16/11/2007

A Bâle on réinvente la roue ;o)

Bonjour à toutes et à tous,

 

ce matin, je découvre les titres de mon journal préféré et parmi eux une perle :

 

Lire l'article ?

 

En le lisant, je me demandais si nos compatriotes Bâlois(es) n'étaient pas en train de réinventer la roue... Preuve s'il en est, qu'en Suisse tout est possible.

 

Non, quand même... pas réinventer la roue... le principe de la roue étant indispensable à l'Humanité et mère de notre avancée technologique et sociale.

 

Disons plutôt, une réinvention complète du principe du "bélier", développé à la base pour forcer une porte, une fortification, à la différence dans le cas présent que celui - là de bélier enfoncera des "portes grandes ouvertes"... mais sous une appellation très "in", jugez plutôt :

 

"Risk Assessement" :o)

 

Impressionant non ? Surtout que derrière cet anglicisme, il s'agit d'analyser les causes qui ont conduit un prévenu à comettre un délit, un crime... pour prévenir un risque de récidive.

 

Je cite l'excellent article de Monique Keller disponible ici  et s'il vous plait tenez vous bien, nos amis bâlois ont fait une découverte qui va résoudre la criminalité car ils ont enfin détecter la / les causes, voilà l'extrait qui vaut de l'or, je pèse mes mots :

 

 «Le but est de chercher les causes d'un délit, c'est-à-dire d'établir un diagnostic, et puis de proposer des remèdes pour éviter sa répétition», a expliqué hier Guy Morin, chef du Département de justice de Bâle-Ville. «L'expérience montre que l'alcoolisme, la toxicomanie ou l'endettement sont des facteurs criminogènes», souligne Dominik Lehner, responsable du Service d'application des peines.

 

Dans le genre : "Bonjour les Neuneu"...  là nos amis du canton de Bâle font très fort...

 

Ce qui me rassure c'est que les gens qui ont fait ces déclarations fracassantes de nouveautés, clairvoyantes, en avance sur leur Temps, sont des vrais professionnels du domaine.

 

Moi qui pensaient naïvement que tout est rose dans notre pays : "Au pays de Heidi...", que tout va bien, que nous n'avons aucun problème, que tous sommes millionaires, alors pourquoi tant de violence ?

 

De là, on comprend mieux pourquoi nos politiques vivent en léger décalage avec le quotidien des Suisses.

 

Promis, j'essaie d'arrêter mon fou rire, parce que là, je vous avoue, je suis PTDR :o)

 

Et on y arrive facilement en lisant la fin de l'article :

 

Pour mettre en place cet essai qui doit durer deux ans (2008 et 2009), le gouvernement de Bâle-Ville demande au parlement un crédit de 1,2 million de francs. Le canton espère une subvention fédérale qui pourrait couvrir jusqu'à 80% des coûts.

 

 

Evidemment, une telle avancée a un coût : 1 million 2  dont 80 % que devrait supporter la Confédération, nous quoi...

 

Ce soir je m'endormirai moins con... et surtout rassuré, nos politiques peuvent enfin analyser les causes principales de la criminalité et y opposer des réponses politiques.

 

Clap, clap, clap... ("applause" pour utiliser un autre anglicisme ;o)

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

14/11/2007

Les 2 millions de Jocelyne Haller...

Bonjour à toutes et à tous,

 

nombreux sont ceux qui ne connaissent pas cette Grande Dame et pour cause, vous ne la verrez pas s'étaler sur un blog avec de grandes phrases, ni dans un dépliant, ni dans une pub à deux francs et pour cause...

 

Elle travaille toute la journée dans un bureau de 6 m carrés au contact des plus nécessiteux. Sans compter ses heures...

 

Un femme de terrain.

 

Que les personnes qui verraient en elle une "gaucho caviar" profitant de son statut de fonctionnaire, se ravisent "quick".

 

J'ose dire que je connais cette personne et son engagement au service des plus pauvres de ce canton.

 

Que la droite et son extrême s'avisent clairement de ne pas dériver sur le thème se sont les étrangers qui abusent, ou même il y a des abus, de l'assurance sociale... parce que, moi bon Suisse pur beurre, j'ai eu besoin de faire appel aux services sociaux.

