09/10/2007

Mêh... mêh... mais ????

Bonjour à toutes et à tous,

 

depuis samedi on entend que ça... les violences à Berne...

 

Mais je vous pose une question simple ?

 

Permettez ?

 

-" Qui est le patron de la sécurité dans ce pays ? "

 

La conséquence première des violences inacceptables de ce week end serait la démission pure et simple du chef du Département Fédéral de Justice et Police, pour son incapacité à assurer la sécurité des citoyens présents à Berne.

 

Mêh... mêh... je rêve quand je vois la tournure des événements, il se dit victime ????? Alors qu'il est le patron attitré de notre sécurité à tous ?????

 

Ce Monsieur se fout de qui ?

 

Un incapable dangereux.

 

Tous les partis, l'UDC en tête, devraient demander son départ avant que son incapacité à anticiper et gérer les débordements ne mette en péril la sécurité et la tranquillité de l'ensemble de la population.

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

PS. Bêh... bêh... mais les citoyen(ne)s sont ils en droit d'exiger des gens compétents à leur tête....? ou sont-ils juste bons pour subir ?

 

08/10/2007

Nos pauvres ours...

Bonjour à toutes et à tous,

 

Ah !!! Nos politiques et nos partis rivalisent cette année...

 

L'UDC qui ouvertement nous prend pour des moutons... illettrés de sucroit... et qui veut maintenant déplacer notre capitale...

Le MCG qui nous soumet des candidatures dont une "très promotionnellement artistique"...

Le PDC qui propose dans sa liste un "fêtard très jet set"...

 

On est bien barré avec ces derniers... Bientôt les soirées du Palais Fédéral promettent de rivaliser avec les soirées de l'Ambassadeur... un petit Ferrero ???  ;o)

 

Une campagne qui vire à la guéguerre civile... A quand l'alerte SMS : "Attention manif de l'UDC, contre manif possible"... ?

 

Nos pauvres ours de la fosse qui n'ont rien compris... on ne pense pas à eux... pauvres bêtes... et nous citoyen(ne)s lambda complètement atterrés par tout ce cirque... Mais au fond qui sommes nous pour juger de l'action responsable de nos politiques d'hier et de demain ?

 

Une petite citation de circonstance, Loup écrivait :

 

-"La dictature c'est... ferme ta gueule" 

-"la démocratie c'est... cause toujours"

j'y ajouterai... :

-"La Suisse c'est... paie et tais toi"

 

Alors aujourd'hui j'ai une pensée émue pour nos ours... : -"quel week end les gars ??? hein ???"

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

06/10/2007

Nos ours sont pas sortis de la fosse...

Bonjour à toutes et à tous,


Cette semaine j’ai lu pour vous le journal de l’UDC…


L’un de leurs articles revient sur leur superbe affiche montrant des ovis aries heureux de paître sur les couleurs du drapeau… l’article en question commence par :


-« Quelques prétendus illettrés de service… »


Donc, lorsqu’on ne partage pas les idées de l’UDC nous sommes des illettrés ?


Ils reviennent longuement sur le sens de l’affiche : il faut expulser les étrangers criminels.
Leur grande nouveauté, leur thème de campagne, leur préoccupation première : virer les étrangers indélicats.


Mais y a un HIC de taille : cette disposition fait déjà partie de l’arsenal législatif.


En résumé, la loi prévoit déjà le renvoi des étrangers coupables de crimes et délits. D’ailleurs elle peut même y assortir une interdiction à vie du territoire.


Pas un parti en Suisse n’a élevé la voix pour dire haut et fort que ces dispositions légales existent déjà… et que la mise en application du renvoi d’un étranger criminel dépend de… ?


Aller ? Cherchez un peu… tenez vous  bien : l’expulsion d’un criminel étranger dépend du DFJP (Département Fédéral de Justice et Police) et qui est à sa tête depuis quatre longues années… ne serait ce pas notre brillant conseiller du nom de Blocher, Christophe de son prénom ?


Sans doute que ce Monsieur était trop occupé par, passez-moi l’expression, foutre à la porte un homme d’une intégrité et d’un professionnalisme irréprochable : Monsieur le procureur fédéral Valentin Roschacher.


Tellement pris par cette tâche au combien honorable de remercier un serviteur de l’Etat hors pair qu’est M. Roschacher, les statistiques de la criminalité en Suisse prennent l’ascenseur… Jamais les Suisses ne se sont sentis moins en sécurité… 4 ans d’UDC à la tête du  DFJP et un sentiment d’insécurité croissant…

 

Qu’ils et elles, partisans de l’UDC, nous expliquent ce paradoxe ?


Mme Ruth Metzler avait, elle, obtenu de bien meilleurs résultats… Vous manquez au pays chère Madame.


Plus d’humilité, une introspection pigmentée d’autocritique, siéraient à la tête de file médiatique du parti UDC comme à ses brebis.


Pour ma part, Mesdames, Messieurs, de l’UDC votre affiche me dérange pour deux raisons :


1. Ni mes compatriotes, pas plus que mes enfants, ni moi-même, ne sommes des moutons, je suis heureux et fier d’être suisse, j’aime mon pays et ne suis pas un animal de ferme… votre affiche témoigne donc de l'estime que vous témoignez à vos concitoyens.


