26/11/2012

Gym et citernes ? A quand Blandonnet ?

Bonjour à toutes et tous,

il y bien longtemps que je n'ai pas pris le temps d'écrire un billet... la vie est ainsi faite que l'on ne peut pas toujours faire ce que l'on souhaiterait...

Cependant, hier j'accompagnais ma cadette à la rencontre cantonale de gymnastique de là, comme je suis toujours impressionné par l'énergie des bélévoles qui organisent pareilles manifestations, un petit hommage s'impose.

Aujourd'hui, les personnes qui investissent du temps le plus gracieusement du monde et permettent ainsi à nos petites "têtes blondes" de partager pareils moments sont rares.

C'est donc une note en forme de remerciements à toutes celles et ceux qui prennent encore le temps de faire vivre notre société, nos évènements sportifs, nos manifestations.

Un GRAND MERCI à tous les bénévoles qui se sont investis pour rendre possible la rencontre sportive du Bois des Frères de ce week-end.

D'ailleurs c'est en allant à cette rencontre, que j'ai vu celà :

IMAG0068.jpgEh oui, les citernes ne sotn pas une fatalité. Je suis certain que désormais les parents qui laissent leurs enfants au centre sportif du Bois des Frères sont soulagés de voir ces verrues dangereuses disparaitre de l'horizon immédiat de leurs chérubins.

La concentration des capacités de stockage loin de notre population est une évidence à laquelle les installations dangereuses (type Sévéso) n'échapperont pas.

C'est l'évidence.

Par conséquent, je me réjouis de prendre connaissance des avancées du dossier des citernes de Blandonnet en application de la décision ferme du Grand Conseil de demander le déplacement de la capacité de stockage de 115'000'000 (115 millions donc)de litres d'hydrocarbures divers présents à moins de 40 mètres de notre population.

Blandonnet, cette bombe à retardement, est toujours en activité... 5'000 vies sont toujours exposées à la mort, ce qui est un moindra mal, mais aussi aux blessures graves.

8 mois sont passés depuis la décision du Grand Conseil, et à ma connaissance, le Conseil d'Etat et les services concernés semblent ne pas avoir répondu à la demande de notre législatif.

Ce qui à mon sens est un déni démocratique... mais ce que j'en dis... ;)

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

 

10:29 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |