clan Khadafi.

Des groupes sur Facebook de défense de la banane de guyane ont plus de membres que le groupe de soutien aux deux Suisses présent ici :

http://www.facebook.com/group.php?gid=73054510949&ref...

Alors si vous voulez réellement agir, participer, à cet élan indispensable de soutien à ces deux familles, je vous demande de faire circuler l'adresse du site :

www.otages.ch , de demander à vos collègues, amis, familiers, de se connecter et de nous envoyer des Emails à l'adresse* contacts@otages.ch afin de soutenir la démarche d'une incrustation du décompte des jours de rétention.

C'est la moindre que l'on puisse faire sans prendre parti, sans être insstrumentalisé, juste pour témoigner notre soutien à nos deux ressortissants et à leurs familles !

Marre, marre, marre de la mauvaise foi, des blablas inutiles, des faux semblants...

AGISSEZ et faites le savoir !

Avec les familles, aujourd'hui plus que jamais.

461 jours à francs Zéro :o)

Vos vacances autrement, c'est Trip Holy Day évidemment !

dont_forget_our_citizens.jpg

 Mes remerciements à toutes celles et ceux qui soutiennent les familles.

Merci !

461 jours sans pouvoir quitter un pays retenus contre leur gré, prévenus pour des faits mineurs rocambolesques supposés... et désormais coupés du monde... Super...

 

Qui osera encore dire qu'ils ne sont pas otages ?

Nous sommes avec vous

REJOIGNEZ NOUS

461 jours

Avec le personnel de l'Ambassade,

En attendant de devenir vraiment président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Stéphane 

 

* Les personnes qui ont déjà fait parvenir leurs Emails à M. Rappaz n'ont pas besoin de renvoyer un mail. Vos mails seront relayés à la direction générale de la SSR idée suisse.

Commentaires

Bonsoir,
J'imagine que vous avez entendu l'appel au calme de la femme d'un des deux otages, Mme Bruna Hamdani, très digne et courageuse.

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200001&sid=11395570

Écrit par : Tatage | 23/10/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Tatage,

eh bien... cela fait des semaines que j'ai des contacts avec Madame Hamdani.

Avec le frère de Max... aussi...

Mais je ne vois pas le rapport avec notre action ?

Je demande juste que les gens se mobilisent... ce que Madame Hamdani demandait il y a deux jours... ce que je fais, avec de nombreux autres, depuis 15 mois.

Mon calme est le même, c'est la lassitude qui me gagne, lassitude de lire tout et n'importe quoi, d'entendre tout et n'importe quoi, d'entendre beaucoup de gens parler dans le vide... faire des effets d'annonce (envoyons l'armée, les otages sont en vacances, ce sont des agents secrets, la photo d'identité judiciaire de Hannibal Khadafi) mais personne pour entreprendre des actions concrêtes.

Bien à vous Tatage,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 23/10/2009

Le pouvoir des médias, en dehors de nos blogs, cher Stéphane, est entre les mains de quelques personnes qui décident de tout. Bien souvent sans tenir compte de l'avis de simples citoyens et citoyennes qui ont pourtant des vues pas si mauvaises de la situation présente. C'est très triste. Vous avez eu l'idée avant le Chef de l'Information de la TSR. Cela le vexe car l'idée aurait dû venir tout naturellement de sa Rédaction et pas d'un blogueur qui s'investit et qui donne de sa personne dans cette affaire. C'est ennuyeux et ça nous lasse tous ces histoires d'égo, de hiérarchie, d'absence d'humanité par peur de perdre un peu la face. C'est vrai. C'est difficile d'accepter qu'une bonne idée vienne de l'extérieur du sérail. Mais quand les vies de citoyens sont en danger, tout le monde devrait savoir accepter une bonne idée qui vient d'ailleurs. Bonne journée, Stéphane. Il est libre, Max. Y'en a même qui l'on vu voler. Et on va tout faire pour que ce rêve se réalise.

Écrit par : pachakmac | 24/10/2009

J'ai écrit à Rappaz. J'ai reçu une réponse d'une de ses assistantes. Réponse banale sans intérêt, vide de sens et de contenu.
Je suis scandalisé.
Il faut innonder la rédaction de la TSR d'E.mail.
Peut-être qu'une petite manif devant l'entrée de la TSR....

Écrit par : Bertrand BUCHS | 24/10/2009

Coucou Steph,

Oups..là c'est ton coup de gueule de l'année.. :-(..comme je te comprends !