2. Vous vous dites patriotes, défenseurs des valeurs de ce pays… ? Alors vous vous permettez de faire paître vos moutons sur le premier symbole de nos valeurs… à savoir : les couleurs de notre drapeau ?


La seule place de notre drapeau est en haut d’un mât.


En attendant, Mesdames, Messieurs de l’UDC, les seuls moutons du pays sont bien celles et ceux qui croient à vos promesses exemptes de résultats…


Bien à toutes et à tous,


Stéphane

 

 

05/10/2007

A Berne il fait bon vivre...

Ah... Berne !!??!!!

 

Notre capitale, sa fosse avec ses ours, ses policiers forts sympathiques, son architecture vieille suisse, ses gens facilement enclin à parler le romand francophonois avec les touristes perdus... son Palais Fédéral... son calme légendaire, sa tranquillité... Ah Berne !

 

J'aime Berne et vous ?

 

Quand j'y vais, j'ai l'impression d'arriver ailleurs, loin du bruit et de l'agitation des autres grandes agglomérations du pays, si les affiches de la campagne ne tapissaient pas quelques murs, on pourrait se croire à l'étranger, en vacances...

 

Dès lors on peut comprendre que nos conseillers, conseillères, élu(e)s de nos coeurs citoyens, eux aussi s’y sentent bien.

 

Alors comment leur en vouloir lorsqu'ils et elles après avoir pris conscience de nos attentes, de nos préoccupations, poussent le National à réaliser des avancées aussi significatives que sont : l'interdiction de la munition militaire et l'interdiction de fumer dans les lieux publiques.

 

Mais je m'interroge car il y a d'autres problèmes à régler... Oui ! et je le dis haut et fort !

 

A quand l'interdiction du briquet, des allumettes et du Swiss Army Knive avec l'option loupe ?

 

En effet, les fumeurs ne peuvent fumer que si ils et elles peuvent allumer leur cigarette, interdisons l'usage du briquet, des allumettes et du Swiss Army Knive loup'option !

 

Et le cholestérol dans tout ça ? Cet assassin tapit au fond des menus dans nos restaurants, n’est il pas urgent d’avoir un débat sur le cholestérol dans les lieux publiques ? Un restaurant peut-il sciemment vendre du cholestérol à ses clients, voilà un vrai débat de société qui intéressent les Suisses.

 

Imaginez la fameuse entrecôte café de Paris et sa sauce au beurre légendaire… là je crie : -"à l’ASSASSIN !"

 

Un débat urgent au National en cette veille d’élection s’impose : interdirons nous l’entrecôte café de Paris avant qu'elle ne tue encore et encore ?

 

Voilà les préoccupations légitimes d’un citoyen qui se dit que vraiment ce soir il va aller s’en manger une bonne d’entrecôte café de Paris… avant qu’on lui l’interdise aussi…

 

Décidément…

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

04/10/2007

Après on s'étonne...

Bonjour à toutes et à tous,

 

comme nombre d'entre vous, je reçois peu à peu les flyers des différents partis...

 

Aussi, la feuille d'avis officiel nous présentant les différentes listes...

 

D'abord les flyers, il faut prendre le temps de les consulter, super intéressant... Vraiment fastidieux. On peut lire les préoccupations premières de certain(e)s candidat(e)s : " Eh bah ????"...

 

Ensuite, on lit les nom et prénom des candidats inscrits sur certaines listes et... Tiens ? il se présente aux élections fédérales celui là...? Purée, on est mal...

 

Après on s'étonne que la majorité de nos concitoyen(ne)s ne s'intéressent plus à la politique alors que c'est cette dernière qui influencera leur vie durant ces 4 prochaines années...

 

La faute à qui ? aux citoyen(ne)s de ce pays, ou à nos politiques qui rivalisent par une éblouissante absence de projets phares ????

 

J'imagine à peine celles et ceux qui ne prennent pas le temps de lire et de se renseigner sur les partis, leur projet, leurs candidat(e)s, les résultats qu'ils et elles auraient obtenu dans des législatures de moindre importance... etc...

 

Décidément, j'ai vu des campagnes éléctorales fédérales relativement plates et vides... mais cette année, ils se sont passés le mot : "vide intersidéral d'idée brillante".

 

Pas un projet d'envergure. De la fumée médiatique, des affirmations passagères, des prises de position à la va comme je te pousse et rien que des pensements sur des jambes de bois...

 

Votez pour nous, aujourd'hui nous n'avons pas de projet, mais demain grâce à vous, on résoudra les problèmes que vous ignorez...

 

Décidément... à les écouter, les lire... la Suisse n'a pas de problèmes et les Suisses non plus.

 

Faisons l'air de rien, n'allons surtout pas expliquer à nos politiques que nous avons des problèmes quotidiens, ils doivent gérer leur campagne...

 

Désolé de vous avoir dérangé Mesdames Messieurs avec de vaines préoccupations très terre à terre du simple citoyen...

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane