18/06/2010

Affaire Khadafi, l'hypocrisie au rang d'art

Bonjour à toutes et à tous,

durant toute la "crise" j'avais gardé ma réserve.

En effet, lorsque le pays traverse des turbulences, on se range derrière lui et on le défend...

Avec la libération de Rachid et depusi quelques jours du dernier otage, Max, à qui l'on souhaite de pouvoir se reconstruire l'un comme l'autre après avoir vécu un enfer... j'ai décidé de sortir de ma réserve.

Et pour cause... ces derniers jours on continue à assister à une hypocrisie sans mesure, une manière de l'élever au rang d'art.

Une hypocrisie bon teint, de salon, qui fait merveille dans le décors.

Sauf qu'il faut arrêter de se donner bonne conscience avec l'affaire "Khadafi" en faisant croire, à travers elle, à nos concitoyens et à nos concitoyennes que la loi est la même pour toutes et tous.

Des affaires de maltraitance à l'encontre de domestiques sont monnaie courante, à tel point qu'un nombre d'associations de défenses y on vu le jour.

Il n'y a pratiquement pas un mois, où une plainte n'est pas déposée.

Durant 10 ans, de 1990 à 2000, j'ai évolué au beau milieu de la Genève internationale. Garde rapproché pour différentes personnalités, des problèmes entre notre Justice et nos clients sont intervenus à maintes reprises :

  • drogues
  • prostituées mal traitées
  • domestiques
  • violences
  • bagarres
  • etc...

Dans toutes ces situations, sinon plus graves que celle reprochée à M. et Mme Khadafi, l'usage demandait que l'on appelle l'Ambassadeur du pays pour convoquer la personnalité incriminée, de l'entendre et dans les cas les plus graves, les autorités informaient la personnalité de quitter le territoire, souvent dans les trois jours.

Sorte d'usage tacite en vigueur dans notre Canton depuis que nous accueillons des hôtes de marque.

Malheureusement, quelqu'un, quelque part, a voulu se payer "le fils de".

Toute cette affaire aurait pu être réglée dans le velours diplomatique de la Genève internationale, simplement en demandant à la famille Khadafi de quitter le territoire, mais l'occasion devait être trop belle...

Par pur souci de comparaison, si au lieu de se nommer Khadafi, il s'était nommé Sarkozy, croyez vous vraiment que nosu aurions procédé de la sorte ?

Après 10 ans passés à protéger des personnalités de tous horizons, jamais, de mémoire d'homme, nous n'avons assisté à pareille arrestation.

Aujourd'hui, se donner bonne conscience en faisant croire aux Genevois et aux Genevois que nous sommes équitables dans le traitement de ce genre de délits... c'est simplement prendre nos concitoyens pour des idiots.

On aime ou on aime pas la famille Khadafi, mais vouloir se donner bonne conscience en provoquant cette crise internationale sans précédent, en perdant plus de 500 millions à l'export, que deux Suisses aient passé deux ans là bas, que de nombreux Suisses, qui vivaient en Libye sont rentrés ruinés du jour ou lendemain... était inutile.

Sur le fond, nous avions raison de rappeler à M. Khadafi que la maltraitance de domestique est punissable et que nous ne tolérons pas ce genre d'agissements.

Sur la forme, là... nous avons fait tout faux.

En effet, désormais, si l'on veut continuer dans l'esprit qui aurait prévalu dans cette affaire, nous ferons quoi avec les criminels de guerre, les personnalités convaincues de crimes divers, les tortionnaires, qui foulent notre sol dans le cadre des conférences organisées...ou pour des simples voyages privés ?

La Genève internationale est à ce prix... il y a donc bien deux Genève... contrairement à ce que l'on tend à nous faire croire depuis le début de cette affaire, en se payant une bonne conscience avec une affaire qui aurait du rester un fait divers, résumé à :

-"Hannibal Khadafi, accusé de maltraitance envers ses domestiques, a été prié de quitter le territoire"

Point barre.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

Commentaires

Voilà qui est dit et bien dit! Toute l'affaire vient de celui qui "a voulu se payer "le fils de". Comme un taureau, tête baissé, il fonce sans discernement! Ca fait cher la crétinerie! C'est lui qui doit tout payer... et de sa poche s'il vous plait!

