28/02/2010

Une pensée pour Max

Bonjour à toutes et à tous,

tout d'abord il est heureux que M. Rachid Hamdani ait enfin pu retrouver le chemin de son foyer, renouer les liens avec sa famille.

Après plus d'une année et demi passée loin des siens, ils et elles auront beaucoup à reconstruire, un long chemin les attend car on ne sort pas indemne d'une telle séparation...

Si, lorsque Madame Hamdani m'a informé du retour de son mari, j'étais soulagé et heureux... ce soulagement aura été de courte durée parce qu'il reste l'un de nos concitoyens là bas.

Il en manque toujours un à l'appel.

Il y a 18 mois environ, lorsque avec d'autres blogueurs émérites, le soutien de journalistes tel que MM. Décaillet, Nanzer, Kohler, Cavelty, Gani, Muhiedinne, de plusieurs rédactions dont celle du Matin et de sa rédactrice en chef Madame Dayer, nous nous sommes battus pour informer sur la situation des deux Suisses, j'ai fait la promesse à Max que jamais je ne baisserai les bras avant qu'ils ne soient tous deux de retour...

Il en manque toujours un à l'appel...

Plus que jamais, Max a besoin du soutien de chacun d'entre nous pour recouvrer sa liberté. Vous aussi vous pouvez aider et soutenir Max qui en a bien besoin :

http://www.amnesty.ch/fr/pays/moyen-orient-afrique-du-nor...

free_max.jpg

Max a déjà passé 589 jours loin des siens...

589 jours qu'un innocent paye pour une affaire qu'il n'a ni voulue, ni provoquée...

Alors si vous aussi vous réalisez que cela aurait pu arriver à n'importe lequel d'entre nous, simplement parce que nous avons commis le crime d'être porteur du passeport à croix blanche... alors signez, vous aussi, l'appel à la libération de Max...

Avant son arrestation et son incarcération, nous avions des échanges réguliers... aujourd'hui, Max est coupé du monde, des siens, et est détenu dans une prison de haute sécurité.

Comme les autorités libyennes lisent ce blog avec assiduité, si je pouvais leur passer la message de faire le maximum pour soulager les conditions de détention de Max, ils feraient un geste d'humanité envers un homme qui paye pour une affaire dont il n'est en rien responsable.

Aujourd'hui, alors que je me prépare à prendre le petit déjeuner en famille, que je regarde le Jura, je pense à Max et à sa famille qui l'attend.

589 jours... d'une attente interminable... il est temps qu'il rentre auprès des siens.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

15/02/2010

Chaque jour, elles meurent dans l'indifférence

Bonjour à toutes et à tous,

Introduction

tout d'abord, vous l'aurez compris, chers lecteurs et lectrices, fans, de mon blog, j'étais quelque peu occupé ces derniers temps.

Vous privant de fait de mes incomparables coup de gueules, désormais mythiques et connus dans la blogosphère all around Ze World :)

Merci mes chevilles vont bien ;o)

Hum ! Hum !

Aujourd'hui, j'ai un minimum de temps, mais un sujet au combien tragique m'amène à vouloir partager avec vous mes états d'âme, ou plutôt mon vague à l'âme... il y a des sujets, comme celui - ci qui me révolte.

Le massacre continue

En effet, la votation du 7 mars sur l'avocat pour les animaux est venue me rappeler que se déroulait, non loin de nous, un véritable génocide silencieux. L'exploitation intensive dans des conditions inacceptables : chaleur, humidité, sans jamais que ces êtres vivantes, ne voient la lumière du jour sans en être séparées par quelques millimètres de l'équivalent d'une vitre blindée de banque... vitre qui ne fait qu'amplifier les conditions inadmissibles de vie de ces entités vivantes.

Notre lâcheté, notre incapacité à l'empathie, à la compassion, nous rend aveugle à la souffrance de millions, j'ai bien dit million d'entités vivantes sans que cela n'affecte en rien notre petit et médiocre quotidien.

Cela suffit!

Agir pour mettre un terme à la souffrance

Une société qui laisserait ainsi se dérouler un génocide, car il s'agit d'un massacre en masse d'ethnies entières, ne saurait, à mon humble avis se targuer du terme humanité. Et encore moins du mot civilisation.

Civilisé ?

Civilisé... alors que nous acceptons ceci :

salades_sous_abri.jpgParquées, rangées, les unes à côté des autres, dans l'étroitesse. Séparées de la lumière du soleil qu'elles ne verront jamais de leur vivant. Vivant dans des conditions d'humidité et de chaleur insoutenables, elles sont toutes destinées à une mort certaine.

Pire encore, lorsqu'elles sont sélectionnées, sur des critères purement aléatoires, elles sont arrachées de leur racine à l'aide de simple "opinel", couteaux suisses, parfois sans même que ces lames n'aient été désinfectées.

Comem si cela ne suffisait pas, on ne les anesthésie même pas avant de leur donner le coup fatal.

L'immense majorité des autres, assistent impuissantes à ce massacre.

serre.jpgOn atteint le comble de l'horreur lorsque, dans la serre voisine, les jeunes pouces entendent la lente agonie de leurs parents.

Les maraichers n'ont-ils donc aucune compassion ?

Ne pourraient - ils pas couvrir le bruit du massacre par une douce et agréable sonate de Bach ?

Vous l'avez compris, Mesdames, Messieurs, le massacre de nos salades doit cesser !

C'est pourquoi j'ai créé un groupe sur facebook pour que les salades, elles aussi, aient le droit à un avocat !

Regardez cette image, imaginez ces jeunes pouces, qui dès leur naissance sont programmées, destinées, à être arrachées, découpées, trimbalées dans des cageots inconfortables, n'auraient - elles pas, elles aussi, la moindre de droit, celui d'être défendue elle aussi ?

Je vous pose la question... et en regardant cette image attendrissante je sais, chers lecteurs, chers lectrices, que vous saurez rejoindre le groupe facebook :

http://www.facebook.com/group.php?gid=73054510949&ref...

Déposons l'initiative pour qu'elles aussi aient le droit d'être défendues !

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

 

PS. Bien évidemment, ce billet est déposé dans la catégorie humour, des fois que certains penseraient que je suis le moins du monde sérieux... et comment leur en vouloir au moment où, à défaut de protéger les enfants, nous sommes capables de vouloir des avocats pour animaux...??!!!