25/10/2009

Nos Conseillers nationaux devraient consulter leur mail

Bonjour à toutes et à tous,

Parole de Libyen J+55

Nos Conseillers nationaux, toutes couleurs politiques confondues, devraient recevoir notre appel à l'incrustation du décompte des jours de rétention des deux Suisses d'ici à lundi matin.

Vous n'imaginiez pas que nous allions simplement baisser les bras ?... c'est pas vraiment le genre de la maison...

:o)

Donc, donc, donc, la demande d'une incrustation de ce décompte quotidien des jours de rétention des deux Suisses suit son cours.

Faites comme nous : agissez !

Demandez à vos proches, amis, collègues, de nous envoyer un mail à contacts@otages.ch , de s'inscrire sur le site www.otages.ch ou de nous rejoindre sur le groupe :

http://www.facebook.com/group.php?gid=73054510949&ref... afin d'être informés des dernières avancées de la situation.

Merci à toutes celles et ceux qui se sont déjà manifestés, vous êtes très nombreux à avoir réagi, et continuez à réagir pour apporter ce soutien aux deux familles.

Avec les familles, aujourd'hui plus que jamais.

463 jours à francs Zéro :o)

Vos vacances autrement, c'est Trip Holy Day évidemment !

dont_forget_our_citizens.jpg

 Mes remerciements à toutes celles et ceux qui soutiennent les familles.

Merci !

463 jours sans pouvoir quitter un pays retenus contre leur gré, prévenus pour des faits mineurs rocambolesques supposés... et désormais coupés du monde... Super...

 

Qui osera encore dire qu'ils ne sont pas otages ?

Nous sommes avec vous

REJOIGNEZ NOUS

463 jours

Avec le personnel de l'Ambassade,

En attendant de devenir vraiment président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Stéphane 

 

* Les personnes qui ont déjà fait parvenir leurs Emails à M. Rappaz n'ont pas besoin de renvoyer un mail. Vos mails seront relayés à la direction générale de la SSR idée suisse.

Commentaires

Cher Stéphane, vous dites, "parole de libyen", et les paroles de "Suisses" là dedans ?

Écrit par : corto | 25/10/2009

Bonjour,

Je vois mal comment et pourquoi des hommes politiques pourraient forcer la main de la TSR / SSR dans le traitement d'une information. Ce serait un précédent très fâcheux. Ce n'est pas leur rôle, et c'est très bien ainsi.

Pourquoi ne pas concentrer vos efforts dans des actions citoyennes (groupe de soutien aux otages, sans aucune couleur politique) sans recourir aux pouvoirs politiques, toujours suspects de partialité et de récupération?

Peut-être aussi impliquer les deux entreprises concernées qui sont bien silencieuses dans la défense et le soutien à leurs employés. Demandez-leur de financer des affiches, des pancartes, des banderoles, que les citoyens pourraient afficher où bon leur semble, sans aucune mention politique d'aucune sorte.

Écrit par : Tatage | 25/10/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Corto, le jour où j'aurais du temps à perdre en polémique stérile, promis, je vous répondrais.

Tatage, demander à des citoyens parlementaires de nous écrire pour soutenir notre démarche citoyenne auprès de la SSR Idée Suisse, n'est en rien une démarche politique en soi. Ils sont et représentent différentes régions linguistiques du pays et y ont des réseaux d'amis...

Rien de politique.

Pour le reste, maintenant que les famille vont sortir de leur réserve, je me contenterais de leur apporter mon soutien dans leurs actions. Ce n'est plus mon rôle de faire le "tampon" entre les médias et les familles. Elles décideront des actions qu'elles décideront d'entreprendre.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 25/10/2009

Tatage, plus on votes pour des cons, plus le débat devient passionnant !

Écrit par : corto | 25/10/2009

Les commentaires sont fermés.