06/12/2007

Qui a dit que le chômage baissait ?

Bonjour à toutes et à tous,

 

pas plus tard que hier je réagissais, en professionnel du chômage et non en chômeur professionnel, à l'article de M. Souaille, lire l'article ?

 

Le rédacteur du journal Radical défendant avec ardeur la nouvelle loi sur le chômage, ce que l'on peut comprendre car cette loi effectivement présente des nouveautés intéressantes, notamment la prise en charge plus rapide des chômeurs, l'orientation dans des structures formatives spécialisées, etc...

 

Mêh ! Mêh ! Mais elle présente des lacunes sur d'autres points et non des moindres.

 

L'argumentation de M. Souaille ne résiste malheureusement pas à une analyse professionnelle de la nouvelle loi.

 

Il n'y a pas besoin d'être devin pour comprendre le shéma des vases communiquants qui va se mettre en place avec la nouvelle loi. De chômeurs à assistés pour un nombre non négligeable d'hommes et de femmes.

 

En outre, il cite en exemple d'autres cantons, en effet, la hausse est disparate de canton en canton car le chômage actuel est la résultante d'un ensemble de facteurs que la seule nouvelle loi cantonale ne résoudra pas car ces derniers dépendent des décisions fédérales.

 

Et la hausse fédérale du chômage est bien là, c'est bel et bien un problème fédéral et non cantonal propre à notre si beau et merveilleux canton... Pour s'en convaincre il suffit de consulter l'ATS de ce jour de grâce 6 décembre 2007 à 9h03.

 

La nouvelle loi cantonale sur le chômage n'a pas que du mauvais, loin de là, et je ne peux que saluer le travail accompli par M. Longchamp pour proposer cette loi, cependant elle contient des lacunes qui occultent les avancées qu'elle produirait si votée et appliquée en l'état actuel et c'est bien dommage.

 

Quant à la réponse : "c'est ça ou rien parce qu'il n'y a pas de plan B"... les Genevois(es) apprécieront...

 

La démocratie c'est le libre choix, pas l'acceptation populaire d'un ultimatum.

 

Un dernier point, M. Souaille, vous titrez votre blog : "Mondialisation Humaniste" alors en lieu et place d'ironiser sur mes commentaires issus de trois années et demi de pratique du terrain, je vous rappellerai une réalité qui a du échapper à votre analyse, derrière les statistiques qui sont libres d'interprétations, il y a des hommes et des femmes, des familles entières qui vont être confrontées à des problèmatiques bien réelles.

 

Alors ces gens vous en faites quoi dans votre Mondialisation Humaniste ?

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

PS. Neuneu le Clown peut être, mais encore en phase avec la réalité.

04/12/2007

Noël... petite tradition familiale...

Bonjour à toutes et à tous,

 

NoWel approche à grands pas...

 

Nous avons instauré une petite tradition familiale depuis quelques années qui donne un autre sens autre à cette fête que les cadeaux et les "grosses bouffes"...

 

En effet, chaque soir de Noël, nous laissons la porte ouverte, nous rajoutons toujours un couvert de plus, une place qui restera vide durant le repas, pour rappeler à nos enfants que tous n'ont pas cette chance que nous avons de recevoir des cadeaux, de faire un repas gargantuesque avec toute notre famille.

 

Vous me direz que bien évidemment ce geste ne sert strictement à rien... sauf que je peux vous assurer que cette place vide à table donne à réfléchir à nos enfants et à nous parents.

 

Tout simplement en nous rappelant dans un moment pareil qu'avoir tout n'est pas la norme, mais l'exception.

 

En espérant chaque année que nous pourrons renoncer à cette tradition... un jour.

 

Et vous ? Comment fêtez vous Noël et lui donnez vous un autre sens ?

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

02/12/2007

Course de l'Escalade ou Swiss Raid Commando ?

Bonjour à toutes et à tous,

 

hier, notre cadette inscrite pour la Course de l'Escalade catégorie "ultra légers", nous nous rendons pas peu fiers au parc des Bastions pour soutenir tels des Hooligans notre progéniture.

 

T-shirt, pancartes, badges, écharpes, banderoles à son effigie dans les bagages, pack de six... (mais non je déconne  <;o)

 

Mais Z'arrivés au dit parc, commence pour les parents que nous sommes le Swiss Raid Commando, de stand en stand, personne n'est en mesure de nous expliquer où se trouve les dossards... pas plus pour nous indiquer où se situe le départ... On trouve finalement... Là on nous balance le "tout indispensable : le "Running in Old Town Kit Survival"... qu'on épingle le dossard devant... qu'une "pastille" nous est remise... bref...