Écrit par : zakia | 18/06/2010

Le droit humanitaire a envahi le discours politique genevois par le fait que certaines de ses représentations, d'associations, d'individus, ont fait de leur quotidien une lutte contre les maltraitances. Dans ce cas, Genève a voulu mettre le paquet pour faire avancer le dossier. Mal lui en a pris, car en face, on a à faire à une famille de bédouins dont l'honneur a été sali, qui prône la loi du talion, qui s'est hissée au pouvoir par la force et dont le guide suprême a été longtemps considéré comme l'instigateur d'attentats et le pourvoyeur de fonds des réseaux terroristes islamistes. Aujourd'hui, Kadhafi est celui qui ouvre les vannes de l'immigration clandestine depuis les côtes libyennes en direction de l'Europe, histoire de l'embarrasser un peu plus puisque l'Europe est en effet "détentrice des droits humains" de la planète. Genève affirme que Berne était au courant mais qu'en est-il au juste ? Est-ce que les citoyens sauront-ils un jour le fin mot de l'histoire ? Et surtout est-ce que les "otages", travailleurs pris au piège d'une contradiction entre la légalité des faits et la légitimité de l'action auront-ils une explication de la genèse de leur captivité ?

Écrit par : sirène | 18/06/2010

L'hypocrisie au rand d'art!

On aurait préféré

L'hypocrisie au ranquard!

On va se ruer sur l'Afganistan, avec les autres et faire un pied de nez à Kadhafi!

Écrit par : dominiquedegoumois | 18/06/2010

Bonjour Stéphane,

Si je vous comprends bien vous proposez ni plus ni moins d'appliquer les lois de manières différentes selon QUI les enfreint.

Et vous pensez sans doute être un démocrate?

Toutes mes félicitations!

Bien à vous,

Vélocipède

Écrit par : Vélocipède | 18/06/2010

Salut stéphane,

un rapide message pour te dire deux choses.

en premier lieu, s'il avait été question du fils Sarkozy, franchement, pas d'hésitation arrêtez le Prince Jean, on ne sait jamais il pourrait finir ses études en suisse et prendre la tête d'un grand quartier d'affaire helvétique... ça ferait des vacances aux français...!!!

en second lieu, j'attends toujours ta position en suite de mon post d'hier sur ton précédent article.

sur ce, a très bientot et bonne route à la Nati... (tu sais que cela m'est un peu douloureux...!)

matthieu

Écrit par : matthieu | 18/06/2010

L'hypocrisie au rang d'art... Khadafi au rancart!

Écrit par : Déblogueur | 18/06/2010

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Vélocipède,

j'expose la réalité des faits que les Genevois et les Genevoises ne connaissent pas.

Avant et depuis l'arrestation de M. Khadafi, combien de diplomates, combien de membres de familles importantes, ont ils été arrêtés pour des faits similaires, voir pire ?

Vous êtes un doux rêveur si vous croyez, à travers le prisme de l'affaire Khadafi, que Genève applique l'équité en arrêtant systématiquement les auteurs de pareils faits.

Cela fait bien dans une discussion de salon, bon teint... mais dans la réalité, si Genève appliquait le même traitement à tous ses hôtes qui violent nos lois, la Genève internationale aurait périclité depuis belles lurettes.

En outre, je parle ici de la forme et non du fond... il vous faudra apprendre à lire et surtout à comprendre la différence entre la lettre et l'esprit.

Je cite :

-"Sur le fond, nous avions raison de rappeler à M. Khadafi que la maltraitance de domestique est punissable et que nous ne tolérons pas ce genre d'agissements.

Sur la forme, là... nous avons fait tout faux."

Voilà, je pense que mon propos est suffisamment clair pour que vous ne puissiez pas interprêter mes propos.