 

Oui, il y a un grand nombre de Suisses Genevois(es) pur sucre qui ont besoin du soutien de l'Hospice Général.

 

Après avoir servi mon pays, travaillé depuis ma plus tendre jeunesse, racheté une SA pourrie qui a fait faillite, je me suis retrouvé à l'assistance sociale et je ne dois mon salut qu'au professionnalisme de cette femme.

 

Ni aux belles louanges de l'extrême droite, ni à la droite modérée, ni aux sirènes pur caviar des gentils socialistes...

 

Sans son intervention, j'aurai du "braquer une banque" pour nourrir mes enfants, ma femme.. Je parle ici de manger pas d'aller au restaurant réfléchir sur l'opportunité d'interdire la fumée dans les lieux publiques. Pas plus que du salaire des dirigeants des SIG.... Pour moi tous ces politiques à 2 balles me font marrer.

 

Cette grande dame, par son intervention et celle de l'Hospice Général, m'a permis de m'inscrire au chômage, entreprendre des études informatiques de haut niveau, obtenir un diplôme et finalement retrouver un emploi... écrire un deux livres... dont un qui sera adapté au cinéma, que je n'ai plus de souci pour l'avenir...

 

Je lui dois ma vie d'aujourd'hui.

 

Alors que simple citoyen j'avais HONTE de faire appel à l'Hospice Général, HONTE de devoir m'inscrire au chômage... Grâce à cette femme et son engagement au quotidien à nos côtés...

 

J'ai raccroché.

 

Sans doute y a t'il des abus et croyez-le sur parole, Mme Haller est la première à les combattre, parce qu'elle, comme ses collègues en sont conscient(e)s.

 

Supprimer 2 millions d'aides aux Genevois(es) est absurde... surtout si on le justifie par quelques abus... Parce que celles et ceux qui en ont besoin... réellement besoin... ne sont pas forcément ceux que vous croyez...

 

Genève devrait déjà voir au respect de la volonté populaire en matière de subvention aux EMS... ensuite réduire les prestations aux plus pauvres... un mot me vient :

 

Minables.

 

Nos politiques actuels sont des pauvres minables planqués bien heureux...

 

Que les planqués qui n'ont, par chance, jamais eu besoin de l'aide sociale, du chômage, m'épargnent leur commentaires à 2 francs... parce qu'il faut avoir vécu une descente aux enfers pour comprendre que personne n'est l'abris et qu'une Madame Haller dans un moment pareil...

 

C'est le soleil dans le tunnel.

 

Mme Haller comment vous dire simplement : "merci" et pour nos concitoyen(ne)s qui entrent dans votre bureau tous les jours, 5 jours par semaine... Continuez à vous battre.

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

 

PS. En fait, je suis content, nous n'avons qu'à ratiboiser l'aide sociale, cela nous permettra d'aller voir "La Traviata" au Grand Théatre... les autres n'ont qu'à crever la dalle et aller mendier devant les SIG... au fond ça gêne qui ?

 

 

13/11/2007

Un élu MCG qui dérape...

Bonjour à toutes et à tous,

 

hier j'ai été effaré de lire les propos de Thierry Cerutti (l'élu MCG de Vernier) qui décide purement et simplement de contourner la loi, et qui nous l'annonce "comme une fleur" sur son blog.

 

Sur le fond, on... la Justice Genevoise, lui reproche des irrégularités portant sur son élection. J'avais eu l'occasion de signifier sur le blog de M. le député Stauffer que cela me semblait dénué de sens mais qu'il fallait laisser la Justice faire son métier.

 

Force est de constater qu'au MCG le respect de nos institutions passe au second plan.

 

En effet, n'est-il pas de la responsabilité des politiques de "montrer l'exemple" notamment en respectant une décision de Justice ?

 

Après on s'étonne que nos jeunes ne respectent rien ?

 

Depuis quand un citoyen, élu ou non, a le droit de remettre en cause une institution avant qu'elle n'est rendue ses conclusions et sa décision ?

 

En outre, depuis quand a t'on ouvertement le droit de contourner la loi ?

 

Thierry autant je doute que tu aies "volé" ton élection, autant je trouve inadmissible de ta part que tu annonces clairement que tu vas contourner la loi en violation d'une décision temporaire de Justice...

 

Au vu de ton mépris de nos institutions, je me demande sincèrement comment tu peux te prévaloir de siéger à l'exécutif d'une commune ?

