15/07/2015

A quand la catastrophe annoncée ?

Bonjour à toutes et à tous,

je sais que ce blog va encore une fois me coller l'image de Monsieur Citernes, mais lorsqu'il s'agit de la vie des habitants de ma commune, j'ai le devoir en temps que citoyen, autant que d'élu, d'attirer l'attention des autorités compétentes sur le danger réel pour les habitants que représentent les citernes de Vernier.

En effet, hier 14 juillet 2015, un ou plusieurs individus ont provoqué un incident criminel dans un stock d’hydrocarbures à Berre, en France voisine.

4943505_berre2_600x375.jpg

Lire l'article ?

Il devient inconcevable de maintenir les installations de stockage à Vernier, au beau milieu d'une ville de 33'000 habitants.

Pour l'avoir répété à plus soif, et à plus faim :) , même sans imaginer qu'un, ou des individus malintentionnés, décident de s'en prendre à ces installations, les études ainsi que l'avis du Tribunal fédéral sont très clairs : ces installations n'ont plus rien à faire à Vernier.

Et ce d'autant, qu'en période de troubles, comme le démontre l'article en lien, des groupuscules, des désaxés, des terroristes pourraient s'en prendre à ces dépôts.

La situation exige deux mesures immédiates :

1) la mise en place de dispositifs de sécurité drastiques autour de ces sites

2) le retrait de l'autorisation d'exploitation

La situation ne peut plus durer, à risques majeurs, mesures majeures !

Le Conseil d'Etat doit intervenir sans délai, avant qu'un farfelu, ou autres, décident de faire une action d'éclat. Les conséquences d'un tel acte dépasse tout ce que vous pouvez imaginer en termes d'écologie, d'économie, de sécurité..

Je rassure mes lecteurs émérites, je ne referai plus de grève de la faim, parce que désormais si un incident se produisait à Vernier, c'est du ressort des autorités compétentes, à savoir du Conseil d'Etat et du Conseil administratif de la commune.

Je vous avouerai être lassé de devoir me battre pour faire admettre une évidence : dans aucun pays du monde, des installations de stockage et de distribution d'hydrocarbures ne se trouvent en plein milieu d'une ville ! A moins de 40 mètres d'habitations, de bureaux, de routes principales, d'autoroutes, d'une ligne ferroviaire internationale passagers.

Ce blog est donc bien une manière de me dédouaner de toute catastrophe susceptible d'intervenir à tout moment.

Des gens ont brigué des postes à responsabilité, ils ont été élus à ces postes, qu'ils en assument la charge.

Belle journée à toute et à tous,

Stéphane