 

"BOUM" <- Bruit signifiant le départ...

 

Sous nos yeux ébahis, notre cadette un pied devant l'autre, telle une magicienne, survole la course (tous les enfants survolant l'événement pour les parents que nous étions pas peu fiers de nos "poulains"... <;o)

 

L'émotion, le suspens intense, se lit sur les visages émerveillés qui attendent impatiemment le retour de nos "têtes blondes"...

 

Evidemment, vient le moment tant attendu de la remise des prix... et là, pour obtenir le prix, il faut rendre la "pastille"... mais la pastille dont personne ne nous a expliqué l'utilité finale... elle... est aux abonnés absents. Donc, notre cadette s'avance telle une fleur pour recevoir son "prix" tant mérité après des semaines d'entraînement pris sur la vie de famille... et en plus de sa pratique d'un tout autre sport :

 

-"Mademoiselle, où est ta pastille ? Tu ne l'as plus ? alors tu ne peux pas recevoir le prix..."

 

Qu'on se comprenne bien, donc, notre cadette est dans la file d'enfants qui viennent d'arrêter leur course, dossard et tout... mais non, elle n'aura pas le droit à son prix... parce que pas de pastille.

 

En fait, pas besoin de courir et de s'entrainer dur pendant plus d'un mois pour recevoir un prix... il suffit de rendre la pastille.

 

La pilulle est plutôt dur à avaler.

 

Quelle leçon de cette compétition ma cadette a t'elle retenu d'après vous ?

 

Que l'entraînement, la détermination, l'engagement était payant ?

 

Pas du tout, elle a depuis cette course "une pastille coincée dans la gorge".

 

Alors je propose qu'on renomme la Course de l'Escalade en : La Course à la Pastille ! 

 

Le plus beau dans cette petite histoire, c'est qu'elle a bien l'intention de revenir l'année prochaine pour courir et prendre son prix...

 

C'est pas beau la détermination ?

 

Et malgré tout, malgré l'absence remarquée d'un gros i sur fond bleu, ça reste un super rassemblement populaire intelligent qui a le mérite de faire sortir les Genevois(e)s de chez eux...

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane 

 

 

PS. Faut remercier les sponsors de soutenir de tels événements alors merci l'UBS, La Migros et tous les autres... parce que c'est vraiment un super "EVENT in Geneva".

01/12/2007

2007 l'année d'un triste record...

Bonjour à toutes et à tous,

 

2007 est l'année porteuse d'un record, savez - vous lequel ?

 

Celui du nombre des faillites personnelles en Suisse.

 

L' ATS du 29.11.2007 cite une étude d'un institut de recouvrement pour avancer que l'une des causes principales est le surendettement.

 

C'est sûrement juste...

 

Mais peut-être aussi que le problème est ailleurs, dans la législation qui fixe les barèmes de recouvrement par exemple.

 

A savoir, que lorsque vous faites l'objet d'une saisie sur salaire ne sont pris en compte que :

 

  • les loyers
  • les caisses maladies
  • frais de repas extérieurs (220.-)
  • frais de transport famille complète (230.-)
  • divers (80.-)

 

Laissant le débiteur avec un minimum vital de 1'550.- par mois pour une famille de 5 personnes.

 

D'après vous que manque t'il dans la liste ci dessus ?

 

Aller, cherchez un peu... il manque juste une rubrique et c'est bien là que le bas blesse... vous ne trouvez pas ?

 

Alors je vous le donne en mille : il manque les impôts.

 

Par conséquent, pendant que le débiteur règle ses impayés, il s'en crèe d'autres... On appelle ça un cercle vicieux, le chat qui se mange la queue, tourner en rond...

 

Donc, si la loi ne change pas, si les barêmes de recouvrement ne sont pas réévalués de manière intelligente sous peu... le nombre des faillites personnelles augmentera encore dans les années qui viennent.

 

Aussi, le seul surendettement n'est pas responsable.

 

En effet, prenez une personne lambda au chômage, il touche pour une famille complète à charge 80% de son dernier salaire... les charges elles ne diminuent pas pour autant... ensuite, pas de chance, il passe aux mesures cantonales, et là c'est 4'500.- brut au maximum... et là, les charges ne baissent toujours pas... voilà un moyen très simple de se surendetter sns pour autant contracter le moindre leasing, le moindre crédit.

