07/01/2008

Tout le monde il est rose...

Bonjour à toutes et à tous,

 

l'ATS de ce jour : 15:24 07.01.2008, nous apprend que le 24 février nous voterons pour une initiative : "contre le bruit des avions de combat à réaction dans les zones touristiques".

 

Alors je me demande si je vis dans le même monde que les initiants... Interdire le bruit de l'aviation militaire dans les zones citées par l'initiative reviendrait à priver nos forces aériennes de décoller en temps de paix.

 

A une époque comme la nôtre, ce genre de manque pourrait avoir des conséquences sérieuses en cas de problème majeur.

 

Peut être limiter les jours et les heures d'entraînement, en lieu et place d'interdire.

 

Parce que... quelque part, si les avions militaires dérangent, que pourrions nous dire des avions civils qui survolent des zones à fortes densités de population, ces populations là n'auraient - elles pas elles aussi le droit au silence des vertes vallées ?

 

Interdisons les avions tout court...

 

C'est juste n'importe quoi...

 

Mais bon,

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

05/01/2008

Les bilatérales servent à qui ?

Bonjour à toutes et à tous,

 

à peine revenu d'un exil informatique décidé, je lis que cette année sera celle des bilatérales (suite et retour...)

 

Mais, après l'expérience des dernières, je me demande à qui servent les bilatérales... l'Europe... très mignone sur le papier, dans l'idée, mais en réalité une bande de tecnochrates basés à Bruxelles, gérant les différences européennes comme on barrerait un bâteau ivre par une mer houleuse...

 

L'Europe, d'aujourd'hui, ne m'inspire rien, rien de bon... d'ailleurs qui pourrait me citer un exemple qui ait profité aux Suisses... un seul exemple... ah oui, aller travailler en Europe librement pour nos compatritotes... vous en connaissez beaucoup ?

 

Moi pas.

 

Donc, je m'attendais comme nombre, à voir les prix à la consommation baisser, avoir une offre plus diversifiée, etc... mais rien...

 

Les prix augmentent, l'offre se rétrécit, et rien.

 

Non, l'Europe qu'on nous a fait avaler à travers la bilatérales, malgré que les Suisses aient refusé d'entre dans cette entité politique et très théorique, n'est qu'un rêve.

 

Les Européens nous envie aujourd'hui, notre indépendance des décisions de la toute puissante brusseloise ne nous affectant encore que peu...

 

Si l'idée d'une Europe puissante me séduit, si le fait qu'il nous faille développer le vieux continent parce que la bipolarité que nous avons subie durant 70 ans me reste en travers de la gorge, l'Europe d'aujourd'hui ne me tente pas...

 

Surtout que les bilatérales ne profitent qu'à la seule économie privée...

 

Il suffit de voir ce que nous ont amené les dernières bilatérales... chômage, dumping salarial, hausse des prix, augmentation du trafic, hausse de la criminalité...

 

Super bilan qui m'invite à la prudence.

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

18/12/2007

L'écologisme à deux francs de nos politiques...

Bonjour à toutes et à tous,

 

en préparant ce soir mon émincé de veau zurichoise, je réfléchissais à notre prochain déplacement familial... 2 jours pour une famille de 5 personnes...

 

Le choix est posé : voiture ou train... pour faire Genève-Yverdon-Genève...

 

En voiture à tout casser, 50 francs (essence, prix d'achat du véhicule, assurance compris)... mais soucieux de l'écologie, je me renseigne sur les trains... Genève-Yverdon aller retour, la régie fédérale me donne un tout autre prix :

 

330.- CHF

 

Là, on parle juste de deuxième classe, nous ne pourrons pas écouter de musique, nous ne pourrons pas partir à l'heure que nous voulons... et nous sommes tributaires du reste de notre famille qui doit venir nous chercher...

 

Ecologistes à deux francs, disais-je en titre...

 

Oui, nos écolos de services qui siègent à Berne et dans nos cantons... bons pour donner des leçons mais incapables de regarder les réalités politiques qu'ils et elles devraient commencer à bouger dans ce pays...

 

Parce que la baisse des tarifs CFF est une priorité... et je ne la retrouve pas en priorité dans le projet écologiste... sans doute suis-je plus écolo qu'eux... parce que je paierai ces 330 francs... par pur souci de la nature...

 

Mais Mesdames, Messieurs les écolos à deux francs, c'est le moment de vous bouger, parce que la gratuité des transports publics en ville doit devenir votre cheval de bataille, la réduction des tarifs CFF aussi... parce que nous em....... avec vos taxes qui ne financent rien que de chercheurs inconnus qui vont prouver A+B que dans un verre d'eau qu'un glaçon fond... cela me fait marrer pour ne pas utiliser un autre terme plus "coloscopique".

 

A vos responsabilités.

