24/03/2015

Sans Pascal Décaillet... la vie politique serait si terne... ;)

Bonjour à toutes et à tous,

pascal_decaillet.jpgLorsque certains critiquent Pascal Décaillet, d'autres, les plus nombreux d'ailleurs, pensent que sans lui, sans sa passion de la chose pulbique... Le PPM (panorama politico-médiatique) serait monocolore, d'une couleur unie bleue tellement terne... si terne...

Lorsque je regarde Genève à chaud, il me vient la nostalgie de ces moments passés en famille le dimanche matin, il y a de ça quelques années, lorsque sur la TSR, "Table ouverte" se faisait l'écho des votations, des élections de notre si beau pays. Oui, ça ne date pas d'hier... j'ai l'air jeune... je sais ;)

Qui s'en souvient ?

Fin de la petite anecdote nostalgique :)

Lorsque, infatigable, tel un limier, il relève, suit, relève et pointe l'actualité de notre Canton, de nos communes... sans cette véritable passion qu'il transmet à ses spectateurs, soulevant souvent des lièvres qui dormaient tranquillement dans des tiroirs, la vie politique genevoise n'intéresserait qu'une poignée d’initiés.

Or, Pascal Décaillet, à travers "Genève à chaud", l'émission où parfois le politique a chaud, il la rend vivante, s'en empare, la décortique, la décrypte pour nous la livrer, choisit les acteurs et les met en scène tel un feuilleton dont on ne se lasse pas...

Qu'on le veuille ou non, sans ce passionné, la vie politique n'intéresserait guère.

Mes enfants commencent à s'intéresser au fait politique et cet engouement, c'est grâce à ce travail acharné de communication.

Alors un grand merci à ce grand professionnel pour son implication et son dévouement pour rendre la vie politique trépidante :)

Le vrai gagnant des prochaines élections, ce sera lui !

Belle et médiatique journée à toutes et à tous :)

Stéphane

 

PS. Aux mauvaises langues qui imaginent que j'écris ce blog pour "être à la bonne", bah c'est trop tard, l'émission Spéciale Vernier a déjà eu lieu ! Et toK ! D'ailleurs elle est disponible ici par un simple clic !

PS2. J'ai toujours l'aspirine promise, si jamais... :)

Commentaires

"Le PPM (panorama politico-médiatique) serait monocolore, d'une couleur unie bleue tellement terne... si terne..."

Ah bon? Vous y croyez que ragoter peut apporter quelque chose de constructif? Pendant que certains bossent des autres font la critique sans risque.

Écrit par : Dan | 24/03/2015

Je m'en souviens bien, de TO... même si j'étais bien jeune. J'avais même appelé une fois, la voix tremblotante. Quand on est intéressé à la chose publique... Et le dimanche après-midi, pour nous, c'était l'Ecole des fans ;)

Mais je suis d'accord, GàC c'est une émission que j'aime. Et il y a eu de belles pointures, de forts moments.

Seul petit reproche en ce qui me concerne, son intro est très longue, trop longue. Chaque émission commence par environ 3 minutes de monologue...

Que cette petite critique négative fasse croire en la sincérité de ma critique positive.

Écrit par : JDJ | 25/03/2015

.... Quand les politiques se mettent à servir la soupe aux journalistes....

Écrit par : A. Piller | 25/03/2015

Bonjour à toutes et à tous,

je n'ai pas pour habitude de servir "la soupe" à quiconque. En revanche, oser dire ce que je pense, c'est à dire que sans Pascal Décaillet, la vie politique genevoise n'intéresserait personne, c'est un fait.

Ragoter... eh bien, si soulever des questions, pointer du doigt des manquements, encourager c'est ragoter... alors effectivement, vous avez la télécommande et pouvez allègrement zapper, personne n'oblige quiconque à regarder Genève à chaud :)

Table ouverte, c'était ce moment privilégié en famille, le dimanche matin, où les sujets de votations étaient longuement débattus et où l'on pouvais se forger une idée bien informée des enjeux... une telle émission manque...
L'émission Genève à chaud est un brin trop courte parfois, et comme vous, je le regrette.

Belle et joyeuse journée à toutes et à tous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 25/03/2015

Les commentaires sont fermés.