05/09/2012

Eric Bertinat : un Homme d'Etat

Bonjour à toutes et à tous,

dans quelques semaines les habitants de la Ville de Genève élirons le remplaçant de M. Pierre Maudet à l'Exécutif de la Ville.

Eric Bertinat est un candidat parmi d'autres, qui n'en doutons pas, sont tous de qualité.

Cependant Eric Bertinat a, à mon sens, ce plus qui fait la différence entre un candidat, bon soit-il, et une personnalité capable d'administrer une Ville telle que Genève.

Toujours verniolan, je ne pourrais pas glisser son nom dans l'urne et je le regrette pour des raisons simples :

Député, Eric Bertinat a démontré, tout au long de sa carrière, une parfaite connaissance des dossiers qui lui ont été soumis. La grande majorité de ces collègues députés le savent travailleur acharné, attentif et maitrisant ces dossiers.

Eric Bertinat ne se contente pas de siéger. Il connait ses dossiers sur le bout des doigts. Il est l'un des députés les plus assidus de l'hémicycle. L'absentéisme, il ne connait pas.

Ses adversaires les plus rudes, lui confèrent tous ces qualités, même au-delà, la capacité d'entendre et de comprendre les arguments qu'on lui oppose. Lorsque l'intérêt général est en jeu, Eric Bertinat n'hésite pas à revoir sa position.

Il est un homme d'écoute, ouvert aux arguments, aux idées et surtout il a envie de mener à bien des projets qui sont nécessaires et ce que ces derniers viennent de toute part, gauche ou droite. Si ils servent l'intérêt des Genevois, il le votera en son âme et conscience.

 

Conseiller municpal à la Ville, sa réputation reste sensiblement identique. Sérieux, travailleur, il connait ses dossiers, les traite avec l'énergie d'un battant. Il en a assez des lenteurs qui parfois prétéritent nos concitoyens, son récent coup de gueule en étant un témoignage criant.

 

L'Homme, certains de ses opposants lui prêtent des qualificatifs d'extrémiste chrétien, de xéno parfois. Depuis 5 ans, j'ai partagé avec lui un nombre de repas, de réunions, de moments où loin de toute l'agitation politique, l'Homme se livre : jamais, pas une seule fois, je ne l'ai entendu critiquer mon approche de la religion. Pas une fois, il n'a fait de prosélitisme. Jamais. Quant à une soi disant xénophobie, ses opposants devraient consulter. Eric Bertinat est un Suisse fier de l'être, qui ose penser que les valeurs du pays sont bonnes, que la démocratie directe est un bien précieux qu'il faut défendre.

A ceux qui arrivent de pays en guerre cherchant un refuge ici, aux nécessiteux de notre pays qui n'ont d'autres choix que d'appeler à l'aide, Eric Bertinat sera le premier d'entre nous à partager son pain, le peu qu'il a.

Les autres, ceux qui abusent, évidemment... personne n'aime se faire blouser. Lui non plus. Son défaut : le dire haut et fort.

 

L'ami, au fil des années Eric Bertinat est devenu un ami, pas de ceux avec qui vous partagez un verre dans le meilleur des mondes lorsque tout va bien...

Non un ami qui lorsque vous décidez de soutenir deux citoyens suisses retenus par un pays tier, sera le premier à marcher à vos côtés.

Le genre d'ami qui vous appelle on vous disant : Stéphane c'est quoi cette "conneire" de grève de la faim, faut qu'on parle. Convaincu de vous faire changer d'avis... ne pas vous mettre en danger de la sorte. Mais qui lorsqu'il entend vos arguments arrive à comprendre le pourquoi vous le faites et reviens sur son idée première de vous faire renoncer, et au contraire... en silence chemine à vos côtés parce que votre combat est juste. Même si sur la forme, il ne partage pas. Il m'aura accompagné, aidé et épaulé.

 

Eric Bertinat est un Homme rare : compétent, travailleur, droit et juste.

Eric Bertinat est ce que je nomme : un Homme d'Etat.

 

Bien à lui,

Bien à vous toutes et tous,

Stéphane