15/04/2015

Le quartier de l'Etang, M. Rochat aurait-il menti ?

Bonjour à toutes et à tous,

vous vous souviendrez de l'affirmation du Conseiller administratif sortant : M. Yvan Rochat, sur le plateau de Genève à chaud, sur Léman bleu, affirmant je cite : -"les pelleteuses sont attendues pour début 2016".

Or, hier à 18h, la population était conviée à la présentation du projet de l'Etang.

En discutant avec les protagonistes du projet, on apprend qu'aucun permis de construire n'a encore été délivré et pour cause les plans définitifs ne sont pas encore dessinés. Qu'à cela ne tienne, notre actuel magistrat en charge, nous a fait une annonce reposant sur un voeu pieux et non une réalité bien formelle.

Échéance électorale oblige, sans doute... :)

De fait, les plans ne sont pas établis, et pour cause... il manque encore quelques petits calculs et quelques détails, dont un de taille... :

Quartier_etang_mesure_protection.jpg

"DETAIL" :

Ici, sur la photo, la "mesure constructible" dite OPAM pour protéger le quartier de l'Étang des risques liés à la présence des zones de stockage d'hydrocarbures.

Interloqué par les espaces entre les bâtiments, spécialement conçus pour agir comme un mur de protection, j'ai demandé à l'architecte comment se faisait-il qu'il y ait ces espaces : -"en fait, la maquette n'est pas juste, l'ensemble est d'un bloc"

Je poursuis en lui demandant si ce sont bien des locaux pour de l'artisanat qui seront bâtis et là, la réponse me laisse à penser qu'au final... nous parlons bien d'un mur, et non d'un bâtiment.

En effet, pour entamer les plans à proprement parler, ils attendent les études d'évaluation de la rentabilité de cette construction. 

Traduction, si le calcul de rentabilité indiquait que le coût dudit bâtiment serait trop important, les Verniolans et les Verniolanes verront donc un mur de plus de 25 mètres de haut, long de près de plus de 300 mètres, en béton armé blindé.


DEUXIEME "DETAIL" :

Le même sortant, tablant sur le transfert modal de transport, traduire : vous n'avez qu'à prendre le vélo ou le bus. Seulement 1'800 places de parking sont prévues. Entre les commerces, les bureaux, et les logements, pas encore dessinés. Il suffit de prendre une calculette pour se rendre compte que ce sera, d'ores et déjà, insuffisant.


TROISIEME "DETAIL" :

Pour désengorger le flux de circulation qui ne manquera pas, en direction de la ville, il est prévu de construire une bretelle sur la route de Meyrin pour rejoindre l'avenue du Pailly. On parle donc ici de raser les arbres qui longent les villas pour en faire une troisième voie, quant à la bretelle elle-même, elle passera au dessus des maisons qui se situent à l'extrémité de Philibert de Sauvage. 

Heureux propriétaires de villas...

 

IDEE :

Notre même magistrat sortant, n'a pas eu la présence d'esprit d'entreprendre tout le nécessaire auprès des autorités compétentes, pour obtenir l'installation d'une gare. Une telle gare permettrait de connecter les futurs *9'000 à *10'000 usagers et habitants directement au réseau ferroviaire qui dessert Cornavin, Cointrin, et la ligne internationale TGV qui passe juste là...

Mais évidemment, encore fallait-il en avoir l'idée...


AU FINAL :

Un superbe projet auquel nos actuelles autorités se sont contentées de répondre avec hâte et suffisance, alors que ce "cadeau" de plus d'un milliard et demi qui nous arrive aurait mérité que ces dernières fassent preuve d'idées novatrices, d'intelligence et de bon sens, pour en faire un joyau.

Désolant.

Décidément, Vernier mérite mieux.

Le 19 avril 2015,

Votons et faisons voter les listes 5

3candidats.jpg

Thierry Cerutti  Ana Roch  Stéphane Valente

Les commentaires sont fermés.