 

Ensuite par chance, notre chômeur retrouve un emploi, les arriérés se sont accumulés, il est aux poursuites et s'acquitte de ses dernières selon les barèmes en cour... Automatiquement, en payant ses arriérés, il se crèe des dettes par le principe très simple expliqué plus haut...

 

Alors n'y a til pas là un vrai problème ?

 

Surtout que l'économie perd beaucoup d'argent avec ce principe de recouvrement, vu qu'à un certain point, la personne endettée n'a plus d'autre choix pour en finir avec le cercle vicieux que de demander sa mise en faillite personnelle.

 

Car évidemment, si l'on vous prête 50'000 .- pour acheter la voiture de vos rêves, en revanche, on ne vous prête pas 1.- lorsque vous faites une demande de crédit pour racheter vos dettes afin d'étaler les remboursements d'une manière plus saine et surtout viable dans le temps...

 

Vu l'explosion du nombre de personnes faisant l'objet de poursuites, n'est- il pas temps pour les politiques de se préoccuper des mécanismes afin de revoir les barèmes ?

 

Tout le monde y gagnerait, du débiteur au créditeur...

 

Que tout le monde se rassure, bientôt c'est la trève des confiseurs...

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

29/11/2007

Porter plainte contre l'armée...

Bonjour à toutes et à tous,

 

trois fois dans le même jour n'est pas coutume, je publie ce nouveau billet...

 

Rentrant tranquillement chez moi ce soir, je m'arrête dans un kioske et achète deux trois bricoles... la première page d'un hebdomadaire retient mon attention : un fusil d'assaut 90 trône en première page, bien naïvement je pense que l'armée renonce à utiliser cette arme destinée aux collectionneurs et non aux soldats... car bien trop fragile...

 

Pensez-vous, mais non...

 

Voila qu'un "roi de la récup" s'est approprié le drame de Zürich pour en faire ses choux gras.

 

M. Josef Zysiadis, le premier élu illégitime de l'élection 2007 qui veut amener la famille de la victime à porter plainte contre l'armée.

 

Immonde récupération d'un drame par un politique qui devait "quitter la vie publique" à en croire ses dires et qui par enchantement réapparaît fort des votes de sa colistière Mme Huguenin.

 

M. Josef Zysiadis en dehors du fait que vous êtes l'expression même de l'illégitimité, vous me donnez envie de vomir. Aller, tel un charognard, demander à la famille de la victime de porter plainte contre l'armée... tout ça pour servir votre ego... me ferait presque rire si le sujet du décès de cette adolescente n'était pas un drame familial.

 

Vous vous dites de gauche ? Pardon, d'extrême gauche...?

 

Savez - vous, cher M. Josef Zysiadis que la voiture tue bien plus que les armes, allez vous aussi demander que chaque victime porte plainte contre les constructeurs, excusant au passage le chauffard de sa responsabilité ?

 

Lamentable niveau de récupération d'un drame par un politique en mal de reconnaissance.

 

L'armée n'est pas coupable des faits et gestes de ce "petit con" ayant ouvert le feu sur une innocente victime...

 

C'est contre des gens comme vous qu'il faudrait porter plainte, parce qu'avec cette affaire, ce n'est pas la responsabilité de ce seul criminel qui est en cause, mais selon vous l'armée ?

 

Heureusement la connerie n'est pas un délit pénal, vous prendriez perpète.

 

Chaque citoyen (soldat ou non) est responsable de ses actes.

 

Bientôt, vous demanderez qu'on interdise l'Entrecôte Café de Paris car trop riche en cholestérol ?...

 

M. Josef Zysiadis je n'ai pas pour habitude d'avoir ma langue dans ma bouche, ni mes doigts dans la poche, et en l'occurence... vous êtes simplement un minable.

 

Et dire que vous allez être un non élu élu... et que le simple citoyen(ne) va devoir contribuer à votre salaire de conseiller national alors que vous n'avez aucune légitimité.

 

Que le soldat incriminé soit traité en exemple par la Justice.

 

Que l'armée fasse son boulot en controlant mieux les vols.

 

Que cette adolescente repose en paix, que sa famille trouve paix et réconfort.

 

Une simple rose...

 

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane