10/11/2009

Otages... toujours otages...

Bonjour à toutes et à tous,

Parole de Libyen J+71

un énorme soulagement depuis hier après - midi.

Les otages vont "bien" et son de retour sous la protection diplomatique qu'ils n'auraient jamais dû quitter.

Pas de quoi trépigner de joie, pas de quoi pavoiser, un juste retour à la situation bloquée d'avant.

Avant qu'ils ne reçoivent, une fois de plus, un coup... un coup psychologique important qui laissera des traces indélébiles.

Imaginer une seule seconde ce que ces deux hommes vivent. Traités comme des souris de laboratoire par les autorités libyennes. Il leur faudra des années pour se reconstruire.

Deux vies gâchées, deux parcours brillants lacérés par l'injustice.

Que dire de plus, sinon : pas de retour des deux Suisses, pas de négociations.

Pour celles et ceux qui ont soutenu l'incrustation du décompte des jours lors des TJ, sachez que Max et Rachid n'en valent pas la peine... Ils ne sont probablement pas assez marketing, pas assez ONG compatible... sans doute.

La lamentable réponse de SSR idée suisse est ici

Aucun commentaire sur cette décision d'un service "publique".

Inutile de vous dire que si vous soutenez l'incrustation, continuez à nous rejoindre ou sur www.otages.ch ou sur le groupe de soutien sur Facebook

On ne vous oublie pas Messieurs.

Avec Max, avec Rachid, avec vos familles, aujourd'hui plus que jamais.

479 jours à francs Zéro :o)

Vos vacances autrement, c'est Trip Holy Day évidemment !

dont_forget_our_citizens.jpg

 Vous êtes plus de 1300 à nous avoir rejoint en l'espace de quelques jours... Mes remerciements à toutes celles et ceux qui soutiennent les familles.

Merci à toutes et à tous !

479 jours sans pouvoir quitter un pays retenus contre leur gré, prévenus pour des faits mineurs rocambolesques supposés... et désormais coupés du monde... Super...

 

Qui osera encore dire qu'ils ne sont pas otages ?

Nous sommes avec vous

REJOIGNEZ NOUS

479 jours

Avec le personnel de l'Ambassade,

En attendant de devenir vraiment président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Stéphane

 

Commentaires

Bonjour Stéphane,

La Tribune parles des dernières conditions que la Suisse n'aurait pas remplies:

+La Suisse n'a pas rempli les conditions exprimées dimanche par Tripoli pour un retour des deux otages à l'ambassade. Tripoli voulait notamment que le Conseil fédéral condamne les propos d'un parlementaire qui lui demandait de libérer les otages par des moyens militaires.

Outre la condamnation des propos du parlementaire, Tripoli exigeait comme condition que le Conseil fédéral condamne les articles des médias selon lesquels l'un des deux otages, un ressortissant helvético-tunisien, pouvait entrer et sortir de Libye avec son passeport tunisien."

On voit bien que la Libye s'amuse, car cela n'a plus de sens. De quoi faudra-t-il encore s'excuser après?

Kadhafi ne peut plus jouer à l'offensé maintenant: il est clairement l'agresseur. Oups... la Suisse devra-t-elle présenter des excuses pour ces propos?...

Mais combien plus doit-il lui-même présenter des excuses à la Suisse, aux otages et à leur famille, pour pratiquer sans scrupule le terrorisme d'Etat.

Bonne journée Stéphane.

Écrit par : hommelibre | 10/11/2009

Le Président des USA OBAMA, prix Nobel de la Paix, serait-il pour quelque chose pour le retour des otages à l'Ambassade?

Écrit par : oceane | 10/11/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Océane, Hommelibre,

Océane, on ose espérer que si M. Obama était intervenu, les deux Suisses seraient de retour en Suisse auprès de leurs familles. Ce n'est pas le cas. Soulagés d'être de nouveau sous la protection consulaire, sans le moindre doute, mais revenu au point de départ.

Hommelibre, biensûr... il faudra bientôt s'excuser pour avoir contraint les Libyens à enlever deux ressortissants suisses en violation complète des accords de Vienne... les assortir d'un défraiment de 50 millions... 75 ne soyons pas pingres, et leur accorder un visa permanent pour séjourner gratos en Helvétie pour leur hospitalité envers nos deux concitoyens.

Il est évident, maintenant, qu'aucune négociation, aucun accord, ne doit être abordé avant que les deux Suisses soient rentrés chez eux, auprès de leurs familles. Les Libyens se sont assez moqués du droit international, détruits la vie de deux innocents, pour encore se prétendre victimes...

Nous avons rempli notre part du marché, maintenant, sans le retour immédiat des deux Suisses toujours otages de Libyens, il est inutile de négocier quoi que ce soit. La parole d'un Libyen étant quelque peu... légère et versatile.

Sur le coup, le Conseil fédéral est en mesure d'exiger le retour des deux Suisses avant tout autre démarche.

Et c'est tant mieux.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 10/11/2009

Tant que la Suisse tient Polanski en otage suite à un traquenard digne des libyiens, elle n'a pas grand chose à faire valoir en la matière !

Écrit par : corto | 10/11/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Corto,

toujours en attente pour une consultation... ?

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 10/11/2009

Les commentaires sont fermés.