23/04/2015

Comment j'ai battu Thierry Cerutti aux élections ! Et surtout pourquoi !

Bonjour à toutes et à tous,

TribuneDeGeneve.jpgen effet, derrière la patine impeccable de notre équipe pour le Conseil administratif de Vernier, Ana Roch, Thierrry Cerutti et moi-même, nous nous sommes livrés une guerre sans merci à l'interne.

L'excellente Tribune de Genève, l'a soulevé hier dans cet article incroyablement bien étayé et fouillé au sujet de la "raclée électorale" que nous, Ana Roch et moi-même, avons infligée à notre colistier Thierry Cerutti dans la cité des Avanchets.

Oui, dès le départ, une bisbille interne a éclaté, oui, dès le départ nous savions que nous nous livrerions à une guerre sans merci. Nous avons réussi à la cacher au plus grand nombre, même si quelques militants et militantes s'en sont rendus compte à mesure que la campagne avançait.

Oui, Mesdames, Messieurs, Verniolans, Verniolanes, nous avons bien essayé de cacher notre soif de renverser notre colistier en détournant l'attention sur :

  • le taux de chômage le plus élevé du canton, voir de Suisse qui frappe la commune
  • d'avoir soulevé le fait que pas un permis de construire n'est délivré pour le quartier de l'Etang et que selon comment cela tourne, c'est un "mur de la honte" qui balafrera notre commune
  • qu'il manque encore 500 places de crèche alors que seulement 350 ont été créées en plus de 10 ans
  • que l'avis du Tribunal fédéral sur les citernes n'est toujours pas appliqué dans les faits par l'actuel et réélu CA
  • que la criminalité est égale ou supérieure à celle de la Ville de Genève
  • que l'insuffisance d'effectif de police sur notre commune est patent
  • qu'il faut aménager les zones de friche industrielle
  • qu'il faut refuser le déplacement des industries polluantes provenant du PAV

Etc... et tout celà pour mieux masquer l'enjeu caché de cette élection, ce qui heureusement n'a pas échappé aux reporters d'investigation de la TdG :

A qui de nous trois reviendrait le "grand bureau" de la Mairie !

Partant du principe que c'est le mieux élu des trois qui aurait choisi ce bureau, ceci explique comment Ana Roch et moi, avons "plombé" Thierry Cerutti sur les Avanchets :

de 6 suffrages (voir l'image, c'est effarant)

suffrages_tdg.jpg

Voilà pourquoi, chers lecteurs, chères lectrices, je suis quelque peu déçu par la légèreté du traitement offert par la Tribune de Genève à cet événement Historique.

Cela mériterait bien une manchette, voire deux.

Si la Tribune de Genève, en lieu et place de faire de l'information de "boulevard" s'était réellement penchée sur les défis qui attendaient Vernier lors de cette élection, peut-être aurait-elle la moindre de crédit.

Or aucun des sujets importants qui présideront à l'avenir des habitants et des habitantes de la deuxième commune du Canton et de la 5ième ville de Suisse n'ont été abordé avec le soin et la diligence que méritait notre commune.

Quant à Thierry, Ana et moi sachez, Mesdames Messieurs, que nous nous entendons à merveille, et qu'il nous importait peu qui allait faire le meilleur résultat, parce que le résultat que nous voulions obtenir était de pouvoir apporter des solutions concrètes aux Verniolans et aux Verniolanes. Solutions que l'actuel CA n'a pas apportées en 4, 8 et 12 ans de magistratures respectives.

Les abstentionnistes ont réélu pour 5 ans l'équipe en place.

Quant à la "défaite du MCG à Vernier" si mobiliser, à nous seuls, 33% des électeurs et électrices c'est une défaite... que devrait donc dire la Tribune de Genève au sujet de la réélection quasi ratée de trosi sortants qui après 4, 8 et 12 ans de mandat, trois partis politiques réunis totalisent à peine 52% des électeurs...?!

Si c'est ça la réussite, nous n'en avons pas la même conception.

Pour lire un journal d'opinion, il existe Le Courrier, au moins, eux annoncent la couleur... la Tribune aussi, remarquez, elle est d'un bleu PLR... :)

Merci de m'avoir lu et belle journée à toutes et à tous,

Stéphane



Les commentaires sont fermés.