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

17/12/2007

Votations, succès ou témoignage ?

Bonjour à toutes et à tous,

 

En parcourant les titres ce matin, je reste ébahi par le manque de lucidité de l'ensemble des articles.

 

"Genève dit un gros oui à la nouvelle loi", "Genève plébiscite..."

 

Des chiffres aussi qui donneraient le tourni à n'importe quel idiot du village : 68%...

 

Mais j'en reviens vite avec mon pragmatisme d'ingénieur pour rappeler une réalité qui ronge notre démocratie : l'abstention.

 

En effet, avec un taux de participation de 40 % aux votations cantonales, un taux de 48% aux votations fédérales, si j'étais un politique j'arrêterais de fanfaronner avec des résultats qui ne relèvent d'aucune réelle légitimité.

 

Notre démocratie est malade, gravement malade, une minorité de gens votent 100% des lois, élisent 100% des conseillers... alors qu'en réalité ni les lois, ni les conseillers ne sont votées ou respectivement élus sur une base mathématique reflétant l'opinion du peuple.

 

Et comment en vouloir aux abstentionnistes lorsqu'on assiste, impuissant, à toutes les magouilles, tous les copinages, et aussi aux manipulations parlementaires pour occulter les Intiatives populaires votées...?

 

Mesdames, Messieurs, chers politiques, vous portez la responsabilité de ce désintérêt des Suisses qui pensent que tant vos lois, que vous mêmes ne valez même pas de perdre du temps à remplir le matériel de vote... on parle pas ici de devoir se rendre aux urnes, mais de constater que même par correspondance, le / la citoyen(ne) lambda n'en a rien à faire de vos propositions... parce que le sentiment plus que généralisé est : de toute manière ça ne sert à rien.

 

Vous n'écoutez et ne respectez plus le seul souverain que ce pays accepte, et par vos agissements vous violez cette Grande Dame qui se nomme : Démocratie.

 

Notre pays, deuxième démocratie du monde mérite mieux...

 

Bien à toutes et tous,

 

Stéphane

14/12/2007

Blocher éjecté... après l'euphorie, une réflexion...

Bonjour à toutes et à tous,

 

L'éjection de Christophe Blocher semble satisfaire beaucoup de monde...

 

Cependant, les élections du 21 octobre auraient dû nous apprendre une chose, surtout que la campagne de l'UDC était claire, en votant UDC, les votants soutenaient C. Blocher.

 

28,8 % des votants, soit environ un Suisse sur 5, a donc consciement choisi l'UDC en connaissance de cause...

 

Le combat des idées "Blochériennes" aurait dû se mener durant la campagne et non au parlement. C'est durant cette même campagne qu'il aurait fallu signifier par une argumentation claire une opposition à ces mêmes idées, éventuellement sur les résultats du Conseiller Blocher, comme je l'ai fait.

 

J'ai grandit avec l'idée que la démocratie est un joyau devant lequel je devais m'incliner, en démocratie on ne combat pas un homme, mais ses idées et il faut le faire à visage découvert, oser l'affronter de face, dire haut et fort sa conviction et dans la mesure du possible convaincre les gens autour de soi... comme j'ai essayé de le faire.

 

Durant toute la campagne des élections fédérales je n'ai eu de cesse de pointer certains faits, d'exposer mon désaccord avec la ligne de l'UDC... les citoyen(ne)s eux ont voté eu leur âme et conscience, je ne partage pas leur choix, ni les idées que ce même choix sous entend. Mais je m'incline.

 

Evincer Christophe Blocher comme cela a été fait par d'habiles manipulations politiciennes ne changera pas deux vérités difficiles à entendre :

 

  1. 1 Suisse sur 5 partage les idées de Chritophe Blocher et les manipulations sus citées ne vont qu'entraîner un rejet de l'autorité politique pour leur déni de démocratie.
  2. C. Blocher aurait dû être laminé durant les fédérales, car maintenant il est d'autant plus fort parce que libre.

 

En tant qu'opposant aux idées de M. Blocher, je devrais me réjouir de cette éjection... mais malheureusement, cette éjection ne correspond pas au respect de la volonté démocratique exprimée dans les urnes. Qu'on soit pour ou contre l'UDC, qu'on apprécie ou non M. Blocher, il fallait faire le nécessaire avant les élections et non magouiller en secret sous la coupole, donnant au simple citoyen(ne) l'impression, une fois de plus, que les politiques ne respectent pas leur choix.

 

Il n'y a pas de quoi se gausser et faire les fiers, Mesdames, Messieurs, parce que c'est un déni démocratique comme nousen constatons de plus en plus.

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

PS. Que celles et ceux qui douteraient que j'ai probablement été l'un des plus virulent opposant à M. Blocher, n'auront qu'à lire mes premiers billets... les dates témoigneront de ce qui précède.