Que de mauvaise fois qui entoure nos compatriotes et leur famille (TSR, etc)..c'est navrant, rageant, incompréhensible..et oui, il n'y a aucune récupération partisane, ni instrumentalisation..juste un élan du coeur d'un citoyen qui se sent extrêmement concerné par cette triste affaire !

"Tiens bon la barre hisse et haut" Steph ! Suis ton instinc, écoute ton coeur et surtout continue ton combat...! On est derrière-avec toi :-)

De tout coeur avec toi et surtout de gros bisous pour t'encourager
A tout bientôt

Écrit par : Valérie Cuenca | 24/10/2009

J'ai moi aussi envoyé un Email à M. Bernard Rappaz le 21 octobre dernier, cependant sans envoyer de copie à M. Eric Bertinat :

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Monsieur Bernard Rappaz
Rédacteur en chef de l'Actualité
Télévision Suisse Romande



Monsieur le Rédacteur en Chef,

Par le biais de la presse locale, je viens de prendre connaissance de votre refus d’évoquer systématiquement, à l’heure du Téléjournal de 19h30, le décompte des jours de détention relatif aux deux otages suisses retenus en Libye et au sort qui leur est réservé depuis plus d’une année déjà.

Il serait vain de refaire ici l’historique et de rappeler les événements qui se sont déroulés depuis l’arrestation de M. Hannibal Kadhafi à Genève en juillet 2008, de démontrer le lien existant entre cette arrestation et le sort réservé aujourd’hui à nos deux otages. Ceux-ci rappelons-le sont détenus arbitrairement, dans un lieu inconnu, ils ne peuvent bénéficier d’aucune visite consulaire, ni ne peuvent communiquer avec leurs proches. On ne sait rien non plus de leur état de santé physique et psychique, ni de leurs besoins quotidiens élémentaires …

En clair nos deux compatriotes sont victimes d’un acte de terrorisme d’état !

Par votre refus, en arguant de votre volonté de vous « en tenir aux faits, à l'actualité», vous vous conformez probablement à des directives reçues de votre hiérarchie, car sinon comment comprendre votre position et comment ne pas voir dans la situation qui se péjore de jour en jour dans ce dossier autre chose que de l’actualité ?

La situation de nos deux otages relève aussi selon moi, d’un cas de détresse humaine, au même titre que les victimes d’attentats ou de catastrophes naturelles, faits évoqués et traités au fil des événements par les médias, dont la TSR.
Alors pourquoi ce silence assourdissant, pour utiliser cet oxymore, de la part d’un média de service public ?

En vous remerciant de votre attention, recevez, Monsieur le Rédacteur en chef, mes respectueuses salutations.

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Et j'ai également reçu la réponse standard de son assistante de rédaction :

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Bonjour,

Nous nous référons à votre message ci-après et vous remercions d'avoir pris le temps de nous écrire.

Tout d'abord, nous tenons à préciser que la TSR n'a à notre connaissance et à ce jour pas été saisie officiellement d'une telle demande de la part de M. Valente.

Dans le traitement de "l'affaire Khadafi", notre ligne rédactionnelle consiste à couvrir l'actualité, les conférences de presse (y compris les manifestations de soutien) et à donner les informations confirmées. Nous sommes aussi d'avis qu'il ne faut traiter que l'essentiel car, dans ce genre d'affaire, la multiplication des informations est souvent le but recherché par les preneurs d'otages pour maintenir la pression.

Notre rôle en tant que média n'est pas de lancer des appels à la mobilisation même s'ils sont animés par de nobles sentiments.

Veuillez agréer nos salutations distinguées.

Pour Bernard Rappaz

Sonia Marro
Assistante Rédaction en chef

TSR - télévision suisse
Quai Ernest-Ansermet 20
Case postale 234
CH-1211 Genève 8

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Pour ma part, je me demande quelle est la méthode la plus efficace et la moins dangereuse pour obtenir sans délais la libération sans conditions de nos otages.

Toutefois, je ne vois pas en quoi le fait d'en parler le plus possible et le plus largement possible dans les médias serait dangereux, surtout lorsqu'on s'en tient aux faits ?

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 24/10/2009

Bonjour à toutes et à tous,

je vous remercie tous d'avoir clairement et toujours soutenu les familles ainsi que nos deux otages.

Ouais, la mauvaise foi me dérange. Dire oui, ou non, est une liberté. Dire oui, mais non, pis... mais... me dérangera toujours et hier, j'étais un peu remonté contre la mauvaise foi exprimée.

Mais ne vous inquiétez pas, baisser les bras, c'est pas le genre de la maison :o)

Bien à vous toutes et tous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 25/10/2009

Les commentaires sont fermés.