30/05/2015

Carlos Medeiros ? La Présidence qui dérange...

Bonjour à toutes et à tous,

carlos_medeiros.jpgvoilà la dernière variante proposée par quelques fervents défenseurs de la démocratie... Interdire à M. Medeiros d'accéder à la présidence du Conseil municipal.

Donc, je résume, ce MCG au caractère latin bouillonnant, qui officie depuis une année comme vice Président du Conseil municipal, député élu, conseiller municipal élu, ne pourrait donc pas briguer la présidence du Conseil municipal de la ville de Genève ?

Aurait-il démérité d'une quelconque façon ? N'a t'il pas rempli, le plus dignement du monde, son mandat de Vice Président ? Un groupe a t'il eu à pâtir de partialité dans les prises de parole ? A t'il usé de son pouvoir pour favoriser une aile ou l'autre de l'hémicycle ?

La vraie question à laquelle les opposants à l'élection de M. Medeiros doivent répondre est : - a t'il été à la hauteur de sa tâche de vice président ? Si la réponse est : OUI... alors j'ai bien peur que M. Medeiros ait toute légitimité pour remplir la fonction de Président du Conseil municipal.

Ostraciser Carlos Medeiros, parce qu'il est MCG, qu'il a un caractère bouillonant, c'est avoir bien peu de considération pour l'année de vice présidence qu'il vient d'effectuer sans démériter.

Bonne chance à lui, j'espère que les Conseillers municipaux qui constituent la fronde "anti Medeiros" se contenteront de s'abstenir lors du vote... On peut ne pas vouloir soutenir sa présidence, mais lui l'interdire... genre : 

-"assez bon pour faire les bouches trous, mais pas assez pour remplir la fonction"

 

Le week-end espérons-le portera conseil à ce Conseil :)

Belle journée ensoleillée à toutes et à tous,

Stéphane

Les commentaires sont fermés.