 

Ton comportement est inadmissible car tu donnes une image désastreuse de nos institutions. Un exemple clair qu'à Genève, Justice ou pas, tout est permis...

 

Tu n'es pas plus au dessus des lois que tes futurs administrés... A moins qu'être un élu MCG donne des passe-droits ?

 

Pendant que les simples citoyens s'appuient toutes les lois et doivent les respecter... les élus eux...

 

Bien à toi Thierry et je te souhaite de revenir à de meilleurs sentiments envers nos institutions. Patience...

 

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

PS. Je me permets le tutoiement parce que nous avons partagé une partie de notre scolarité aux Coudriers... et j'avais promis sur le blog d' Apothéloz (M. Le Maire de Vernier) qu'au premier faux pas politique de l'un ou l'autre je vous épinglerai... et là tu as fait un faux pas.

 

 

12/11/2007

Martial Humbert

Bonjour à toutes et à tous,

 

quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un commentaire de Martial Humbert sur mon blog pour le billet JULIE de l'encre bleue...???!!!!

 

Euh ? aurais je raté un épisode ? La série ?

 

Petite précision, je ne suis pas partisan de l'UDC de un... de deux, je ne suis pas membre de l'UDC... ni partie intégrante de l'organe de ce parti, pas plus que d'un autre d'ailleurs... et pas non plus le secrétaire particulier de M. Pardo.

 

Aussi, quel intérêt de venir poster un commentaire destiné à M. Pardo sur mon blog ?

 

Je suis apolitique et pire que tout... athée...

 

Martial Humbert créez votre propre blog et dites ce que vous voulez, je fais ainsi lorsqu'après avoir interpellé un élu, un candidat, qui sais je, plusieurs fois sur son blog, si le/la personne ne publie pas mes commentaires ou les vire par confort, en règle générale je me l'épingle propre en ordre ici...

 

Je me permettrai de rappeler le fond de mes commentaires sur le blog de Monsieur Pardo qui m'honore en les publiant et en y répondant... car nous ne sommes pas souvent d'accord et je ne pense pas avoir utilisé la langue de bois à l'encontre de son parti et des idées qu'il véhicule et, malgré nos différences, "cet adversaire de taille" à toujours su respecter le débat démocratique... mais je parle en ce qui mon concerne, de l'expérience que j'ai de ce contradicteur de premier ordre.

 

Le respect des idées différentes, des interpellations claires et précises, des questions dérangeantes, des faits, des coups de gueule aussi...

 

Sortez de votre anonymat et dites tout haut ce que vous écrivez tout bas. Vous en avez le droit le plus strict... parce que la Suisse c'est ça : avoir le droit de dire ce que vous pensez. Ici c'est un droit... dans d'autres endroits du globe... c'est un luxe qui se paie cher...

 

Usez de votre droit.

 

Bien à toutes et à tous,

 

Bien à vous Martial Humbert,

 

Stéphane

10/11/2007

JULIE de l'encre bleue

Bonjour à toutes et à tous,

 

Ce soir, j'étais au Music hohl pour voir Julie... 30 CHF l'entrée...

 

Le public arrive : Verveines et Cynorhodons se succèdent, espérons qu'il n'y aura aucun contrôle à la sortie de la salle...

 

Genève se lâche.

 

Je finis un cigare Lonsdale Bolivar 1979 au Bar... et descends dans la salle.

 

Un exutoire de Julie, Julie se donne, s'exprime, à son tour de "remplir son encre bleue"... drôle, mais aussi triste et d'une sensibilité rare.

 

BRAVO... pour :  "Thérèse".. me suis je exclamé en applaudissant..

 

Est ce que ça vaut les 30 CHF... oui...

 

La question que je me pose ce soir, c'est pourquoi n'avons nous pas un vrai Music Hohl à Genève que cette salle ridicule où se produsait ce soir JULIE ?

 

Merci Julie, j'ai passé un super moment, mais sans verveine... :o)

 

Votre spectacle est bien travaillé... cher... mais bien travaillé...

 

A bientôt,

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

Petit cadeau pour les curieux :

Julie en spectacle...

 

Je sais... on voit rien... et toK...

 

C'est fait exprès... Nananèreuuuuuuuuuuh !