Surtout que mes propos sont factuels et fondés sur une longue expérience. Les Genevois en ont marre d'être pris pour des neuneus.

Pour terminer je n'ai pas l'habitude de dire ou d'écrire ce qui convient à la majorité, simplement pour plaire au plus grand nombre, mais bien de dire ou d'écrire ce que je pense en étayant mes propos.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 18/06/2010

L'affaire Khadafi a déjà fait couler d'encre, fait des dégâts énormes et des conséquences dramatiques pour nos concitoyens sans que le MCG en rajoute avec un dépôt de plainte. Laissons les procédures signées par Berne avancer pour conclure si possible cette affaire. Par contre, le MCG devrait s'occuper de la perte de contrôle du territoire genevois. Le MCG a-t-il oublié sa promesse électorale stérile de vider les Pâquis de ses dealers en 30 jours !
Force est de constater que notre police ne peut plus faire le poids en nombre, physiquement, psychiquement et médiatiquement face à la pression de la rue toujours plus grande.
Ma journée a commencé avec deux jeunes qui escaladaient la barrière de mon voisin (absent) pour voir s'il y avait de quoi faire. Dans le tram, un toxico français pouilleux faisait la manche, arrivé à la Place du Molard, un père (bien planqué) avec deux enfants à ses côtés mendiait, puis dans les Rues Basses deux équipes de joueurs de Bonneteau venues de l'Est se mettaient en place pour la journée, toujours selon le même scénario en plusieurs bandes de 5 ou 6 toujours avec chacun son rôle : un (vrai) joueur de bonneteau, un (faux) business man, une (vraie) femme, un (incrédule) touriste avec sa chemise à carreau, un (faux) passant, un autre qui fait le guet sur l'autre côté bref. Ces solides gaillards font plutôt peur et je pense que la police doit les craindre aussi. Je détourne mon regard.
Tout en remontant vers la gare, quelques habituels acteurs de la place genevoise : dealers, toxicos rentiers AI se piquant vers l'Eglise. Un stop chez Denner et voici qu'une femme britanique affolée est en pleurs à la caisse, elle vient juste de se rendre compte du vol de son porte-monnaie (la malheureuse avait retiré 7000 Frs à la Banque UBS de Cornavin) survenu dans le bus.
Nous avons définitivement perdu le contrôle de notre territoire car ni nos lois, ni nos règlements, ni nos principes, ni nos procédures, ni nos réflexes, ni nos actes ne sont adéquats voire tout cela ne sert à rien car cette catégorie d'individus ne les respectent pas, les ignorent totalement et surtout ne craignent rien. Seule la loi du plus fort (en bandes) du plus rusé, du plus malhonnête prévaut aujourd'hui. Les sanctions, il n'y en a pas ou guère, l'impunité, elle est quasi totale. N'oublions pas que nos prisons sont pleines à craquer avec 80% d'étrangers. La police en sous-nombre, ne peut rien faire contre le professionnalisme des voleurs à la tire, de la ruse de ses joueurs de Bonneteau, de ses mendiants qui malgré une interdiction de mendier reviennent avec leurs gamins (c'est l'été), de l'astuce et des violences des dealers, le corps de police n'a pas les moyens de s'attaquer à ce fléau en toute légalité. Il lui faudrait des moyens "illégaux" comme le font les autres pour pouvoir espérer un résultat mais notre démocratie, les droits humains, nos coutumes sont là pour nous rappeler que nous ne pouvons le faire.
Nous avons donc bel et bien perdu la gouvernance de notre territoire.

Écrit par : sirène | 18/06/2010

Tiens, tiens. A en juger par votre réponse à Vélocipède, il a mis le doigt où cela fait mal.


"j'expose la réalité des faits que les Genevois et les Genevoises ne connaissent pas."

Sauf que cela fait dix ans, que dis-je 20 ans que vous auriez pu exposer ces faits! Et que vous vous êtes tu.


