17/11/2017

Vernier, un équilibre budgétaire accidentel...

Bonjour à toutes et à tous,

Madame Laurence Bézaguet nous livrait le 15 novembre cet article : Vernier, le Père Noël s'en mêle

Avec pour titre : "La Ville de Vernier comble son déficit prévu pour 2018"

Or c'est faux. Le budget initial présentait un déficit de plus de 1,4 millions.

Et ce n'est pas grâce au travail des Conseillers administratifs en place que ce budget déficitaire s'est soudainement traduit en budget positif.

SantaTransparent.pngEh non, nous aimerions beaucoup que ce soit le cas. Néanmoins, ce sont les prévisions du Canton qui ont été revues à la hausse, venant, comme le père Noël, juste à temps pour sauver ce budget déficitaire.

Quelques chiffres qui devraient permettre à Madame Bézaguet de prendre la mesure de la fâcheuse propension qu'affiche Vernier à augmenter ses dépenses de manière exponentielle.

En 2007, le budget communal s'élevait à CHF : 77'000'000.-, pour atteindre, 10 ans plus tard, 112'000'000.- soit 3,5 millions d'augmentation annuelle. On pourrait rétorquer : normal la population communale augmente et donc les coûts liés sont indexés.

De fait, c'est bien là que le bât blesse : au 31 décembre 2007 la population verniolane dénombrait 32'000 habitants. Pour atteindre aujourd'hui : 34'500 âmes. Soit une augmentation de 2'500 personnes. L'augmentation du budget représente donc, environ 14'000.- par nouvel habitant.

Nous prendrons un exemple criant : le budget culturel qui, en 2007 représentait CHF 400'000.-, a bondi en dix ans à 1'200'000.-. Bien évidemment, participer à la culture est nécessaire, toutefois, l'augmentation soudaine des montants attribués laisse songeur. On se souviendra que sous la législature de M. Thierry Cerutti, la majorité Socialistes-Verts-PLR actuelle était nettement moins encline à la moindre augmentation de ce poste jugé, à l'époque, secondaire.

Curieusement, la culture et son budget dépendent surtout de qui est à la tête du dicastère.

Au vu de ce qui précède, le joli article, écrit avec talent par Madame Bézaguet, tombe quelque peu à l'eau. Peut-être aurait-elle dû prendre le temps de poser la question à celles et ceux qui se sont opposés à l'adoption de ce budget. Ce ne sera pas Noël chaque année.

Ce qu'il faillait corriger (#CQFC)

Bonne lecture à toutes et à tous,

Bon week-end :)

Stéphane

 

 PS. Je vous rassure, je ne publie pas ce blog en vue de la campagne 2018, je ne suis pas candidat. ;)

Les commentaires sont fermés.