09/03/2012

Non, les citernes ne valent pas nos vies, jour 24

‎Bonjour à toutes et à tous,

Hier, aucune publication sur le blog, jour de deuil et de recueillement pour dire un dernier aurevoir à mon ami Soli.

Pour le reste, toujours aucune réponse des autorités. Sauf un accusé de réception... ça réconforte :o)

24 ième jour
Today's balance 92.3 kg (stable)
Détermination : 227%
Sérènité : 282%
Humour en stock : 25 %
Etat général : accuse le coup à 63%
Etat de veille sanitaire : active
 
Phrase du jour :

-"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence."
Arthur Schopenhauer

La vérité : en dix sept minutes, il sera impossible de protéger les vies de centaines de personnes directement exposées

 

17 minutes... dans le meilleur des scénarios. Ces images proviennent d'une caméra de l'installation de stockage de Buncefield UK, décembre 2005, un dimanche matin. Réputée sûre.

Muhleberg, centrale nucléaire vient de recevoir sa notification d'arrêt d'exploitation. Muhleberg est un million de fois plus sûre que Blandonnet.

Mais à Genève... tout est possible... et je me demande, si nous les Genevois, histoire de rentabiliser notre sens inné du non sens, de la bourde, du truc que personne, notre spécialité locale à nous : Les Genevoiseries peuvent être exportées. Il y aurait là un marché économiquement porteur, car nous sommes bien les seuls à avoir pareille marque de fabrication.

Le site de stockage et de distribution de Blandonnet en est une typique qui démontre à plus soif ( à plus faim mdr :o) notre culture de la Genevoiserie de luxe :

115 millions de litres de produits volatiles hautement inflammables à 40 mètres d'une zone urbaine qui compte 5'000 usagers, habitants, résidents... <-- N'y a t'il pas à ce simple énoncé... un quelque chose qui choque... ?

Une belel Genevoiserie comme on les aime... sauf qu'elle met en danger... des vies humaines. Et là, c'est moins drôle.

Bonne journée

Stéphane Valente

 

PS. A ceux qui ne manqueront pas de souligner que la perte de poids est stable, la raison est facile à comprendre : les eaux et graisses ont été consommées, désormais le corps se nourrit sur le capital protéïnes. Moins spéctaculaire, mais d'autant plus dangereux car les problémes hépatiques vont suivre.

NB. Je ne publierai aucun commentaire anonyme sur ce sujet. Oser assumer vos propos, vos positions, comme j'assume les miens.

06:29 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.