"Avant et depuis l'arrestation de M. Khadafi, combien de diplomates,"

Ils sont protégés par l'immunité diplomatique. HK ne l'était pas.


"combien de membres de familles importantes, ont ils été arrêtés pour des faits similaires, voir pire ?"

Dites-le nous! Je présume zéro...
Et bien! En ne dénonçant pas ces crimes, vous n'avez pas fait votre devoir de citoyen.


"Vous êtes un doux rêveur si vous croyez, à travers le prisme de l'affaire Khadafi, que Genève applique l'équité en arrêtant systématiquement les auteurs de pareils faits."

Et bien il n'est que temps que la loi soit appliquée pareillement au citoyen lambda et aux "membres des familles importantes"! Et ce n'est pas trop tôt.


"Cela fait bien dans une discussion de salon, bon teint... mais dans la réalité, si Genève appliquait le même traitement à tous ses hôtes qui violent nos lois, la Genève internationale aurait périclité depuis belles lurettes."

Ca, c'est vous qui le dites et vous n'avez pas le plus petit début de commencement de preuve de ce que vous avancez.


"En outre, je parle ici de la forme et non du fond... il vous faudra apprendre à lire et surtout à comprendre la différence entre la lettre et l'esprit.
Je cite :
-"Sur le fond, nous avions raison de rappeler à M. Khadafi que la maltraitance de domestique est punissable et que nous ne tolérons pas ce genre d'agissements.
Sur la forme, là... nous avons fait tout faux."

En aucun cas. La loi est la même pour tous. Point barre.
Selon Môssieu Valente, case violon pour les sans-grade, tape amicale sur la main pour les personnalités! La loi n'est plus la même pour tous, selon que vous soyez puissant ou misérable... Air connu.


"Voilà, je pense que mon propos est suffisamment clair pour que vous ne puissiez pas interprêter mes propos."

C'est effectivement très, très clair. Deux poids deux mesures.


"Surtout que mes propos sont factuels et fondés sur une longue expérience. Les Genevois en ont marre d'être pris pour des neuneus."

Ce que vous continuez à faire. A propos, UDC devient avec vous UADC, Union Anti-Démocratique du Centre.


"Pour terminer je n'ai pas l'habitude de dire ou d'écrire ce qui convient à la majorité, simplement pour plaire au plus grand nombre, mais bien de dire ou d'écrire ce que je pense en étayant mes propos."

Oui, vous persistez et signez, et c'est bien ce qui est inquiétant. Car vous êtes prêt à baisser votre pantalon face aux "membres des familles importantes".

Écrit par : Johann | 18/06/2010

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Moooosieur Johann,

vous rêvez doucement en pensant une seule seconde que cela se passe autrement dans les coulisses de notre belle et magnifique ville de Genève.

Quant à mon côté anti démocratique, vous excuserez du peu, mais j'ai encore le droit le plus strict de penser et de m'exprimer que cela vous convienne ou non. Je n'accuse pas les autres d'être quelque chose... contrairement à Vélocipède et vous même, qui à court d'arguments factuels étayés pouvez toujours attaquer l'auteur...

Soulignons au passage que vous n'avez répondu à aucune des questions que je pose, et n'opposez aucun chiffre qui démontreraient de manière significative que nous avons arrêté X diplomates, Y membres de familles importantes, qui auraient commis le même genre de délit que M. Khadafi...

Rien, du vent, des positions certainement très défendables dans vos salons... mais qui confrontées à la realpolitique s'heurtent très vite à la réalité des faits.

Anyway, si mon billet a secoué quelques consciences affâbles et pleine de bon sentiment, alors l'objectif est atteint...:o)

Que cela vous plaise ou non, je vous rappelle que M. Khadafi est entièrement blanchi des charges qui pensaient contre lui... alors qui parle de respect, d'équité ?

Vous...`?

Et c'est moi l'anti démocrate ?

Laissez moi rire.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 18/06/2010

Je suis d'accord avec Johann. Les diplomates ont une imunité qui les protèges; le fils Kadhafi est venu en Suisse comme simple citoyen et comme simple citoyen il doit se mettre au nivaux de monsieur tout le monde.

Votre amités et votre soutient envers les ex otages ( et je sait ô combien que vous aviez eu raison envers eux ) vous égard à plus d'un titre. Dans le cas ou Genève aurait laissez pisser l'affaire, il n'y aurait certes eu pas d'otage, mais un gros scandales ou " ceux qui ont du fric comme les Kadhafi ne sont pas inquiétés par la loi " ou encore " la Suisse s'écrase face à la libye " comme l'a fait Mertz par la suite, qui n'a finalement rien servi. C'est Kadhafi père qui s'est mal comporté par la suite et c'est ensuite l'UE qui c'est mal comporté en mettant la Suisse sur le même pied d'égalité avec la dictature libyenne et la communauté international qui c'est également mal comporté après avoit mis la libye au conseil des droits de l'homme, non la justice genevoise.

D.J

Écrit par : D.J | 18/06/2010

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour D.J.,

alors je me permets une disgression si vous le vouliez bien... donc dans l'affaire Khadafi nous sommes tous d'accord, un homme qui maltraite ses domestiques doit payer...

Mais alors si notre moralité est si pointue, que faisons - nous pour les Chinois exploités, pouvons décemment continuer à acheter du matériel en provenance de Chine ?

Aussi, les droits de l'Homme dans les principaux pays fournisseurs de pétrole... pouvons nous encore décemment faire le plein ?

Mais je reviens à nos moutons, Pouvons nous faire fie du fait que lorsque ces familles arrivent à Genève, leurs employés exploités jusqu'à raison, maltraités puissent continuer à travailler ou alons nous systématiquement les arrêter directement sur le tarmac ?

De la morale de salon... de l'hypocrisie... et imaginer un seul instant que cette affaire a servi à quelque chose, revient à se mettre une poutre dans l'oeil... Il suffisait de demander à ce Monsieur de quitter le territoire, comme cela se fait et continuera à se faire dans les salons feutrés de la Genève internationale.

Car il en est ainsi...

Je laisse aux doux rêveurs la possiblité de croire que le monde est noir ou blanc... pour ma part, le monde est gris...

Parce que pendant que nous parlons, les pipelines continuent de nosu amener des millions d'hectolitres d'hydrocarbures Tamoil... ici en plein Genève...

Mais sans doute avez vous raison, notre moralité est tellement irréprochable que nous pouvons arrêter le fils Khadafi, tout en continuant à les enrichir en achetant leurs hydrocarbures... :o)

Bien....

Dois je applaudir ?

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 18/06/2010

L'année dernière, j'étais attablée avec une amie à côté de femmes du pays du Golf. Nous étions outrées par leur comportement. Alors qu'elles étaient assises entrain de consommer leur boisson et papoter, la (femme de ménage) était debout.

On dirait qu'elle était invisible. Mon amie, marocaine, lui a proposé de s'assoir. la dame, je suppose qu'elle était asistique, nous a regardées d'une façon étrange. On dirait qu'elle n'arrivait pas à croire que d'autres musulamans puissent se comporter correctement.

Je suis tout à fait d'accord que la maltraitance des employés de maisons est récurrente, et elle est plus que plausible l'été. Je déplore ce type d'agissemetn.

Mais avec l'affaire Khadafi, je dénonce plus qu'autre chose, la publication des photos qui relévaient de la sphère privée, sans oublier du secret professionnel.

On accuse la Suisse, mais on oublie de pointer le doight vers la TDG, qui à mon humble point de vue, est pour quelque chose aussi.

D'autres vont me dire qu'il s'agit de la liberté d'expression, mais je ne suis pas d'accord. La liberté à des limites surtout s'il y a atteinte à

Écrit par : Fatima | 18/06/2010

Je connais un pays très prisé par les touristes et où la maltraitance des domestiques fait rage : le Maroc, mon pays. Et il n'est pas le seul! Les pays du Golf ainsi que le Liban par exemple, n'échappe pas à la règle. Que ceux qui ont une morale sans reproche boycottent ces pays et ne posent plus leurs augustes pieds dans ces pays-là!

Je ne suis pas d'accord avec Mr. Valente sur certains sujets, mais j'apprécie sa franchise et surtout son refus de jouer l'hypocrite.

Écrit par : zakia | 18/06/2010

Tant avec la Chine qu'avec la libye; ce n'est pas le commerce avec eux qui est grave ou mal, c'est le cynisme des dirigeants occidentaux envers ces dirigeants.

C'est eux qui ont besoins de notre économie consommatrice et non le contraire. Et l'on ( les diplomates occidentaux)inversent les rôles. Je me demande toujours pourquoi?

D.J

Écrit par : D.J | 18/06/2010

"vous rêvez doucement en pensant une seule seconde que cela se passe autrement dans les coulisses de notre belle et magnifique ville de Genève."

Je n'ai jamais rien pensé de tel. C'est vous qui affabulez ou qui prenez vos désirs pour la réalité ou qui simplement de savez pas lire.

Alors pour être clair:

Moi y en à penser qu'effectivement y en avoir des passe-droit et que ça être pas normal du tout, que loi pas être appliquée. Ca y en à être pas démocratique.


"Quant à mon côté anti démocratique, vous excuserez du peu, mais j'ai encore le droit le plus strict de penser et de m'exprimer que cela vous convienne ou non."

Mais vous avez parfaitement le droit de penser et d'écrire ce que vous voulez! Je ne vous ai jamais censuré, ni même envisagé de le faire, quand bien même j'en aurais eu le moyen. J'aime au contraire quand un membre de l'udc se montre sous son vrai visage. J'ai aussi le droit de commenter votre position et de la considérer comme anti-démocratique. Vous soutenez une application différente de la loi pour les uns (les "membres des familles importantes") et pour les autres (les "autres" justement). C'est dans les régimes totalitaires, monarchiques, aristocratiques, autoritaires, oligarchiques, ploutocratiques (etc.) que la loi ne s'applique pas uniformément à tous.


"Je n'accuse pas les autres d'être quelque chose... contrairement à Vélocipède et vous même, qui à court d'arguments factuels étayés pouvez toujours attaquer l'auteur..."

Les faits découlent de se que vous avez écrit. Vous avez été très clair. En démocratie il est normal de dénoncer la non application de la loi de même que ceux qui soutiennent cette non application. Vous y en avoir compris?


"Soulignons au passage que vous n'avez répondu à aucune des questions que je pose, et n'opposez aucun chiffre qui démontreraient de manière significative que nous avons arrêté X diplomates, Y membres de familles importantes, qui auraient commis le même genre de délit que M. Khadafi..."

Vous êtes hors sujet. Ou encore une fois vous ne savez pas lire. Je ne conteste pas le laxisme pour ce genre de délits, je le condamne. Vous y en avoir compris?


"Rien, du vent, des positions certainement très défendables dans vos salons... mais qui confrontées à la realpolitique s'heurtent très vite à la réalité des faits."

Aaaah! La réal-politik! Le "droit" du plus fort donc. Vous donnez toujours plus d'exemples de votre position anti-démocratique. La loi, non! La réal politik, oui!


"Que cela vous plaise ou non, je vous rappelle que M. Khadafi est entièrement blanchi des charges qui pensaient contre lui... alors qui parle de respect, d'équité ?"

Blanchi! MDR! Vous êtes drôle! Bref, vous vous placez toujours du côté du plus fort au mépris des lois. HK n'a donc jamais maltraité ses domestiques! MDR!


"Et c'est moi l'anti démocrate ?"

Oui. Manifestement. Cf ci-dessus.


"Laissez moi rire."

Pas tant que moi. C'est un grand plaisir de voir comment vous fonctionnez.

Écrit par : Johann | 20/06/2010

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Môôôôôoosieur Johann,

décidément, vous êtes toujours léger... vous reprenez mes propos, les tournez comme vous le souhaitez ou voulez les entendre, mais n'apportez pas le début de la moindre réponse aux problèmes que j'expose et aux questions de realpolitique que je pose.

Faites moi plaisir Johann, lorsque vous aurez des arguments autres que ceux de votre bonne conscience, nous pourrons envisager d'avoir une discussion. D'ici là... dormez bien.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 20/06/2010

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Môôôôôôsieur Johann,

excusez... pendant que vous dormiez les deux dernières années, je préparais la réponse à nos amis libyens... parce que contrairement à vous, la bonen conscience de salon ne me suffit pas...

Donc, d'ici à mardi vous devriez vous tenir informé, nous verrons entre votre approche du problème et la mienne, laquelle est la plus efficace :o)

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 20/06/2010

"décidément, vous êtes toujours léger... vous reprenez mes propos, les tournez comme vous le souhaitez ou voulez les entendre, mais n'apportez pas le début de la moindre réponse aux problèmes que j'expose et aux questions de realpolitique que je pose."

Oui, je reprends vos scandaleux propos. Non, je ne les tourne pas, je les cite textuellement:

"Sauf qu'il faut arrêter de se donner bonne conscience avec l'affaire "Khadafi" en faisant croire, à travers elle, à nos concitoyens et à nos concitoyennes que la loi est la même pour toutes et tous."

Quand vous constatez que la loi n'est pas la même pour tous, non seulement vous ne dénoncez pas ce fait, mais vous l'approuvez complètement:

"En effet, désormais, si l'on veut continuer dans l'esprit qui aurait prévalu dans cette affaire, nous ferons quoi avec les criminels de guerre, les personnalités convaincues de crimes divers, les tortionnaires, qui foulent notre sol dans le cadre des conférences organisées...ou pour des simples voyages privés ?"

Nous ferions quoi?
Votre réponse est "rien" ou au pire les admonester et les reconduire à l'aéroport.
Ma réponse est "les traduire en justice". La loi doit être la même pour tous, dans une démocratie qui se respecte. Les seules personnes "protégées" sont les diplomates qui peuvent être déclarées persona non grata. La justice peut aussi demander la levée de leur immunité diplomatique. Ca s'est vu.

Je suis "toujours léger"? Pas de problème. Et vous êtes quoi? Un mercenaire. Et selon l'information lue sur le blog de Stauffer, vous aviez des employés comme garde du corps de HK. Félicitations! Vos employés ont été particulièrement efficaces dans la protection des domestiques... Ah pardon, ils n'étaient pas payés pour cela. Mais pour protéger les cogneurs donc, ce que vous continuez à faire ici même de manière générale, au nom de la "réal-politik", bien sûr. Je comprends aussi mieux votre engagement pour les otages. Vous aviez soigneusement caché pendant deux ans votre implication dans l'affaire. Dès son origine. Alors qui est hypocrite? Oui, je préfère quant à moi être toujours léger...

Écrit par : Johann | 20/06/2010

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Môôôôôôôsieur Johann,

hypocrite ? pourquoi ? parce que j'ai évolué dans le monde de la protection et du renseignement ?

Hypocrite pourquoi ? parce que j'ai immédiatemment compris la gravité de ce qui se déroulait pour nos deux compatriotes, les entreprises suisses présentes en Lybie ?

Hypocrite parce que j'ai osé me mettre à dos les Libyens en recevant des menaces de mort aussi claires que directes ?

Hypocrite parce que je me prépare depuis deux ans à répondre au fait que les Libyens se sont essuyés avec notre drapeau ?

Môôôôôôsieur Johann, encore une fois, vous auriez du attendre mardi, demain, contrairement à de bouillonnants députés qui réagissent à chaud sans prendre le temps d'attendre et surtout de s'informer... et de là prendre les mesures qui s'imposent face à un pays qui nous a, ni plus, ni moins, déclaré la guerre.

:o)

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 21/06/2010

Les commentaires sont fermés.